Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
Zoubir8

Syrie:nouvelles du front.

Recommended Posts

Le régime syrien ave cle Hizeb Allah ont soutenu le NATO contre Kadafi :rolleyes:

 

Oui pour l'égypte c'est pas un complot ont transmis le programme d'el jazera direct sur notre chaine , mais quand la révolution touche notre sol , ça devient un complot :lol:

 

Tu mélanges tout !

 

Le régime Syrien n'avait pas soutenu l'OTAN , c'est l'Iran qui l'avait indirectement fait .

 

Les Iraniens ne sont pas arabes et ont leur propre agenda (ils avaient soutenu les Américains et l'OTAN en Afghanistan et en Irak parce que ça cadrait avec leurs intérêts).

 

L'Iran est une puissance qui a ses propres intérêts et se permet de jouer "politiquement" parce qu'elle le peut !

 

Pour l'Egypte ce n'était pas un complot (mais ça l'est devenu par la suite avec les Frères musulmans) parce c'était une révolte populaire spontanée .

 

Tu mélanges tout !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu mélanges tout !

 

Le régime Syrien n'avait pas soutenu l'OTAN , c'est l'Iran qui l'avait indirectement fait .

 

Les Iraniens ne sont pas arabes et ont leur propre agenda (ils avaient soutenu les Américains et l'OTAN en Afghanistan et en Irak parce que ça cadrait avec leurs intérêts).

 

L'Iran est une puissance qui a ses propres intérêts et se permet de jouer "politiquement" parce qu'elle le peut !

 

Pour l'Egypte ce n'était pas un complot (mais ça l'est devenu par la suite avec les Frères musulmans) parce c'était une révolte populaire spontanée .

 

Tu mélanges tout !

Oui on explique les choses à notre sauce , c'est ça la politique de MS Ladoz le bathiste :thumbup:

c'est ton droit monsieur ladoz de soutenir les régimes dictateurs , nous on est démocrate on te prive pas de ce privilège ( avoir la chance de soutenir tout ce que tu veux)

Share this post


Link to post
Share on other sites

On lit sur syriantruth.org; un site que j’ai beaucoup de mal à situer; que,

le poseur de bombe serait le secretaire personnel de Mr Ikhtiar; qu’il aurait fait entrer une bombe type C4 de40 kg, par petits bouts de 4kg; qu’il aurait placé dans le faux plafond, qu’il aurait actionné à distance et qu’il serait maintenant caché dans la maison de l’ambassadeur americain qui regorgerait d’autres activistes et qui serait distant de seulement 300 metres du batiment de la Securité Nationale..

 

Last news

Share this post


Link to post
Share on other sites
On lit sur syriantruth.org; un site que j’ai beaucoup de mal à situer; que,

le poseur de bombe serait le secretaire personnel de Mr Ikhtiar; qu’il aurait fait entrer une bombe type C4 de40 kg, par petits bouts de 4kg; qu’il aurait placé dans le faux plafond, qu’il aurait actionné à distance et qu’il serait maintenant caché dans la maison de l’ambassadeur americain qui regorgerait d’autres activistes et qui serait distant de seulement 300 metres du batiment de la Securité Nationale..

 

Last news

 

Il faut se méfier de ce genre de propagande qui vise à semer la fitna .

 

Il y avait bel et bien un kamikaze dont le corps a été découvert .

Maintenant qu'il y ait eu plusieurs bombes (comme pour le 11 septembre) ça semble possible du moment qu'il s'agit d'un travail de services .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il faut se méfier de ce genre de propagande qui vise à semer la fitna .

 

Il y avait bel et bien un kamikaze dont le corps a été découvert .

Maintenant qu'il y ait eu plusieurs bombes (comme pour le 11 septembre) ça semble possible du moment qu'il s'agit d'un travail de services .

 

La source crédible MS Ladoz????

