Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
Guest L'étrangère

Algériens mode d'emploi ou notice d'utilisation.

Recommended Posts

Guest Chakhss
Ma méchanceté ? Mon arrogance ? Tout ça pour défendre l'indéfendable, accuser. Tout comme vous accusiez la femme de la faiblesse de l'homme actuel. Ma méchanceté, celle-là il fallait vraiment la faire.

 

Un exemple : on m'a proposé si pour ce mois je préférerai être payer maintenant ou attendre le mois de Mai. Je travaille pour aller mendier et non pas pour avoir un salaire et une dignité comme tout le monde. La question m'a parût d'une bêtise sans précédent. Je n'y ai même pas répondu. Je ne parle pas de la hogra lorsque vous êtes une femme.

 

Ma méchanceté et mon arrogance, me dit-il, si gentillement et dans mon intérêt.

 

Vous êtes vraiment algérien shakhss.

 

Pour une poignée de gens qui t'ont causé du tort, tu as condamné tout un peuple comme si tu en connaissais les membres un à un, est-ce juste?

 

Et pour ce qui est de mon topic sur la destruction de la famille à travers la femme, on peut en discuter dans la partie appropriée, et calmement, sans agressivité, ni ton accusateur, car sinon, personne ne sera prêt à changer ses idées quand bien même elles seraient fausses, car on n'écoute pas celui qui nous parle mal et qui est hautain.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est ce qui explique pourquoi nous avons été colonisés, des siècles durant, par toutes les races qui sont venues en Algérie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Chakhss
C'est ce qui explique pourquoi nous avons été colonisés, des siècles durant, par toutes les races qui sont venues en Algérie.

Bonjour,

 

C'est ce qui explique que les amérindiens se soient faits exterminer, que les noirs aient été réduits à l'esclavage? Ils le méritaient et en étaient les responsables?

Share this post


Link to post
Share on other sites

vivre parmis les musulmans n'offre aucune garantie ,il ne faut pas se laisser berner par l'ambiance generale ou par l'effet miroir -voir chez les autres notre propre reflet est une grave erreur.Comme dans toutes les societes le gens courrent apres le pouvoir,l'argent et le sexe c'est seulement les deguisements ou le camouflage pour parvenir a ses fins qui changent .Dans certaine societes,il n'y a plus de tabous et les gens affichent directement leurs ambitions donc on avance en connaissance de cause.Dans une societe musulmane ils brouillent les pistes avec des voiles des gandouras ,des barbes ,des inchallah ou des khouya a toutes les sauces ect mais les ambitions sont les memes - donc le meilleur mode d'emploi c'est de verifier les actes et non les dires pour apprehender les personnes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère
Pour une poignée de gens qui t'ont causé du tort, tu as condamné tout un peuple comme si tu en connaissais les membres un à un, est-ce juste?

 

Et pour ce qui est de mon topic sur la destruction de la famille à travers la femme, on peut en discuter dans la partie appropriée, et calmement, sans agressivité, ni ton accusateur, car sinon, personne ne sera prêt à changer ses idées quand bien même elles seraient fausses, car on n'écoute pas celui qui nous parle mal et qui est hautain.

 

Non ce n'est pas une poignée mais partout pareil. Ce dont je me plains beaucoup d'Algériens s'en plaignent aussi. Tout enterrer tout cacher est typiquement algérien aussi, faire comme si tout allait dans le meilleur des mondes. Ne pas dénoncer, le mal est interdit en Islam, voir le mal et s'en accommoder jusqu'à le faire devenir normal est interdit. Dans chaque pays il y a des généralités et là le vol s'est généralisé en Algérie, la fausseté, le profitage, et beaucoup d'autres maux. L'Islam ou est-il ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère
Bonjour,

 

C'est ce qui explique que les amérindiens se soient faits exterminer, que les noirs aient été réduits à l'esclavage? Ils le méritaient et en étaient les responsables?

