Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
Laziz

A propos des Lumières, des Grecs, des Arabes, des juifs et des nazis

Recommended Posts

Au commencement étaient les eaux et le soleil

 

Quand je paraphrase Michel Onfray dans son livre Cosmos :

 

On ne peut mieux dire la vérité moniste de ce qui est : tout commence par l’eau et le soleil.

Et c’est ce dernier qui rend la vie possible. Sans le soleil, le monde n’existerait pas. Les premiers

hommes ont vite compris cette réalité par nécessité ; il fallait qu’ils s’adaptent s’ils voulaient

survivre. Ils ont inventé le feu et ont fait de ce luminaire un dieu. De là le chamanisme qui est

la religion des religions, la première de toutes. L’énergie solaire se répand partout sous forme

d’atomes dont le flux et la multitude se constatent à travers les rayons de lumière. Ainsi les

descendants des premiers hommes en ont déduit que le divin était omniprésent, que chaque

atome était habité par l’esprit du Soleil.

 

attachment.php?attachmentid=3180&d=1440061216

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi lire les philosophes arabes, d’Ali Benmakhlouf

 

7596773-11731104.jpg?v=1427026154

 

Très facile à lire, si l’on veut s’approcher des Arabes et des musulmans pour mieux connaître la teneur et portée de leurs

idées et d’où elles viennent. C’est un livre qui m’a plu. Il n’empêche que je ne me priverai pas de dire ce que j’en pense :

Grimaces et grincements de dents assurés.

 

Quand philosophes et religieux se tendent la main

« La philosophie arabe, comme la philosophie chinoise est comme bien d’autres, est l’une des voies d’accès à l’histoire de la

vérité que l’humanité a en partage. »

 

Alors que l’Inde est foncièrement croyante, l’auteur, suivant une tradition moderne chez les intellectuels, et qu’il fustige, ne cite pas,

paradoxalement, cette grande civilisation, spirituelle par excellence. Il préfère donner la Chine, qui est fondamentalement athée, comme

modèle de prédilection. Les oiseaux de même plumage s'assemblent. Nous verrons plus tard qu’il a tout à fait tort d’envisager les choses

ainsi car il prive le lecteur d’une perspective de l’histoire et de la dialectique plus large encore et cruciale pour son entendement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ali Benmakhlouf

 

Ce que j’ai écrit ce matin à la suite de ma critique de Pourquoi lire les philosophes arabes.

Pour les intéressés, il y a plus de commentaires sur mon blog.

 

Des connaissances que j’ai acquise sur l’âme, après avoir étudié ce qu’en disent les différentes cultures

dans leurs Écritures, j’en conclus que l’Inde est le pays qui maîtrise le mieux ce sujet. Or, de l’Inde, nous

l’avons vu, Ali Benmakhlouf n’en parle pas. Ce dicton que je répète souvent -si l’on n’a pas visité deux

marchés, on ne peut pas savoir lequel est le meilleur- exprime on ne peut mieux cette lacune qui fausse

la perspective.

 

En voici un bel exemple, de spéculation, à la page 84 : « Platon, dans le Théétète, avait parlé du discours

intérieur que l’âme entretient avec elle-même, les philosophes arabes, à la suite d’Aristote, ont placé dans

ce logos, dans cet entretien de l’âme avec elle-même, le raisonnement, la conduite des preuves, la possibilité

d’affirmer, de nier, de juger, toute la logique en somme. »

 

C’est Socrate qui explique que l’âme se parle à elle-même. Que les Grecs aient cru à l’âme, cela fait sourire. Vous

me direz qu’il y a âme et âme. Et qu’il y a Grec et Grec. Ceux qui croient et ceux qui n’y croient pas. Que Platon

et Aristote ne se soient pas entendus ne vient, selon Benmakhlouf, « que d’une compréhension imparfaite de leurs

doctrines. » Contrairement au juif Maïmonide qui semble plus lucide en la matière, Benmakhlouf ne veut pas de

dichotomie mais « osmose entre Platon et Aristote ». Et même « entre la méthode philosophique, platonicienne

ou aristotélicienne, et la méthode coranique. Mais cette dernière vaut surtout pour ceux à qui il faut voiler la vérité

parce qu’on n’arrive pas à la leur donner directement. » Il faut donc amalgamer car la philosophie n’et pas toujours

accessible à tous.* Pour lui, ces deux là, Platon et Aristote, s’entendaient parfaitement. Le second, n’était-il pas le

disciple du premier ? Sauf que Platon croyait à la réincarnation et non Aristote. C’est une énorme différence. La notion

d’âme chez Aristote, à la différence de son ancien maître, était biologique, pas spirituel. Mais les philosophes, arabes

en l’occurrence, ne s’intéressent pas à cette dimension per se, elle est du domaine religieux. Eux, en tant que philosophes,

préfèrent la spéculation. Les Arabes ont fait de l’intellect la clé de la libération. « Dieu est intellect chez Averroès comme

chez Aristote. » C’est l’intellect, en quelque sorte, qui forme la qualité de l’âme, une façon de penser très grecque. Ou

l’art d’inventer le divin.