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’État syrien a quand même les reins plus solides. L’armée syrienne aussi : ce matin, le télévision publique a montré des image des combats à Midane, quartier le plus touché par les troubles et investi par des soldats et, semble-t-il des miliciens . Le reporter syrien donnait le commentaire suivant : « Voici les premières images des forces de sécurité en train de poursuivre des terroristes qui ont pénétré dans Midane et ils n’ont que deux solutions devant eux : se rendre ou mourir« .

 

La lutte anti-ASL ne faiblit pas

 

Mercredi, selon Sana, outre Midane, des accrochages sont intervenus à Hajar al-Aswad, au sud de l’agglomération damascène, à Qaboun (nord) Tichrine (ouest) et à Sbeineh : à chaque fois ces accrochages se seraient soldés par des pertes sensibles pour les rebelles.

 

Sinon les télévisions occidentales ont montré ce jeudi des images de civils fuyant le quartier de Mazze – le XVIe local ? – théâtre depuis l’aube de combats entre militaires et rebelles.

 

Les incidents de Damas ne doivent pas faire oublier les autres théâtres d’opération. Pour la fin de la journée du 18 juillet, Sana signale :

 

-un combat dans les environs du village d’al-Rami dans le gouvernorat d’Idleb : une voiture de la rébellion détruite et plusieurs rebelles tués ;

 

-un autre accrochage à Wadi al-Dheif, à l’est de Ma’arat al Nu’man (trente kilomètres au sud d’Idleb) : dans ce combat de nombreux insurgés ont été tués ;

 

-la poursuite, à travers les forêts de Salkin (à une trentaine de kilomètres au nord-ouest d’Idleb, et à cinq de la frontière turque) de bandes fuyant vers le sanctuaire turc : nombre de leurs membres ont été mi hors de combat ;

 

-un accrochage à Mhanbal (Idleb), se concluant lui aussi par la mort et la capture de nombre d’activistes.

 

Dans son édition du 19 juillet, Sana rapporte :

 

-une tentative d’infiltration depuis le Liban d’éléments armés, via les villages d’Idlin, de Jisr Qamar et d’Armouta. tentative repoussée avec pertes

 

-des affrontements avec des bandes à Talkhalakh (5 kilomètres de la frontière du Nord Liban) et dans le secteur de la vile d’al-Qusayr, zone de concentration ASL adossée à la frontière libanaise : là encore l’agence syrienne fait état de « lourdes pertes » chez l’ASL.

 

-de la reddition, en divers endroits du territoire, de « dizaines de terroristes » aux forces de l’ordre.

 

Encore une fois, ces échos militaires de Sana nous paraissent crédibles, ne serait-ce que du fait de leur modestie, et des précisions géographiques données.

 

Les militaires, miliciens et policiers syriens continuent d’obéir, pour le plus grand nombre, au gouverne

Sources: InfoSyrie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest aladin1000

la fin arrive à grands pas.quel sera le prochain dictateur à soutenir?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un copié collé de l’article de Jean-Souhel Gowrié, tiré de son tout aussi excellent blog sur la TdeG.

 

Attentat à Damas : les Américains selon toute probabilité

 

Des sources très bien informées, notamment les services de renseignements français, il apparaît que l’exécuteur de l’attentat qui a coûté la vie au ministre de la défense, à son vice ministre et à Assef Shawkat et en a blessé plusieurs autres, parmi lesquels se trouve Hicham El Khetiar, le directeur de la sûreté nationale, ne serait que le directeur de cabinet de ce dernier et qui se trouve actuellement dans les locaux de l’ambassade des USA à Damas, distante d’à peine 145 mètres du bâtiment. Tout cela ne serait donc l’œuvre ni de l’ASL, ni d’une quelconque autre organisation mais un téléguidage américain.

 

On apprend aussi que les mêmes locaux abriteraient pas moins d’une vingtaine de personnes liées à l’opposition en Syrie. L’engin explosif, d’une quarantaine de kilo, aurait été introduit par le directeur de cabinet samedi dernier et caché dans le faux plafond de la salle de réunions. Il a ensuite été actionné à distance. Les mêmes sources parisiennes parlent d’une cellule d’opérations se trouvant dans les locaux même de l’ambassade des USA à Damas.

