Jump to content

Un programme d'étude de tamazight mis en place à l'Université d'Helsinki


Recommended Posts

Dans une démarche fortement saluée par la communauté Amazighe en Finlande, l'Université d'Helsinki vient de lancer officiellement un programme d'étude de Tamazight (le kabyle). Dans la fiche d'information du programme, le Département des Cultures du Monde indique que son objectif est ''de permettre aux étudiants d'avoir accès au premier niveau de Tamazight (le kabyle), sur la base de la pratique orale dans la classe''.

 

Le cercle d'étude en question est, en effet, supervisé par Axel Fleicsh, professeur d'études africaines, et Hannu Juusola, professeur d'études du Moyen-Orient, à l'université d'Helsinki. Quand à l'encadrement pédagogique du programme, cette tâche a été confiée à Hamza Amarouche, traducteur en tamazight résidant à Helsinki.

 

Il compte sur tamazight comme une langue authentique qui pourrait assurément être une unité d’enseignement complémentaire, le Département d'Études Africaines souligne que ce programme est important par rapport à l'évaluation des étudiants à l'université. Cela explique que deux (2) crédits représente un volume horaire de 18 heures en présentiel, et trois autres crédits sont acquis après avoir fait les excercices de Tamazight et les devoirs de maison.

 

Selon l'enseignant du cours, Hamza Amarouche, ce programme se propose d'enseigner le premier niveau de Tamazight comme langue étrangère, mais aussi de faire connaître la culture Amazighe à travers ce cercle.

 

"Pour le moment, nous avons officiellement 13 étudiants, 12 finlandais et un thaïlandais. Cependant, depuis l'annonce du programme, plusieurs d'autres étudiants ont demandé plus d'informations, mais ils ne sont pas encore inscrits''.

 

Le premier niveau de ce cercle qui va durer deux mois, va se focaliser sur les première bases de la grammaire, le nom (Isem), le pronom (Amqim) le verbe (Amyag), le masculin (Amalay), le féminin (Unti), l'état d'annexion (Addad amaruz)...etc. D'autre part, il y aura aussi de la pratique orale qui se base sur le dialogue entre les étudiants (Adiwenni), et aussi des vidéos musicales d'artistes kabyles avec des sous-titres en anglais.

 

Par ailleirs, des rencontres seront programmées une fois par mois dans un café ou un bar, à Helsinki, entre les étudiants finlandais et la diaspora kabyle dans le but de pratiquer la langue.

 

''Je tiens à remercier infiniment mes amis professeurs de tamazight en Algérie, qui m'ont envoyé des cours de tamazight selon le programme officiel des départements de tamazight en Algérie. Cela m'a beaucoup facilité cette tâche sur le plan pédagogique'', a ajouté, Hamza Amarouche.

 

À rappelerque l'Université d'Helsinki avait déjà organisé, le 5 novembre 2015, un séminaire académique presidé par Tuomo Melasuo, professeur à l'Université de Tampere, sous le thème ''La dimension amazighe dans la vie politique et culturelle en Afrique du Nord''.

 

Enfin, cette approbation du cercle d'étude de Tamazight en Finlande est une première, mais aussi un fruit d'un objectif d'envergure mené par la communauté Amazighe dans ce pays. Cela afin de promouvoir la langue et la culture Amazighe, pas seulement en Finlande, mais plutôt dans tous les pays nordiques.

 

Tel acquis prouve, encore une fois, que tamazight est une langue qui impose son authenticité partout dans le monde, mais qui, dans la même allée, pourra aussi travailler sur différentes thématiques académiques d'envergure.

 

C.P

Link to post
Share on other sites
  • Replies 103
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Guest L'étrangère

Le Berbère est étudié à l'Inalco.. le problème est les variantes, ce que vous appelez Tamazight est le berbère dans sa globalité ou uniquement le parlé kabyle ? Za'matic vous essayez de développer le Tamazight à travers le monde, mais moi je le vois comme une communauté dispersée à travers le monde, ce n'est pas les Norvégiens qui demandent à l'apprendre c'est la communauté, ce qui change tout !

Link to post
Share on other sites
Guest samirovsky
Le Berbère est étudié à l'Inalco.. le problème est les variantes, ce que vous appelez Tamazight est le berbère dans sa globalité ou uniquement le parlé kabyle ? Za'matic vous essayez de développer le Tamazight à travers le monde, mais moi je le vois comme une communauté dispersée à travers le monde, ce n'est pas les Norvégiens qui demandent à l'apprendre c'est la communauté, ce qui change tout !

 

Puisque tamazight est une langue Za'matic pourquoi tu as peur pour ta langue du paradis zaamatic

Si cette langue est mise en concurrence avec tamazight, as-tu peur que les Algériens se réveillent et découvre la supercherie ?

Link to post
Share on other sites
Guest Dark Shadow
:confused::confused::confused::confused::confused::confused::confused::confused::confused::confused::confused::confused::confused:

 

moi par contre je n'ai pas compris zamatic la signification de ses émoticones confus :rolleyes:

Link to post
Share on other sites
moi par contre je n'ai pas compris zamatic la signification de ses émoticones confus :rolleyes:

 

il veut dire zamatic pourquoi les finlandais veulent apprendre tamazight alors que les algériens sont contre, zamatic je crois :D

Link to post
Share on other sites
Guest Dark Shadow
il veut dire zamatic pourquoi les finlandais veulent apprendre tamazight alors que les algériens sont contre, zamatic je crois :D

 

On ne peut jamais savoir ce qui se trame dans la tete de Nimos :D

Link to post
Share on other sites
Guest Luciana

:mdr: vous m'avez tuER :mdr: je viens juste pour dire "za3matic" :mdr:

 

Aya ana nroh ne9li esserdine :mdr: (pour de vrai machi za3matic) mon maghé zawdji el 3aziz la cghipe djabhouli m'la pichri :o

Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

Vous êtes fières de choses sans intérêts, une finlandaises qui chante Berbère oum ba'ed ? On a bien des Algériens qui chantent anglais, chinois, indiens, est-ce l'une de ses nationalités a posté vos vidéos quelque part ? Aya yayay le mépris.

