Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
eninn

L'essence des faits

Recommended Posts

 

Salut

 

pourquoi tu te focalise sur le temple pour détourner la discutions .....il est question de la kaaba une stèle en forme de cube qui a des pierre noires enchâssées dans un angle...

mahomed a supprimé toutes les divinités qui se trouvaient a la mecque pour ne garder que celle de la puissante tribu des qoreishites comme le seul dieu...

 

D'ailleurs le culte islamique se concentre le culte de la pierre...la kaaba, la stèle du shaytane ...

a la mecque allah et le shaytane cohabitent a 20 kms de distance l'un de l'autre.

 

Shlâma 'alaykhon,

 

Primo, je focalise sur le temple car judaïsme et islam sont les facettes d'une même pièce. Secundo, le temple de la Mecque n'est pas un stèle mais un édifice. Si tu ne sais pas faire la différence entre les deux c'est très grave. Les gens comme toi ne doivent en principe pas avoir droit à la parole puisque ne sachant même pas faire la différence entre des choses pourtant basiques. Comment pourraient-ils expliquer aux gens dans ce cas?

 

Pour le reste, ce n'est que logorrhée d'un évangéliste déprimé...

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Shlâma 'alaykhon,

 

Primo, je focalise sur le temple car judaïsme et islam sont les facettes d'une même pièce. Secundo, le temple de la Mecque n'est pas un stèle mais un édifice. Si tu ne sais pas faire la différence entre les deux c'est très grave. Les gens comme toi ne doivent en principe pas avoir droit à la parole puisque ne sachant même pas faire la différence entre des choses pourtant basiques. Comment pourraient-ils expliquer aux gens dans ce cas?

 

Pour le reste, ce n'est que logorrhée d'un évangéliste déprimé...

 

Salut

 

un temple est un lieu dans lequel il y a une porte d'entrée et une grande salle dans laquelle les fidèles se tienne pour adorer ou prier ça c'est une chose basique....

UN ÉDIFICE est un bâtiment imposant...( tu mens souvent en déformant le sens des mots )

 

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/%c3%a9difice/27843?q=edifice#27699

 

pour le reste tu attaques ma personne comme a ton habitude....

 

la kaaba est une stèle de forme cubique autour de laquelle les musulmans tournoient exactement comme le faisaient les adorateur de el lat manãat et al uzza...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

تحية

Dis moi key , durant toutes ces années sur FA et ailleurs ... t'était vraiment entrain de chercher la vérité... ou tu l'avais déjà trouvé et tu es entrain de nous là montrer ?

 

huh

Share this post


Link to post
Share on other sites

An-Nisr

 

merci

Dieu vous bénisse

بارك الله فيك

 

 

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

 

 

kaba-300x207.jpgLa louange est à Allâh et que l’honneur et l’élévation en degré soient accordés au Prophète de Allâh. Louanges à Allâh l’Unique, Celui qui n’a besoin de rien, Celui Qui n’est pas engendré, Qui n’engendre pas et Qui n’a nul équivalent. Celui que Allâh guide, c’est lui le bien guidé ; et celui qu’Il égare, nul ne peut le guider.

 

Que l’honneur et l’élévation en degré les plus complets et les plus parfaits soient accordés à notre maître MouHammad, le maître des fils de `Adnan. Celui que Allâh a envoyé en tant que miséricorde pour les mondes, en tant que guide et annonciateur de bonnes nouvelles et avertisseur d’un châtiment, appelant à la religion agréée par Allâh par Sa volonté, le Prophète qui est une lumière éclatante et une lune éclairante. Allâh a guidé par lui la communauté, Il a dévoilé par lui les obscurités. Il a transmis le message, il s’est acquitté de ce qui lui a été confié, il a conseillé la communauté, que Allâh le rétribue pour nous du meilleur de ce dont Il a rétribué un de Ses prophètes.

 

Je témoigne qu’il n’est de dieu que Allâh, Lui seul n’a pas d’associé. Il a envoyé Son messager avec l’enseignement de droiture et la religion de la vérité. Je témoigne que notre maître MouHammad est Son esclave et Son messager, que Allâh l’honore ainsi que tous les messagers qu’Il a envoyés.

 

Sachez que Allâh ta`âlâ dit [sôurat ‘Ali `Imrân / 96] :

 

﴿إنَّ أوَّلَ بَيتٍ وُضِعَ للنَّاسِ لَلَّذي ِببكَّةَ مُبَارَكًا وهُدًى لِلعَالَمينَ﴾

 

 

(inna ‘awwala baytin woudi`a lin-nâci lalladhî bibakkata moubârakan wa houda l-li l-`âlamîn)

 

ce qui signifie : « La première Maison qui ait été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakkah (La Mecque) bénie et c’est une bonne direction pour les créatures ».

 

Musulmans, Allâh tabâraka wa ta`âlâ a créé la Ka`bah honorée. Il a fait qu’elle soit au centre de la terre afin que les gens accomplissent un acte d’adoration en y tournant autour.

 

Le premier à l’avoir construite est notre maître ‘Adam `alayhi s-salâm. Il l’a construite après être descendu du Paradis. On dit que ‘Adam a accompli quarante Pèlerinages.

 

La Ka`bah a été détruite suite au déluge à l’époque de NôuH `alayhi s-salâm.

 

Et après ce déluge, c’est notre maître Ibrâhîm `alayhi s-salâm qui l’a reconstruite sur ordre de Allâh ta`âlâ avec son fils Ismâ`îl. Au fur et à mesure que Ibrâhîm `alayhi s-salâm construisait, Ismâ`îl `alayhi s-salâm lui ramenait les pierres.

 

Lorsque le mur s’était élevé, Ibrâhîm `alayhi s-salâm se tenait sur le Maqâm (une pierre qui vient du paradis) pour poursuivre la construction en hauteur.

 

Ibrâhîm `alayhi s-salâm a achevé la construction de la Ka`bah au niveau de la pierre noire (al-Hajar al-‘aswad) qui est une pierre précieuse blanche qui a été descendue avec ‘Adam `alayhi s-salâm lorsqu’il a été descendu du Paradis. C’est Jibrîl `alayhi s-salâm qui la lui a ramenée et qui l’a remise à sa place afin qu’elle soit pour les gens un signe à partir duquel ils commencent leurs tours autour de la Ka`bah (at-tawâf). Ibrâhîm a construit par-dessus ; à ce moment-là, cette pierre scintillait d’une lumière éclairant l’Orient et l’Occident, du Châm au Yémen. Seulement, cette pierre est devenue noire suite aux frottements des idolâtres après le retour de la mécréance chez les gens de La Mecque. Ceci avait eu lieu, un certain temps après Ismâ`îl `alayhi s-salâm.

 

Le Maqâm de Ibrâhîm, c’est la pierre sur laquelle al-Khalîl Ibrâhîm `alayhi s-salâm se tenait lorsqu’il construisait la Ka`bah honorée. Le mérite de ce Maqâm est confirmé et réputé par le texte du Qour’ân honoré et la Sounnah honorée qui est sûre. Pour ce qui est du Qour’ân, c’est la parole de Allâh ta`âlâ [sourat ‘Ali `Imrân / 97] :

 

﴿فيه آياتٌ بيِّناتٌ مقامُ إبراهيمَ﴾

 

 

(fihi ‘âyâtoun bayyinâtoun maqâmou Ibrâhîm)

 

qui signifie : « Il contient des signes clairs parmi lesquels le Maqâm de Ibrâhîm ». Pour ce qui est de la Sounnah, c’est la parole du Prophète :

 

((إن الحجر والمقام ياقوتتان من يواقيت الجنة طمس الله نورهما، ولولا أن طمس نورهما لأضاءا ما بين المشرق والمغرب))

 

 

(inna l-Hajara wa l-maqâma yaqoutatani min yawaqiti l-jannah, tamaça l-Lâhou nôurahoumâ, wa lawlâ ‘an tamaça nourahouma la’adâ’a ma bayna l-machriqi wa l-maghrib)

 

qui signifie : « La pierre noire et le Maqâm sont deux pierres précieuses du Paradis. Allâh a voilé leur lumière et s’Il n’avait pas voilé leur lumière, elles auraient éclairé ce qu’il y a entre l’Orient et l’Occident ».

