Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
inisi

Le mystère des origines de Bouteflika

Recommended Posts

ses origines !!!??? y a pas mystères là dessus ,c'est un algérien comme tous les autres

mais ce qu'il a en plus lol,c'est le complexe de ne pas avoir pu etre né en Algérie ou plutot le complexe d'etre né au Maroc lol!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le lieu de naissance du Président algérien est un curieux tabou. Les raisons? Abdelaziz Bouteflika est né à Oujda, au Maroc, ville d’un pays à la fois frère et ennemi.

 

Le mystère des origines de Bouteflika | Slate Afrique

 

 

 

 

 

Bouteflika,Ben bella,Boukharrouba(boumedienne)Boudiaf sont tous des algériens nés au Maroc,je ne vois pas où est le problème?Je crois même que si l'Algérie était gouvernée par un autochtone,il y'aurait autant de problèmes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bouteflika,Ben bella,Boukharrouba(boumedienne)Boudiaf sont tous des algériens nés au Maroc,je ne vois pas où est le problème?Je crois même que si l'Algérie était gouvernée par un autochtone,il y'aurait autant de problèmes.

Faux

benbella et bouteflika sont nés au Maroc le premier s'est clairement déclaré sur ses origines marocaines quant au deuxième il développe un complexe tellement grand par rapport a ça qu'il est interdit de citer son lieu de naissance

boumedienne alias boukharouba et Boudiaf dit Tayeb El Watani sont nés en Algérie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Faux

benbella et bouteflika sont nés au Maroc le premier s'est clairement déclaré sur ses origines marocaines quant au deuxième il développe un complexe tellement grand par rapport a ça qu'il est interdit de citer son lieu de naissance

boumedienne alias boukharouba et Boudiaf dit Tayeb El Watani sont nés en Algérie

 

 

C'est sur et certain que boukharrouba est né au maroc,pour Boudiaf tu as peut etre raison,mais moi je l'ai toujours connu à Kenitra,il as une usine qui fabrique des briques.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Benbella est né au Maroc et il a grandi en Algerie ,il a choisie son camp (Algerie) qu'est ce que ça peut foutre des cas comme lui sont legions pour Boutef il est né à Ouajda et alors ça ne fait que q'une petite bordée de Nedroma son village Natale ça ne retire rien à son Algerianité sa mère qui tenais un Commerce à Ouajda pour sur'vivre ça vous derange vous vivant dans un pays ou la moitier de la population vivaient- grace à cette immigration .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Benbella est né au Maroc et il a grandi en Algerie ,il a choisie son camp (Algerie) qu'est ce que ça peut foutre des cas comme lui sont legions pour Boutef il est né à Ouajda et alors ça ne fait que q'une petite bordée de Nedroma son village Natale ça ne retire rien à son Algerianité sa mère qui tenais un Commerce à Ouajda pour sur'vivre ça vous derange vous vivant dans un pays ou la moitier de la population vivaient- grace à cette immigration .

 

sa mère tenait un hammam qui servait aussi de maison de rdv pour ......

Le livre de Mohamed sifaoui en parle de ça dans cette émission télé

[YOUTUBE]mI_-0VHuc_E[/YOUTUBE]

Share this post


Link to post
Share on other sites
sa mère tenait un hammam qui servait aussi de maison de rdv pour ......

Le livre de Mohamed sifaoui en parle de ça dans cette émission télé

[YOUTUBE]mI_-0VHuc_E[/YOUTUBE]

 

Sifaoui ce fameux usurpateur et menteur qui sois disant à été en Afghanistan voir benladen et qui utilise la camera caché pour ces scoops ?

les tenancières de lieues de RDV faisaient legions en Algerie il y en avait dans chaque ville et village , rien qu' a Alger Rue de Chartres il y avait une dizaine .

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est sur et certain que boukharrouba est né au maroc,pour Boudiaf tu as peut etre raison,mais moi je l'ai toujours connu à Kenitra,il as une usine qui fabrique des briques.

