Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
Ghost

Création d'une Histoire fantastique

Recommended Posts

j'aurais besoin de vous,

Nous allons ensemble créer une histoire fantatistique pour notre cher Forum, tout le monde doit y participer, nous la créerons en étape

je vous donne les étapes qu'il faudra absolument suivre :

 

1- La description du héros dans le monde réel

 

2- Semer tout au long du récit des indices inquiétants, terrifiants

 

3- Le héros va connaitre une peur progressive, tentant de trouver une explication rationnelle à ce qui lui arrive.

 

4 - ce n'est pas tellement les actions qui doivent effrayer le lecteur, mais la façon dont ont les décrits

 

5 - Il importe qu'à la fin, le lecteur reste perplexe et qu'il doute lui aussi. Toutes les explications rationnelles doivent être évitées.

 

A vos méninges ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'aurais besoin de vous,

Nous allons ensemble créer une histoire fantatistique pour notre cher Forum, tout le monde doit y participer, nous la créerons en étape

je vous donne les étapes qu'il faudra absolument suivre :

 

1- La description du héros dans le monde réel

 

2- Semer tout au long du récit des indices inquiétants, terrifiants

 

3- Le héros va connaitre une peur progressive, tentant de trouver une explication rationnelle à ce qui lui arrive.

 

4 - ce n'est pas tellement les actions qui doivent effrayer le lecteur, mais la façon dont ont les décrits

 

5 - Il importe qu'à la fin, le lecteur reste perplexe et qu'il doute lui aussi. Toutes les explications rationnelles doivent être évitées.

 

A vos méninges ...

 

Charité bien ordonné commence par soi même, donc, je me lance :

 

=====================================================

- 93, chiffre maudit pour beaucoup, mais pas pour moi, je m'appelle Djamel et je suis du 9 3, j'habite dans un H.L.M, au dernier étage, là j'ai une vue extraordinaire sur la cité, les nuits d'été, quand il fait très chaud, je monte sur le toit et là, seul, je médite en regardant les étoiles, je rêve d'aventure, d'exploration, d'intrigue policière... J'ai un petit frère et une petite soeur, en fait, ils sont jumeaux, ma mère a faillit y passer lors de l'accouchement, car c'était pas prévu, mon père qui était, comment dire, un peu conservateur, lui refusait les visites prénatales étant donné que dans le coin , y'avait pas de gényco féminin, et puis, il disait toujours :

" Comment faisait elle les femmes avant "

- C'était un mariage arrangé, dans le village d'ou il venait, ils se mariaient tous entre-eux. J'allais dans un collège pourris qui se trouvait juste à côté, moi, je rêvais d'aller à l'école en ville, au lycée Emile Zola, chez les bourges, eux au moins, ils apprenaient dans le calme, moi, c'était la jungle. Mon père travaillait dans une usine ou l'on fabriquait des pâtes, ce qui avait pour conséquence, que presque tous les jours on mangeait devninez quoi ? - des pâtes biensur .....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salli
Charité bien ordonné commence par soi même, donc, je me lance :

 

=====================================================

- 93, chiffre maudit pour beaucoup, mais pas pour moi, je m'appelle Djamel et je suis du 9 3, j'habite dans un H.L.M, au dernier étage, là j'ai une vue extraordinaire sur la cité, les nuits d'été, quand il fait très chaud, je monte sur le toit et là, seul, je médite en regardant les étoiles, je rêve d'aventure, d'exploration, d'intrigue policière... J'ai un petit frère et une petite soeur, en fait, ils sont jumeaux, ma mère a faillit y passer lors de l'accouchement, car c'était pas prévu, mon père qui était, comment dire, un peu conservateur, lui refusait les visites prénatales étant donné que dans le coin , y'avait pas de gényco féminin, et puis, il disait toujours :

" Comment faisait elle les femmes avant "

- C'était un mariage arrangé, dans le village d'ou il venait, ils se mariaient tous entre-eux. J'allais dans un collège pourris qui se trouvait juste à côté, moi, je rêvais d'aller à l'école en ville, au lycée Emile Zola, chez les bourges, eux au moins, ils apprenaient dans le calme, moi, c'était la jungle. Mon père travaillait dans une usine ou l'on fabriquait des pâtes, ce qui avait pour conséquence, que presque tous les jours on mangeait devninez quoi ? - des pâtes biensur .....

 

c'était comme ça, la vie, la routine, jusqu'a le veille de mes 18ans! une soirée de plein lune degagée, je monte sur le toit pour contempler les etoiles, et là un chat blanc m'est apparu de nul part! j'ai eu très peur:chut:, le chat parle, ouije vous dis bien il parle, et il me dis, mon petit ton destin va changer, tu vas avoir le pouvoir de choisir ta voix, tu as une decision a prendre maintenant....

