Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
maximus

Poesies du Monde

Recommended Posts

Shulekha

 

 

Les cheveux de Shulekha ne dansent pas dans le vent.

Son corps est entièrement recouvert des pieds à la tête.

Sous le voile, le corps de Shulekha se développe,

Ses cheveux poussent librement,

Ses tétons s'épanouissent.

 

Cache-toi, Shulekha, cache vite cette honte,

Cache tes cheveux, tes yeux, ton menton,

Cache ton nez, tes lèvres et tes seins,

Cache tes orteils, cache toute cette indécence.

Tais-toi, surtout, ne fais pas de bruit,

Entre vite dans une cage,

Seule la cage peut sauver une femme.

 

Shulekha cache son corps,

Cache toutes les parties indignes de son corps.

Il émane d'elle une odeur de sang impur.

Honte, honte à toi, ne sors pas Shulekha,

Ne va pas dans la rue !

Tes seins pointent telles des tours, en te voyant,

Toi, ange du paradis venu sur cette terre,

Ils éprouvent de la haine et de la peur,

Ils sentent leurs organes s'exciter.

Honte, honte à toi !

Tu t'égares,

Du calme, entre dans les ténèbres,

Entre dans la cage verrouillée.

Seule la cage peut sauver une femme.

 

Shulekha n'a pas pu voir la beauté de la terre,

Ni la sentir, ni la goûter.

Elle n'a aucun droit aux droits d'un être humain.

 

 

Taslima Nasreen, grande poète féministe actuelle du Bengladesh

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les fleurs éclatantes dans les baisers et l'accolement (extrait)

 

Je viens vers celui

qui me laisse conserver

ma liberté, ô ma petite mère...

Cette décence dont on parle

Ce n'est pas mon affaire

Je ne la connais pas.

J'ai poussé en dehors des lois communes

désirant les jeunes gens

Je mangeais, buvais,

prenais mon plaisir,

m'habillais magnifiquement.

Chez moi, l'activité de débauche est une gloire,

la plus précieuse

qui puisse exister.

Le mari a dit qu'il m'enfermerait

dans une maison, gardée sévèrement par lui.

Combien de fois ai-je mené

des relations, malgré la tyrannie de l'époux !

Oui je resterai libre et ne refuserai pas la joie

 

Ali al-Baghdadi (XIV ème siècle), conteur égyptien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Laisse-moi te toucher avec mes mots

 

Laisse-moi te toucher avec mes mots

Puisque mes mains restent étendues là

Comme une paire de gants vides

 

Laisse mes mots caresser tes cheveux,

glisser le long de ton dos, effleurer ton ventre

puisque mes mains, légères et aériennes

comme des pierres, ignorent mes voeux

et refusent obstinément de réaliser

mes désirs les plus silencieux

 

Laisse mes mots pénétrer ton esprit et l"éclairer

Accueille les volontiers de tout ton être,

qu'ils puissent caresser doucement ton âme

 

 

Poème de Mark O'Brien (États-Unis)

Share this post


Link to post
Share on other sites

T'aimer comme tout un désert

 

T'aimer

comme tout un désert

aime un cactus

 

Un amour pour toi

si passionné, absolu, véritable

venu du coeur de la terre, oui, puisé au fond de mon coeur

rassemblé, condensé, distillé en un unique point

dans ce désert immense

 

Si je meurs

je voudrai être changé en désert

pour t'enlacer

corps bien irrigué, souple et ferme

pour faire pousser tes racines au plus profond de mon coeur

 

Poeme de Fang Si (Taiwan)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu es né libre

 

Pourquoi accepter la honte des chaines ?

Pourquoi étouffer en toi la voix puissante de la vie

alors que retentit son écho ?

 

Où donc est le chant ? Et où le doux élan ?

Aurais-tu peur de la beauté du chant céleste

Craindrais-tu la lumière de l’espace dans la plénitude du jour ?

Allons, réveille-toi, prends les chemins de la vie

 

N’aie crainte, au-delà des collines,

Il n’y a que le jour dans sa parfaite éclosion.

Que le printemps commençant de la vie

Qui brode des roses dans l’ampleur de sa cape.