 

Je te dis que boumedienne est né en Algérie pas au Maroc et je sais ce que je suis entrain de dire, il a fait des études au Caire ensuite durant la guerre de libération il s'est planqué a Oujda au sein du MALG, quant a Boudiaf il a choisi de s'exiler au Maroc après l'indépendance d'où la briqueterie qu'il gérait a Kenitra, le reste il sont soit nés au Maroc soit il ont des origines marocaine avérées

OU LAHDITH EKYASS

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme la France.

 

exactement...comme les places sont déjà prises en Hongrie et au Maroc et en Afrique noire, on les retrouve en France et en Algérie et aux états unis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest yasmi
Le lieu de naissance du Président algérien est un curieux tabou. Les raisons? Abdelaziz Bouteflika est né à Oujda, au Maroc, ville d’un pays à la fois frère et ennemi.

 

Le mystère des origines de Bouteflika | Slate Afrique

 

 

Comme si c'était de sa faute, vraiment n'importe quoi.

Tout le monde le sait et cela n'a jamais été un tabou, pourquoi devrait il parler de son lieu de naissance ?

Il serait à New York, on n'en aurait pas parlé, juste parce que c'est le Maroc alors çà embête certains.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme si c'était de sa faute, vraiment n'importe quoi.

Tout le monde le sait et cela n'a jamais été un tabou, pourquoi devrait il parler de son lieu de naissance ?

Il serait à New York, on n'en aurait pas parlé, juste parce que c'est le Maroc alors çà embête certains.

Si ce n'est pas un tabou, pour ce n'est pas mentionné sur le site officiel de la présidence de la république, il est écrit que sa date de naissance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest bressuir

c'est pas trop tabou pour moi

Parrapport à si BENBOUZID ( le ministre qui change le premier ministre)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tous les prophètes ont des origines mystérieuses, et Boutef n'y échappe pas.Est-il Fils d'Allah ? Non car Allah n'a qu'un Fils et qu'il a compris que se sacrifier pour des cons ne sert à rien.

 

A-t-il fait des miracles ? Oui, car il a apaisé la fureur des barbus. Le prochain miracle c'est son quatrième mandat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tous les prophètes ont des origines mystérieuses, et Boutef n'y échappe pas.Est-il Fils d'Allah ? Non car Allah n'a qu'un Fils et qu'il a compris que se sacrifier pour des cons ne sert à rien.

 

A-t-il fait des miracles ? Oui, car il a apaisé la fureur des barbus. Le prochain miracle c'est son quatrième mandat.

 

Quand au miracle de ton Nabot il n ' a aucun mystère : en 10 anc de pouvoir la dette a atteint 1800 Milliard a son arrvée elle était de 900 Mds ,chomage 2002 1,8OO , 2012 3 millions (pas de miracle) , et quand à son origine il n y a rien de mysterieux non plus .

Quand à Allah ce n'est pas de ton ressort le tien c'est Belzèbuth et Compagnie et que tu ne va tarder a les rejoindre ' prepare ton eau cheaude .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quand au miracle de ton Nabot il n ' a aucun mystère : en 10 anc de pouvoir la dette a atteint 1800 Milliard a son arrvée elle était de 900 Mds ,chomage 2002 1,8OO , 2012 3 millions (pas de miracle) , et quand à son origine il n y a rien de mysterieux non plus .

Quand à Allah ce n'est pas de ton ressort le tien c'est Belzèbuth et Compagnie et que tu ne va tarder a les rejoindre ' prepare ton eau cheaude .

 

Je te dis et répète que le Fils d'Allah, c'est notre assurance tout risque. Toi, t'es encore sous tutelle, et en plus on n'aura pas le même Paradis. Quant à ton Paradis on te le laisse car être astreint à la zina à perpet, c'est pas réjouissant, ni jouissif.

 

Tes statistiques et les commentaires que t'en fais prouve que t'es complètement imperméable à la science économique. Depuis 1981 le déficit budgétaire a été une manière de se défausser de toute responsabilité politique. On assiste mécaniquement là une propagation exponentielle de la dette.