 

Ibrâhîm `alayhi s-salâm lorsqu’il bâtissait la Ka`bah a invoqué son Seigneur et a dit :

 

﴿ وَإِذْ قَالَ إِبْرَاهِيمُ رَبِّ اجْعَلْ هَذَا بَلَداً آَمِناً وَارْزُقْ أَهْلَهُ مِنَ الثَّمَرَاتِ مَنْ آَمَنَ مِنْهُمْ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآَخِرِ قَالَ وَمَنْ كَفَرَ فَأُمَتِّعُهُ قَلِيلاً ثُمَّ أَضْطَرُّهُ إِلَى عَذَابِ النَّارِ وَبِئْسَ الْمَصِيرُ وَإِذْ يَرْفَعُ إِبْرَاهِيمُ الْقَوَاعِدَ مِنَ الْبَيْتِ وَإِسْمَاعِيلُ رَبَّنَا تَقَبَّلْ مِنَّا إِنَّكَ أَنْتَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ رَبَّنَا وَاجْعَلْنَا مُسْلِمَيْنِ لَكَ وَمِنْ ذُرِّيَّتِنَا أُمَّةً مُسْلِمَةً لَكَ وَأَرِنَا مَنَاسِكَنَا وَتُبْ عَلَيْنَا إِنَّكَ أَنْتَ التَّوَّابُ الرَّحِيمُ رَبَّنَا وَابْعَثْ فِيهِمْ رَسُولاً مِنْهُمْ يَتْلُو عَلَيْهِمْ آَيَاتِكَ وَيُعَلِّمُهُمُ الْكِتَابَ وَالْحِكْمَةَ وَيُزَكِّيهِمْ إِنَّكَ أَنْتَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ ﴾

 

 

Ce qui signifie : « Seigneur, fais que cette cité soit paisible et accorde à ses habitants des bienfaits, celui qui a cru parmi eux en Allâh et au jour dernier… Seigneur, envoie leur un messager qui soit des leurs, qui leurs récite Tes âyah , leur enseigne le livre et la sagesse et les purifie. Tu es certes Celui Qui n’est pas vaincu, Celui Qui crée les choses par sagesse », [sôurat al-baqarah / 126-129]. Allâh a exaucé son invocation en envoyant le Prophète MouHammad `alayhi s-Salâtou wa sallam

 

Après que notre maître Ibrâhîm al-Khalîl `alayhi s-salâm a fini de construire la Ka`bah , Allâh ta`âlâ lui a ordonné d’appeler au Pèlerinage. Allâh ta`âlâ dit [ Al-Hajj / 27] :

 

﴿وأذِّن في النّاسِ بالحجِّ﴾

 

 

(wa ‘adh-dhin fi n-nci bil-Hajji)

 

ce qui signifie : « Appelle les gens au Pèlerinage ». Ibrâhîm a dit : « Ô Seigneur, comment pourrais-je leur faire entendre ? » Allâh lui dit : « C’est Moi Qui le leur fait parvenir » c’est-à-dire c’est Lui qui le leur fait entendre. Alors Ibrâhîm a appelé du lieu même où il se trouvait : « Ô vous les gens, Allâh vous a prescrit le Pèlerinage ». Ainsi, chaque âme qui devrait accomplir le Pèlerinage jusqu’au jour du Jugement a entendu la voix de Ibrâhîm `alayhi s-salâm.

 

Sachez aussi, qu’avant la construction de la Ka`bah, Allâh ta`âlâ a ordonné à Ibrâhîm `alayhi s-salâm d’installer son fils Ismâ`îl et la mère de son fils Hâjar, près de la Maison sacrée, c’est-à-dire al-Bayt, à savoir l’emplacement de la Ka`bah avant qu’il ne la construise. Il n’y avait pas de population à La Mecque à ce moment-là et il n’y avait ni végétation ni eau. Notre maître Ibrâhîm `alayhi s-salâm était soumis à l’ordre de Allâh ta`âlâ, il les a donc menés tous les deux là-bas. Puis, il a marché jusqu’à s’éloigner de al-Bayt. Lorsqu’il s’est éloigné, il s’est tourné en direction de la Ka`bah, il a invoqué Allâh ta`âlâ tout comme Allâh `azza wa jall nous a appris dans le Qour’an au sujet de Son prophète Ibrâhîm [sourat Ibrâhîm / 37] :

 

﴿رَّبَّنَا إِنِّي أَسْكَنتُ مِن ذُرِّيَّتِي بِوَادٍ غَيْرِ ذِي زَرْعٍ عِندَ بَيْتِكَ الْمُحَرَّمِ رَبَّنَا لِيُقِيمُوا الصَّلَاةَ فَاجْعَلْ أَفْئِدَةً مِّنَ النَّاسِ تَهْوِي إِلَيْهِمْ وَارْزُقْهُم مِّنَ الثَّمَرَاتِ لَعَلَّهُمْ يَشْكُرُونَ﴾

 

 

(rabbanâ ‘innî ‘askantou min dhourriyatî biwâdin ghayri dhî zar`in `inda baytika l-mouĥarram, rabbanâ liyouqîmou ŝŝalâta fa-j`al ‘af’idatan mina n-nâci tahwî ‘ilayhim wa-rzouqhoum mina th-thamarâti la`allahoum yachkourôun)

 

ce qui signifie : « Notre Seigneur, j’ai établi une partie de ma descendance dans une vallée qui ne comporte pas de plantes, près de la Maison sacrée qui T’appartient et que Tu as honorée. Seigneur, ceci pour qu’ils accomplissent la prière, alors attire le cœur de nombreux gens vers eux et accorde-leur abondamment de subsistances, puissent-ils Te remercier ».

 

Allâh ta`âlâ a exaucé l’invocation de Son prophète `alayhi s-salâm. Il leur a fait jaillir de l’eau de Zamzam et ce lorsque Hâjar était partie chercher de l’eau pour son fils, alors que toute l’eau qu’ils avaient en provision était épuisée. Elle avait eu soif et son fils également. Elle avait regardé en direction de la montagne, et n’avait vu personne qui appelle ni personne qui réponde. Elle grimpa alors sur aS-Safâ mais ne trouva personne puis, elle redescendit, le regard rivé sur son fils jusqu’à atteindre la vallée. Elle s’est éloignée et elle a disparu du regard. Elle a marché rapidement en courant légèrement jusqu’à monter de l’autre côté et à nouveau, elle a pu revoir son fils de loin. Ayant poursuivi ainsi jusqu’à grimper sur al-Marwah, elle n’a vu personne ; et elle a fait cela sept fois. Puis, elle est revenue auprès de son fils.