 

La religion parle de la loi du plus fort et oui les peuples ont des responsabilités et des épreuves.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère
vivre parmis les musulmans n'offre aucune garantie ,il ne faut pas se laisser berner par l'ambiance generale ou par l'effet miroir -voir chez les autres notre propre reflet est une grave erreur.Comme dans toutes les societes le gens courrent apres le pouvoir,l'argent et le sexe c'est seulement les deguisements ou le camouflage pour parvenir a ses fins qui changent .Dans certaine societes,il n'y a plus de tabous et les gens affichent directement leurs ambitions donc on avance en connaissance de cause.Dans une societe musulmane ils brouillent les pistes avec des voiles des gandouras ,des barbes ,des inchallah ou des khouya a toutes les sauces ect mais les ambitions sont les memes - donc le meilleur mode d'emploi c'est de verifier les actes et non les dires pour apprehender les personnes.

 

Vous avez parfaitement raison.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Chakhss
Non ce n'est pas une poignée mais partout pareil. Ce dont je me plains beaucoup d'Algériens s'en plaignent aussi. Tout enterrer tout cacher est typiquement algérien aussi, faire comme si tout allait dans le meilleur des mondes. Ne pas dénoncer, le mal est interdit en Islam, voir le mal et s'en accommoder jusqu'à le faire devenir normal est interdit. Dans chaque pays il y a des généralités et là le vol s'est généralisé en Algérie, la fausseté, le profitage, et beaucoup d'autres maux. L'Islam ou est-il ?

 

Je ne vois pas comment est-ce qu'on peut parler d'Islam et critiquer les autres alors qu'on ne rend même pas le salut alors que c'est un ordre divin.

 

C'est ici que se termine mon échange avec toi sur ce sujet, et jusqu'à ce que tu changes d'attitude.

 

An-Nisaa: 86

 

4_86.png

 

------------------------------------------------------

Salam et bonne journée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest saluti
Génération way way et tout est way way hay hay dans ce bled. Nsallem rohi, je dépose tout machi ghi les armes. On ne peut pas vivre en Algérie en étant honnête lazem y laisser beaucoup de plumes. Si vous êtes honnêtes et religieux, timide, la vie y est impossible et faire comme eux ce n'est pas possible à moins de ne plus suivre l'Islam.

 

Tiens, j'ai trouvé cet article du journal elwatan, une analyse de la société Algérienne par un sociologue :

 

 

 

 

 

Incivilités à l'algérienne.

 

24/08/2009 à 13h12 | vues | réactions

 

Ci-aprés un article paru sur le site internet du journal algérien Al-Watan.

 

Comportement anarchique des citoyens et démission de l’état : Les villes algériennes gangrènées par l’incivisme.

 

 

L’anarchie à l’algérienne n’est pas, selon des sociologues, un acte de désobéissance comme elle n’est pas liée à la pauvreté ou à l’injustice sociale. Le laisser-aller et les politiques désastreuses de l’État ont participé à envenimer la situation. Les villes algériennes se sont transformées, en quelques années, en un festival du désordre. Une ode à l’anarchie. A la rue Hassiba Ben Bouali à Alger, comme dans n’importe quelle rue d’Algérie, les voitures foncent sur les piétons, les jeunes lancent des propos licencieux – presque obscènes – aux jeunes filles, les passants tentent d’esquiver les gouttes d’eau qui dégoulinent des balcons, les badauds observent sans bouger une rixe entre commerçants et un agent de nettoyage qui fait semblant de balayer en feignant de ne pas voir les ordures qui s’amoncellent derrière lui. Cette manière de vivre en dit long sur nous-mêmes. Qu’est-il arrivé aux Algériens ? Nous posons la question à Samir, jeune habitant du quartier, il nous explique que tout cela est « normal » et que « l’Algérie est comme ça ».. La vie a changé, elle devient plus difficile et les gens s’adaptent comme ils le peuvent. Le mot d’ordre c’est ‘’tag ala men tag’’, marche ou crève », analyse-t-il. Sur le mur auquel il est adossé, il y a l’inscription : « Attention, interdiction de pisser ». N’y voir aucun rapport.

