Jump to content

Création d'une Histoire fantastique


Recommended Posts

Guest Didine RAYAN

---Bonjour mon père…Avais-je laissé échapper de ma bouche

---Bonjour Zora, répondit-t-il, sans me regarder. On vous attendait. Sois la bienvenue.

---Mais, je ne connais personne, enfin, je voulais dire que je n’avais jamais connu ces lieux

---Si, si, ma fille, je crois bien que tu connais quelqu’un, m’avait-il répondu, en me regardant du coin de l’œil avec un sourire malicieux.

---Puis-je savoir lequel, s’il vous plait ?

---Tu connais bien Amir non. C’est notre prince déchu. Il vous attend. Viens, on y va…

 

----Prince Charmant !!! Déjà, je ne pouvais me retenir que j’avais versé des larmes.

 

C’était vrai tout ça ?

 

----Pourquoi tu pleures jeune fille ? Tu devrais te réjouir, non ? Allons, un petit sourire…

 

Entre nous, je ne souriais que forcément. Mais je vous dis très sincèrement mes chers amis, qu’entre un petit sourire et un flot de larmes, il n’y a pas de frontières au bonheur, ni une barrière à la joie. Is expriment assez souvent les mêmes sentiments.

 

J'avais voulu sauter sur le vieillard et l'embrasser pour l'interet qu'il avait accordé à Amir...Enfin je voudrai dire plus tôt, à Mon Prince Charmant.....

 

Allez à plus tard pour la suite

Je vous embrasse fort

DR, c’est aussi Didine RAYAN

 

Je vous passe le relais

Link to post
Share on other sites
  • Replies 297
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Guest Didine RAYAN
je t'assure ke g rien a écrire

laissons pour demain yora surement du nouvo

ils seront en forme car ils dorenr maintenant comme d anges

 

oui, demain c porte bonheur Dr y

aller, je te souhaite une bonne et douce bonne nuit, j'en peux plus

Link to post
Share on other sites

plz

 

plz je t'en suplis plz mnt j'ai pa le temps pr t'ecrire un passage mé je te promet ke kan je serais libre je t'ecrirais un extrait promis mé plz termine l'histoire je l'adore vraiment je la trouve genial :(:surrender: plz

Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN
stp tu veut bien terminer l'histoire c la meilleur histoire ke jai lu plz:(

 

salut édite,

ça devient ennuyeux de se concentrer un meme sujet

j'ai rajouté un paragraphe à mon Roman, c'est dans " Littérature, Culture, Art, Histoire

je te promets quelques paragraphes pour zora et le prince charmant

Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN
plz DR:(

 

je t'en prie édite, épargnes moi cette corvée, je n'ai plus le gout d'en rajouter la moindre phras

 

On n'écrit que lorsqu'on est inspiré tu le sais. Je ne suis pas dans mon assiette ce soir et puis, j'ai un peu sommeil. tu m'excuses bien édite?

Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN

C’était sublime cette histoire qui ne faisait que commencer. Je ne pourrai jamais oublier l’allure de ce vieillard si doux qui déborde de toute la gentillesse digne d’un grand père amenant. Je dirai que c’est mon papas noël qui allait d’un moment à l’autre m’apporter le plus précieux et le plus beau cadeau de ma vie dont je rêvais depuis ma tendre enfance du temps où je cajolais dans mes bras ma poupée.

Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN
merci bcp pr ce petit passage je suis tjr occupé je te le jure kan jaurais le temps je tecrirais pardonne moi et merci encore:o

 

ne prends pas cette peine

j'aime écrire les histoires, c'est tout.

je profite de ces quelques instants pour écrire tout en dégustant mon dej.

Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN

Quel spectacle étonnant ! Tout semblait baigner dans la rosée matinale, c’était comme si l’ensemble de la végétation faisait sa toilette

 

J’admirai, émue, la rosée qui mirait de mille feux, sous le soleil radieux . Ce sont de petites gouttelettes déposées soigneusement , sur les pétales veloutés de ces milliers de fleurs qui bordaient magnifiquement notre chemin.

 

Il faut dire que j'étais un peu incommodée . Je ne pouvais voir si loin, pour la simple raison que les plus proches environs étaient enveloppés sous un manteau de brume qui se dissipait, petit à petit, timidement au fur que nous avancions. Je ne pouvais également pas distinguer le soleil, mais je sentais qu’il allait bientôt nous arrosait de ces doux rayons qui illumineraient les confins les plus éloignés de cet espace et nous faire voir ses multiples horizons.

Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN

Je n’avais aucune peine de marcher. Je suivais sans parler le gentil vieillard qui se déplaçait aussi lestement qu’un jeune homme de 2O ans, tout en frayant un passage à l’aide d’un bâton bien taillé qu’il tenait à la main. Son burnous et son turban tout en blanc contrastaient merveilleusement avec la blancheur de sa barbe lisse qui se frottait intimement aux caresses du vent.

 

Il n’avait aucune peine de suivre le chemin broussailleux vers lequel nous nous dirigions et, de temps à autre, il me toisait de son regard tout en souriant. C’était peut être pour me signifier toute la bonté et la générosité d’un grand père si bien attentionné.

Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN

Comme je vous disais, le brouillard s’était peu à peu dissipé pour laisser place à la belle lumière du soleil si tiède qui réchauffait mon cœur comme elle ne l’avait jamais faite. Je sentais que tout mon corps baignait dans la lumière divine qui ne venait non pas des confins de l’univers, mais tout simplement du ciel bleu azuré qui se trouvait au dessus de ma tête. Je me croyais vivre dans un cocon si douillet que je m’en foutais ce qui passait au reste du monde. Mon monde à moi, c’était cette forêt qui m’avait captivé du premier jour.

Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN

Malheureusement, le vieillard n’était pas aussi digne qu’il était. Il n'était pas au service de mon Prince Charmant. C'était tout.

 

C’était tout simplement un esclave docile, un être servile et cruel au service d’un méchant brigand qui faisait régner sa propre loi et semer la terreur sur cette paisible contrée que même les animaux les plus féroces avaient préféré s’établir ailleurs au lieu de subir ses méchancetés.

Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN

Ce méchant roi s’appelait : Le ravisseur des Mariées, autrement dit chez nous…..Khattaf el Arayess qui captivait les belles épouses le temps d’une nuit pour leur réserver ensuite un triste sort le jour suivant.

Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN

Khattaf el Arayess n’aimait personne, à par lui-même. Il était d’une cruauté inouïe et n’avait rien de beau. C’était un monstre aussi hideux des temps farouches, aussi hideux qu’une hydre à sept têtes qui aimait faire souffrir les êtres vivants et passer leurs vies à trépas, pour un oui ou un non…

Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN

Zora venait d'avoir la conviction qu’elle était devenue captive de ses propres illusions. Elle venait de passer d’un rêve aussi beau et sensationnel, à un cauchemar sordide et épouvantable que personne ne pourra prédire la fin, sauf celui à qui on l'avait racontée

 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...