 

Notre maître Jibrîl `alayhi s-salâm était alors descendu et avait frappé le sol avec son pied, de l’eau avait jailli. Lorsque Allâh a fait sortir l’eau de Zamzam pour Ismâ`îl, sa mère Hâjar s’est mise à contenir la source avec de la terre de crainte que l’eau ne s’épuise ; et elle l’a empêchée ainsi de couler pour ne pas perdre l’eau. Or, si elle l’avait laissée ainsi, ce serait une eau qui coulerait et qui serait beaucoup plus abondante qu’actuellement, comme nous l’a annoncé le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa ŝallam.

 

L’eau de Zamzam a un honneur, une particularité émérite qui ne se retrouvent dans aucune autre eau de la terre. Dans al-Moustadrak de al-Hâkim à partir du Hadîth de Ibnou `Abbâs, que Allâh les agrée tous les deux, il y a la parole attribuée au Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa ŝallam :

 

(( ماءُ زمزمَ لِمَا شُرِبَ لَه ))

 

 

(mâ’ou zamzam limâ chouriba lahou)

 

qui signifie : « L’eau de Zamzam est utile pour la cause pour laquelle on la boit ».

 

Musulmans, sachez que la Ka`bah a été reconstruite plusieurs fois à travers les âges. Mais, concernant sa reconstruction à l’époque du Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam, elle avait eu lieu parce que la femme de `Abdou l-MouTTalib avait encensé la Ka`bah avec du bakhour. Or, une étincelle de son encensoir s’était envolée dans le tissu de la Ka`bah, et la plupart du bois de la Ka`bah avait brûlé. De plus, une grande coulée d’eau provoquée par une forte pluie avait pénétré à l’intérieur et avait fortement endommagé ses murs ; elle avait donc été reconstruite.

 

Lorsque Qouraych s’était partagé la reconstruction des différents côtés de la Ka`bah, le Messager de Allâh ŝalla l-Lâhou `alayhi wa sallam transportait avec eux la pierre. Puis, ils ont divergé au sujet de celui qui remettrait la pierre noire à sa place avec eux. Ils s’étaient accordés à dire que celui qui entrerait par la porte de aŝ-Ŝafâ aurait à le faire. Et, le premier à y entrer, fut le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam. Lorsqu’ils l’ont vu, ils ont dit : « Voici MouHammad l’Honnête » et ils ont accepté d’emblée son arbitrage. Il leur a dit `alayhi s-Salâtou wa sallam : « Venez avec moi pour prendre un morceau d’étoffe !». Ils lui ont ramené un morceau d’étoffe, il a pris la pierre noire, l’a placée de ses mains sur le bout d’étoffe puis il a dit : « Que chaque dignitaire d’un grand clan prenne un bout de cette étoffe ». Ainsi, ils l’ont transportée tous ensemble, ils l’ont portée et l’ont élevée jusqu’au voisinage de son emplacement. C’est alors que le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam l’a prise dans sa main honorée et l’a remise à sa place.

 

Nous demandons à Allâh ta`âlâ qu’Il nous fasse profiter des bénédictions du Prophète .

La louange est à Allâh, le Créateur du monde.

 

Histoire de La Kaaba - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=S_aup4ULHcg

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Salut

 

un temple est un lieu dans lequel il y a une porte d'entrée et une grande salle dans laquelle les fidèles se tienne pour adorer ou prier ça c'est une chose basique....

UN ÉDIFICE est un bâtiment imposant...( tu mens souvent en déformant le sens des mots )

 

http://www.larousse.fr/dictionnaires...=edifice#27699

 

pour le reste tu attaques ma personne comme a ton habitude....

 

la kaaba est une stèle de forme cubique autour de laquelle les musulmans tournoient exactement comme le faisaient les adorateur de el lat manãat et al uzza...

 

Shlâma 'alaykhon,

 

Voici une stèle:

39.423_SL3.jpg

 

 

Voici la Ka'aba:

531432846_01f7c28665.jpg

 

 

Si tu ne sais pas faire la différence entre les deux, alors sache que je n'ai pas vocation à soigner les handicapés mentaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour l’évangéliste de mauvaise foi, voici les synonymes d'édifice: construction, maison, bâtiment, habitation, bâtisse et immeuble.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Shlâma 'alaykhon,

 

Voici la Ka'aba:

[img2=JSON]{"data-align":"none","data-size":"full","src":"http:\/\/idata.over-blog.com\/3\/90\/99\/98\/douas\/531432846_01f7c28665.jpg"**[/img2]

 

 

Si tu ne sais pas faire la différence entre les deux, alors sache que je n'ai pas vocation à soigner les handicapés mentaux.

 

Salut

 

tu me poste la photo de la kaaba après moult transformation....

 

je parle de la pierre noir qui est enchâssé dans le mur...c'est ça l'objet que les musulmans adorent....

 

toujours a détourner les discutions vers un faux débat...

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

La hijrah, en l’an 622

 

Pendant que les musulmans fuyaient la Mecque par petits groupes, le Prophète, en compagnie de quelques proches, attendait l’ordre divin qui lui permettrait d’aller rejoindre les autres à Yathrib. Quand l’ordre descendit enfin, il donna son manteau à Ali et le fit étendre sur son lit de sorte que quiconque aurait l’idée de regarder à l’intérieur croirait le voir, lui. Les assassins devaient frapper au moment où il sortirait de chez lui, durant la nuit ou tôt le matin. Il savait qu’ils ne feraient aucun mal à Ali. Ils entouraient déjà sa maison lorsqu’il en sortit en douce, sans être vu. Il se rendit chez Abou Bakr et ils allèrent tous deux se réfugier dans une caverne située dans une montagne déserte; ils y restèrent cachés jusqu’à ce que l’agitation et les clameurs s’estompent. À la tombée de la nuit, le fils, la fille et le berger d’Abou Bakr leur apportaient de la nourriture et les informaient des dernières nouvelles. Une fois, un groupe de recherche ennemi passa si près de leur cachette qu’ils arrivaient à saisir leurs paroles. Abou Bakr eut peur et dit : « Ô Messager de Dieu! Si l’un d’eux vient à regarder vers le bas, il nous verra! » Mais le Prophète répondit :

 

« Que penses-tu de deux personnes dont le troisième compagnon est Dieu? Ne crains rien, car Dieu est avec nous. » (Sahih al-Boukhari)

 

Lorsque le groupe de recherche s’éloigna, Abou Bakr envoya demander qu’on apporte des chameaux et un guide à la tombée du jour, puis ils entreprirent le voyage jusqu’à Yathrib.

 

Après avoir voyagé durant plusieurs jours en empruntant des chemins peu fréquentés, ils atteignirent une banlieue de Yathrib appelée Qoubaa. À cet endroit, comme les gens avaient entendu dire que le Prophète avait quitté la Mecque, ils sortaient chaque matin, grimpaient sur les collines pour guetter au loin sa venue, jusqu’à ce que la chaleur insupportable les force à rentrer. Le Prophète et ses compagnons de voyage arrivèrent en milieu de journée, après que les gens se soient retirés chez eux. Un juif qui était à l’extérieur les vit approcher et informa les musulmans que ceux qu’ils attendaient étaient enfin arrivés. Les musulmans sortirent les accueillir.

 

Le Prophète resta quelques jours à Qoubaa, où il établit les fondations de la première mosquée de l’histoire de l’islam. Entre-temps, Ali, qui avait quitté la Mecque à pied trois jours après le Prophète, était lui aussi arrivé. Le Prophète, ses compagnons de la Mecque et les « alliés » de Qoubaa se rendirent avec lui à Médine, où les gens attendaient leur arrivée avec impatience.

