Jump to content

TAMAZIGHT LANGUE OFFICIELLE, SINON ....


Recommended Posts

- Après plus de 50 ans de l'indépendance du pays et à la veille d'une énième révision de la constitution,

- Tandis qu'il est encore temps et avant que cela ne soit trop tard,

La langue tamazight, plusieurs fois millénaire, se doit de retrouver sa place qui est la sienne à savoir, un statut de langue OFFICIELLE.

Le refus d'accéder à cette revendication juste et légitime par le pouvoir en place, sera perçu comme un déni de justice et un ostracisme qui frappe encore cette langue et ses enfants imazighen. Dans cette éventuelle (et non désirée) situation, nous serons alors dans nôtre droit de renforcer les rangs des partisans de l'autonomie de la kabylie et, que chaque partie assume bien ses responsabilités!.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 942
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Le nombre de pages pour un topic n'est nullement un paramètre à prendre en considération quand au sérieux et l'importance des questionnements posés mais ce qui intéresse, c'est la justesse et la pertinence des réponses qu'apporte tout un chaqu'un.

Link to post
Share on other sites

Pourquoi en faire 300 pages quand une seule suffit ....

 

Il est clairement établi que l'arabe, la notion même d’arabité en Algérie se retrouve dans une impasse idéologique, économique, sociale et humaine (il suffit de voir le nombre d'abrutis grouillants sur ce forum tels des cafards, qui depuis leur connexion à 54kbs, fantasment comme du temps de l'union soviétique avec une conviction telle qu'ils se voient évoluant dans un pays magnifique entourés de gens magnifiques, gouvernés par des gens tout aussi magnifiques)

 

Ce n'est pas un changement de gouvernement qu'il faut, mais carrément un changement d'individus, de mentalité.

 

Commencer par accepter sur le plan constitutionnel la notion de richesse culturelle multiple pourrait favoriser l'ouverture sphinctérienne de tous ces attardés

Link to post
Share on other sites
- Après plus de 50 ans de l'indépendance du pays et à la veille d'une énième révision de la constitution,

- Tandis qu'il est encore temps et avant que cela ne soit trop tard,

La langue tamazight, plusieurs fois millénaire, se doit de retrouver sa place qui est la sienne à savoir, un statut de langue OFFICIELLE.

Le refus d'accéder à cette revendication juste et légitime par le pouvoir en place, sera perçu comme un déni de justice et un ostracisme qui frappe encore cette langue et ses enfants imazighen. Dans cette éventuelle (et non désirée) situation, nous serons alors dans nôtre droit de renforcer les rangs des partisans de l'autonomie de la kabylie et, que chaque partie assume bien ses responsabilités!.

 

je voudrai simplement savoir:

-sur les 38 million que nous sommes(dernière statistique d'hier) combien de % s'exprime dans cette langue (sachant très bien moi et toi qu'elle n'est pas une langue)??

du Nord au sud, de l'est à l’ouest???

Link to post
Share on other sites
parce que nôtre diversité culturelle est une richesse inestimable pour le pays que la complémentarité doit se substitué au rejet des uns les autres.

 

c'est très bien dit si elle est concrétiser par la tolérance, qui est plus meilleur que la diversité:chut:

 

Link to post
Share on other sites
je voudrai simplement savoir:

-sur les 38 million que nous sommes(dernière statistique d'hier) combien de % s'exprime dans cette langue (sachant très bien moi et toi qu'elle n'est pas une langue)??

du Nord au sud, de l'est à l’ouest???

 

 

Le respect et la reconnaissance d'une langue, ne sont pas poportionnels aux nombres de personnes qui en font l'usage!

Toujours dans le même registre, si la langue tamazigh est dans dans cette etat, c'est qu'elle a été toujours ettouffée!

Link to post
Share on other sites
Le respect et la reconnaissance d'une langue, ne sont pas poportionnels aux nombres de personnes qui en font l'usage!

