Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
Guest L'étrangère

Le clos Salembier

Recommended Posts

Guest L'étrangère

Je recherche des photos anciennes du Clos Salembier avant la construction du maqam acchahid

 

Aujourd'hui Al Madania

 

La redoute, Bouyout el Maçoul, Assaada, La cité des accacias, etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

Le Clos Salembier est important, c'est là que la thowra de 1954 a commencé. Dans ce clos il y avait des Français et des indigènes qui habitaient les bidonvilles comme les acacias. Je vais mettre des photos in saa Allah.

 

C'est à cet endroit que se trouve la maqam acchahid

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest MARCEL
Je recherche des photos anciennes du Clos Salembier avant la construction du maqam acchahid

 

Aujourd'hui Al Madania

 

La redoute, Bouyout el Maçoul, Assaada, La cité des accacias, etc.

 

 

 

Tu parles de Makam Echahid.Un bloc de béton qui est venu enterrer l'histoire

de salambi.(Bit El Mahçoul,Diar Essaada).

Alger Klawha El Bekbek.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

Vous connaissez ? Salambi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

panoramique clos-salembier

Pris du bois des Arcades ce saisissant panoramique illustre en une seule fois les différentes phases de progression d'habitat d'après la formule dite . opération tiroir " : 1) La masse informe du bidonville d'origine. 2) L'îlot des baraquements de recasement d'urgence. 3) La cité de transit = Les Acacias ". 4) Immeuble en copropriété. 5) Cité de Diar-el-Mahçoul. Au premier plan, l'autoroute des hauts d'Alger, en voie de construction.

8_panoramique_clos_salembier.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère
Salembier doit tirer son nom d'un agha ottoman salem bey.est ce vrai?

 

Je ne sais pas, peut-être, comme l'Hussein Dey, Bach djarah,

 

ruedeLyon.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu devrais plutot essayer de vivre dans le présent et faire un tour du coté de Diar Sa3ada ou Diar echemss

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

PAR297155.jpg

 

ALGERIA. Algiers. Clos-Salembier area. Charles DE GAULLE's visit. French soldiers gathered up several young Algerians for interrogation after an anti French demonstration. December 11th, 1960.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

PAR297153.jpg

 

ALGERIA. Algiers. Clos-Salembier area. Charles DE GAULLE's visit. A car burns in front of a shop called "the bakery of hope" after anti French demonstrations. December 11th, 1960.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

PAR297158.jpg

 

ALGERIA. Algiers. Clos-Salembier area. Charles DE GAULLE's visit. French army rounding up suspects after a weekend of riots and demonstration. December 11th, 1960.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

PAR185921.jpg

 

Sunday Afternoon in the Clos Salembier district.

The Moslem population plastered their desire for independence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

PAR297408.jpg

 

ALGERIA. Algiers. Clos-Salembier area. Charles DE GAULLE's visit. Slogans in the city during a weekend of demonstrations and riots. The FLN flag was flown for the first time in the city. December 11th, 1960.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

PAR217907.jpg

 

ALGERIA. The Algerian War. Algiers. December 1960.

Sunday Afternoon uprising in the Clos Salembier district. Soldiers are gathering a group of youngsters they have caught.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

La Guerre d’Algérie / Sur fond de coups de feu nourris / « dégagez la rue ! » / « l’Algérie française ! l’Algérie française ! l’Algérie française ! / de Gaulle au pouvoir ! de Gaulle au pouvoir ! « de Gaulle au pouvoir ! de Gaulle au pouvoir ! de Gaulle au pouvoir » / Sifflets / Déflagrations, coups de feu, bombardements / Hymne algérien

 

En ce mois de juin 1954, Didouche Mourad était dans son quartier de la Redoute, actuellement El-Mouradia, chez son ami Lamrani Hassène dit «le tailleur» qu’il entretenait de choses importantes, puisque il était passé 18 heures lorsqu’il entra au magasin.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salembier doit tirer son nom d'un agha ottoman salem bey.est ce vrai?

 

Totalement faux !!!

C'est les arabo-islamistes du système qui, dans leur vaine tentative d'arabiser les noms en Algérie, ont déformé cette appellation.