 

Les habitants de Médine (Yathrib) n’avaient jamais connu un jour plus heureux que celui-là. Anas, un proche compagnon du Prophète, a raconté :

 

« J’étais présent le jour où le Prophète arriva à Médine et je n’ai jamais connu un jour meilleur et plus heureux que celui-là. J’étais présent, également, le jour où il quitta ce monde et je n’ai jamais connu un jour plus sombre que celui-là. » (Ahmed)

 

 

Chaque famille de Médine espérait que le Prophète viendrait s’installer chez elle et certaines personnes tentèrent même de diriger sa chamelle vers leur maison. Mais il les arrêta et dit :

 

« Laissez-la, car elle est guidée par Dieu. »

 

Elle dépassa plusieurs maisons, puis elle s’arrêta et s’agenouilla sur la terre de Banou Najjaar. Le Prophète n’en descendit pas tout de suite; elle se releva, marcha un peu, puis se retourna et revint au même endroit et s’agenouilla de nouveau. Alors le Prophète en descendit. Il était satisfait du choix de sa chamelle, car Banou Najjaar comptait ses oncles maternels parmi ses membres et il souhaitait les honorer en allant chez eux. Lorsque des membres de la famille commencèrent à sortir de leur maison pour l’inviter à y entrer, un certain Abou Ayyoub s’avança vers sa monture et la guida vers sa maison. Le Prophète dit :

 

« Un homme suit sa monture. » (Sahih al-Boukhari, Sahih Mouslim)

 

La première tâche qu’il entreprit, à Médine, fut la construction d’une mosquée. Il envoya chercher les deux garçons qui possédaient la palmeraie qui occupait le terrain qu’il avait choisi pour sa construction et leur en demanda le prix. Ils répondirent : « Nous t’en faisons cadeau, ô prophète de Dieu! ». Le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) refusa toutefois leur offre, les paya et construisit une mosquée à cet endroit, participant lui-même aux travaux. Tout en travaillant, les gens l’entendirent prononcer les paroles suivantes :

 

« Ô Dieu! La seule vie est celle de l’au-delà. Pardonne aux alliés et aux émigrants. (Sahih al-Boukhari)

 

La mosquée servait de lieu de prière pour les musulmans. La prière, qui avait jusque-là été un acte individuel accompli en secret, était maintenant accomplie ouvertement et elle était devenue le symbole de la société musulmane. L’époque où les musulmans et l’islam étaient opprimés et écrasés était révolue. Maintenant, le adhan, c’est-à-dire l’appel à la prière, serait prononcé à voix haute et son appel retentirait jusque dans chaque maison afin de rappeler à chaque musulman de respecter ses obligations envers son Créateur. En plus d’être un lieu de prière, la mosquée était une école où les musulmans apprenaient les divers éléments de leur religion, un lieu de rencontre où les différends de divers groupes étaient résolus et un lieu administratif à partir duquel on gérait les affaires sociales; c’était un véritable symbole de la façon dont l’islam englobe toutes les facettes de la vie quotidienne. On s’acquittait de toutes ces tâches en ce lieu que l’on avait construit à partir des troncs des palmiers qui y étaient déjà et dont le toit avait été fait à partir des branches de ces mêmes palmiers.

 

Lorsque la construction de la mosquée fut terminée, il construisit également des maisons de chaque côté de celle-ci pour sa famille, encore une fois à partir des troncs de palmiers. La mosquée et la maison du Prophète à Médine sont toujours là, de nos jours.

 

La hijrah était terminée. C’était le 23 septembre 622 et l’ère islamique (le calendrier musulman) commence à partir de ce jour-là. C’est également ce jour-là que Yathrib fut rebaptisée : on lui donna le nom de Madinat-oun-Nabi, c’est-à-dire la Cité du Prophète, communément appelée Médine.

 

C’est ainsi que se déroula la hijrah, l’émigration de la Mecque à Yathrib. Les treize années d’humiliation, de persécution, de succès mitigé et d’une mission prophétique difficile à mener faisaient maintenant partie du passé.

 

C’était le début de dix années de succès à venir, du plus grand succès ayant jamais couronné les efforts d’un homme. Jusque-là, il n’avait été qu’un prêcheur. Mais à partir de ce moment, il devint le dirigeant d’un État, d’abord un tout petit État qui, en l’espace de dix ans, allait devenir l’empire d’Arabie. La hijrah marque une division claire dans l’histoire de la mission du Prophète, division que l’on retrouve également dans le Coran. Les révélations de Dieu dont lui et ses fidèles avaient besoin, maintenant, n’étaient pas du même genre que celles dont ils avaient eu besoin lorsqu’ils étaient opprimés, à la Mecque. C’est pourquoi, dans le Coran, les sourates révélées à la Mecque diffèrent de celles révélées à Médine; les premières s’adressent aux individus et à leurs états d’âme, de même qu’au Prophète en tant qu’avertisseur, tandis que les autres s’adressent surtout aux musulmans en tant que communauté sociale et politique et au Prophète en tant qu’exemple à suivre, législateur et réformateur.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La hijrah, en l’an 622

 

La hijrah était terminée. C’était le 23 septembre 622 et l’ère islamique (le calendrier musulman) commence à partir de ce jour-là. C’est également ce jour-là que Yathrib fut rebaptisée : on lui donna le nom de Madinat-oun-Nabi, c’est-à-dire la Cité du Prophète, communément appelée Médine.

 

السلام عليكم

لدي سؤال

 

الآيات التي ذكر فيها اسم المدينة ( التوبة،الأحزاب، المنافقون ) كلها نزلت في المدينة أي بعد ان وصل واستقر الرسول بها

 

 

: وعندما استقبل أهل يثرب الرسول انشدوا يغنون النشيد المعروف

طلع البدر علينا من ثنيات الوداع

وجب الشكر علينا مرحبا يا خير داع

جئت شرفت المدينة مرحبا يا خير داع

 

السؤال هو

هل الرسول ام أهل يثرب اول من أطلق اسم المدينة ؟

 

huh

 

ps: a l'école Algérienne l'Islam c'est avec el'Madheb ( khalatha Tasfa )

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est dommage qu'a l'epoque il n'existait pas de smartphone pour filmer les faits et gestes du prophete et de ses compagnons , nous aurions ete plus admiratifs de ses faits et gestes...c'est tres beau tout ce qui est recité par des musulmans tres convaincus souvent tres arabisé aussi... la camera a manqué a cette epoque la .... je me demande comment boukhari journaliste par exemple en syrie ,parlerait de daesch aujourd'hui, sans camera evidemment, car avec les cameras et avec cnn ,il devra adapter son recit aux images.Allah ghaleb !.