 

Les racines des comportements chaotiques remontent, d’après le sociologue Nacer Djabi, au tout début de l’indépendance de l’Algérie lorsque des milliers de familles se sont emparées des appartements et des villas des anciens colons. « Il est nécessaire, dit-il, de se référer à la relation entre l’Algérien et la ville pour comprendre ce qui se passe. Il ne faut pas oublier que les Algériens sont entrés en ville de façon collective et brutale pour occuper les biens vacants. Ils ont peut-être voulu prendre leur revanche sur plus d’un siècle d’interdiction. L’Algérien est ainsi passé du gourbi et des bidonvilles à la ville ‘européenne’ », souligne M. Djabi. Plus de cinquante ans après l’indépendance, la relation de l’Algérien avec la ville est restée embrouillée. « L’Algérien est l’enfant de la culture rurale. Mais aujourd’hui, il a perdu cette culture y compris dans les zones rurales. Il suffit d’observer la situation de nos villages et des petites villes pour s’en convaincre. La majorité des Algériens – hormis quelques exceptions – n’ont pas connu la ville. Ils vivaient dans les haouchs, dans les bidonvilles. Il est nécessaire de faire un travail pédagogique auprès des jeunes générations pour améliorer la relation de l’Algérien avec la ville. » Le laisser-aller et les politiques désastreuses de l’Etat ont participé à envenimer la situation. « Les politiques de l’Etat ou les "non-politiques" ont maintenu ce système tel quel. Les walis, les P/APC, les responsables de daïra et des sociétés de nettoyage savent comment dépenser leur budget, mais ne savent pas comment nettoyer et travailler à longueur d’année pour améliorer la situation. La culture civique n’est pas la culture de nos entreprises et de nos sociétés », a indiqué encore M. Djabi. Puis les « années du terrorisme » ont fait le reste. « La famille s’est effondrée. L’absence de l’Etat a favorisé le désordre surtout chez les jeunes qui constituent la majorité dans la société algérienne », a souligné M. Djabi.

 

« Le désordre, c’est l’esthétique de ce pays »

 

Djamel, 28 ans, employé dans une entreprise privée, dénonce les comportements « individualistes » des Algériens. « On ne respecte pas l’autre. Mabqaach el q’dar. Si le chauffeur ne respecte pas le piéton et le piéton ne respecte pas la voiture, on ne s’en sortira jamais. Aujourd’hui, les gens astiquent leurs maisons à l’intérieur, mais dès qu’ils franchissent le seuil de la porte, ils adoptent d’autres comportements », se plaint-il. Il ajoute : « Les gens sont dégoûtés, karhou. C’est sans doute ce qui explique l’individualisme primaire et le laisser-aller. » Condamnés au « système D » pour vivre, les jeunes se sont inventé de nouvelles règles. L’essentiel, pour eux, est de « se mettre à l’abri » de la misère. « Moi, je n’attendrais pas qu’on vienne me tendre la main. N’daber rassi. Je fais le parking. Celui qui a de l’argent peut se garer ici. Celui qui n’en a pas n’a qu’à chercher ailleurs. Personne ne vient nous offrir leur charité et nous faisons pareil », lance-t-il cinglant. Plus qu’un phénomène qui gangrène notre économie, l’informel est devenu un état d’esprit. La rue, ce qu’on appelle communément « el houma », explique M. Djabi, a changé au gré des bouleversements qu’a connus l’Algérie. « L’absence de l’Etat combinée à l’absence de l’autorité du père ont abouti à ce résultat. Les jeunes voient en leur père ‘’l’échec’’ surtout s’il ne s’est pas adapté au système de débrouillardise qui est devenu une ‘’valeur’’ essentielle de la société algérienne. Le désordre est dirigé surtout contre l’autorité du père ‘’raté’’ avant qu’il ne le soit contre l’Etat », décortique M. Djabi. Les conséquences des comportements anarchiques peuvent être dangereuses. Les routes d’Algérie sont parmi les plus meurtrières au monde. « L’Algérien voit en la voiture un exutoire à toutes ses frustrations. Au volant, il croit détenir le pouvoir », dit Saïd, chauffeur de taxi. Il ne s’offusque plus de voir, dans les rues déjà étroites d’Alger, les voitures garées en double file. « Le désordre c’est l’esthétique de ce pays », glisse-t-il .

