Jump to content

..En quoi les Khoroto ont changé depuis le 1er jour de la Hijra (Exil) ???


Recommended Posts

Par Kamel Meziti ( El-Watan du 216/11/2011)

 

La Nouvelle Année hégirienne 1433 a été célébrée hier, 25 novembre, par l’ensemble de la communauté musulmane à travers le monde(1)

Au-delà d’un déplacement géographique du Prophète de l’Islam accompagné de ses premiers partisans «muslimoun», de La Mecque vers Médine une nuit

de l’An de grâce 622, quels enseignements pouvons nous tirer de cette émigration bien particulière que constitue l’Hégire, jalon mémoriel central dans l’histoire de la Oumma islamique ?

 

LA PREMIÈRE HIJRA EN ABYSSINIE

 

«Majesté, nous étions des gens ignorants, nous adorions des idoles, mangions la charogne, commettions les turpitudes, rompions nos liens de parenté, étions de mauvais voisins, et le fort parmi nous spoliait le faible. Telle était notre coutume jusqu’à ce que Dieu nous envoie un Messager, issu de notre peuple, connu parmi nous pour sa lignée, sa véridicité, sa loyauté et sa vertu. Il nous a enjoint d’adorer Dieu exclusivement et de rejeter les pierres et les idoles que nous adorions ainsi que nos parents avant nous. Il nous a enjoints d’être véridiques dans notre discours, de restituer les dépôts, de soigner nos liens de parenté, de promouvoir le bon voisinage, de nous abstenir des vices et de l’effusion de sang. Il nous a interdit les turpitudes, le faux témoignage, la spoliation des biens des orphelins et la calomnie contre l’honneur des femmes chastes. Il nous a ordonné d’adorer Dieu et de ne point lui donner d’associés, d’accomplir la prière, de nous acquitter de la zakât, et de jeûner — il énuméra les enseignements de l’Islam —. Nous avons cru en lui et avons suivi les enseignements de Dieu qu’il nous a apportés. Nous avons adoré Dieu sans point lui donner d’associés. Nous nous sommes interdit ce qu’il nous a interdit et considéré comme licite ce qu’il a déclaré licite. Alors les gens de notre peuple s’en sont pris à nous et nous ont torturés. Ils nous ont persécutés afin que nous retournions au culte des idoles et délaissions l’adoration de Dieu, et afin que nous nous adonnions aux turpitudes d’autrefois. Face à leur domination, à leur oppression, à leurs pressions, et aux entraves qu’ils nous imposaient dans la pratique de notre religion, nous nous sommes rendus dans ton pays, te choisissant d’entre tous, désirant ton voisinage, et espérant n’être point opprimés auprès de toi...». Ainsi s’exprimait Ja’far Ibn Abî Tâlib pour défendre sa cause et celle de ses coreligionnaires devant le Négus d’Abyssinie un jour de l’an de grâce 615. Le monarque lui rétorqua alors : «Possèdes-tu quelque écrit de ce qu’il a apporté de la part de Dieu dont tu puisses me faire lecture ?» L’ émissaire du Prophète lui récita la sourate de Marie jusqu’au verset trente-deux. A la lecture de la révélation coranique, l’émotion atteintson paroxysme dans les propos du Négus : «Ces paroles émanent de la même source que les paroles de notre maître Jésus Christ (…) Ceci et ce que Moïse a apporté sortent d’une seule et même niche.» Puis, se tournant vers les émissaires de Quraysh missionnés pour ramener à La Mecque les «rebelles», il leur lança : «Partez ! Par Dieu, jamais je ne vous les livrerai...» Le lendemain, la délégation Quraychite avec ‘Amr Ibn AI- Âs à sa tête renouvela ses efforts auprès du Négus : «Les musulmans tiennent des propos gravissimes au sujet de Jésus le fils de Marie.» Le roi, souhaitant entendre les réfugiés, les interrogea à ce sujet. Ja’far Ibn Abî Tâlib dit : «Nous disons à son sujet ce que notre Prophète nous a enseigné. Il dit qu’il est le serviteur de Dieu, Son Messager, Son Esprit et la Parole qu’il a projetée à la Vierge Marie.» Entendant cela, le Négus frappa la terre de sa main, puis il saisit une baguette et traça un trait par terre, disant : «La différence entre votre religion et la nôtre n’est guère plus importante que ce trait.» S’adressant aux musulmans, il dit : «Soyez en sécurité sur ma terre. Quiconque vous insulte en sera pour ses frais. Je ne préfèrerais point recevoir une montagne d’or contre le fait de nuire à l’un d’entre vous.» Dépités, les émissaires Quraychites reprirent le chemin de la Mecque sans obtenir gain de cause. Constatant la recrudescence des actes de persécution infligés aux musulmans visant à les détourner de leur religion, le Prophète avait recommandé à ses disciples d’émigrer en Abyssinie, royaume alors gouverné par le Négus, monarque chrétien qualifié de «juste».(2) Alors que les plus démunis parmi les croyants continuent à subir l’oppression de l’élite mecquoise, ceux qui en ont les moyens optent pour l’exil et l’expatriation. La centaine d’hommes et de femmes, premiers «mouslimûn» sont portés par leur foi en un Dieu unique, le refus de l’idolâtrie et l’exigence de justice, piliers de ce nouveau message spirituel. La hijra en Abyssinie était considérée par ces derniers comme temporaire, ce qui explique leur retour à La Mecque dès que la nouvelle de la conversion à l’Islam des Mecquois leur fut parvenue. Assimilée, à juste titre, à un véritable exil politique, cette première hijra a constitué une sorte d’épreuve morale destinée à préparer les croyants à la seconde Hijra vers Médine, prescrite par le Coran, et véritable tournant dans l’histoire de l’humanité sept années plus tard.

Link to post
Share on other sites
... Il nous a enjoints d’être véridiques dans notre discours, de restituer les dépôts, de soigner nos liens de parenté, de promouvoir le bon voisinage, de nous abstenir des vices et de l’effusion de sang. Il nous a interdit les turpitudes, le faux témoignage, la spoliation des biens des orphelins et la calomnie contre l’honneur des femmes chastes. .....

 

..K-15...analyses les recommandations du prophète, çalla ALLAH 3alayhi wa sellam,..nous sommes en 2011, c'est à dire 1433 ans après, les khoroto ont-ils changé ? ont-ils obeit aux recommandations du Messager...????

Link to post
Share on other sites
..K-15...analyses les recommandations du prophète, çalla ALLAH 3alayhi wa sellam,..nous sommes en 2011, c'est à dire 1433 ans après, les khoroto ont-ils changé ? ont-ils obeit aux recommandations du Messager...????

 

C'est ce qu on essayes de faire comprendre aux "Khorotos".Mais veulent-ils comprendre ?

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...