Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
L'aghabie l'aghabie

La nouvelle bourgeoisie algéroise et les écoles privées

Recommended Posts

J'ai recherché si je pouvais trouver des articles sur les écoles privées en algérie mais... rien, même au niveau de l'éducation nationale... que fait Benghabrit ! En premier il faut préciser que les écoles privées à Alger sont agréées mais les enseignants n'y ont aucun statut et ne sont pas rattachés à l'éducation nationale, ce qui est un scandale, c'est à dire qu'il y a une école, un gérant, des employés, des élèves, mais l'éducation nationale ne donne pas et ne cherche pas à savoir qui y travaille.

 

Ce n'est pas comme en France où les écoles privées sont tenues par les diocèse de chaque région ni comme au uk où les écoles privées sont tous reliés au gouvernement et bénéficie de statut incombant à leur situation.

 

Généralement les écoles privées sont connues pour leur sévérité quant au règlement et leur rigueur quant au travail, à Alger non, le client est roi et l'enfant se retrouve avec de très bonne note sans fournir le moindre travail, les parents décérébrés sont là pour y veiller !

 

La nouvelle bourgeoisie algéroise fait fi des règles et croient pouvoir tout acheter, le pire est que ce sont des médecins, des architectes, des ingénieurs, etc. ils sont lettrés donc cela ne coince pas au niveau de l'instruction mais ailleurs... Les riches algériens c'est nouveau, une bourgeoisie s'est formée depuis l'ère Boutefliqa, pas d'impôts, pas de facture, pas de salarié à déclarer, tous les bénéfices sont pour soi. Alger centre est pleine de kabyles... L'Ansej et d'autres dispositifs ont beaucoup aidé.

 

C'est des parents qui pour une majorité ne savent pas éduquer, l'argent fait tout. Si j'ouvre une école, je prendrais exemple sur les écoles d'excellence et d'efforts, je sélectionnerais et je n'hésiterais pas à mettre à la porte les tricheurs, parents enfants profs complices !

 

Les écoles privées mettent des enfants du préscolaire au cp, l'enfant ne possède pas la maturité pour enfant et passe sans avoir acquis les compétences nécessaires pour continuer, il va trainer un retard comblé par de fausses notes et cela arrange tout le monde.

 

Le privé prend même des enfants avec des troubles cognitifs alors qu'il n'est pas spécialisé.

 

La majorité des parents à qui j'ai parlé, c'est l'enfant qui décide, incroyable, je leur dis qu'un enfant n'a pas la capacité de prendre des décision et que c'était leur rôle d'adulte et de parent. Les parents se mêlent de tout, des dates de contrôles, le contrôle doit être refait si les enfants obtiennent de mauvais résultats, le cas échéant la note n'est pas reportée sur le bulletin ! L'enfant ne fout rien !

 

Imaginez les délires en classe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des enfants à qui on ne dit jamais "non", pourris gâtés sans limites et ces mêmes parents continus leurs dégâts à l'école où ils s’immiscent contrôlent tout grâce à leur fric ! L'enseignant doit emboiter le pas et ne pas dire "non", l'île aux ânes de Pinocchio ou la fabrique à crétin de Brighelli. On ne leur apprend pas à travailler ni à réfléchir !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

il parait que nous faisons partie de la nation des illettrés , a quoi bon reflechir !:) dans le monde arabe reflechir peut devenir un handicap -que des soucis ! alors qu'en faisant le brele tu evolues tres bien , c'est ce qu'on attend de toi ...on sait tout ça et les nouveaux riches savent comment ils ont eu leur fric , ce n'est pas en developpant l'economie ou en creant des richesses mais en connaissant la personne au bon post ou en ayant dissimulé ses richesses a l'impot -c'est un comportement typique d'un peuple qui vit d'une rente qu'il croit eternel ...l'education n'a aucune importance ce qui compte c'est le resultat final quelque soit la route empruntée pour y parvenir et si il faut changer les notes ,corrompre le directeur ou le fonctionnaire de l'academie normal ....c'est tres repandu dans le monde arabe ce type de comportement , ils ne sont pas les derniers dans tous les domaines pour rien !.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Khalli le monde arabe tranquille je parle d'Alger.