 

Dans certains secteurs sensibles, comme la santé, la situation tourne au cauchemar. Aux urgences de l’hôpital Mustapha, les patients et leurs parents sont souvent obligés de prendre leur mal en patience. Un rien suffit pour faire éclater une bagarre. Dimanche 23 août, la chaleur est accablante et les patients se bousculent pour accéder à la salle de soins. « Chacun son tour. Habbit tnawadhli el groun (tu veux me faire pousser des cornes) », crie l’un d’entre eux. « Il n’y a aucune organisation aux urgences. C’est l’un des plus grands hôpitaux du centre d’Alger mais il fonctionne avec deux médecins seulement. Les patients sont mal pris en charge. Il n’y a pas d’accueil et pas assez de brancards. La consultation dure une demi-heure, comme s’il s’agissait d’une consultation ordinaire alors qu’il s’agit d’urgence. Le temps de patienter, il peut être déjà trop tard », nous dit Tahar, qui accompagne sa mère. Il ajoute, à bout de nerfs : « A chaque bureau, nous sommes orientés vers un autre service puis vers une autre queue. Lorsqu’on parvient au centre d’analyses médicales, on nous dit que le médecin est absent. En tout et pour tout, on en a pour plus de 3 heures. »

 

« Les Algériens en camping »

 

L’anarchie à l’algérienne n’est pas, souligne le sociologue Djabi, un acte de désobéissance civile. Elle n’est pas non plus liée à la pauvreté ou à l’injustice sociale. Ni même d’ailleurs au milieu urbain ou rural. « La pauvreté ne justifie pas cette situation. Les nouveaux riches sont encore plus dangereux. Dans les quartiers huppés d’Alger, il est possible de voir que les propriétaires de grandes villas ne se gênent pas pour investir les trottoirs sans parler du mauvais goût et de l’immensité non justifiée des constructions. Ces catégories de personnes prennent leur revanche sur la ville, ses habitants et son environnement », précise-t-il. Et d’ajouter : « La pauvreté ne justifie pas tout. La réponse se trouve dans la politique de l’urbanisme. L’Etat a construit des bâtiments de cinq étages dans des régions désertiques qui ne manquent pas d’espace. » Les tags inscrits sur les murs d’Alger ont valeur de cris : « el harba », « el hedda », « el harga ». Abdenasser Djabi estime que le désordre qui règne dans les villes est indissociable du désir des Algériens de fuir leur pays. « Les Algériens se comportent comme s’ils étaient de passage et qu’ils ne comptent pas rester longtemps dans leur pays et qu’ils n’en sont même pas citoyens », souligne M. Djabi. C’est comme si les gens étaient « en camping », nous dit Samir, 36 ans. « C’est le signe qu’on est perdus. Il n’y a plus de repères. Il y a trop de bruit pour rien. Les gens qui sortent ne savent même pas quoi faire. On dirait qu’ils errent sans but », analyse-t-il. Le désordre est sans doute le « chantier présidentiel » le plus difficile à aborder. Il nécessite une « révolution des esprits » sans laquelle les millions de dollars n’y peuvent rien.

 

 

 

Amel Blidi

 

24 août 2009 EL Watan.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest saluti

Et moi en conclusion je dirai , qui dit que l'Algérien n'est pas libre??

Il est libre de faire ce qu'il veut ,où il veut et quand il veut ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

Je dirais même qu'il n'a pas assez de loi pour le cadrer et le remettre sur le droit chemin. Le sociologue souligne que cette anarchie est une normalité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest saluti

Les lois sont là, du moins l'essentiel pour qu'il y ait une harmonie mais c'est la jungle et dans la jungle ces lois là n'ont aucun sens ...

mais tout ça n'est pas venu par hasard ,et il y a bien un responsable et ce responsable c'est l'état , le systeme et tout.... c'est comme l'histoire d'un pére de famille irrésponsable , qui ne donne pas la bonne éducation à ses enfants ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

Je ne crois pas que ça soit uniquement l'état. La peuple a une grande responsabilité, d'ailleurs le problème des salaires, des connaissances, ce n'est pas l'état. C'est un tout. Il faut une nouvelle éducation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bien sur que ce n'est pas l'etat qui est responsable c'est juste une bonne excuse -d'ailleurs la definition de l'etat c'est quoi c'est tout simplement la somme des composantes de la population ou des individualités .Les lois ne servent pas a eduquer ,elles servent a reprimer les individualités qui seraient des exceptions a une regle collective ...que peut faire la loi dans un systeme ou c'est la collectivité qui ne respecte pas la loi .