 

ob_776d95_ali-benmakhlouf-telephone-divin.jpg

 

* Entrevue dans Libération avec Ali Benmakhlouf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Benmakhlouf et son désintérêt suspect pour l'Inde

 

attachment.php?attachmentid=3183&d=1441644670

 

Benmakhlouf est persuadé que l’enseignement qu’il donne à ses étudiants et la publication de ses livres sont destinés au

progrès de l’humanité, du moins à un meilleur partage et équilibre des idées. « L’engagement des philosophes arabes, écrit-il,

est une volonté de vérité. Il s’inscrit dans une vaste histoire commune à tous les hommes : non pas des Arabes ou des musulmans

seulement, mais une histoire qui intègre des Anciens, des païens, des non-Arabes, des non musulmans. » Sauf les Hindous.

 

La bhakti *, il ne connaît pas, ne veut pas connaître, encore moins en parler. Et je ne suis pas du tout certain de ce libéralisme

culturel qui commence à poindre... Dans n’importe quel pays musulman, on peut encore de nos jours se faire lyncher pour nos idées.

Paraphrasant Al-Kindi, Benmakhlouf écrit : « Il faut donc dénoncer les imposteurs qui dressent la communauté des musulmans contre

la connaissance scientifique, ceux qui pensent que la philosophie est ennemie de la religion. » Outch !! Je me sens concerné...

 

Et quand il cite Jack Goody mais ne suit pas ses conseils : « Beaucoup d’anthropologues semblent être prisonniers de leur rejet de

tout autre méthode que le travail sur le terrain, car ils ne sont pas disposés à voir comment les enquêtes sont systématiquement

liées à celles des autres. […] Selon moi, il est fondamental d’intégrer et de confronter nos observations et nos conclusions à celles

d’autres chercheurs, en ayant recours à toutes les méthodes possibles aussi imparfaites qu’elles soient. »

____________

 

* Bhakti (भक्ति) : dévotion intense, amour de Dieu, incarné par Krishna, ce qui permet d’assumer sa perfection, de participer à sa nature divine.

Ou la définition de Wikipédia : l'adoration, l'amour de Dieu ou piété, la dévotion ou le service de pur amour envers Īśvara (le seigneur suprême

en sanskrit), est l'une des composantes essentielles de l'hindouisme. C'est une dévotion « exempte de sollicitations égoïstes et de crainte du

Tout-Puissant, impliquant un complet oubli de soi de la part de celui qui aime. »

 

60072.jpg?689

Des centaines de millions de gens en Inde ont fêté Krishna ce weekend pour son anniversaire.

 

:happybday:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Benmakhlouf, Pourquoi lire les philosophes arabes.

 

Sur mon blog j'ai terminé ainsi ma critique du livre de Benmakhlouf, Pourquoi lire les philosophes arabes.

 

À 85 ans, avec les dictionnaires derrière elle pour la conforter dans ses idées, on n’allait pas lui en faire accroire !

Déjà que lorsqu’elle a appris que les chiffres de 0 à 9 n’était pas une création française, du moins européennes, mais

arabes, ça lui a fait tout drôle. Et maintenant son gendre lui disait que le zéro ne vient pas des arabes mais de l’Inde,

et qu’en plus les dictionnaires et tous les intellectuels, philosophes, mathématiciens, ingénieurs, politiciens et architectes

se seraient trompés tous à la fois !? Ça sentait la conspiration à plein nez et ce n’était pas son affaire.

 

Mais quiconque aujourd’hui s’en donne la peine peut aller sur la Toile et se rendre compte que le zéro et les nombres

viennent bien de l’Inde.

 

.......................................................FIN

Share this post


Link to post
Share on other sites

Génocide indien par l'islam

 

En cherchant sur le Web à propos de Konraad Elst, un spécialiste de l'hindouisme, j'ai trouvé ceci (les musulmans en prennent pour

leurs grades :

 

Des indiens marxistes, des communistes … à commencer par Nehru lui-même, qui, « pour dénigrer l’identité hindoue de la nation indienne,

s’est appliqué à gommer l’horreur des invasions musulmanes en Inde », explique Konraad Elst.

 

« Ce sont les hindous eux-mêmes qui ont constamment nié le génocide musulman, » confirme Gautier.

 

Il ajoute : « sous l’impulsion de Nehru, trois générations d’historiens et d’intellectuels indiens marxistes s’efforceront de persuader leurs

compatriotes (et le reste du monde) qu’il n’y a jamais eu de génocide musulman sur la personne des Hindous ».

 

Nehru, rappelle Elst, « premier leader de l’Inde indépendante, était un grand admirateur de l’URSS. C’est lui d’ailleurs qui initia l’étatisation

de l’Inde sur le modèle soviétique ». Admirateur de la Russie aux 100 millions de morts, presque un aveu…

 

Si vous voulez en lire plus, voici le lien (sensibles s'abstenir) : http://www.dreuz.info/2013/03/12/hindi-kouch-le-genocide-de-80-millions-dindiens-par-lislam-nest-pas-un-mythe/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...