 

je note aussi dans mes lectures que souvent le prophete a des revelations qui correspondent au contexte dans lequel il se trouve ,souvent un verset tombe parce qu'il est dans une situation x ou y - alors que rebi pour moi si il a quelque chose a reveler aux hommes ,il n'a pas a tenir compte d'un contexte ,il est intemporel et sans dimension -je rajouterais meme sans peuple -peut etre que boukhari se trompe dans ses recits...surement qu'il se trompe!.

pourquoi les versets changeraient quand mohamed et les siens sont en phase de faiblesse et soudainement prennent une autre tournure parce qu'il se retrouve en position de force ! rebi pour moi n'est jamais en position de faiblesse ,il est constant dans sa puissance alors pourquoi changer le ton des versets ?...mohamed a quand meme reussit a batir un empire arabe , est ce vraiment la, la mission de rebi sur terre ou de son messager ,construire un empire arabe ? -je pense qu'il faut traduire tous les hadiths et donner ça a des gens competents-comme ils le sont dans d'autres domaines -ce que n'ont jamais prouvé les arabes jusqu'a aujourd'hui - pour reinterpreter tout ça ,il me semble personnellement que les arabes a la tete de cette religion ne peuvent etre juge et partie -il y a un conflit d’intérêt et un manque de competences pour le faire ...depuis les années 90 les hadiths commencent a etre traduit en anglais et en français -qui sont des langues de sciences - actuellement tous ces hadiths se retrouvent egalement traduit sur les reseaux sociaux et souvent illustrés d'annotations claires et irrefutables des versets ou hadiths dans la langue des arabes pour ne pas etre refuter ... il faut continuer a se cultiver sur internet - mais attention il faut davantage se concentrer sur des interpretations faites par des gens neutres de façon a beneficier d'une interpretation plus ou moins scientifique et basé sur la logique - il ne sert a rien d'ecouter cheikh arifi ou ses semblables dont le jugement est alteré par les convictions personnelles ou la valeur des montres rolex ...il y a des doctorants en theologie islamique et des specialistes de la langue arabe formés dans les plus grandes universités du monde qui apportent des eclaircissements interessants -le but du musulman etant de connaitre sa religion de façon precise et la plus proche de la verité des faits ...la verité c'est quand meme la base de toute spiritualité sinon on est dans le conte merveilleux .

 

l'ideal aurait vraiment ete de disposer d'une camera cachée a l'epoque et avec le son cela aurait ete genial !

 

Edited by koceyla

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Salut

 

tu me poste la photo de la kaaba après moult transformation....

 

je parle de la pierre noir qui est enchâssé dans le mur...c'est ça l'objet que les musulmans adorent....

 

toujours a détourner les discutions vers un faux débat...

 

Shlâma 'alaykhon,

 

Dois-je rappeler à l'évangéliste de mauvaise foi que la pierre noire n'existe nullement dans le Coran et que le texte parle de masjid (temple, lieu de culte), de al-bayt al-'atîq (la maison, temple antique) ou de bayt tout court (maison, temple, etc.).

 

Dois-je aussi rappeler à l'handicapé mental que le texte parle clairement d'Abraham élevant les fondations du temple (وَإِذْ يَرْفَع إبْرَاهِيم الْقَوَاعِد مِنْ الْبَيْت)?

 

Quand tu apprendras à faire la différence entre stèle et temple et à bien lire un texte tu reviendras me voir. Pour le moment, il te faudrait peut-être un psychanalyste, doublé d'un prof d'école primaire, pour purger ton âme et ton cerveau et t'enseigner les rudiments de lecture et de compréhension.

Share this post


Link to post
Share on other sites

السلام عليكم

لدي سؤال

 

الآيات التي ذكر فيها اسم المدينة ( التوبة،الأحزاب، المنافقون ) كلها نزلت في المدينة أي بعد ان وصل واستقر الرسول بها

 

 

: وعندما استقبل أهل يثرب الرسول انشدوا يغنون النشيد المعروف

طلع البدر علينا من ثنيات الوداع

وجب الشكر علينا مرحبا يا خير داع

جئت شرفت المدينة مرحبا يا خير داع

 

السؤال هو

هل الرسول ام أهل يثرب اول من أطلق اسم المدينة ؟

 

huh

 

ps: a l'école Algérienne l'Islam c'est avec el'Madheb ( khalatha Tasfa )

 

Salam,

 

D'après la tradition c'est le Prophète qui instaura cette désignation. La madîna c'est la CITÉ-ÉTAT fondée par le Prophète. C'est ce mot que les Sémites utilisaient pour désigner ce que nous nommons nous "état". D'ailleurs, Israël s'appelle aujourd'hui Madinôt Ysirael (L'Etat d'Israël). Ainsi al-Madîna(t) veut dire l'État.

 

Cela dit, il y a divergence quant à l'étendue de cet état/cité-état. S'agissait-il d'un territoire dépassant Yathrib, qui aurait été son chef-lieu (capitale/siège du pouvoir), ou bien se résumait-il à cette agglomération seulement?

 

Mon avis est queYathrib était le chef-lieu (capitale) d'al-madîna. Ce petit état qui, comme la cité-état Rome, allait devenir l'un des plus grands empires de l'histoire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

an nisr peux tu m'eclairer sur la kaaba -il est dit dans le coran ou les hadiths qu'elle a ete construite par abraham au depart -et qu'entre le temple de jerusalem et la kaaba il y a 40 ans d'ecart -ce serait ecris quelque part dans les ecris islamiques ...or certains affirment que le temple de jerusalem a ete batit par le roi salomon et que l'ecart est de 1000 ans -d'ou vient cette contradiction?

il y a meme des pasteurs integristes qui affirment que abraham n'a jamais mis les pieds en arabie .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bibliothèque de l’Institut du Monde Arabe – Monde Arabe, Islam

 

Sur l’histoire de La Mecque avant l’Islam, voici ce que dit l’article « Makka » rédigé par W. Montgomery Watt dans l’Encyclopédie de l’islam » (tome VI, pp. 142 et suiv). :

« le site de La Mekke a revêtu un caractère sacré depuis les temps les plus anciens ; il était apparemment connu de Ptolémée qui l’appelle Macoraba. Le Kuran parle de Makka (…) et attribue la construction de la Ka’aba à Abraham et à Ismael, mais cette hypothèse n’est généralement pas admise par les savants occidentaux, car elle ne cadre pas avec ce que l’on sait par ailleurs d’Abraham. (…) »

L’article renvoie sur ce point précis aux sources historiques, notamment en arabe.

 

Une autre source sur l’histoire de La Mecque précise :

« On retrouve des traces de la ville de La Mecque dans les écrits de Ptolémée dès le IIème siècle de l’ère christique. Ce dernier la nomme Makoraba.

Avant la période islamique, La Mecque est déjà considérée comme un haut lieu de vénération, d’ailleurs selon les musulmans, le culte autour de Ka’ba remonterait à Adam qui l’aurait bâtie avant qu’elle ne soit détruite par le déluge au temps de Noé. Il est dit que Dieu aurait alors demandé à Ibrahim (Abraham) de la reconstruire avec son fils Ismaël. A cette occasion, Jibril (l’ange Gabriel) aurait offert à Ibrahim la pierre Noire enchâssée dans un des anges de la Kaaba.

A l’avènement de l’Islam, il semblerait que la Kaaba contenait près de 360 asnam (statues idoles) et semblait accueillir des croyants de confessions diverses : juifs, chrétiens, polythéistes, mazdéens …

Aux VIème et VIIème siècles de l’ère chrétienne, La Mecque était une grand place marchande dominée par la tribu du prophète Mahomet : les Quraych (Koresh), descendants d’Ismaël par Adnan. »

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
an nisr peux tu m'eclairer sur la kaaba -il est dit dans le coran ou les hadiths qu'elle a ete construite par abraham au depart -et qu'entre le temple de jerusalem et la kaaba il y a 40 ans d'ecart -ce serait ecris quelque part dans les ecris islamiques ...or certains affirment que le temple de jerusalem a ete batit par le roi salomon et que l'ecart est de 1000 ans -d'ou vient cette contradiction?

il y a meme des pasteurs integristes qui affirment que abraham n'a jamais mis les pieds en arabie .