Toujours dans le même registre, si la langue tamazigh est dans dans cette etat, c'est qu'elle a été toujours ettouffée!

 

et à ton avis :si c'est logique ce que tu rapporte comment la chine a t-elle put avoir un "veto"en 1962????

elle n'était que pays sous développer.

si les chinois revendique un jour que la langue chinoise dois être officielle et international, c'est légitime car ils sont au milliard 600 d'habitants, alors que l'anglais n'est qu'a 800millions, et elle est belle bien internationale et officielle.(mieux que l'espagnole et le portugais qui sont les 2 lg le + parlés)

pourtant les allemands sont majoritaire en EU, mais leur langue ne fait l'unanimité.

pour l'étouffement du tamazight, je ne l'ai jamais senti, que chez des etres qui veulent, diviser pour régner, le targui parle son dialecte, le balbali parle son dialect, le glaoui,le chaoui, aussi, mais personne ne s'est sentie dénudé des ses souches.

 

Link to post
Share on other sites
et à ton avis :si c'est logique ce que tu rapporte comment la chine a t-elle put avoir un "veto"en 1962????

elle n'était que pays sous développer.

si les chinois revendique un jour que la langue chinoise dois être officielle et international, c'est légitime car ils son au milliard 600 d'habitant, alors que l'anglais n'est qu'a 800million, et elle belle bien internationale et officielle.

pourtant les allemands sont majoritaire en EU, mais leur langue ne fait l'unanimité.

pour l'étouffement du tamazight, je ne l'ai jamais senti, que chez des etres qui veulent, diviser pour régner, le targui parle son dialecte, le balbali parle son dialect, le glaoui,le chaoui, aussi, mais personne ne s'est sentie dénudé des ses souches.

 

 

Un veto sur quoi ? je ne suis pas !

Ne confends pas une langue a usage internationale, donc qui va s'imposer aux autres et reconnaitre celles de ses propres citoyens.

Pour ce qui de la chicne, saches, vu les perspectives economiques qu'offre ce pays pas mal de gens etudient le mandarain actuellement !

L'etouffement est manifeste, beaucoup de mots amazigh, ont disparus du langage courant, remplacés par ceux de la langue arabe -

Revendique son identiter n'est pas diviser, ça il faudra l'admettre un jour ou l'autre!

Personne ne sentie denudé de ses souches comme tu le dis, car il y'a une volonté d'exister- et exister sans faire de l'arabe un ennemei (langue arabe s'entend!)

Link to post
Share on other sites
je voudrai simplement savoir:

-sur les 38 million que nous sommes(dernière statistique d'hier) combien de % s'exprime dans cette langue (sachant très bien moi et toi qu'elle n'est pas une langue)??

du Nord au sud, de l'est à l’ouest???

Je voudrai simplement savoir :

 

-Qu'est-ce que tu pense du MAK ?

Link to post
Share on other sites
:mdr::mdr::mdr:Je suis pour

 

:mdr:

 

aya très bien :beer_smile:

 

Ce que j'aime pas c'est ceux qui sont contre Tamazight et crient a la division de l’Algérie à cause du MAK hors que c'est la non reconnaissance de Tamazight qui a engendré le MAK.

Link to post
Share on other sites
aya très bien :beer_smile:

 

Ce que j'aime pas c'est ceux qui sont contre Tamazight et crient a la division de l’Algérie à cause du MAK hors que c'est la non reconnaissance de Tamazight qui a engendré le MAK.

 

Les gens doivent comprendre : REVENDIQUER SON IDENDITE N'EST ETRE FORCEMENT CONTRE L'AUTRE .

Link to post
Share on other sites
Les gens doivent comprendre : REVENDIQUER SON IDENDITE N'EST ETRE FORCEMENT CONTRE L'AUTRE .