 

Les scandales de la triche au bac, ça ne m'étonne pas du tout, la tromperie et la duplicité sont apprises à l'enfant dès le bac à sable. L'école n'a plus aucune autorité sur l'enfant, il faut satisfaire le parent peu importe sa demande. Pour ma part jamais je ne me fierai à un bulletin venant d'une école privée. Le plus dérangeant est que le parent est très content malgré qu'il sache que ce n'est en aucun cas le travail de son enfant.

 

Ce qui me fait rire c'est lorsque l'enfant évalue lui-même son travail, y'en a un qui me dit que les travaux manuels ça n'apporte rien. Bien évidemment c'est le parent derrière tout ça.

 

Il y a quand même des enfants gentils et normaux qui travaillent et obtiennent de bons résultats mais les parents c'est eux qu'il faut rééduquer avant d'arriver à l'enfant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'existe pas de pensionnat en Algérie, c'est une structure inconnue, comme d'ailleurs le véritable "format" de l'école privée qui n'existe pas non plus, puisque n'importe qui peut ouvrir une école et y faire ce qui lui plait. Il n'existe pas d'école stricte et de haut niveau, formant une élite éduquée selon les principes du pays. En Algérie que vous soyez intellectuel, surdiplômé, religieux, illettré, bon, mauvais, voleur, honnête, n'a aucun sens ! Vraiment c'est un peuple bizarre et d'une ânerie sans précédent ! Rien n'a de valeur ! Aucune différence entre le voyou et le gentlman, aucune différence entre la gourde et l'intelligente, koullech kifkif, et en réalité c'est ce qu'on me demande de faire à l'école, que les bons élèves travailleurs soient mis à niveau des mauvais et inversement, il n'en est pas question, quelle injustice !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il n'existe pas de pensionnat en Algérie, c'est une structure inconnue, comme d'ailleurs le véritable "format" de l'école privée qui n'existe pas non plus, puisque n'importe qui peut ouvrir une école et y faire ce qui lui plait. Il n'existe pas d'école stricte et de haut niveau, formant une élite éduquée selon les principes du pays. En Algérie que vous soyez intellectuel, surdiplômé, religieux, illettré, bon, mauvais, voleur, honnête, n'a aucun sens ! Vraiment c'est un peuple bizarre et d'une ânerie sans précédent ! Rien n'a de valeur ! Aucune différence entre le voyou et le gentlman, aucune différence entre la gourde et l'intelligente, koullech kifkif, et en réalité c'est ce qu'on me demande de faire à l'école, que les bons élèves travailleurs soient mis à niveau des mauvais et inversement, il n'en est pas question, quelle injustice !

 

Dit...la Francais qui n'est jamais sortie de son quartier d'Alger:p

 

23etk7.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je voulais travailler dans un pensionnat et il n'y en pas même en dehors d'Alger ; ce qu'ils appellent pensionnat c'est lorsque des filles louent des chambres chez des particuliers, rien à voir avec l'enseignement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je voulais travailler dans un pensionnat et il n'y en pas même en dehors d'Alger ; ce qu'ils appellent pensionnat c'est lorsque des filles louent des chambres chez des particuliers, rien à voir avec l'enseignement.

 

Internat ca te dit quelque chose?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui et il n'y en a pas, donne-moi un nom pour que recherche ?

 

Nimos n'apprecie pas les feneants et bras cassés...et ignorants qui parlent sans avoir aucune idée....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut toujours relire les livres de religion qui donne des bonnes manières, surtout ici en Algérie, je risquerai facilement de sombrer dans la corruption, la méchanceté, l'escroquerie, même à l'école, je mettrais de fausses notes comme le veulent les parents et le porte monnaie de la direction. Il faut voir le comportement de certains parents, comment voulez-vous que l'enfant soit éduqué, les parents sont mal éduqués, faqed chay la yo'tih. L'enfant fait tout ce qu'il veut et ses parents le suivent au pas !