 

Azul Koceyla,

 

Je sais que ma réponse va te déplaire mais mon avis est le suivant: soit Abraham était un arabe, soit les Arabes sont des hébreux. Par le "truchement" du temps et les conjonctures historiques, il y eut métathèse dans le radical pour désigner le père fondateur: ع.ب.ر vs. ع.ر.ب qui donneront respectivement: عبري (hébreux) et عربي (arabe).

 

D'ailleurs, c'est l'un des reproches que fait le texte coranique à ceux qui ont judaïsé: jouer sur les mots (يُحَرِّفُونَ الْكَلِم عَنْ مَوَاضِعه). Et l'historie a fait que nous avons deux groupes proches culturellement, religieusement et linguistiquement se disputant l'héritage du père. Deux groupes que différencie un simple positionnement de lettres (hurûf) dans leur ETHNONYME respectif.

 

Pour moi Abraham est originaire d'Arabie où il bâtira la Ka'ba. Ensuite il émigra en Canaan et se fondera lui et sa descendance (ou une partie d'entre elle) dans la population cananéenne.

Edited by An-Nisr

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Shlâma 'alaykhon,

 

Dois-je rappeler à l'évangéliste de mauvaise foi que la pierre noire n'existe nullement dans le Coran et que le texte parle de masjid (temple, lieu de culte), de al-bayt al-'atîq (la maison, temple antique) ou de bayt tout court (maison, temple, etc.).

 

Dois-je aussi rappeler à l'handicapé mental que le texte parle clairement d'Abraham élevant les fondations du temple (وَإِذْ يَرْفَع إبْرَاهِيم الْقَوَاعِد مِنْ الْبَيْت)?

 

Quand tu apprendras à faire la différence entre stèle et temple et à bien lire un texte tu reviendras me voir. Pour le moment, il te faudrait peut-être un psychanalyste, doublé d'un prof d'école primaire, pour purger ton âme et ton cerveau et t'enseigner les rudiments de lecture et de compréhension.

 

Salut

 

toujours dans l'art de dénigrer la personne au lieu d'apporter des arguments concrets...meme si la pierre noir n'est pas mentionnée dans le coran il n’empêche que mahomed lui vouait un culte bien avant l'islam...mahomed a intégrer le culte de la kaaba dans sa doctrine fasciste....

 

Il est rapporté que omar se présenta à la Pierre et l’embrassa en disant : « Je sais que tu es une pierre et que tu ne peux ni apporter profit ni porter préjudice. Si je n’avais pas vu le Prophète t’embrasser, je ne l’aurais pas fait. » (Rapporté par Al-Bukhârî, 1520 et Muslim, 1720).

 

Abraham n'a jamais mis les pied dans cette region ni avoir construit une d'idole pour l'adorer...tes sources islamique ne sont pas fiables il n'y aucun preuve historique.

 

Dois-je aussi rappeler à l'handicapé mental

 

est-ce ainsi que tu traites les gens qui débattent avec toi.....en arabe en dit Qallate al adabe fi al hiwar...tu es un spécialiste dans ce domaine...

 

----------------

Avec mes amitiés..

Share this post


Link to post
Share on other sites
c'est dommage qu'a l'epoque il n'existait pas de smartphone pour filmer les faits et gestes du prophete et de ses compagnons , nous aurions ete plus admiratifs de ses faits et gestes...c'est tres beau tout ce qui est recité par des musulmans tres convaincus souvent tres arabisé aussi... la camera a manqué a cette epoque la .... je me demande comment boukhari journaliste par exemple en syrie ,parlerait de daesch aujourd'hui, sans camera evidemment, car avec les cameras et avec cnn ,il devra adapter son recit aux images.Allah ghaleb !.

 

je note aussi dans mes lectures que souvent le prophete a des revelations qui correspondent au contexte dans lequel il se trouve ,souvent un verset tombe parce qu'il est dans une situation x ou y - alors que rebi pour moi si il a quelque chose a reveler aux hommes ,il n'a pas a tenir compte d'un contexte ,il est intemporel et sans dimension -je rajouterais meme sans peuple -peut etre que boukhari se trompe dans ses recits...surement qu'il se trompe!.

pourquoi les versets changeraient quand mohamed et les siens sont en phase de faiblesse et soudainement prennent une autre tournure parce qu'il se retrouve en position de force ! rebi pour moi n'est jamais en position de faiblesse ,il est constant dans sa puissance alors pourquoi changer le ton des versets ?...mohamed a quand meme reussit a batir un empire arabe , est ce vraiment la, la mission de rebi sur terre ou de son messager ,construire un empire arabe ? -je pense qu'il faut traduire tous les hadiths et donner ça a des gens competents-comme ils le sont dans d'autres domaines -ce que n'ont jamais prouvé les arabes jusqu'a aujourd'hui - pour reinterpreter tout ça ,il me semble personnellement que les arabes a la tete de cette religion ne peuvent etre juge et partie -il y a un conflit d’intérêt et un manque de competences pour le faire ...depuis les années 90 les hadiths commencent a etre traduit en anglais et en français -qui sont des langues de sciences - actuellement tous ces hadiths se retrouvent egalement traduit sur les reseaux sociaux et souvent illustrés d'annotations claires et irrefutables des versets ou hadiths dans la langue des arabes pour ne pas etre refuter ... il faut continuer a se cultiver sur internet - mais attention il faut davantage se concentrer sur des interpretations faites par des gens neutres de façon a beneficier d'une interpretation plus ou moins scientifique et basé sur la logique - il ne sert a rien d'ecouter cheikh arifi ou ses semblables dont le jugement est alteré par les convictions personnelles ou la valeur des montres rolex ...il y a des doctorants en theologie islamique et des specialistes de la langue arabe formés dans les plus grandes universités du monde qui apportent des eclaircissements interessants -le but du musulman etant de connaitre sa religion de façon precise et la plus proche de la verité des faits ...la verité c'est quand meme la base de toute spiritualité sinon on est dans le conte merveilleux .

 

l'ideal aurait vraiment ete de disposer d'une camera cachée a l'epoque et avec le son cela aurait ete genial !

 

Il n'y a ps besoin de caméra, le titre de Prophète est amplement suffisant. Dans la vie comme je sais que les gens mentent lorsqu'ils rapportent, si je connais les personne j'utilise la comparaison des faits quotidiens de ces personnes pour savoir qui ment et sans caméra juste par la logique et généralement ça marche. Un Prophète n'est pas n'importe qui, il doit avoir une haute éthique et une morale sans précédent, si Mouhammed 'alayhi asalat wa salem est un Prophète en premier lieu il doit se conduire comme tel, un Livre est toujours révélé aux Prophètes, et l'écrit est intemporel, tel est le Noble Coran.

 

Je donne un exemple, le Noble Coran interdit l'homosexualité, ce n'est pas le Coran qui se trompe, puisque c'est une pratique devenue commune à de nombreux peuples, c'est ton éthique erroné qui l'accepte et dit comment cela puisse être interdit et il en est de même pour tous les interdits ou obligations.

 

Pour la Kaaba elle a été édifiée par Adem 'alayhi assalem le premier des Prophètes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Salam,

 

D'après la tradition c'est le Prophète qui instaura cette désignation. La madîna c'est la CITÉ-ÉTAT fondée par le Prophète. C'est ce mot que les Sémites utilisaient pour désigner ce que nous nommons nous "état". D'ailleurs, Israël s'appelle aujourd'hui Madinôt Ysirael (L'Etat d'Israël). Ainsi al-Madîna(t) veut dire l'État.

