Jump to content

Un non jeûneur écope de deux ans de prison ferme et de 100000dinars à OUM LEBOUAGUI


Recommended Posts

Dérive judiciaire à Oum El Bouaghi - Local / Divers - Algérie - algérie actualité

 

 

L’affaire remonte à la fin du mois d’août dernier, lorsque ce jeune de 27 ans a été arrêté lors d’une descente de police pour non-observation du jeûne. Les organisations des droits de l’homme dénoncent une énième atteinte à la liberté de culte.

 

Contrairement à l’issue du procès de Aïn El Hammam et celui, bien avant, des non-jeûneurs de Biskra qui tous ont fini par être relaxés, à Oum El Bouaghi par contre, la justice n’a pas jugé utile d’appliquer la jurisprudence dans l’affaire qui implique un autre non-jeûneur. La cour d’Oum El Bouaghi a condamné en effet, lundi dernier, le jeune Bouchouata Fares à une peine de deux ans de prison ferme et 100 000 DA d’amende pour atteinte à un précepte de l’Islam.Une décision inspirée de l’article 144 bis du code pénal, venue confirmer le verdict rendu il y a quelques semaines par le tribunal de première instance.

 

L’affaire, qui a provoqué la stupeur au sein de la population de Aïn El Beïda, remonte à la fin du mois d’août, en plein milieu du Ramadhan. Agissant sur renseignement, la police de Aïn El Beïda (25 km au sud-ouest d’Oum El Bouaghi) a effectué une descente dans un lieu abandonné, au centre-ville, à la recherche d’un groupe de citoyens qui était en train de casser la croûte au beau milieu de la journée. Sur place, les policiers n’ont pu arrêter qu’un seul parmi les présumés non-jeûneurs, alors que les autres ont réussi à prendre la fuite.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 343
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Dérive judiciaire à Oum El Bouaghi - Local / Divers - Algérie - algérie actualité

 

 

L’affaire remonte à la fin du mois d’août dernier, lorsque ce jeune de 27 ans a été arrêté lors d’une descente de police pour non-observation du jeûne. Les organisations des droits de l’homme dénoncent une énième atteinte à la liberté de culte.

 

Contrairement à l’issue du procès de Aïn El Hammam et celui, bien avant, des non-jeûneurs de Biskra qui tous ont fini par être relaxés, à Oum El Bouaghi par contre, la justice n’a pas jugé utile d’appliquer la jurisprudence dans l’affaire qui implique un autre non-jeûneur. La cour d’Oum El Bouaghi a condamné en effet, lundi dernier, le jeune Bouchouata Fares à une peine de deux ans de prison ferme et 100 000 DA d’amende pour atteinte à un précepte de l’Islam.Une décision inspirée de l’article 144 bis du code pénal, venue confirmer le verdict rendu il y a quelques semaines par le tribunal de première instance.

 

L’affaire, qui a provoqué la stupeur au sein de la population de Aïn El Beïda, remonte à la fin du mois d’août, en plein milieu du Ramadhan. Agissant sur renseignement, la police de Aïn El Beïda (25 km au sud-ouest d’Oum El Bouaghi) a effectué une descente dans un lieu abandonné, au centre-ville, à la recherche d’un groupe de citoyens qui était en train de casser la croûte au beau milieu de la journée. Sur place, les policiers n’ont pu arrêter qu’un seul parmi les présumés non-jeûneurs, alors que les autres ont réussi à prendre la fuite.

 

Lamentable :ranting:

 

De plus ce Mr n'étant pas Kabyle , tout le monde s'en foutra :ranting:

Link to post
Share on other sites

Lamentable :ranting:

 

De plus ce Mr n'étant pas Kabyle , tout le monde s'en foutra :ranting:

 

Tout le reste des algériens se sont foutu des non-jeûneurs de Kabylie à part les kabyles!

 

La différence, c'est que certains en Kabylie ne se laissent pas faire, je constate, juste que cela ne choque personne à Oum el Bouaghi!

Link to post
Share on other sites
Dérive judiciaire à Oum El Bouaghi - Local / Divers - Algérie - algérie actualité

 

 

L’affaire remonte à la fin du mois d’août dernier, lorsque ce jeune de 27 ans a été arrêté lors d’une descente de police pour non-observation du jeûne. Les organisations des droits de l’homme dénoncent une énième atteinte à la liberté de culte.

 

Contrairement à l’issue du procès de Aïn El Hammam et celui, bien avant, des non-jeûneurs de Biskra qui tous ont fini par être relaxés, à Oum El Bouaghi par contre, la justice n’a pas jugé utile d’appliquer la jurisprudence dans l’affaire qui implique un autre non-jeûneur. La cour d’Oum El Bouaghi a condamné en effet, lundi dernier, le jeune Bouchouata Fares à une peine de deux ans de prison ferme et 100 000 DA d’amende pour atteinte à un précepte de l’Islam.Une décision inspirée de l’article 144 bis du code pénal, venue confirmer le verdict rendu il y a quelques semaines par le tribunal de première instance.

 

L’affaire, qui a provoqué la stupeur au sein de la population de Aïn El Beïda, remonte à la fin du mois d’août, en plein milieu du Ramadhan. Agissant sur renseignement, la police de Aïn El Beïda (25 km au sud-ouest d’Oum El Bouaghi) a effectué une descente dans un lieu abandonné, au centre-ville, à la recherche d’un groupe de citoyens qui était en train de casser la croûte au beau milieu de la journée. Sur place, les policiers n’ont pu arrêter qu’un seul parmi les présumés non-jeûneurs, alors que les autres ont réussi à prendre la fuite.

 

 

C'est Aboudjerra Soltani qui doit Sabrer le champagne !

Link to post
Share on other sites
C'est une calamité vivante :D

 

Il a du réformé au moins 5 Passat neuf et lui c'est pas du Champagne sans alcool qu'il avait dans le sang . :D

 

Ben :mdr:

 

Tant que le pétrole coule et que le ghachi applaudit ,leurs enfants peuvent se permettre ce genre de forfaitures :chair: :chair:

Link to post
Share on other sites
ça m' écœure de lire des news pareilles...j'ai pas de mots devant tant d'arbitraire.

Il y a eu manifestations, coups de gueules, quelque chose?

 

Un "wekkal Ramdhan" :crazy::crazy: c'est difficile ...........

La tolérance n'est pas la qualité première des Algériens :(

Link to post
Share on other sites
ça m' écœure de lire des news pareilles...j'ai pas de mots devant tant d'arbitraire.

Il y a eu manifestations, coups de gueules, quelque chose?

 

Un "wekkal Ramdhan" :crazy::crazy: c'est difficile ...........

La tolérance n'est pas la qualité première des Algériens :(

Link to post
Share on other sites
Guest mackiavelik
bin quand y a personne pour s'insurger d'un autre coté....

 

quand ca a commencé a s'insurger , il y a eu 200 000 morts...quand t'as un peuple traumatisé ..qui se préoccupe plus qu'est ce qui va manger le soir ou comment il va faire vivre sa famille!!

 

c'est trop facile de mettre le blame sur un peuple qui vient de sortir d'une décennie plus que sombre ...un moment donné ca veut feter et non encore manifester pour dégénérer

 

en plus , ses non jeuneurs emprisonnés ne sont qu'une dizaine a comparé avec les milliers de leurs freres qui sont emprisonnés sans procés, qui sont enterrés vivants...c'est rien a comparer

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...