 

la verité c'est que tout le monde attend tout de l'etat de l'hilux jusqu'a l'epouse ,et oui y a une alloc pour se marier _ on attend de lui la maison ,le travail ,la proprete,la reparation de nos maisons , la nourriture gratis en faculté ,la bourse ,l'essence gratuite ,la bouffe espagnole ou française acheminée jusqu'a nos frigos ...si cela continue comme ça on va lui demander de venir tenir la cueillere pour l'emmener en bouche ...Ailleurs c'est l'education et la morale collective inconsciente qui font que la loi n'a quasiment rien a faire ou juste a lisser quelques parametres ici ou la ,alors qu'en algerie le bonheur c'est pour apres la vie et le bonheur terrestre doit venir d'un gvt .

 

 

on appelle cela de l'assistanat et quand le petrole va se faire rare ,vous allez voir ce qui va se passer .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

Déjà ils se mangent et se volent entre eux, si réellement le pétrole se fait rare, ça va être de la viande d'humain qui sera vendue sur les étales. Ils n'ont pas pitié des unes et des autres. L'Algérie est à refaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De quoi parle t on au fond?...ne s'agit il pas dans le fond d'une société qui souffre énormément? ..qui se fragmente, s'effrite au fil du temps.. Cet Algérien qui n'arrive pas à trouver réponses à ses interrogations légitimes...à l'heure de l'information et de la communication ... Qui amorcent l'ouverture au monde et la mondialisation .... Alors que ses élites sont encore plongées dans leurs délires schizophrènes....

 

Une sociéte qui se définit ou essaie de se définir par ce qu'elle n'est pas ...plutôt que par ce qu'elle est réellement... Ces fameuses constantes.. Lignes rouges...imposées... Édifiées et sacralisées.. au gré et à des fins politiques...et politiciennes

C'est ainsi qu'un peuple privé de toute volonté...intelligence pour trancher de son destin ni de son avenir...encore moins de ce qu'il est ou n'est pas... Il s'engloutit dans des problèmes accesoires ...une hypocrisie maladive...Un peuple qui accumule les frustrations ...causant ainsi des comportements déviant

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Chakhss
De quoi parle t on au fond?...ne s'agit il pas dans le fond d'une société qui souffre énormément? ..qui se fragmente, s'effrite au fil du temps.. Cet Algérien qui n'arrive pas à trouver réponses à ses interrogations légitimes...à l'heure de l'information et de la communication ... Qui amorcent l'ouverture au monde et la mondialisation .... Alors que ses élites sont encore plongées dans leurs délires schizophrènes....

 

Une sociéte qui se définit ou essaie de se définir par ce qu'elle n'est pas ...plutôt que par ce qu'elle est réellement... Ces fameuses constantes.. Lignes rouges...imposées... Édifiées et sacralisées.. au gré et à des fins politiques...et politiciennes

C'est ainsi qu'un peuple privé de toute volonté...intelligence pour trancher de son destin ni de son avenir...encore moins de ce qu'il est ou n'est pas... Il s'engloutit dans des problèmes accesoires ...une hypocrisie maladive...Un peuple qui accumule les frustrations ...causant ainsi des comportements déviant

 

Encore une généralisation à tout le peuple.

 

Sur ce que tu évoques ici, je pense que la société algérienne, pas plus que d'autres sociétés, est bombardée par les concepts de la mondialisation dans le sens de la déculturation, mais comme il y a un fort référent traditionnel et religieux, on peut avoir des expressions atypiques, c'est l'image de celui qui se cherche entre deux tendances, et c'est surtout parce que le degré de spiritualité et le référent religieux est assez important pour faire bouclier contre la corruption de l'esprit par la mentalité matérialiste que tente d'incruster dans les sociétés cette vague de déculturation qui a fait son oeuvre dans l'Europe post-guerres mondiales, et peut-être un peu avant même.