 

(au passage bonsoir ghost :))

Share this post


Link to post
Share on other sites
c'était comme ça, la vie, la routine, jusqu'a le veille de mes 18ans! une soirée de plein lune degagée, je monte sur le toit pour contempler les etoiles, et là un chat blanc m'est apparu de nul part! j'ai eu très peur:chut:, le chat parle, ouije vous dis bien il parle, et il me dis, mon petit ton destin va changer, tu vas avoir le pouvoir de choisir ta voix, tu as une decision a prendre maintenant....

 

(au passage bonsoir ghost :))

 

 

 

tu vas tombé du toit ,car les tuile son tres glissante!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salli
tu vas tombé du toit ,car les tuile son tres glissante!

 

bonsoir djalti!

ce n'est pas moi qui est sur le toit! c'est le hero de l'histoire:mdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites
bonsoir djalti!

ce n'est pas moi qui est sur le toit! c'est le hero de l'histoire:mdr:

 

oupsssss j'ai gaffé alors?????????:p:confused:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salli
oupsssss j'ai gaffé alors?????????:p:confused:

 

trouves une suite a l'histoire au lieu d'essayer de me pousser du haut du toit:D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Sally

Je l'observais sans oser bouger, à la fois terrifié et fasciné par la voix qui sortait de cet animal tout blanc. Lui avait l'air très à son aise, espiègle même. Il me regardait de ses yeux hétérochromique, l'un marron qui avait l'air sévère et l'autre plus doux de couleur verte.

Alors que le silence s'était réinstallé, j'eus un doute. Peut-être que la voix était simplement le fruit de mon imagination. C'est alors que survint quelque chose d'extraordinaire qui ne laissait plus aucun doute sur les capacité verbales du gros matou.

Share this post


Link to post
Share on other sites
trouves une suite a l'histoire au lieu d'essayer de me pousser du haut du toit:D

 

ben j'aissé mais sa veux po sortir de ma tete!:crazy::p:04:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je l'observais sans oser bouger, à la fois terrifié et faciné par la voix qui sortait de cet animal tout blanc. Lui avait l'air très à son aise, espiègle même. Il me regardait de ses yeux hétérochromique, l'un marron qui avait l'air sévère et l'autre plus doux de couleur verte.

Alors que le silence s'était réinstallé, j'eus un doute. Peut-être que la voix était simplement le fruit de mon imagination. C'est alors que survint quelque chose d'extraordinaire qui ne laissait plus aucun doute sur les capacité verbales du gros matou.

 

 

 

eeeeeeuuuuuhhhhh le chat,tu ai sur qu'il est blanc,et non noir!!!

bon ok je sort!:p:04:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salli
Je l'observais sans oser bouger, à la fois terrifié et fasciné par la voix qui sortait de cet animal tout blanc. Lui avait l'air très à son aise, espiègle même. Il me regardait de ses yeux hétérochromique, l'un marron qui avait l'air sévère et l'autre plus doux de couleur verte.

Alors que le silence s'était réinstallé, j'eus un doute. Peut-être que la voix était simplement le fruit de mon imagination. C'est alors que survint quelque chose d'extraordinaire qui ne laissait plus aucun doute sur les capacité verbales du gros matou.

 

je m'etait que c'etait juste un cauchemar, que j'etais fatigué, qu'il fallais que j'aille dormir...je suis retourné dans ma chambre, après 5min de reflexion, la curiosité a submergé mes pensées, il fallait que je sache, ce que cet etre desiré, ce qu'il me proposait, peut etre que c'était la chance de ma vie, et je suis retourné sur le toit, l'etre blanc me fixa des yeux et me dit, je met a ta disposition des pouvoirs....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salli
eeeeeeuuuuuhhhhh le chat,tu ai sur qu'il est blanc,et non noir!!!

bon ok je sort!:p:04:

 

non tu peux mettre ton grain de follie;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
non tu peux mettre ton grain de follie;)

 

il ta donné le pouvoir d'alléfaire dodo

parceque tu a tres sommeil!

wellah:o:confused::04:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salli
il ta donné le pouvoir d'alléfaire dodo

parceque tu a tres sommeil!

wellah:o:confused::04:

 

:furious::furious::furious:

Share this post


Link to post
Share on other sites
:furious::furious::furious:

 

oupssssssssss ti faché aprés moi?????

j'ai mal compris????

tu voulais po allé faire dodo?????:confused:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN
je m'etait que c'etait juste un cauchemar, que j'etais fatigué, qu'il fallais que j'aille dormir...je suis retourné dans ma chambre, après 5min de reflexion, la curiosité a submergé mes pensées, il fallait que je sache, ce que cet etre desiré, ce qu'il me proposait, peut etre que c'était la chance de ma vie, et je suis retourné sur le toit, l'etre blanc me fixa des yeux et me dit, je met a ta disposition des pouvoirs....[/quote

d

grrrr

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'abord merci aux participant(e)s,

voici donc un résumé de l'histoire :