 

A la lumière ! La lumière douceur et beauté.

A la lumière ! La lumière est l’ombre des Dieux

 

poème d'Abou Al Kacem Chabbi ( Tunisie)

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci Maximus.:)

 

LE CHANT INCONNU DE CHILDE-HAROLD ...

 

Tout parle de naufrage et tout parle de mort,

le signe rouge marque et couvre l'horizon...

Où me mènerez-vous, mains brutales du Sort,

et sur quel paisible gazon

ou sur quelle herbe amère à la fleur vénéneuse

m'étendrez-vous un jour à la fin du voyage ?

A quel but atteindra ma vie aventureuse:

le fond des mers ou le rivage ?

N'importe! Embarquez-moi puisqu'il faut m'embarquer !

Jetons un seul regard sur les feux du matin

de qui la gloire vient peut-être me narguer

dans les rigueurs de mon destin !

Demain, c'est la ténèbre épaisse et le mystère;

demain, c'est au départ le douloureux poème

que puisse dire une âme attachée à la terre; demain...

 

c'est la vie elle-même!

J.J. RABEARIVELO

 

(Chants pour Abeone)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Séphia

 

merci Maximus.:)

 

LE CHANT INCONNU DE CHILDE-HAROLD ...

 

Tout parle de naufrage et tout parle de mort,

le signe rouge marque et couvre l'horizon...

Où me mènerez-vous, mains brutales du Sort,

et sur quel paisible gazon

ou sur quelle herbe amère à la fleur vénéneuse

m'étendrez-vous un jour à la fin du voyage ?

A quel but atteindra ma vie aventureuse:

le fond des mers ou le rivage ?

N'importe! Embarquez-moi puisqu'il faut m'embarquer !

Jetons un seul regard sur les feux du matin

de qui la gloire vient peut-être me narguer

dans les rigueurs de mon destin !

Demain, c'est la ténèbre épaisse et le mystère;

demain, c'est au départ le douloureux poème

que puisse dire une âme attachée à la terre; demain...

 

c'est la vie elle-même!

J.J. RABEARIVELO

 

(Chants pour Abeone)

 

Tres jolie choix

 

Merci de me lire .

 

Il y a des mots

Il y a des mots et de nocturnes mots gémissements

des mots qui nous montent illisibles à la bouche

des mots diamants des mots jamais écrits

des mots qu'il est impossible d'écrire

puisque nous n'avons pas sur nous des cordes de violons

ni tout le sang du monde ni toute l'étreinte de l'air

et les bras des amants écrivent au plus haut

bien plus loin que l'azur où meurent oxydés

des mots maternels qui ne sont qu'ombre et sanglot

qui ne sont que spasmes et amour et solitude déchirée

de nous aux mots, les emmurés

et de nous aux mots, notre devoir parler.

 

 

Mario Cesariny ( Portugal )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sistre

 

Râles de cymbale qui renâcle,

cirse ou ciseaux de cette tessiture,

tessons de soupirs naufragés,

clapotis qui glissent contre les courtines du lit,

rires épars striant l’ombre claustrale,

plaintes tiédies puis diffractées

sous les paupières closes dont

le rêve s’égare dans quelque cyprière,

et le navire des désirs cule,

avant que craille l’oiseau de volupté.

 

Mots coulis, tisons délités,

diorites expulsés des lèvres béantes,

brandons de caresses

quand s’éboule le plomb d’une mutité brutale,

et le corps recherche sa voix,

comme une plie remontant l’estuaire.

 

Sistre d’Assia Djebar ( Algérie)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Laisse-moi te toucher avec mes mots

 

Laisse-moi te toucher avec mes mots

Puisque mes mains restent étendues là

Comme une paire de gants vides

 

Laisse mes mots caresser tes cheveux,

glisser le long de ton dos, effleurer ton ventre

puisque mes mains, légères et aériennes

comme des pierres, ignorent mes voeux

et refusent obstinément de réaliser

mes désirs les plus silencieux

 

Laisse mes mots pénétrer ton esprit et l'éclairer

Accueille les volontiers de tout ton être,

qu'ils puissent caresser doucement ton âme.