 

Dixit un ami proche de Chirac président : puisque les socialos ont vidé les caisses à eux de les remplir. Sarko limite la casse, mais on est encore loin d'avoir enrayé la spirale descendante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bouteflikaest un homme d'État algérien qui exerce les fonctions de président de la république d'Algérie depuis le 15 avril 1999.

 

Le père de Abdelaziz Bouteflika, Ahmed, est né à Tlemcen [1]. Il émigre très jeune au Maroc. Ahmed Bouteflika était marié à deux femmes : Belkaïd Rabia et Ghezlaoui Mansouriah, qui est la mère d'Abdelaziz. Elle était gérante d'un hammam. Ahmed Bouteflika est mort en 1958.

 

Abdelaziz Bouteflika naît le 2 mars 1937 à Oujda (Maroc). Il est le premier enfant de sa mère et le deuxième de son père, Fatima étant sa sœur aînée. Il a quatre frères (Abdelghani, Mustapha, Abderahim et Saïd), une sœur (Latifa) et trois demi-sœurs (Fatima, Yamina et Aïcha).

 

Abdelaziz Bouteflika vécut et étudia à Oujda (Maroc) puis quitta l'école en 1950 pour rejoindre l'école Hassania de Scout, créée par le prince héritier Moulay El Hassan (devenu plus tard le roi Hassan II) avant de devenir moniteur. En 1956, il rejoint l'ALN à Oujda, mais Abdelaziz Bouteflika n'a alors jamais porté d'arme ni combattu en Algérie.[réf. nécessaire] Il ne rentre en Algérie qu'après le cessez-le-feu de 1962. Il se marie en août 1990 avec Amal Triki, fille d'un ancien diplomate, Yahia Triki. Le couple n'a pas d'enfant et Mme Bouteflika vit à Paris.

 

En 1956, l'ALN ordonne à tous les étudiants algériens de rejoindre ses rangs, sous peine d’être poursuivis pour désertion. Abdelaziz Bouteflika rejoint l'Armée des frontières au Maroc à l'âge de 19 ans.

 

Il fit son instruction militaire à l’École des cadres de l’ALN de Dar El Kebdani (Maroc, Ville de Nador), puis il devint "contrôleur" pour la direction de la Wilaya V (au Maroc), sa tâche consistait "à plaider la cause de l’ALN" auprès des populations rurales algériennes pour en obtenir le ralliement. Il se consacrera à cette fonction de contrôleur durant dix mois, entre 1957 et 1958.

 

En 1958 il fut promu par Houari Boumédiène et devint secrétaire administratif au sein du poste de commandement de la Wilaya V (au Maroc) puis secrétaire particulier de Boumédiène au PC de la Wilaya V, mais aussi au PC de l'état-major Ouest et au PC de l'état-major général (1960).

 

En 2002 et 2005, l'homme politique français Pierre Messmer, ancien ministre des armées de Charles de Gaulle, l'accuse d'avoir planifié en 1962 le massacre des Harkis.

 

En septembre 1962, il devient, à 25 ans, ministre de la jeunesse et du tourisme dans le gouvernement du président Ahmed Ben Bella. Membre de la première Assemblée constitutionnelle, il est élu député de Tlemcen aux première et deuxième Assemblées législatives. Après le congrès du FLN d'avril, il est nommé membre du Comité central et du bureau politique du FLN.

 

À partir de l'année 1963 il est appelé à effectuer de nombreuses missions à l'étranger comme ministre des Affaires étrangères par intérim. En juin 1963, il est confirmé dans ses fonctions. Dès lors il s'en suit une période durant laquelle le jeune ministre des Affaires étrangères (à l'époque plus jeune ministre de ce département au monde) dirigera la diplomatie algérienne, une diplomatie qui faisait de l'Algérie un pays porte-parole du tiers monde et l'interlocuteur privilégié dans les rapports entre le Nord et le Sud, au cours de la même période il obtiendra sa plus grande consécration en présidant la 23e session de l'Assemblée générale de l'ONU. Il conclura à ce titre avec la France, au nom de la République algérienne (démocratique et populaire), l'accord du 27 décembre 1968 relatif à la circulation, à l'emploi et au séjour en France des ressortissants algériens et de leurs familles, pierre angulaire de la politique de grande émigration algérienne. Il gardera son poste jusqu'à la mort du président Houari Boumédiène.