J'ai remarqué que cette année les enfants mentaient beaucoup, vraiment elhalla rahet !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il faut toujours relire les livres de religion qui donne des bonnes manières, surtout ici en Algérie, je risquerai facilement de sombrer dans la corruption, la méchanceté, l'escroquerie, même à l'école, je mettrais de fausses notes comme le veulent les parents et le porte monnaie de la direction. Il faut voir le comportement de certains parents, comment voulez-vous que l'enfant soit éduqué, les parents sont mal éduqués, faqed chay la yo'tih. L'enfant fait tout ce qu'il veut et ses parents le suivent au pas !

J'ai remarqué que cette année les enfants mentaient beaucoup, vraiment elhalla rahet !

 

Quelle religion? Tu veux dire l'Islam? lequel? Le Sunniste? le Shi3y?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pauvre égaré !

 

Alors de quelle religion tu nous parles en citant "Livres de Religion"?

 

Quelle religion? Tu veux dire l'Islam? lequel? Le Sunniste? le Shi3y? On comprend que l'on peut donc prendre les livres des Chi3a?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai plus envie d'aider les enfants à qui j'enseigne à cause de leurs parents, ils me tapent sur les nerfs, je ne peux pas non plus faire semblant de mettre de bonnes notes comme les autres, je n'ai pas pour habitude de tricher. Je ne veux plus corriger leur défaillance, je les laisse dans leur médiocrité zkara (je deviens algérienne). L'an dernier Benghabrit la chérie des berbéristes avait enlevé les contrôles mensuels, cette année elle les a remis, voyez déjà la ministre ! Certains parents ont développé la ruse d'enlever leurs enfants le jour du contrôle prétextant la maladie et même de retour nous n'avons pas le droit de lui faire le contrôle, cela retarde la correction et les autres parents ne sont pas contents, nous devons à nouveau prévenir l'enfant qu'il y a un contrôle (il aura eu entre une et deux semaines de plus que les autres pour réviser).

 

Là c'est le week end, demain on aura un rapport sur les caprices de l'enfant chez lui, hé oui le parent débile viendra nous dire que son rejeton a pleuré ce week end, ou bien il ne voulait pas venir ce matin à l'école parce qu'il n'a pas fait ses devoirs et avait peur, hahaha, tous les jours matin et soir ils viennent nous voir ! Ils payent.

 

Je ne vous raconte pas pour les récitations, la lecture, les cahiers, l'écriture, le parent suit à la lettre les dires de l'enfant et ils veulent qu'on fasse de même à l'école. Ils oublient toujours leurs affaires sauf ce qu'ils appellent "le gouti maitresse" ou bien "eloundja" en arabe. "Maitresse lyoum ma neklouch le gouti", on voudrait leur dire "taklou sem" mais ils vont tout répéter et on aurait des problèmes hahaha

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je n'ai plus envie d'aider les enfants à qui j'enseigne à cause de leurs parents, ils me tapent sur les nerfs, je ne peux pas non plus faire semblant de mettre de bonnes notes comme les autres, je n'ai pas pour habitude de tricher. Je ne veux plus corriger leur défaillance, je les laisse dans leur médiocrité zkara (je deviens algérienne). L'an dernier Benghabrit la chérie des berbéristes avait enlevé les contrôles mensuels, cette année elle les a remis, voyez déjà la ministre ! Certains parents ont développé la ruse d'enlever leurs enfants le jour du contrôle prétextant la maladie et même de retour nous n'avons pas le droit de lui faire le contrôle, cela retarde la correction et les autres parents ne sont pas contents, nous devons à nouveau prévenir l'enfant qu'il y a un contrôle (il aura eu entre une et deux semaines de plus que les autres pour réviser).

 

Là c'est le week end, demain on aura un rapport sur les caprices de l'enfant chez lui, hé oui le parent débile viendra nous dire que son rejeton a pleuré ce week end, ou bien il ne voulait pas venir ce matin à l'école parce qu'il n'a pas fait ses devoirs et avait peur, hahaha, tous les jours matin et soir ils viennent nous voir ! Ils payent.