C'est comme ces ridicules retournements pour Skikda qui est devenue Soukaykida, Blida - El Boulayda, Tiaret - Tihert, Tamanrasset - Tamanghast , Tlemçen - Tilimssane etc... Cette ridicule campagne sous Chadli ...

Le Clos Salembier vient de Émile Salembier qui était un homme politique français, né le 18 juillet 1857.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne sais pas, peut-être, comme l'Hussein Dey, Bach djarah,

 

ruedeLyon.jpg

 

Cette photo représente la rue parallèle à La3qiba. C'est le mur du cimetière de Sidi M'hamed. On voit les étals (vide en ce moment) du marché qui existe à ce jour !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

PAR217909.jpg

 

In the main street, the Rue Michelet, French 'Gardes Mobiles' try to stop young demonstrators opposing a peace plan with France.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère
Totalement faux !!!

C'est les arabo-islamistes du système qui, dans leur vaine tentative d'arabiser les noms en Algérie, ont déformé cette appellation.

C'est comme ces ridicules retournements pour Skikda qui est devenue Soukaykida, Blida - El Boulayda, Tiaret - Tihert, Tamanrasset - Tamanghast , Tlemçen - Tilimssane etc... Cette ridicule campagne sous Chadli ...

Le Clos Salembier vient de Émile Salembier qui était un homme politique français, né le 18 juillet 1857.

 

Le clos Salembier aujourd'hui el Madania. La redoute el Moradia ? Je trouve qu'ils ont bien fait d'arabiser les noms des rues et lieux, la France est partie.

 

1159763686-jpg

 

1159763661-jpg

 

Avant l'indépendance

1159763549-jpg

1159763522-jpg

1159763396-jpg

 

Diar assada appelée ainsi car ils ont trouvé de l'or dans un coffre lorsqu'ils ont commencé la construction.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

Centres de transit coloniaux de l'ancien Clos-Salembier / La cité Nador d'El Madania, l'oubliée

 

El Madania, traîne comme un boulet aux pieds, la cité Nador et tant d'autres cité dites évolutives, qui l'empêche d'avancer.

 

Tout comme «Diar-El-Qarmoud» (Les maisonnettes aux toitures), qui ont été bâti en l'an 1947 dans la vallée de Fontaine-Fraîche du quartier de Climat-de-France, l'actuel Oued-Koriche, la cité Nador d'El-Madania, qui date, quant à elle, du 16 avril 1947, est à peu près le reflet du style architectural de ce qui se faisait le mieux pour nos aînés les indigènes. Autrement dit, heureux, comme les bénéficiaires d'un toit, qui n'était en fait, que le modèle d'un centre de transit de l'époque. Ironie du sort ou est-ce le hasard d'un choix de terrain peu judicieux, la cité Nador, où les conditions de vies sont très dures, est située à proximité du cimetière de la ville. Quoi qu'il en soit, si les chers... «disparus» de la crypte d'à côté, reçoivent régulièrement les visites de leurs proches, en revanche, aucune autorité ne s'est enquis du sort peu enviable des habitants de la cité Nador. C'est dire, que l'adage de bonnes femmes, qui qualifiait certaines sépultures de «Q'bar mensi» (La tombe oubliée), sied tel qu'il se doit à la situation peu attrayant des pensionnaires d'un centre de transit de l'ère coloniale, qui en est à sa troisième génération. Pour atténuer un tant soit peu la détresse des riverains, l'exécutif communal, a tiré de son état... «d'hibernation», le dossier relatif aux travaux de réhabilitation du site : «Le dossier d'aménagement de la cité Nador, est l'aboutissement d'un calendrier de travaux d'entretien, qui a été conçu depuis déjà deux décades, soit au début des années 1980. Seulement, le dossier a été enfoui dans les méandres bureaucratiques, pour on ne sait quelle raison», c'est ce qu'à déclaré le second vice-président, chargé de l'urbanisme et du service technique auprès de la mairie d'El-Madania, en l'occurrence M Boughadou Malek. Seulement, l'approbation à la démarche de l'équipe municipale, tarde à se manifester et le silence des pouvoirs publics, nourri davantage le désarroi des habitants de la cité Nador, qui restent les bras baillant d'impuissance. Autre cas de conscience, la cité évolutive d'El-Bahia, qui n'est rien d'autre, qu'une immense... «favela» de 148 «F.1», dont l'image hideuse, est visible du bureau du «P/APC» (Le maire).