 

Le président Chadli Bendjedid le nomme ministre d'État en 1979. Bouteflika est néanmoins peu à peu écarté de la scène politique qu'il quitte en 1981. Il est traduit devant le conseil de discipline du FLN. Il choisit de s'exiler pendant 6 ans dans un contexte politique hostile et d'incrimination par la Cour des comptes de sa gestion du ministère des Affaires étrangères.

 

Le 22 décembre 1981, Bouteflika est poursuivi pour « gestion occulte de devises au niveau du ministère des Affaires étrangères» (entre 1965 et 1978) par la Cour des comptes.

 

Dans son arrêt définitif du 8 août 1983, la Cour des comptes donnait son verdict : « M. Abdelaziz Bouteflika a pratiqué à des fins frauduleuses une opération non conforme aux dispositions légales et réglementaires, commettant de ce fait des infractions prévues et punies par l’ordonnance n° 66-10 du 21 juin 1966 et les articles 424 et 425 du Code pénal. » (El Moudjahid du 9 août 1983.)

 

La Cour des comptes évaluait à « plus de 6 milliards de centimes » (l'équivalent de 100 milliards de centimes actuels) le montant dont Bouteflika restait redevable auprès du Trésor.

 

«Agissant alors en qualité de ministre des Affaires étrangères, M. Abdelaziz Bouteflika avait successivement ordonné aux chefs de missions diplomatiques et consulaires, par instructions n° 20 du 14 février 1966, n° 33 du 1er décembre 1966, n° 36 du 1er mai 1967, n° 68 du 1er octobre 1969 :

 

en 1966, de conserver au niveau des postes les soldes disponibles qui devront faire l’objet d’instructions ultérieures particulières ;

en 1967, d’ouvrir des comptes particuliers devant abriter ces disponibilités ;

en 1969, enfin, de procéder au transfert des reliquats disponibles vers deux comptes bancaires ouverts auprès de la Société des banques suisses, les reliquats des exercices ultérieurs devant désormais avoir la même destination. » (El Moudjahid du 9 août 1983.)

La Cour observait que « le gel de cette importante trésorerie, qui a notamment profité à un établissement bancaire étranger, n’a donc obéi à aucun texte législatif ou réglementaire et sa gestion échappait totalement au contrôle du Trésor ».

 

Pour sa défense, Bouteflika invoquera aux magistrats de la Cour des comptes la construction d’un nouveau siège du ministère des Affaires étrangères pour laquelle il destinerait la trésorerie amassée sur les comptes suisses. la réponse de la cour : « Ce motif fallacieux ne peut être pris en considération sachant qu’une opération d’investissement obéit à des règles bien précises qu’aucun ordonnateur ne peut ignorer et que l’éventuelle construction d’un nouveau siège du ministère des Affaires étrangères doit être financée par des crédits normalement inscrits au budget de l’État.» (El Moudjahid du 9 août 1983.)

 

Bouteflika ne remboursera jamais ses dettes, il sera même acquitté, par contre ses collaborateur Senouci et Boudjakdji seront emprisonnés.

 

Il est de retour en Algérie en janvier 1987 et prend part au congrès du FLN de 1989 qui l'élit membre du Comité central.

 

Pressenti pour occuper des fonctions de ministre, il décline ces propositions, comme il ne donne pas suite, en 1994, aux sollicitations dont il est l'objet en vue de son accession aux fonctions de président.

 

En décembre 1998, il fait part de sa décision de se présenter, en qualité de candidat indépendant à l'élection présidentielle anticipée. Bouteflika est élu président le 15 avril 1999 lors d'un scrutin au cours duquel ses adversaires se retirent, dénonçant les conditions d'organisation du vote. Il est réélu président en 2004 au 1er tour de l'élection. En 2005, Bouteflika est nommé président du FLN au huitième congrès du parti.