 

Cela dit, il y a divergence quant à l'étendue de cet état/cité-état. S'agissait-il d'un territoire dépassant Yathrib, qui aurait été son chef-lieu (capitale/siège du pouvoir), ou bien se résumait-il à cette agglomération seulement?

 

Mon avis est queYathrib était le chef-lieu (capitale) d'al-madîna. Ce petit état qui, comme la cité-état Rome, allait devenir l'un des plus grands empires de l'histoire.

 

Je sais que le nom de Madina est donné par Allah a la ville de Yathrib dans les sourates ( التوبة . الأحزاب. المنافقون) ...et que le prophète après lui rajoute un autre nom ( طيبة )

 

​​​​​​Mais ma question d'où viens ce nachid de ( طلع البدر علينا ) qu'on pris et on continue à apprendre à nos zanfa a l'école ? huh

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

je ne veux pas m'attaquer a une croyance ! chacun est libre de construire sa vie sur les fondements qui lui paraissent les plus justes...la religion est une croyance et l'homme a besoin de ce frein pour ne pas devenir fou ,il est le seul etre capable d'echaffauder des idees et de reflechir sur son avenir terrestre et au dela du terrestre- sur celui de sa communauté et sur son propre destin , il utilise donc la religion pour definir ce qu'il ne controle pas...maintenant quand on echaffaude une reflexion ,il faut qu'elle soit juste et basée sur des faits- parfois on fait appel a l'experience pour supprimer des données fausses ...par exemple les adorateurs des vaches en inde pense que tu es folle de croire en l'islam or pendant l'aid on a egorger des vaches masra wallou -yakhi c'est les memes vaches en inde ou en algerie ou a tatawine ..l'experience me montre que la vache n'est pas dieu ou la representation de dieu ,ni un messager ni quoi que ce soit ...donc comme je suis un etre doué de raison et de logique ,je supprime tout lien entre la representation que je me fait de DIEU ou de la religion avec la vache ...l'experience me permet cela ...

 

les arabes nous racontent des choses a travers les hadiths -avec toute une chaine de transmission -on sait aussi que dans la religion musulmane , le crime d'apostasie qui est punit de mort a ete edifié pour supprimer toute contestation ...si quelqu'un ose dire que mohamed est fou ,mauvais ou injuste il est purement et simplement eliminé -dans un second temps si tu critiques les califats qui l'ont suivi tu tombe aussi pour les memes raisons-tu n'as meme pas le droit de faire un dessin sur le prophete.

 

maintenant regardons dans l'histoire si l'experience m'apprend quelque chose !

 

coree du nord -si tu dis quelque chose de negatif contre notre ami KIM yung ,il se passe quoi si il t'attrape -la mort.

allemagne nazi -si tu dis quelque chose contre Hitler ,il se passe quoi -la mort .

algerie -si tu manifestes a alger pour la democratie et la bonne gestion ou contre le 4eme mandat -tu rentres dans le fourgon de police - a l'epoque du FIS si tu oses critiquer madani ou belhadg, c'est la mort a sidi moussa on te retrouve la tete empalée.

 

la presse qu'on peut assimiler a la chaine de transmission des hadiths est elle libre dans ces pays totalitaires -non ! -peut on entendre ceux qui s'opposent ou disent une autre verité -reponse non puisque mort ou en prison .

 

l'experience m'apprend donc qu'un homme politique d'un regime totalitaire ne supporte pas la critique et la punition est souvent la mort ou la prison .

 

mohamed etait il un homme politique ? je te laisse le soin de tirer ta propre conclusion !.

 

pour moi les arabes ont crée un regime totalitaire basée sur la religion ! et aujourd'hui en 2017 , nous sommes encore dans les geoles de ce systeme politique ...

 

apres il reste a verifier si les hadiths sur l'apostasie sont dans le coran ou seulement des rajouts des califats -est ce que mohamed a permis a l'islam de se repandre sans le meurtre ou pas -est ce que la liberté d'expression etait acceptée a son epoque ou pas ...il appartient aux musulmans de mener la reflexion et de donner des reponses clairs.

 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Salut

 

toujours dans l'art de dénigrer la personne au lieu d'apporter des arguments concrets...meme si la pierre noir n'est pas mentionnée dans le coran il n’empêche que mahomed lui vouait un culte bien avant l'islam...mahomed a intégrer le culte de la kaaba dans sa doctrine fasciste...

 

----------------

 

Shlâma 'alaykhon,

 

Genèse, chapitre 28, versets 10-22:

 

10 Jacob partit de Beer-Schéba, et s'en alla à Charan. 11 Il arriva dans un lieu où il passa la nuit; car le soleil était couché. Il y prit une pierre, dont il fit son chevet, et il se coucha dans ce lieu-là. 12 Il eut un songe. Et voici, une échelle était appuyée sur la terre, et son sommet touchait au ciel. Et voici, les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle. 13 Et voici, l'Eternel se tenait au-dessus d'elle; et il dit : Je suis l'Eternel, le Dieu d'Abraham, ton père, et le Dieu d'Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je la donnerai à toi et à ta postérité. 14 Ta postérité sera comme la poussière de la terre; tu t'étendras à l'occident et à l'orient, au septentrion et au midi; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi et en ta postérité. 15 Voici, je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai dans ce pays; car je ne t'abandonnerai point, que je n'aie exécuté ce que je te dis.

 

16 Jacob s'éveilla de son sommeil et il dit : Certainement, l'Eternel est en ce lieu, et moi, je ne le savais pas! 17 Il eut peur, et dit : Que ce lieu est redoutable ! C'est ici la maison de Dieu, c'est ici la porte des cieux ! 18 Et Jacob se leva de bon matin; il prit la pierre dont il avait fait son chevet, il la dressa pour monument, et il versa de l'huile sur son sommet. 19 Il donna à ce lieu le nom de Béthel; mais la ville s'appelait auparavant Luz. 20 Jacob fit un voeu, en disant : Si Dieu est avec moi et me garde pendant ce voyage que je fais, s'il me donne du pain à manger et des habits pour me vêtir, 21 et si je retourne en paix à la maison de mon père, alors l'Eternel sera mon Dieu; 22 cette pierre, que j'ai dressée pour monument, sera la maison de Dieu; et je te donnerai la dîme de tout ce que tu me donneras.

 

Tu vois, le rituel islamique se trouve DANS LA BIBLE MÊME.

 

Abraham n'a jamais mis les pied dans cette region ni avoir construit une d'idole pour l'adorer...tes sources islamique ne sont pas fiables il n'y aucun preuve historique.

 

La preuve est d'abord linguistique mon cher: parmi les langues sémitiques, le nom d'Abraham n'aurait de sens qu'en arabe apparemment.

 

est-ce ainsi que tu traites les gens qui débattent avec toi.....en arabe en dit Qallate al adabe fi al hiwar...tu es un spécialiste dans ce domaine...

 

J'appelle un chat un chat: celui qui ne sait pas faire la différence entre une stèle et un édifice, même en image, est un handicapé mental pour moi.

 

Avec mes amitiés..

 

Quelle hypocrisie!!!