 

De ce cheminement surgira le vainqueur des deux tendances qui s'affrontent, notamment avec l'affaiblissement de l'aura du concept matérialiste qui arrive à bout de souffle dans ses propres contrées.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest saluti
bien sur que ce n'est pas l'etat qui est responsable c'est juste une bonne excuse -d'ailleurs la definition de l'etat c'est quoi c'est tout simplement la somme des composantes de la population ou des individualités .Les lois ne servent pas a eduquer ,elles servent a reprimer les individualités qui seraient des exceptions a une regle collective ...que peut faire la loi dans un systeme ou c'est la collectivité qui ne respecte pas la loi .

 

la verité c'est que tout le monde attend tout de l'etat de l'hilux jusqu'a l'epouse ,et oui y a une alloc pour se marier _ on attend de lui la maison ,le travail ,la proprete,la reparation de nos maisons , la nourriture gratis en faculté ,la bourse ,l'essence gratuite ,la bouffe espagnole ou française acheminée jusqu'a nos frigos ...si cela continue comme ça on va lui demander de venir tenir la cueillere pour l'emmener en bouche ...Ailleurs c'est l'education et la morale collective inconsciente qui font que la loi n'a quasiment rien a faire ou juste a lisser quelques parametres ici ou la ,alors qu'en algerie le bonheur c'est pour apres la vie et le bonheur terrestre doit venir d'un gvt .

 

 

on appelle cela de l'assistanat et quand le petrole va se faire rare ,vous allez voir ce qui va se passer .

 

C'est l'état qui est responsable de l'éducation du peuple et qui l'a fait ainsi,s'il veillait à son épanouissement on n'en serait pas arrivé là.... j'ai donné l'exemple du pére de famille et de sa responsabilité envers ses enfants , l'état c'est pareil à une autre échelle ....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Déjà ils se mangent et se volent entre eux, si réellement le pétrole se fait rare, ça va être de la viande d'humain qui sera vendue sur les étales. Ils n'ont pas pitié des unes et des autres. L'Algérie est à refaire.

 

Elle pourrait être scindée en plusieurs pays.

 

Je vote pour un fragment laïque où le travail et l'égalité sont valorisés. Tu vois, je n'ai pas envie de débattre avec des gens à coup de "Dieu a dit" sur la liberté ou la non-liberté de la femme. :D

 

Des individus partageant les mêmes valeurs, ça, c'est intéressant. Être algérien et avoir plus en commun avec des non-algériens qu'avec d'autres algériens, ça te fait poser de grosses questions.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère
Elle pourrait être scindée en plusieurs pays.

 

Je vote pour un fragment laïque où le travail et l'égalité sont valorisés. Tu vois, je n'ai pas envie de débattre avec des gens à coup de "Dieu a dit" sur la liberté ou la non-liberté de la femme. :D

 

Des individus partageant les mêmes valeurs, ça, c'est intéressant. Être algérien et avoir plus en commun avec des non-algériens qu'avec d'autres algériens, ça te fait poser de grosses questions.

 

L'Algérie est musulmane et Seul Dieu et ses Prophètes disent et ordonnent. Pourquoi voulez-vous la diviser ? Pour mieux régner :D. Les Algériens lisent le livre mais hadjarou ses commandements. Certains croient que sous prétexte d'être Algérien, nous devons tout accepter de leur part.

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'Algérie est musulmane et Seul Dieu et ses Prophètes disent et ordonnent. Pourquoi voulez-vous la diviser ? Pour mieux régner :D. Les Algériens lisent le livre mais hadjarou ses commandements. Certains croient que sous prétexte d'être Algérien, nous devons tout accepter de leur part.

 

Et comme 90% des algériens se considèrent porte-paroles du divin... Bonne chance. :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère
Et comme 90% des algériens se considèrent porte-paroles du divin... Bonne chance. :D

 

Non, l'identité algérienne est claire, pourquoi la chahuter ? Les Algériens sont musulmanes et Arabes ou bien yentassabou lil 3oroba. Les problèmes sociaux sont diverses : manque d'encadrement de l'état par les lois, manque de conformisme religieux, manque d'indignation publique, manque d'éducation, manque de et de.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Chakhss
Et comme 90% des algériens se considèrent porte-paroles du divin... Bonne chance. :D

 

Et au milieu de tout ce beau monde, il n'y a que toi qui es trop futé :D

 

Épatant!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...