 

Mark O'Brien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Caprice

 

Laisse-moi te toucher avec mes mots

 

Laisse-moi te toucher avec mes mots

Puisque mes mains restent étendues là

Comme une paire de gants vides

 

Laisse mes mots caresser tes cheveux,

glisser le long de ton dos, effleurer ton ventre

puisque mes mains, légères et aériennes

comme des pierres, ignorent mes voeux

et refusent obstinément de réaliser

mes désirs les plus silencieux

 

Laisse mes mots pénétrer ton esprit et l'éclairer

Accueille les volontiers de tout ton être,

qu'ils puissent caresser doucement ton âme.

 

Mark O'Brien

 

Merci de ta lecture et de ta contribution

 

Je suis enivré sans arrêt

 

Je suis enivré sans arrêt

par le parfum de tes cheveux.

 

Si tu veux embellir ce monde

pour autant que l'éternité,

Dis au vent d'écarter ton voile

de ta face, pour un instant.

 

Si tu veux abolir la loi

qui rend ce monde périssable,

Crève l'écran de tes cheveux :

il s'en répandra mille vies

 

Poeme d'Hafez Shirazi Iran

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Maximus

 

Quand tu allumes ta lampe ...

 

Quand tu allumes ta lampe, la lumière se fait en ce monde ;

Dans cette lumière, je suis une ombre sur ton écran blanc.

 

Apprends-moi à sentir ta main, car je ne sais agir.

Apprends-moi à entendre ta voix, pour que je sache me taire.

Apprends-moi à connaître ta volonté, pour que je sache parler.

 

Le temps est court.

Ma vie ne dure que quelques secondes

dans la lumière de ta lampe qui brûle mystérieusement,

d'éternité en éternité.

 

Raden Mas Noto Souroto (Indonésie)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Poème russe

 

Attends-moi

Si tu m'attends, je reviendrai,

Mais attends-moi très fort.

Attends, quand la pluie jaune

Apporte la tristesse,

Attends quand la neige tournoie,

Attends quand triomphe l'été

Attends quand le passé s'oublie

Et qu'on n' attend plus les autres.

Attends quand des pays lointains

Il ne viendra plus de courrier,

Attends, lorsque seront lassés

Ceux qui avec toi attendaient.

Si tu m'attends, je reviendrai.

Ne leur pardonne pas, à ceux

Qui vont trouver les mots pour dire

Qu'est venu le temps de l'oubli.

Et s'ils croient, mon fils et ma mère,

S'ils croient, que je ne suis plus,

Si les amis las de m'attendre

Viennent s'asseoir auprès du feu,

Et s'ils portent un toast funèbre

A la mémoire de mon âme...

Attends. Attends et avec eux

refuse de lever ton verre.

Si tu m'attends, je reviendrai

En dépit de toutes les morts.

Et qui ne m'a pas attendu

Peut bien dire : "C'est de la veine".

Ceux qui ne m'ont pas attendu

D'où le comprendraient-ils, comment

En plein milieu du feu,

Ton attente

M'a sauvé.

Comment j'ai survécu, seuls toi et moi

Nous le saurons,

C'est bien simple, tu auras su m'attendre, comme personne

 

 

CONSTANTIN SIMONOV (1915-1979)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quand tu allumes ta lampe ...

 

Quand tu allumes ta lampe, la lumière se fait en ce monde ;

Dans cette lumière, je suis une ombre sur ton écran blanc.

 

Apprends-moi à sentir ta main, car je ne sais agir.

Apprends-moi à entendre ta voix, pour que je sache me taire.

Apprends-moi à connaître ta volonté, pour que je sache parler.

 

Le temps est court.

Ma vie ne dure que quelques secondes

dans la lumière de ta lampe qui brûle mystérieusement,

d'éternité en éternité.

 

Raden Mas Noto Souroto (Indonésie)

 

.....joli!!:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il meurt lentement

 

 

Il meurt lentement

celui qui ne voyage pas,

celui qui ne lit pas,

celui qui n’écoute pas de musique,

celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux.

 

 

Il meurt lentement

celui qui détruit son amour-propre,

celui qui ne se laisse jamais aider.