 

Vas leur dire ça...si tamazight ne sera pas officielle le MAK sera le seul repaire en Kabylie...et y aura des mouvements qui suivront chez les Chaouis, les Mozabites, les Touarègues...c'est une question de temps

Link to post
Share on other sites
aya très bien :beer_smile:

 

Ce que j'aime pas c'est ceux qui sont contre Tamazight et crient a la division de l’Algérie à cause du MAK hors que c'est la non reconnaissance de Tamazight qui a engendré le MAK.

 

..... Il y a deux ou trois ans, j’ai vu une émission sur Berbère-TV dans laquelle une journaliste kabyle est allée au Gourara interviewer des artisans bijoutiers. Notre kabyle posait des questions que les Gourari ne comprenaient pas, mais qui, devant le micro tendu, se sentaient en devoir de répondre… nécessairement à côté. La journaliste qui ne comprenait pas les réponses avait une série de questions qu’elle continuait de poser sans se soucier de ce que ses interlocuteurs disaient. Un beau dialogue de sourds pourtant tout empreint de bonne volonté de part et d’autre. Ce qui nous amène à notre deuxième thèse.....

 

La langue amazighe n’existe pas, il existe une famille de langues amazighes.

 

Il était admis que tamazight est une langue qui regroupe tous les parlers qui lui sont apparentés dont le kabyle. Si tel était le cas, a) nous ne serions pas devant des situations aussi absurdes que celle que je viens de décrire* b) où est-elle? Sommes-nous devant le cas du latin ou celui du vieux grec qui sont encore enseignés dans les écoles en tant que langues mortes? Non! Nous sommes plutôt devant le cas des langues germaniques ou celui des langues slaves. Elles se ressemblent entre elles sans qu’il y ait de langue étalon comme dans le cas des langues latines. Ainsi, quand on connait le danois, l’allemand, l’anglais ou le néerlandais, on est frappé par leurs saisissantes ressemblances, mais nulle ne se confond avec l’autre, avec sa sœur. Si, un jour, une langue amazighe unique a dû exister, nous n’en avons pas encore la preuve. Pour le moment, nous assistons à l’absence d’intercompréhension linguistique naturelle entre le mozabite et le touareg, le kabyle et le chleuh… Mais peut-on en créer une qui soit une langue standard entre Amazighs?

 

Ferhat Mehenni

Link to post
Share on other sites
..... Il y a deux ou trois ans, j’ai vu une émission sur Berbère-TV dans laquelle une journaliste kabyle est allée au Gourara interviewer des artisans bijoutiers. Notre kabyle posait des questions que les Gourari ne comprenaient pas, mais qui, devant le micro tendu, se sentaient en devoir de répondre… nécessairement à côté. La journaliste qui ne comprenait pas les réponses avait une série de questions qu’elle continuait de poser sans se soucier de ce que ses interlocuteurs disaient. Un beau dialogue de sourds pourtant tout empreint de bonne volonté de part et d’autre. Ce qui nous amène à notre deuxième thèse.....

 

La langue amazighe n’existe pas, il existe une famille de langues amazighes.

 

Il était admis que tamazight est une langue qui regroupe tous les parlers qui lui sont apparentés dont le kabyle. Si tel était le cas, a) nous ne serions pas devant des situations aussi absurdes que celle que je viens de décrire* b) où est-elle? Sommes-nous devant le cas du latin ou celui du vieux grec qui sont encore enseignés dans les écoles en tant que langues mortes? Non! Nous sommes plutôt devant le cas des langues germaniques ou celui des langues slaves. Elles se ressemblent entre elles sans qu’il y ait de langue étalon comme dans le cas des langues latines. Ainsi, quand on connait le danois, l’allemand, l’anglais ou le néerlandais, on est frappé par leurs saisissantes ressemblances, mais nulle ne se confond avec l’autre, avec sa sœur. Si, un jour, une langue amazighe unique a dû exister, nous n’en avons pas encore la preuve. Pour le moment, nous assistons à l’absence d’intercompréhension linguistique naturelle entre le mozabite et le touareg, le kabyle et le chleuh… Mais peut-on en créer une qui soit une langue standard entre Amazighs?