Link to post
Share on other sites
Guest samirovsky
Vous êtes fières de choses sans intérêts, une finlandaises qui chante Berbère oum ba'ed ? On a bien des Algériens qui chantent anglais, chinois, indiens, est-ce l'une de ses nationalités a posté vos vidéos quelque part ? Aya yayay le mépris.

 

Une Américaine qui a chanté en arabe,

Elle a fait la une de toutes les chaines arabes, toutes les unes des journaux arabes

Les juges de l'émission ont failli lui lécher ses pieds, tellement complexés devant tout ce qui est américain...koufars

 

Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

Ana had les différences que vous croyez avoir avec les Arabes n'existent pas. Vous faites exactement la même chose.

Cette vidéo a déjà été postée et j'ai commenté.

Link to post
Share on other sites
Guest samirovsky
Ana had les différences que vous croyez avoir avec les Arabes n'existent pas. Vous faites exactement la même chose.

Cette vidéo a déjà été postée et j'ai commenté.

 

zaamatic

 

hkiha lbibit

Link to post
Share on other sites
Dans une démarche fortement saluée par la communauté Amazighe en Finlande, l'Université d'Helsinki vient de lancer officiellement un programme d'étude de Tamazight (le kabyle). Dans la fiche d'information du programme, le Département des Cultures du Monde indique que son objectif est ''de permettre aux étudiants d'avoir accès au premier niveau de Tamazight (le kabyle), sur la base de la pratique orale dans la classe''.

 

Le cercle d'étude en question est, en effet, supervisé par Axel Fleicsh, professeur d'études africaines, et Hannu Juusola, professeur d'études du Moyen-Orient, à l'université d'Helsinki. Quand à l'encadrement pédagogique du programme, cette tâche a été confiée à Hamza Amarouche, traducteur en tamazight résidant à Helsinki.

 

Il compte sur tamazight comme une langue authentique qui pourrait assurément être une unité d’enseignement complémentaire, le Département d'Études Africaines souligne que ce programme est important par rapport à l'évaluation des étudiants à l'université. Cela explique que deux (2) crédits représente un volume horaire de 18 heures en présentiel, et trois autres crédits sont acquis après avoir fait les excercices de Tamazight et les devoirs de maison.

 

Selon l'enseignant du cours, Hamza Amarouche, ce programme se propose d'enseigner le premier niveau de Tamazight comme langue étrangère, mais aussi de faire connaître la culture Amazighe à travers ce cercle.

 

"Pour le moment, nous avons officiellement 13 étudiants, 12 finlandais et un thaïlandais. Cependant, depuis l'annonce du programme, plusieurs d'autres étudiants ont demandé plus d'informations, mais ils ne sont pas encore inscrits''.

 

Le premier niveau de ce cercle qui va durer deux mois, va se focaliser sur les première bases de la grammaire, le nom (Isem), le pronom (Amqim) le verbe (Amyag), le masculin (Amalay), le féminin (Unti), l'état d'annexion (Addad amaruz)...etc. D'autre part, il y aura aussi de la pratique orale qui se base sur le dialogue entre les étudiants (Adiwenni), et aussi des vidéos musicales d'artistes kabyles avec des sous-titres en anglais.

 

Par ailleirs, des rencontres seront programmées une fois par mois dans un café ou un bar, à Helsinki, entre les étudiants finlandais et la diaspora kabyle dans le but de pratiquer la langue.

 

''Je tiens à remercier infiniment mes amis professeurs de tamazight en Algérie, qui m'ont envoyé des cours de tamazight selon le programme officiel des départements de tamazight en Algérie. Cela m'a beaucoup facilité cette tâche sur le plan pédagogique'', a ajouté, Hamza Amarouche.

 

À rappelerque l'Université d'Helsinki avait déjà organisé, le 5 novembre 2015, un séminaire académique presidé par Tuomo Melasuo, professeur à l'Université de Tampere, sous le thème ''La dimension amazighe dans la vie politique et culturelle en Afrique du Nord''.

 

Enfin, cette approbation du cercle d'étude de Tamazight en Finlande est une première, mais aussi un fruit d'un objectif d'envergure mené par la communauté Amazighe dans ce pays. Cela afin de promouvoir la langue et la culture Amazighe, pas seulement en Finlande, mais plutôt dans tous les pays nordiques.

 

Tel acquis prouve, encore une fois, que tamazight est une langue qui impose son authenticité partout dans le monde, mais qui, dans la même allée, pourra aussi travailler sur différentes thématiques académiques d'envergure.

 

C.P

 

salut

 

za3matik pour 13 étudiants qui ne sont même pas amazigh ils ont fait tout ça... hadou nass metwrine bel bezf...yehebou el loukgate al ajnabia (langue officiel dnajirie)

 

louken loughet jeha texisté les japonais yedirouliha université...

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...