 

Il meurt lentement

celui qui devient esclave de l’habitude

refaisant tous les jours les mêmes chemins,

celui qui ne change jamais de repère,

Ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements

Ou qui ne parle jamais à un inconnu.

 

 

 

Il meurt lentement

celui qui évite la passion

et son tourbillon d’émotions

celles qui redonnent la lumière dans les yeux

et réparent les coeurs blessés.

 

 

 

Il meurt lentement

celui qui ne change pas de cap lorsqu’il est malheureux au travail ou en amour,

celui qui ne prend pas de risques

pour réaliser ses rêves,

celui qui, pas une seule fois dans sa vie, n’a fui les conseils sensés.

 

Vis maintenant!

Risque-toi aujourd’hui!

Agis tout de suite!

Ne te laisse pas mourir lentement!

Ne te prive pas d’être heureux!

 

de: Pablo NERUDA

Share this post


Link to post
Share on other sites

A présent mon coeur

 

A présent mon coeur est devenu capable de toute forme :

Il est prairie pour les gazelles, cloître pour les moines chrétiens,

Temples pour les idoles, et Kâaba pour les pélerins.

Il est les tables de la torah, et le livre saint du Coran.

Je professe la religion de l'Amour,

et partout où se dirigent ses caravanes,

l'Amour est ma religion et ma foi.

 

Ibn Arabi (Maroc)

Share this post


Link to post
Share on other sites

[YOUTUBE]UR_NAAn00WI[/YOUTUBE]

 

...هكذا تحدث ابن عربي...........

 

لقد صار قلبي قابلا كل صورة

فمرعى لغزلان ودير رهبان

وبيت لاوثان وكعبة طائف

والواح توراة ومصحف قران

ادين بدين الحب اني توجهت

ركائبه فالحب ديني وايماني

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eux ils sont marocains

[YOUTUBE]RKjNGZXoueA[/YOUTUBE]

تَنَاوَحتِ الأرْوَاحُ فِي غَيْضَةِ الغَضا

فمَالَتْ بأفنان علىّ ، فأفناني

وجاءت من الشوق المبرّح والجوى

ومن طُرَف البلوى إلى بأفنان

لقد صار قلبي قابلاً كل صورة

فمرعىً لغزلانٍ، ودير لرهبانِ

وبيتٌ لأوثانٍ، وكعبة طائفٍ

وألواح توراةٍ، ومصحف قرآنِ

أدين بدين الحب أنَّى توجهتْ

ركائبه، فالحب ديني وإيماني

 

شعر: الإمام الأكبر محيي الدين ابن عربي

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eux ils sont marocains

[YOUTUBE]RKjNGZXoueA[/YOUTUBE]

تَنَاوَحتِ الأرْوَاحُ فِي غَيْضَةِ الغَضا

فمَالَتْ بأفنان علىّ ، فأفناني

وجاءت من الشوق المبرّح والجوى

ومن طُرَف البلوى إلى بأفنان

لقد صار قلبي قابلاً كل صورة

فمرعىً لغزلانٍ، ودير لرهبانِ

وبيتٌ لأوثانٍ، وكعبة طائفٍ

وألواح توراةٍ، ومصحف قرآنِ

أدين بدين الحب أنَّى توجهتْ

ركائبه، فالحب ديني وإيماني

 

شعر: الإمام الأكبر محيي الدين ابن عربي

 

Merci à toi Hilar, pour le partage, magnifique chant et musique ! Dommage je ne lie pas l'arabe :(

Je ne vois pas le poème en image, c'est un carré blanc !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir caprice :40:

 

le texte en arabe est exactement ce que tu avais choisi pour nous en dehors du début que j'arrive à lire à comprendre un peu mais difficile pour moi de traduire

En tout cas tu as la version chantée :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir caprice :40:

 

le texte en arabe est exactement ce que tu avais choisi pour nous en dehors du début que j'arrive à lire à comprendre un peu mais difficile pour moi de traduire

En tout cas tu as la version chantée :)

 

Bonsoir Hilar :)

 

Le coeur y est et on se laisse prendre par la musique merci :40:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le coeur y est et on se laisse prendre par la musique merci

 

tiens, comment t'as pu deviner

mes amis les plus intimes, m'appellent musique

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...