Jump to content

dix ans de prison pour rachid ramda


Recommended Posts

Guest ilyes31

Attentats de 1995: dix ans de prison pour l'islamiste Rachid Ramda

 

PARIS (AFP) - L'islamiste algérien Rachid Ramda a été condamné mercredi à Paris à dix ans d'emprisonnement, la peine maximale, pour sa participation présumée à la préparation des attentats de 1995 en France, qui avaient fait huit morts et 200 blessés.

Le procès de Rachid Ramda, extradé de Grande-Bretagne en décembre 2005 après y avoir passé dix ans sous écrou extraditionnel, s'était achevé le 6 mars devant le tribunal correctionnel de Paris et le jugement avait été mis en délibéré.

 

Ce procès vise la préparation des attentats et le soutien logistique apporté aux poseurs de bombes. Il doit être suivi d'un procès devant une cour d'assises pour complicité dans les attentats de 1995, où Ramda encourra cette fois la réclusion criminelle à perpétuité.

 

Dans son réquisitoire, le 6 mars, le parquet avait présenté Rachid Ramda comme le "pivot" de la préparation des attentats.

 

Pour le procureur Jean-Michel Bourlès, Rachid Ramda était "en lien avec l'ensemble des protagonistes des attentats de 1995", comme l'attestent des contacts téléphoniques avec certains membres du réseau actif en France, comme Boualem Bensaïd, condamné fin 2003 à la réclusion criminelle à perpétuité pour sa participation aux attentats. Il avait un rôle de décideur et aussi de financier, comme le montre un bordereau de transfert de fonds destinés à Bensaïd et portant les empreintes de Rachid Ramda.

 

Le prévenu a également été présenté comme "le responsable de la propagande" du Groupe islamique armé, le GIA algérien, qui avait revendiqué les attentats, dans le journal El-Ansar édité à Londres.

 

Le procès avait été écourté en raison de l'attitude de Ramda, qui avait dès le premier jour clamé son innocence, dénoncé "un procès scandaleux" et demandé à ses avocats de ne pas le défendre. Il avait refusé d'être extrait de prison jusqu'à ce que le président du tribunal Jean-Claude Kross le fasse venir pour écouter le réquisitoire.

 

Après avoir écouté les réquisitions du parquet, Rachid Ramda avait redit avoir "désapprouvé les attentats". Il avait exprimé "sa sympathie aux victimes" tout en se plaignant de ne pas avoir eu une justice "équitable", qui l'a maintenu en détention plus de dix ans, c'est-à-dire au-delà de la peine maximale qu'il encourt.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...