 

93, chiffre maudit pour beaucoup, mais pas pour moi, je m'appelle Djamel et je suis du 9 3, j'habite dans un H.L.M, au dernier étage, là j'ai une vue extraordinaire sur la cité, les nuits d'été, quand il fait très chaud, je monte sur le toit et là, seul, je médite en regardant les étoiles, je rêve d'aventure, d'exploration, d'intrigue policière... J'ai un petit frère et une petite sœur, en fait, ils sont jumeaux, ma mère a faillit y passer lors de l'accouchement, car c'était pas prévu, mon père qui était, comment dire, un peu conservateur, lui refusait les visites prénatales étant donné que dans le coin , y'avait pas de gynéco féminin, et puis, il disait toujours :

" Comment faisait elle les femmes avant "

- C'était un mariage arrangé, dans le village d'ou il venait, ils se mariaient tous entre-deux. J'allais dans un collège pourris qui se trouvait juste à côté, moi, je rêvais d'aller à l'école en ville, au lycée Emile Zola, chez les bourges, eux au moins, ils apprenaient dans le calme, moi, c'était la jungle. Mon père travaillait dans une usine ou l'on fabriquait des pâtes, ce qui avait pour conséquence, que presque tous les jours on mangeait devinez quoi ? - des pâtes bien sur .....

C’était comme ça, la vie, la routine, jusqu'a la veille de mes 18ans! Une soirée de pleine lune dégagée, je monte sur le toit pour contempler les étoiles, et là un chat blanc m'est apparu de nulle part! J’ai eu très peur , le chat parle, oui je vous dis bien il parle, et il me dit, mon petit ton destin va changer, tu vas avoir le pouvoir de choisir ta voix, tu as une décision à prendre maintenant....

Je l'observais sans oser bouger, à la fois terrifié et fasciné par la voix qui sortait de cet animal tout blanc. Lui avait l'air très à son aise, espiègle même. Il me regardait de ses yeux hétéros chromiques, l'un marron qui avait l'air sévère et l'autre plus doux de couleur verte.

Alors que le silence s'était réinstallé, j'eus un doute. Peut-être que la voix était simplement le fruit de mon imagination. C'est alors que survint quelque chose d'extraordinaire qui ne laissait plus aucun doute sur la capacité verbale du gros matou.

je m'étais dis que c'était juste un cauchemar, que j'étais fatigué, qu'il faillais que j'aille dormir...je suis retourné dans ma chambre, après 5min de réflexion, la curiosité a submergé mes pensées, il fallait que je sache, ce que cet être désiré, ce qu'il me proposait, peut être que c'était la chance de ma vie, et je suis retourné sur le toit, l'être blanc me fixa des yeux et me dit, je met a ta disposition des pouvoirs....

Mon Dieu, je ne rêvais pas, c’était bien la réalité. Les histoires des animaux qui parlaient, je ne les avais lues que dans les fables et vues dans des films fantastiques qui passaient si souvent à la télévision. Ce soir là, il faisait terriblement beau. Le ciel était si bien dégagé que je pourrai voir et compter toutes les étoiles de l’univers peut voir dans le firmament et, dans le silence de la nuit, je croyais envelopper par une douceur inhabituelle du vent qui caressait mes joues et soulevait mes mèches de cheveux. C’était sublime cette nuit, je n’en revenais pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

n'importe quel pouvoir ! . Ce mystèrieux chat me dit n'importe lequel, sauf un pouvoir, lequel lui dis-je , celui de l'amour, je ne peux faire ça.

Je réfléchis quelques instants et là, je lui dis que je voudrais être invisible quand j'en ai envie, il suffisait que je prononce un seul mot, pour devenir invisible, ce mot était ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN

Mon Dieu, je ne rêvais pas, c’était bien la réalité. Entre nous, je devais dire que les histoires des animaux qui parlaient, je ne les avais lues que dans les fables et vues dans des films fantastiques qui passaient si souvent à la télévision. Ce soir là, c’était bien différent. Je venais de vivre quelque chose d’irréelle qui se passait tout juste là sous mes yeux ébahis. C’était tout simplement fantastique et ahurissant que même cette nuit d’hiver ne ressemblait aux précédentes qui étaient si froides et ténébreuses. Ce soir, le ciel était si bien dégagé que je pourrais contempler et compter toutes les étoiles de l’univers dispersées ça et là dans le firmament et, dans le silence de la nuit, je croyais envelopper dans la douceur du vent qui caressait mes joues et soulevait mes mèches de cheveux. C’était sublime cette nuit, c’était fantastique. Je n’en revenais pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest salli
n'importe quel pouvoir ! . Ce mystèrieux chat me dit n'importe lequel, sauf un pouvoir, lequel lui dis-je , celui de l'amour, je ne peux faire ça.