 

Je ne vous raconte pas pour les récitations, la lecture, les cahiers, l'écriture, le parent suit à la lettre les dires de l'enfant et ils veulent qu'on fasse de même à l'école. Ils oublient toujours leurs affaires sauf ce qu'ils appellent "le gouti maitresse" ou bien "eloundja" en arabe. "Maitresse lyoum ma neklouch le gouti", on voudrait leur dire "taklou sem" mais ils vont tout répéter et on aurait des problèmes hahaha

 

Pourquoi tu ne changes pas de carriere si tu ne te sens plus motivée? Ca serait meilleur pour ta santé et carriere en tant que professionnelle....non?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu veux que je fasse quoi, receveur ? Voilà une discrimination, on a pas de femme receveur. Ce n'est pas parce qu'une année on a de mauvaises classes qu'on change de carrière, il faut changer les règles et faire un retour arrière.

 

Et ce qui ne va pas, ce ne sont pas les enfants, qui eux apprennent à leur rythme selon leur capacité mais les parents et notre administration qui ne regarde que l'argent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne veux pas travailler dans le public, même en France je préférais soit les adultes soit le privé où je pouvais trouver des écoles catholiques avec de la disciplines. Les écoles anglaises semblaient plus riches.

 

Je ne sais pas si le public ici en algérie paye mieux, c'est tabou le fric au bled, je sais que tous les 3 mois ils ont ce qu'ils appellent les rappels qui parfois sont de belles sommes, ils ne travaillent pas sous pressions, le parent a moins de poids et même si le prof est nul personne ne peut rien dire.

 

Il n'y a pas de concours pour le privé, qui préfère employer des retraités.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aujourd'hui mes petits algériens parlaient fric hahaha, on a des histoires dignes du petit Nicolas. Ils aiment beaucoup me raconter leur vie, le premier me disait combien ses parents lui ont donné d'argent et qu'il économisait, cela lui faisait environ 1500 dinars, il me dit qu'il en a pris tant "stqahwit bihoum" j'ai éclaté de rire et je lui ai demandé ce qu'il a acheté il me répond "wahda candia et un paquet de mouchoir" en mimant l'essuyage de nez avec sa main, son camarade l'a entendu et lui dit "ana 'andi zoudj mlayen" l'autre l'a très mal pris et il me dit dans un vocabulaire que je ne comprenais pas et que je lui faisais répéter sans comprendre, il finit par me dire "safi rah yakhrot" hahaha et l'autre de juré oukssimou billah papa hssebhoumli et la chamaillerie a bien évidemment continué tout au long de la journée...

 

Hadihi yawmiyati fil 'assima eldjazairiya

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je te plains. Devoir faire face à ces parvenus (les parents, s'entend) chaque jour que Dieu fait!!!

 

Bon courage!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci, c'est pas facile surtout que l'école fait tout pour les satisfaire, c'est la première fois que je vois que le client est roi au bled. Les parents portent sur leurs épaules le poids du qu'en dira-t-on et de la concurrence entre les mères, je ne vous raconte pas, à la sortie elle sont partout en groupe dans les jardins et pas pour le meilleur. Certains parents sont très bien il n'y a pas que des méchants.

 

Revenons à la personnalité des enfants, bien évidemment que chacun d'eux est différent, les filles sont bien plus sages que les garçons sauf exception et inversement les garçons sont très turbulents. certains sont spontanés, bavards, d'autres renfermés, très peu sont vifs d'esprits, généralement sur deux classes y'en aura 2/3 vifs pas plus, les autres devront travailler énormément et on a bien évidemment ceux qui ne comprennent rien à qui on explique sans fin et qui nous regarde avec de grands yeux qui montrent bien "manni fahem wallou".

 

Je préfère les enfants algériens à ceux de france ou de uk. Ils sont parfaitement bilingues, parlent français pour beaucoup aussi bien que moi et beaucoup ne comprennent rien au berbère, oufff tant mieux.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

"on a bien évidemment ceux qui ne comprennent rien à qui on explique sans fin et qui nous regarde avec de grands yeux qui montrent bien "manni fahem wallou"."

"beaucoup ne comprennent rien au berbère, oufff tant mieux."

 

 

tu n'avais pas besoin de preciser que t'avais pas de berberophone dans ta classe !:) les blocs mahendnach bezef :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...