A l'origine, un simple quartier

Au commencement, la municipalité d'El-Madania, (Ex-Clos-Salembier), qui est établie sur les hauteurs de la capitale, était dans le temps, tout juste une... «Houma» (Un quartier), comme il en existait tant d'autre sur le grand Alger, avant que l'ancien Clos-Salembier, ne soit régi par un hôtel de ville. Une énormité ! Et pour cause, Il n'existe aucune ressource pour le versement d'une rente fiscale, pour un quartier, dont le territoire est évalué à environs 17 hectareset qui offre le... «gite» à 55.000 habitants, dont 13.000 âmes à «Diar-Echems» (Les maisons du soleil) et 5.000 personnes à «Diar-El-Mahçoul (Les maisons de la promesse), œuvres de l'architecte Fernand Pouillon. C'est les chiffres effarants, qui ressortent du dernier recensement opéré en l'an 1998. C'est dire le dilemme d'une commune naissante, qui doit se... «mesurer», avant tout aux affres de la promiscuité, à laquelle est confrontée El-Madania. En conséquence, l'accession d'El-Madania au rang de commune, s'est faite dans la hâte, sinon, sans aucun moyen d'accompagnement, à même de lui permettre de subvenir à ses moyens d'existence. Alors, de là à attendre un hypothétique essor de développement, il y a un pas à ne pas franchir. Pour conclure, la cité rebaptisée au lendemain du recouvrement de la souveraineté nationale au patronyme de la famille d'El Madani, est frappé de plein fouet par de dures privations, qui ne lui permettent pas de sortir du marasme social, en raison de l'inexistence d'un tissu industriel et commercial, synonyme de créations d'emplois et de richesses. La consolation vient cependant de cet homme de la rue, qui nous a dit : «Certes, la commune est pauvre, mais notre seule valeur reste le passé historique de la ville».

Louhal Nourreddine

Publié au journal l'«Authentique» (Alger H24) édition du Mardi 3 Avril 2007.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le clos Salembier aujourd'hui el Madania. La redoute el Moradia ? Je trouve qu'ils ont bien fait d'arabiser les noms des rues et lieux, la France est partie.

 

1159763686-jpg

 

1159763661-jpg

 

Avant l'indépendance

1159763549-jpg

1159763522-jpg

1159763396-jpg

 

Diar assada appelée ainsi car ils ont trouvé de l'or dans un coffre lorsqu'ils ont commencé la construction.

 

Tel qu'ils l'ont fait, ils se sont ridiculisé comme tous ceux qui ont approuvé l'opération de Mouloud Kacem Nait Belkacem, l'ancien ministre de la religion islamique.

Pour arabiser Skikda on dira Soukaykida ! Ridiculious !!!!

:mdr::mdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère
Tel qu'ils l'ont fait, ils se sont ridiculisé comme tous ceux qui ont approuvé l'opération de Mouloud Kacem Nait Belkacem, l'ancien ministre de la religion islamique.

Pour arabiser Skikda on dira Soukaykida ! Ridiculious !!!!

:mdr::mdr:

 

Dire ElMadania au lieu de Clos Salembier, ElMoradiya au lieu de la Redoute. Mouhammed Belwazded au lieu de Belcourt. C'est normal qu'ils ne laissent pas les nom Français.

 

Salembi, Laridout, Bilkor

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dire ElMadania au lieu de Clos Salembier, ElMoradiya au lieu de la Redoute. Mouhammed Belwazded au lieu de Belcourt. C'est normal qu'ils ne laissent pas les nom Français.

 

Salembi, Laridout, Bilkor

 

C'est ridicule de dire El boulayda au lieu de Blida.... Tamaghasst au lieu de tamanrasset ... tilimssane au lieu de Tlemçen .... c'est con et c'est ridicule même de la part de tous ceux qui approuvent cette merdique initiative !

Quant à la dabaptisation des lieux qui portaient les noms de criminels comme Saint Arnaud, De Bourmont etc, n'est pas le fait de ce tas d'idiots mais de véritables patriotes qui ont participé dans la libération du pays !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu devrais plutot essayer de vivre dans le présent et faire un tour du coté de Diar Sa3ada ou Diar echemss

 

:mdr: tahrab tedjri

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...