 

Les deux mandats du président Bouteflika sont marqués par une ferme volonté de civiliser le régime. La professionnalisation de l'armée, la mise à la retraite de hauts gradés et la promotion d'hommes neufs, proches du chef de l'État, vont dans ce sens. Mais la répression des émeutes de Kabylie (Printemps noir) entre avril 2001 et 2002 discrédite l'image de l'État. En août 2005, la nomination au poste d'ambassadeur à Rabat du général Larbi Belkheir, ex-directeur de cabinet de Bouteflika, traduit également une reprise en main de l'armée par le pouvoir civil.

Source Wikipidia

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bouteflikaest un homme d'État algérien qui exerce les fonctions de président de la république d'Algérie depuis le 15 avril 1999.

....... Bouteflika est néanmoins peu à peu écarté de la scène politique qu'il quitte en 1981. Il est traduit devant le conseil de discipline du FLN. Il choisit de s'exiler pendant 6 ans dans un contexte politique hostile et d'incrimination par la Cour des comptes de sa gestion du ministère des Affaires étrangères.

 

....................................................................................................................................................................................................................................

Dans son arrêt définitif du 8 août 1983, la Cour des comptes donnait son verdict : « M. Abdelaziz Bouteflika a pratiqué à des fins frauduleuses une opération non conforme aux dispositions légales et réglementaires, commettant de ce fait des infractions prévues et punies par l’ordonnance n° 66-10 du 21 juin 1966 et les articles 424 et 425 du Code pénal. » (El Moudjahid du 9 août 1983.)

 

La Cour des comptes évaluait à « plus de 6 milliards de centimes » (l'équivalent de 100 milliards de centimes actuels) le montant dont Bouteflika restait redevable auprès du Trésor.

 

..............................................................................................................................................................................................

Pour sa défense, Bouteflika invoquera aux magistrats de la Cour des comptes la construction d’un nouveau siège du ministère des Affaires étrangères pour laquelle il destinerait la trésorerie amassée sur les comptes suisses. la réponse de la cour : « Ce motif fallacieux ne peut être pris en considération sachant qu’une opération d’investissement obéit à des règles bien précises qu’aucun ordonnateur ne peut ignorer et que l’éventuelle construction d’un nouveau siège du ministère des Affaires étrangères doit être financée par des crédits normalement inscrits au budget de l’État.» (El Moudjahid du 9 août 1983.)

 

Bouteflika ne remboursera jamais ses dettes, il sera même acquitté, par contre ses collaborateur Senouci et Boudjakdji seront emprisonnés.

 

..................................................

..................................................

En décembre 1998, il fait part de sa décision de se présenter, en qualité de candidat indépendant à l'élection présidentielle anticipée. Bouteflika est élu président le 15 avril 1999 lors d'un scrutin au cours duquel ses adversaires se retirent, dénonçant les conditions d'organisation du vote. Il est réélu président en 2004 au 1er tour de l'élection. En 2005, Bouteflika est nommé président du FLN au huitième congrès du parti.

 

Les deux mandats du président Bouteflika sont marqués par une ferme volonté de civiliser le régime. La professionnalisation de l'armée, la mise à la retraite de hauts gradés et la promotion d'hommes neufs, proches du chef de l'État, vont dans ce sens. Mais la répression des émeutes de Kabylie (Printemps noir) entre avril 2001 et 2002 discrédite l'image de l'État. En août 2005, la nomination au poste d'ambassadeur à Rabat du général Larbi Belkheir, ex-directeur de cabinet de Bouteflika, traduit également une reprise en main de l'armée par le pouvoir civil.

Source Wikipidia

 

..l'Argent,..l'Argent,... d'où viennent les finances qui lui ont permis de briguer ce poste de Président ?..c'est ce qui nous interesse, pour connaître qui le "commande" et à qui il fait des "courbettes" !..toute autre chose n'est que bla-bla...!!!:detective:

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben bella est né à maghnia,boumedienne à guelma,et en fin le patriarche de la révolution algérienne est né à m'sila

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...