 

C’est de cette même cellule d’opérations, à l’intérieur de l’ambassade des USA, que se planifieraient les attentats et les opérations de liquidation, ainsi que les manifestations et sittings.

 

La même source indique que les locaux de l’ambassade de France fonctionneraient à peu près de la même manière. Les deux ambassades bénéficiant de l’immunité, elles sont devenues le repère de dizaines de figures de l’opposition, y compris armée. On y trouve, entre autres, l’écrivain Yassine Haj Saleh et l’avocate Razan Zaitouneh, qui coordonnent les opérations avec les médias,

 

Une question demeure : pourquoi les forces de l’ordre n’attaquent pas les deux ambassades alors même que le droit international le leur en donne le droit ? On peut supposer que c’est le grand piège que la Syrie essaye d’éviter, y compris au prix d’énormes sacrifices, savoir éviter un affrontement direct avec les deux puissances.

Share this post


Link to post
Share on other sites
A voir..

 

[YOUTUBE]G5e3Dh5Ek5o[/YOUTUBE]

 

 

CAPO bonjour...

 

Il y a une 4éme hypothèse, tu l'a dit toi même dans le topic sur les mendiantes syriennes:

 

Metro Montréal n'ayant pas de journalistes sur place, il est fort possible que le "rebelle" sur la photo ne soit pas un terro syrien, mais une photo d'archive d'un guérillero de je ne sais ou...pratique courante dans la presse

Share this post


Link to post
Share on other sites
CAPO bonjour...

 

Il y a une 4éme hypothèse, tu l'a dit toi même dans le topic sur les mendiantes syriennes:

 

Metro Montréal n'ayant pas de journalistes sur place, il est fort possible que le "rebelle" sur la photo ne soit pas un terro syrien, mais une photo d'archive d'un guérillero de je ne sais ou...pratique courante dans la presse

 

bonjour Pax :)

 

La photo provient d'Associated Press..qui ne manque pas d'archives réelles, je pense.

On constate aussi sur le journal, qu'il y a une légende sous la photo..et même la signature des droits d'auteurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Possible...c'est juste une hypothèse d'école...

 

Cela dit comment faites vous pour avoir des nouvelles du front en direct live??

D'un bord comme de l'autre je ne trouve rien de crédible...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Possible...c'est juste une hypothèse d'école...

 

Cela dit comment faites vous pour avoir des nouvelles du front en direct live??

D'un bord comme de l'autre je ne trouve rien de crédible...

 

D'où veux-tu que la photo et l'arme proviennent ?

Qui d'autres utiliseraient des AK-74 avec de tels accessoires ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest aladin1000

crier au complot c'est vouloir dire que le régime constitue un bloc, or ce n'est pas le cas,il faut savoir que le lapin a été projeté de force au pouvoir par son sanguinaire de père agonisant, et que l'oncle qui convoitait le koursi a failli lui faire un putsch.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Selon Le Figaro et Le Monde, ASSAD est toujours à Damas.

 

Bachar Al-Assad serait toujours à Damas, où les combats continuent

 

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 19.07.2012 à 08h36 • Mis à jour le 19.07.2012 à 16h43

Abonnez-vous

à partir de 1 € Réagir Classer Imprimer Envoyer

 

Partager facebook twitter google + linkedin

 

Dans le quartier d'Al-Khalidiya, à Homs, le 17 juillet.

 

Des centaines de personnes fuyaient, jeudi 19 juillet, certains quartiers de Damas, théâtre de combats d'une extrême violence, au lendemain d'un attentat ayant frappé de plein fouet l'appareil sécuritaire du régime et tué trois hauts responsables, dont le beau-frère de Bachar Al-Assad.