Je réfléchis quelques instants et là, je lui dis que je voudrais être invisible quand j'en ai envie, il suffisait que je prononce un seul mot, pour devenir invisible, ce mot était ...

 

aimer, je suis resté sans voix, immobile, mais il fallais que j'accepte, je commençais deja a imaginer ma vie futur, ce changement, toute les choses que je ne pouvais pas faire, et grace a ce pouvoir devenaient posible, par contre il y avais une condition, le jour ou je rencontrerai l'amour, ce pouvoir disparaitera a jamais...,et c'est comme ça que cet etre ou chat blanc a finis la soirée, on me donnant ce pouvoir, en me souhaitant bon anniversaire, mais surtout en me disant fesant bon usage! je suis retournée dans ma chambre tout en me disant est ce vraiment réel? que vais je faire?... de tat de questions traversais mon esprit, et la fatigue a gagné mon corps, je me suis ecroulé sur mon lit en pensant a la journée qui m'attend....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN

Je m’étais assoupie avec un sourire tout en pensant de ce que je ferai demain. J’avais hâte que le jour se levât si vite et aussi vite, pour que je puisse sortir dehors et raconter mon histoire à tout venant. Mais je m’étais ravisée et m’étais jurée de garder le silence pour l’éternité car, j’étais intimement persuadée que le fait de révéler un tel secret, revenait forcément à dire que tout allait tomber dans l’eau ; c’était d’ailleurs ce qui se disait dans les contes de fées que j’avais entendus quand j’étais gamine, lorsque ma mère me racontait, chaque nuit, ses belles histoires qui me faisaient rêver.

 

Cette nuit-là, j’avais fait le plus beau rêve de ma vie que je n’oublierai peut-être jamais : Je me trouvais seule au milieu d’une vaste prairie parsemée de roses et de fleurs, assise au pied d’un grand arbre, sous le soleil moqueur du printemps. J’étais sublimée par le décor envoûtant quand, de nul part, surgissait, sur sa monture dorée, ce qu j’appellerais mon prince charmant. Un bel homme d’une beauté magnifique qui avait chaviré mon cœur au premier regard……

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN

Héé hooooo!!

 

y a personne qui puisse enchainer cette histoire?

Wach bikoum?

J'ai sommeil moi, allez bonne nuit les fénéants

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN
:(plz termine je t'en supli

 

ben voila pour te faire plaisir

 

 

 

 

 

Oui, un bel homme qu’on ne voyait que rarement sur terre.

 

...Sur son cheval blanc, il se tenait bien droit avec un sourire angélique et dans l’une de ses mains, une belle rose rouge et bien épanouie.

 

Je me disais au fond de moi-même, qu’il ne s’agissait peut-être pas d’un être humain, mais plus tôt d’un ange venu d’ailleurs, d’une autre planète venu spécialement pour m’offrir cette rose à moi et pas à une autre.

 

Ce qui m’avait captivé en lui, eh ben, je dirai tout..tout... Il ne lui manquait rien: Un corps félin modelé à la perfection par le Créateur. Et puis, je dirai sa longue chevlure blonde et ses yeux que je n’avais jamais vus auparavant. Ils qui dégageaient, à eux seuls, toute l’expression de l’amour et la tendresse. Ils étaient d’un bleu étincelant qui semblaient m’inviter ou plus tôt m’attirer en lui comme un aimant. Bref, il avait ravi mon cœur au premier regard et au premier sourire. Je ne pouvais rester insensible face à cette beauté divine. Je sentais que mon cœur battait plus fort que d’habitude et qu'il allait bientôt s'arrêter

 

Instinctivement, je m’étais redressée un tout petit peu du tronc de l’arbre, ébahie par sa présence inattendue, ne sachant que quoi faire. Avec l’aisance du cavalier, il descendit de sa monture pour faire les quelques pas qui nous séparaient et, arrivé à ma hauteur, il me tendit sa gracieuse main et m’attira doucement à lui.

 

Pour vous dire, je m’étais redressée comme une plume, tellement que je me sentais si légère. Et c’était comme ça, qu’il m’avait offert cette rose d’un parfum singulier que j’avais pris soin de la saisir de mes deux doigts.

 

Nous étions là debout tous les deux à nous regarder sans rien dire. Mais j’étais certaine que nos esprits avaient fusionné dans une sorte communion et d'harmonie invraisemblables que je ne pouvais jamais vous les décrire.

 

J’avais baissé les yeux pour egarder la rose puis j’ai versé, sans le vouloir une larme, puis une autre et encore une autre. Je venais d’avoir I8 ans. Je n’avais jamais reçu de roses.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...