Edited by An-Nisr

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Shlâma 'alaykhon,

 

Genèse, chapitre 28, versets 10-22:

 

10 Jacob partit de Beer-Schéba, et s'en alla à Charan. 11 Il arriva dans un lieu où il passa la nuit; car le soleil était couché. Il y prit une pierre, dont il fit son chevet, et il se coucha dans ce lieu-là. 12 Il eut un songe. Et voici, une échelle était appuyée sur la terre, et son sommet touchait au ciel. Et voici, les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle. 13 Et voici, l'Eternel se tenait au-dessus d'elle; et il dit : Je suis l'Eternel, le Dieu d'Abraham, ton père, et le Dieu d'Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je la donnerai à toi et à ta postérité. 14 Ta postérité sera comme la poussière de la terre; tu t'étendras à l'occident et à l'orient, au septentrion et au midi; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi et en ta postérité. 15 Voici, je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai dans ce pays; car je ne t'abandonnerai point, que je n'aie exécuté ce que je te dis.

 

16 Jacob s'éveilla de son sommeil et il dit : Certainement, l'Eternel est en ce lieu, et moi, je ne le savais pas! 17 Il eut peur, et dit : Que ce lieu est redoutable ! C'est ici la maison de Dieu, c'est ici la porte des cieux ! 18 Et Jacob se leva de bon matin; il prit la pierre dont il avait fait son chevet, il la dressa pour monument, et il versa de l'huile sur son sommet. 19 Il donna à ce lieu le nom de Béthel; mais la ville s'appelait auparavant Luz. 20 Jacob fit un voeu, en disant : Si Dieu est avec moi et me garde pendant ce voyage que je fais, s'il me donne du pain à manger et des habits pour me vêtir, 21 et si je retourne en paix à la maison de mon père, alors l'Eternel sera mon Dieu; 22 cette pierre, que j'ai dressée pour monument, sera la maison de Dieu; et je te donnerai la dîme de tout ce que tu me donneras.

 

Tu vois, le rituel islamique se trouve DANS LA BIBLE MÊME.

 

 

 

La preuve est d'abord linguistique mon cher: parmi les langues sémitiques, le nom d'Abraham n'aurait de sens qu'en arabe apparemment.

 

 

 

J'appelle un chat un chat: celui qui ne sait pas faire la différence entre une stèle et un édifice, même en image, est un handicapé mental pour moi.

 

 

 

Quelle hypocrisie!!!

 

Salut

 

arretes de mentir et de faire dires des choses que la bible ne dit pas.

 

primo il s'agit de jacob et non abraham

secondo il n'a pas adorer la pierre et n'a fait de cela un dogme pour que les juifs vénère cette pierre ..d'ailleurs personne ne connait ce lieu.

 

La preuve est d'abord linguistique mon cher: parmi les langues sémitiques, le nom d'Abraham n'aurait de sens qu'en arabe apparemment.

 

GENESE 17:1-8

1 Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l'Eternel apparut à ABRAM, et lui dit : Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre.

2 J'établirai mon alliance entre moi et toi, et je te multiplierai à l'infini.

 

3 Abram tomba sur sa face; et Dieu lui parla, en disant :

4 Voici mon alliance, que je fais avec toi. Tu deviendras père d'une multitude de nations.

5 On ne t'appellera plus Abram; mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d'une multitude de nations.

6 Je te rendrai fécond à l'infini, je ferai de toi des nations; et des rois sortiront de toi.

7 J'établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations : ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi.

8 Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu.

 

-------------------------------

 

Genèse 14:13

 

Un fuyard vint l'annoncer à ABRAM, L'HEBREU; celui-ci habitait parmi les chênes de Mamré, l'Amoréen, frère d'Eschcol et frère d'Aner, qui avaient fait alliance avec Abram.

 

 

Abraham est un hébreu....

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Salut

 

arretes de mentir et de faire dires des choses que la bible ne dit pas.

 

primo il s'agit de jacob et non abraham

secondo il n'a pas adorer la pierre et n'a fait de cela un dogme pour que les juifs vénère cette pierre ..d'ailleurs personne ne connait ce lieu.

 

Shlâma 'alaykhon,

 

Et alors? Jacob n'est-il pas monothéiste? N'est-il pas l'ancêtre des douze tribus d’Israël?

 

C'est un personnage central de l'Ancien Testament et tenter de le distinguer de son père ou grand-père ne mènera à rien (sauf à réconforter ta mauvaise fois et ton handicap mental). Quant au passage biblique il est LIMPIDE: Le monothéiste Jacob, l'ancêtre des tribus d'Israël, consacre une pierre comme étant la maison de Dieu (Bayt El).

 

La pierre noire de la Mecque relève donc du même principe que la pierre de Jacob. C'est une évidence qui saute aux yeux de ceux qui veulent bien voir, d'autant plus que nous sommes dans l'aire culturel sémitique, avec des populations étroitement apparentées l'une à l'autre!

 

 

GENESE 17:1-8

1 Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l'Eternel apparut à ABRAM, et lui dit : Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre.

2 J'établirai mon alliance entre moi et toi, et je te multiplierai à l'infini.

 

3 Abram tomba sur sa face; et Dieu lui parla, en disant :

4 Voici mon alliance, que je fais avec toi. Tu deviendras père d'une multitude de nations.

5 On ne t'appellera plus Abram; mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d'une multitude de nations.

6 Je te rendrai fécond à l'infini, je ferai de toi des nations; et des rois sortiront de toi.

7 J'établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations : ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi.

8 Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu.

 

Justement la précision biblique laisse deviner qu'Abraham était un arabe. Comme le dit le texte (le verset 5 que tu cites) son nom n'allait plus être Ab-râm (père élevé, haut) mais Ab-rahâm (Père d'une multitude). Si le mot Ab (père) est commun à toutes les langues sémitiques, le mot raham (multitude) quant à lui n'aurait de sens QU'EN ARABE, et est à rapprocher de ruhâm qui veut dire MULTITUDE (العدد الكثير).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre précision quant à la pierre de Jacob: le mot hébraïque utilisé dans la bible est eben (אבנ), qui dérive de bana (בנה) qui, comme en arabe, signifie construire, bâtir, édifier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

George Bernard Shaw, écrivain britannique a dit : « Ce dont le monde a le plus besoin est un homme qui a l’esprit de Mohammed. Les hommes religieux dans le moyen-âge, par ignorance et par fanatisme, ont propagé une image obscure de la religion de Mohammed qu’ils ont considéré comme l’ennemi du christianisme. Mais après avoir eu connaissance de l’histoire de cet homme, j'ai trouvé que c’est un prodige exceptionnel et j'ai conclu qu’il n’est pas l’ennemi du christianisme mais le sauveur de l’humanité. Selon mon opinion, s’il avait à se charger des affaires de ce monde actuel, il résoudrait tous nos problèmes et assurerait la paix et le bonheur que le monde entier espère »

 

Annie Besant a dit : « Il est impossible qu’un individu qui étudie la personnalité du grand Prophète des Arabes, comment il a vécu et a éduqué les gens, ne ressente pas une profonde estime et un grand respect pour cet honorable Prophète, l’un des grands Messagers d’Allah »

 

Celui qui quitte l'Islam doit être tué.

 

Faux dans l'immense majorité des cas. Vrai sous certaines conditions.

 

Un verset stipule : « Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. » (Coran, 2:256)

 

Un autre « Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? » (Coran, 10:99)

 

Dans le cas exceptionnel où nous sommes dans une situation de guerre, c'est tout à fait vrai, car celui qui quitte sa religion se rend coupable de traîtrise aux yeux de toute une communauté et menace la sécurité de beaucoup de personnes. Et dans toutes les sociétés qui ont existé sur cette planète, pas seulement dans l'Islam, les traîtres ont toujours écopé des peines les plus lourdes

 

ce qu'ils ont dit sur le prophete Mohammed - YouTube

 

Amour et miséricorde dans l'islam - YouTube

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...