Plus de seize mois après le début de la révolte contre le régime, les violences n'ont connu aucun répit mercredi dans le pays, où au moins 214 personnes, dont 124 civils, 62 soldats et 28 rebelles, ont péri selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Il s'agit de la journée la plus sanglante depuis le 4 février, où plus de 230 personnes avaient péri dans le pilonnage de Homs.

 

>> Voir notre infographie animée : "Retour sur seize mois de répression féroce"

 

Après l'attentat contre le bâtiment de la Sécurité nationale en plein centre de Damas, où se tenait une réunion de hauts responsables de la sécurité, les Etats-Unis ont estimé que le régime était en train de "perdre le contrôle de la Syrie" et souligné l'urgence d'une transition politique pour "éviter une guerre civile longue et sanglante".

 

"NETTOYER DAMAS"

 

Bachar Al-Assad gardait toujours le silence, jeudi, sans qu'on puisse vraiment le localiser. Un de ses conseillers a affirmé, sous couvert de l'anonymat, qu'il se trouvait au palais présidentiel à Damas "avec ses collaborateurs et dirige les destinées du pays". Plus tôt dans la journée, des sources proches de l'opposition syrienne et un diplomate occidental cités par l'agence Reuters déclaraient toutefois que le président syrien se trouverait à Lattaquié, sur la côte syrienne, pour coordonner la riposte à l'attentat de mercredi. Le chef de l'Etat, qui intervient rarement, n'a prononcé que six discours depuis le début de la révolte en mars 2011.

 

Dans une partie de Damas, la vie tourne au ralenti. La majorité des échoppes des rues commerçantes de Salhié et de Chaalane sont fermées, et dans celles restées ouvertes de rares clients s'approvisionnent à la hâte. "Les gens ont peur, ils pensent désormais qu'après l'attentat tout peut arriver", a déclaré à l'AFP un marchand ambulant du quartier de Bab-Touma.

 

Dans d'autres quartiers, principalement au sud de la ville, où les insurgés disent avoir engagé depuis le week-end "la bataille pour la libération" de la capitale syrienne, des centaines d'habitants fuyaient les violents combats et les bombardement, selon une ONG, au moment où l'armée demandait aux résidents de s'éloigner des zones d'affrontements.

 

"Ces combats d'une extrême violence devraient se poursuivrent pendant les prochaines quarante-huit heures pour nettoyer Damas des terroristes avant le début du ramadan, mois de jeûne musulman qui commence vendredi, a indiqué une source sécuritaire dans la capitale. Jusqu'à présent, l'armée avait fait preuve de retenue dans ses opérations mais depuis l'attentat, elle est décidée à utiliser toutes les armes en sa possession pour en finir avec les terroristes". Signe de l'intensité des combats, de la fumée s'élèvait, jeudi, du quartier de Mezzeh, qui abrite de nombreux bâtiments ministériels.

 

NOUVEAUX VETOS RUSSE ET CHINOIS

 

Sur le terrain diplomatique, Russes et Chinois ont mis leur veto, jeudi, à la résolution qui menaçait le pouvoir syrien de sanctions. C'est la troisième fois que ces deux pays font barrage à des résolutions visant à exercer une pression sur le régime du président Bachar Al-Assad.

 

>> Lire : "A l'ONU, la Russie et la Chine bloquent une nouvelle résolution sur la Syrie"

 

Le Conseil a jusqu'à vendredi soir pour adopter une résolution sur le sort des 300 observateurs de la Mission d'observation de l'ONU en Syrie (Minus), dont le mandat expire à cette date. Les Occidentaux veulent assortir son renouvellement de pressions sur Damas et la Russie veut se contenter de prolonger cette mission, qui a été incapable depuis la mi-avril de faire cesser les combats

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Frontalier
Selon Le Figaro et Le Monde, ASSAD est toujours à Damas.

 

Il ne quittera Damas que le jour où Moscou le lâchera...et la Russie le lâchera....c'est juste une question de temps...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Selon Le Figaro et Le Monde, ASSAD est toujours à Damas.

