Jump to content

.............Polémique autour de la nuit de ramadan de la mairie de Paris


Recommended Posts

Par Gabizon, Cécilia | LeFigaro.fr – il y a 1 heure 7 minutes....tweet0Share0MailImprimer......Malgré l'indignation des associations laïques et l'opposition du préfet, la mairie de Paris a décidé de maintenir mercredi une soirée à l'occasion du ramadan. Elle y proposera notamment un repas de rupture de jeûne.

 

Mercredi soir, la mairie de Paris organise une soirée à l'occasion du ramadan. Elle y proposera un «Iftar léger», un repas de rupture de jeûne... Un événement qui fait des vagues. Après les associations laïques et des députés, comme Jerome Dubus du Nouveau Centre, le préfet de Paris s'est lui aussi inquiété de voir la mairie organiser cette cérémonie «religieuse».

 

Dans un courrier du 19 août , que Le Figaro s'est procuré, il a jugé que cette soirée de ramadan heurtait le principe de laïcité. «Après examen de la jurisprudence administrative et consultation de la direction des libertes publiques et des affaires juridiques du ministère de l'Intérieur, il apparaît que votre décision d'organiser une telle soirée à caractère cultuel semble contraire au principe de neutralité des services publics», met en garde le préfet.

 

La direction juridique proposait même de faire annuler la manifestation car la soirée du ramadan organisée par la Mairie de Paris et explicitement axée sur la fête du ramadan et la rupture du jeûne imposé aux musulmans ne répond à aucun des cas de dérogation, précise leur note. «Il n'existe aucun interêt public local à l'organiser, celle ci pouvant être organisée dans le cadre des mosquées. En outre, aucune autre fête de cette nature n'a été organisée pour d'autres cultes (rupture de jeûne pour kippour, Pâques...), ce qui ne respecte pas le principe d'égalité entre les cultures», écrivent les auteurs. Le préfet a préféré questionner le maire Bertrand Delanoë sur le financement de cette nuit du ramadan.

 

Une «soirée culturelle» La mairie s'est défendue le 22 août, insistant sur le fait que cette soirée, «organisée traditionnellement par la Ville tous les ans depuis 2001», constituait une «soirée culturelle», s'ouvrant par (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Link to post
Share on other sites

On prend le problème par le mauvais bout.

D'un côté, on établit des regles de neutralité en matière de croyances et de l'autre on organise une fête pour marquer la fin d'un cycle religieux.

 

Il y aurait pourtant un moyen bien simple de détourner le problème. Que la mairie offre un budget aux différentes organisations religieuses pour que eux organisent une fête une fois par année et invitent les gens à venir festoyer avec eux.

 

A force d'être trop politically correct, je trouve que les gens se referment de plus en plus sur eux-même et ne festoient pas assez, d'échangent plus.

 

En tout cas, si on m'invitait à fêter la fin du ramadan, ce serait un plaisir d'y aller.Pour connaitre vos coutumes, votre gastronomie, votre manière de fêter.

Link to post
Share on other sites
Guest Frontalier
On prend le problème par le mauvais bout.

D'un côté, on établit des regles de neutralité en matière de croyances et de l'autre on organise une fête pour marquer la fin d'un cycle religieux.

 

Il y aurait pourtant un moyen bien simple de détourner le problème. Que la mairie offre un budget aux différentes organisations religieuses pour que eux organisent une fête une fois par année et invitent les gens à venir festoyer avec eux.

 

A force d'être trop politically correct, je trouve que les gens se referment de plus en plus sur eux-même et ne festoient pas assez, d'échangent plus.

 

En tout cas, si on m'invitait à fêter la fin du ramadan, ce serait un plaisir d'y aller.Pour connaitre vos coutumes, votre gastronomie, votre manière de fêter.

 

 

Charger les organisations à organiser cela signifie, pour moi, une gueguerre entre associaltions Marocaines et Algériennes, entre Chorba (soupe de centre et est Algéren) et 7arira (soupe marocaine et ouest Algérien), entre la café et le thé à la menthe, entre la musique algérienne et la musique marocaine....entre les "intelectuels" algériens et intelectuels marocains, entre imams marocains et imams Algériens...etc etc

 

et enfin de compte l'ingérence des consulats et amabassades des deux pays pour l'organisation....:mdr::mdr::mdr:

 

C'est peut-être mieux que la mairie s'en charge :p

Link to post
Share on other sites
Charger les organisations à organiser cela signifie, pour moi, une gueguerre entre associaltions Marocaines et Algériennes, entre Chorba (soupe de centre et est Algéren) et 7arira (soupe marocaine et ouest Algérien), entre la café et le thé à la menthe, entre la musique algérienne et la musique marocaine....entre les "intelectuels" algériens et intelectuels marocains, entre imams marocains et imams Algériens...etc etc

 

et enfin de compte l'ingérence des consulats et amabassades des deux pays pour l'organisation....:mdr::mdr::mdr:

 

C'est peut-être mieux que la mairie s'en charge :p

C'est

.... l'affaire du Sahara

.... qui fait tout ca

Link to post
Share on other sites
C'est qoui l'identité de l'UOIF déjà ?

 

 

 

Y a pas d'identité puisque 3/4 des donations sont faites par ses membres et que y a plusieurs branches, y a eu d'ailleurs plusieurs plaintes déclarant que elle était infiltreé par les frêres musulmans et par les pays du Golfe.

Link to post
Share on other sites
Guest Frontalier
Y a pas d'identité puisque 3/4 des donations sont faites par ses membres et que y a plusieurs branches, y a eu d'ailleurs plusieurs plaintes déclarant que elle était infiltreé par les frêres musulmans et par les pays du Golfe.

 

 

Il me semble qu'ils sont proches des Khwanjiya, Je trouve leur chef antipathique !

Link to post
Share on other sites
Il me semble qu'ils sont proches des Khwanjiya, Je trouve leur chef antipathique !

 

 

 

Leur chef lol c'est pas une tribu :mdr: C'est Moussaoui qui a remplaçé Boubakeur dont l'élection avait été boycotée par la Grande Mosquée de Paris, tout ça c'est de la magouille politique

Link to post
Share on other sites
Charger les organisations à organiser cela signifie, pour moi, une gueguerre entre associaltions Marocaines et Algériennes, entre Chorba (soupe de centre et est Algéren) et 7arira (soupe marocaine et ouest Algérien), entre la café et le thé à la menthe, entre la musique algérienne et la musique marocaine....entre les "intelectuels" algériens et intelectuels marocains, entre imams marocains et imams Algériens...etc etc

 

et enfin de compte l'ingérence des consulats et amabassades des deux pays pour l'organisation....:mdr::mdr::mdr:

 

C'est peut-être mieux que la mairie s'en charge :p

 

Si vous n'êtes pas capables de vous entendre entre vous, faudrait pas nous demander de le faire.....Des concessions , ça se fait....quand on veut.

Link to post
Share on other sites
Guest Frontalier
Si vous n'êtes pas capables de vous entendre entre vous, faudrait pas nous demander de le faire.....Des concessions , ça se fait....quand on veut.

 

Je n'ai rien demandé...c'était une opinion...et la Mairie est libre de faire ce qu'elle veut !

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...