 

Ferhat Mehenni

 

Je pense faut deja etre Berberophone pour comprendre la difference qui est entre les parlers Amazighs...y a deux parlers en Afrique du nord, le Zenati et le Sanhadji, le dernier et plus riche phonetiquement, le Kabyle et le Chleuh au Maroc sont les parlers qui ont le plus grand nombre de locuteurs et c'est des parlers Sanhadji...maintenant un Berbere de Kabylie qui n'a pas l'habitude d'un parler Chaoui par exemple il comprendera pas le sens, exemple :

Achal (terre) en chaoui et Akal en Kabyle (K en kabyle se prononce comme ich (je) en allemand)

Ajenna (ciel) en chaoui et Igenni en Kabyle : idem le g ici c'est propore au parler Sanhadji

Aryaz (homme) en Chaoui et Argaz en Kabyle : le g se prononce comme "g" garçon

Donc le probleme c'est sutout la prononciation et moi je trouve qu'avoir differentes appelations des choses en Tamazight c'est au contraire une richesse

Link to post
Share on other sites
Pourquoi en faire 300 pages quand une seule suffit ....

 

Il est clairement établi que l'arabe, la notion même d’arabité en Algérie se retrouve dans une impasse idéologique, économique, sociale et humaine (il suffit de voir le nombre d'abrutis grouillants sur ce forum tels des cafards, qui depuis leur connexion à 54kbs, fantasment comme du temps de l'union soviétique avec une conviction telle qu'ils se voient évoluant dans un pays magnifique entourés de gens magnifiques, gouvernés par des gens tout aussi magnifiques)

 

Ce n'est pas un changement de gouvernement qu'il faut, mais carrément un changement d'individus, de mentalité.

 

Commencer par accepter sur le plan constitutionnel la notion de richesse culturelle multiple pourrait favoriser l'ouverture sphinctérienne de tous ces attardés

ton message est assez méprisant.

 

pour ma part, une refonte de l'école algérienne serait déjà un bon début, car c'est l'école de la médiocrité.

 

pour tamazight à l'école, ma belle soeur l'a étudié, pourtant elle même kabyle, mais elle m'a dit que c'était très loin du kabyle et que l'apprentissage de l'alphabet berbère est rebarbatif, elle avait donc abandonné cette option là.

 

donc concernant l'apprentissage du berbère, comment ça se passe, il y a un berbère "classique"? mais il n'est donc pas commun à chaque région yek?

Link to post
Share on other sites

mon mari qui est kabyle ne comprend pas les autres berbères, il comprend pas le chaoui, il comprend pas le chenoua, il comprend pas le chleuh non plus (parlons même pas du targui), les seuls qu'il comprend très facilement sont les rifs marocains.

 

les autres il doit réfléchir, se concentrer, et encore, il comprend pas trop quand même. généralement le dialogue repasse rapidement à l'arabe.

Link to post
Share on other sites
mon mari qui est kabyle ne comprend pas les autres berbères, il comprend pas le chaoui, il comprend pas le chenoua, il comprend pas le chleuh non plus (parlons même pas du targui), les seuls qu'il comprend très facilement sont les rifs marocains.

 

les autres il doit réfléchir, se concentrer, et encore, il comprend pas trop quand même. généralement le dialogue repasse rapidement à l'arabe.

 

Effectivement. Je comprends un peu le chaoui (quand ce n'est pas trop compliqué) mais je ne comprends pas un mot du kabyle de mon fiancé ou de ses parents. Je pensais que c'était parce que je n'ai pas un bon niveau en chaoui, mais dernièrement j'ai pu constater que même mon père et mon fiancé/sa famille ne se comprenaient pas bien (ils comprenaient le sens global mais pas assez pour avoir un réel échange), ils ont switché de langue et sont revenus en arabe.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...