 

Le "Times" britannique (éditorial d'hier) a carrément accusé les occidentaux d'être derrières les mercenaires armés et la guerre civile..

 

 

 

ps: j'ai employé les mots du "Times" :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il ne quittera Damas que le jour où Moscou le lâchera...et la Russie le lâchera....c'est juste une question de temps...

 

Bachar Assad est un homme , un leader!

 

Peut-être que tu as du mal à comprendre mais des vrais leaders qui n'abandonnent pas leurs troupes ça existe aussi !

 

S'il meurt ce sera un martyr et s'il gagne ce sera un héros !

 

C'est comme ça , dans la vie tout le monde n'est pas pareil !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest aladin1000
Bachar Assad est un homme , un leader!

 

Peut-être que tu as du mal à comprendre mais des vrais leaders qui n'abandonnent pas leurs troupes ça existe aussi !

 

S'il meurt ce sera un martyr et s'il gagne ce sera un héros !

 

C'est comme ça , dans la vie tout le monde n'est pas pareil !

on dirait que tu parles pour kaddafi, je crois que son sort est scellé le bougre de Syrie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une bonne et une mauvaise nouvelle:

- Double veto russo chinois

 

- Arabi press annonce l’interruption de la diffusion d’addounia par arabsat et Nilesat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
on dirait que tu parles pour kaddafi, je crois que son sort est scellé le bougre de Syrie.

 

Khatik el politik Aladin :o

 

En Syrie, les occidentaux-sionistes veulent la guerre civile..et non pas faire tomber le régime :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest aladin1000
Khatik el politik Aladin :o

 

En Syrie, les occidentaux-sionistes veulent la guerre civile..et non pas faire tomber le régime :rolleyes:

c'est vrai ils ont intérêt à créer une guerre civile dans un pays dont ils occupent une partie et qui n'a jamais tiré une seule balle contre eux depuis cette annexion :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les occidentaux vont obtenir la guerre civile tant souhaitée.; C'est un fait !

Mais n'oublions pas que tout tourne autour des négociations secrètes avec l'Iran.

Et si guerre régionale il y a dans le futur, ça sera avec les régimes actuels de la région. Mais c'est pas pour demain la veille. Israël, quoi qu'on dise, n'est pas en position force. Ce pays a horreur du vide !

Tout le reste c'est du pipeau..de la manipulation et du conditionnement d'opinion.

 

Voici en quoi se résume le dialogue des négociations secrètes avec l'Iran :

 

Les américains : Laissez-nous frapper vos centrales nucléaires, on vous avertira des heures de frappe, vous évacuez votre personnel, on vous garanti qu'il n'y aura pas de pertes civils, et en échange on vous offre des cibles militaires à frapper dans le Golfe pour sauver la face.

 

Les iraniens: Hors de question ! Si vous frappez nos centrales nucléaires, on ne vous garanti pas quelles seront nos cibles en représailles.

 

Les américains: Pouvez-nous dire au moins si vous frapperez Israël ? Si vous ne le faites pas, nous sommes prêts à vous laisser choisir d'autres cibles.

 

Les iraniens: Non, on ne peut pas vous le dire. Nous agirons en fonction des ordres du guide.

 

Les américains: Pouvez-vous au moins nous dire, de quelle durée seront vos représailles ?

 

Les iraniens: Impossible. Si vous frappez l'Iran, nous nous considérerons en guerre classique.

 

Les américains: Et si nous vous offrons le maintien du régime de Bachar en échange de représailles de courte durée ?

 

Les iraniens: c'est trop tard ! vous avez déjà foutu la merde en Syrie.

 

Les américains: Pouvez-vous au moins nous garantir la neutralité du Hezbollah. Nous ne voudrions pas qu’Israël emploie l'arme nucléaire.

 

Les iraniens: Le Liban est un pays souverain. Voyez avec Nasrallah, ce n'est pas de notre ressort. Quant à l'arme nucléaire, nous ne croyons pas Israël aussi fou que ça..ça serait sa fin !

 

Les américains: Vous comprenez que vous nous laisser aucun choix ?

 

Les iraniens: Vous non plus ! La décision vous revient.. nous sommes prêt à mourir ou à vous chasser du Golfe.

 

Les américains: Vous savez qu'en cas de représailles prolongée de votre part, la Chine et la Russie ne vous soutiendront pas ?

 

Les iraniens: Nous avons pris nos disposions. Et en réalité, nous souhaitions que ni vous frappez nos centrales, ni que vous déstabilisiez la région. Mais la décision vous revient. Il y a va de votre bien !

 

Les américains: Pouvons-nous nous revoir la semaine prochaine ?

 

Les iraniens: Pas de soucis. En espérant qu'on négociera la paix de la région et non pas son démembrement et mise à feu.

 

 

PS: en final, tout tourne autour des centrales nucléaires iraniennes :crazy:

 

 

.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest aladin1000
Les occidentaux vont obtenir la guerre civile tant souhaitée.; C'est un fait !

Mais n'oublions pas que tout tourne autour des négociations secrètes avec l'Iran.

Et si guerre régionale il y a dans le futur, ça sera avec les régimes actuels de la région. Mais c'est pas pour demain la veille. Israël, quoi qu'on dise, n'est pas en position force. Ce pays a horreur du vide !

Tout le reste c'est du pipeau..de la manipulation et du conditionnement d'opinion.

 

Voici en quoi se résume le dialogue des négociations secrètes avec l'Iran :

 

Les américains : Laissez-nous frapper vos centrales nucléaires, on vous avertira des heures de frappe, vous évacuez votre personnel, on vous garanti qu'il n'y aura pas de pertes civils, et en échange on vous offre des cibles militaires à frapper dans le Golfe pour sauver la face.

 

Les iraniens: Hors de question ! Si vous frappez nos centrales nucléaires, on ne vous garanti pas quelles seront nos cibles en représailles.

 

Les américains: Pouvez-nous dire au moins si vous frapperez Israël ? Si vous ne le faites pas, nous sommes prêts à vous laisser choisir d'autres cibles.

 

Les iraniens: Non, on ne peut pas vous le dire. Nous agirons en fonction des ordres du guide.

 

Les américains: Pouvez au moins nous dire, de quelle durée seront vos représailles ?

 

Les iraniens: Impossible. Si vous frappez l'Iran, nous nous considérerons en guerre classique.

 

Les américains: Et si nous vous offrons le maintien du régime de Bachar en échange de représailles de courte durée ?

 

Les iraniens: c'est trop tard ! vous avez déjà foutu la merde en Syrie.

 

Les américains: Pouvez-vous au moins nous garantir la neutralité du Hezbollah. Nous ne voudrions pas qu’Israël emploie l'arme nucléaire.

 

Les iraniens: Le Liban est un pays souverain. Voyez avec Nasrallah, ce n'est pas de notre ressort. Quant à l'arme nucléaire, nous ne croyons pas Israël aussi fou que ça..ça serait sa fin !

 

Les américains: Vous comprenez que vous nous laisser aucun choix ?

 

Les iraniens: Vous non plus ! La décision vous revient.. nous sommes prêt à mourir ou à vous chasser du Golfe.

 

Les américains: Vous savez qu'en cas de représailles prolongée de votre part, la Chine et la Russie ne vous soutiendront pas ?

 

Les iraniens: Nous avons pris nos disposions. Et en réalité, nous souhaitions que ni vous frappez nos centrales, ni que vous déstabilisiez la région. Mais la décision vous revient. Il y a va de votre bien !

 

Les américains: Pouvons-nous nous revoir la semaine prochaine ?

 

Les iraniens: Pas de soucis. En espérant qu'on négociera la paix de la région et non pas son démembrement et mise à feu.

 

 

PS: en final, tout tourne autour des centrales nucléaires iraniennes :crazy:

il y'en a encore qui croient que l’Iran et les US sont des ennemis!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...