Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
Laziz

La science et ses foutaises

Recommended Posts

.

reeves.jpg

 

 

Je suis allé saluer Hubert Reeves à la fin d’une conférence qu’il donnait

non loin de chez moi. Bizarrement, c’était dans une église remplie de

dévots chrétiens, jouxtant l’université. Il y faisait l’éloge de la science, de

son objectivité et de sa supériorité. Je l’ai félicité en le qualifiant de poète,

un brin sarcastique, je dois avouer : « Cela vous donne l’avantage sur le

scientifique pur et dur. En tant qu’artiste, l’auditoire est plus malléable et

vous l’amenez sans mal à vos idées. Il est regrettable cependant de ne

pas avoir conduit un véritable dialogue avec des interlocuteurs autres que

catholiques ou athées provenant des mêmes cultures, ils auraient pu vous

faire mentir le proverbe que vous avez tant à cœur. »

 

Il n’avait pas la tête à m’écouter. Ne m’a d’ailleurs montré aucun signe

d’empathie sinon une vague attention désintéressée, vite dissipée par

l’apparition d’une personne de sa connaissance. Blasé ? Qui ne le serait

pas ? Je voulais plus ou moins lui dire que son discours était emprunt de

sophisme et qu’il défendait la science comme d’autres défendent la

religion ou l’athéisme.

 

Car il est biaisé, à mon sens, de proclamer que les scientifiques sont des

gens objectifs qui ne cultivent pas d’intérêts partisans et irrationnels; de

promulguer et de laisser croire que la science n’a aucune intention d’agir

sur le moral et la croyance des peuples par l’institutionnalisation de ses

dogmes. Demandez à un écolier d’où vient l’homme et le monde… C’est la

pensée unique, bête et obtuse, qu’est enseignée dans les écoles en guise

de savoir. L’éducation laïque, toute confondue, forme des futurs citoyens

formatés aux dogmes scientifiques. On est passé de l’âne au coq. Mais à

l’âge de monsieur Reeves, on ne lâche pas la proie pour l’ombre. On évite

de donner des coudées franches à un énergumène qui vous tombe

dessus sans crier gare et vous donne de l’eczéma. Qu’il m’excuse de le

malmener ainsi, se ne sont que des mots, après tout.

 

34691.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

9782709627009.jpg

 

"Le Roman du Big Bang" avec comme sous-titre "La plus importante découverte scientifique de tous les temps" a attiré ma curiosité parce qu’il était écrit par Simon Singh. Je me suis dit qu’avec un nom pareil, d’origine indienne (de l’Inde), je pourrais trouver quelques critères différents du grand lavage de cerveau habituel dans ce genre de littérature dite scientifique. L’avez-vous lu?

Share this post


Link to post
Share on other sites

2009-07-singh-2.jpg

 

Sur la quatrième de page, je lis que cet auteur «avec un grand sens de la pédagogie, remonte aux origines avec la

rigueur d’un scientifique. Simon Singh nous raconte comment nous sommes parvenus à percer une partie de

ses mystères.» Les arcanes de la théorie du Big Bang révélées au grand public, comme cela, s’il y a encore des têtes

de clou qui dépassent on va les enfoncer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucun doute.

 

J’ai donc ouvert le livre au premier chapitre intitulé « Au commencement ». Il y a là quelques citations de personnalités dont l’incontournable Karl Popper : « La science doit commencer avec les mythes et avec la critique des mythes. » Cela me fait penser à notre mère qui nous a mis au monde et que l’on critique par la suite, fait courant dont je suis coupable. Donc, jusque-là pas de problème.

 

Entré dans le vif du sujet, l’auteur nous apprend que « nous avons le privilège de faire partie de la première génération pouvant prétendre disposer d’une description rationnelle, cohérente et à peu près satisfaisante de la création et de l’évolution de l’univers. Constituant l’un des plus grands accomplissements de l’intelligence et de l’esprit humains, le modèle du Big Bang offre une explication subtile de l’origine de tout ce que nous voyons dans le ciel. »

 

main-applaudissement-algerie-mini.jpg

 

Comme dans les émissions de divertissement à la télé, je fais résonner les applaudissements : clap clap clap, bravo les scientifiques, bravo! Avant eux, c’est-à-dire ceux qui ne sont pas issus par filiation du miracle grec, les penseurs étaient des ignorants sous l’influence paradigmatique de l’homme préhistorique. Rappelez-vous, à part les Grecs, personne ne savait vraiment réfléchir comme du bon monde. Je cite Simon Singh qui s’exprime sur le sujet un peu plus loin: « Ces philosophes furent les premiers cosmologistes, dans la mesure où ils s’intéressaient à l’étude scientifique de l’univers physique et de ses origines. » Grand bien nous en fit! Nous pouvons en être si fiers aujourd’hui que nous avons pratiquement tout détruit autour de nous grâce à ce savoir. Saviez-vous, précise-t-il, que le terme "cosmologie" provient lui-même du grec "kosmeo", qui signifie "ordonner", "organiser." Si vous n’êtes pas convaincu de la supériorité des Grecs après ça, vous êtes un cas désespéré. Faites autre chose que lire des sujets scientifiques.

 

Non, non, ce n’est pas ça, me reprend-il, il faut mieux lire. En effet, il écrit à la première page: « Mais une chose encore plus extraordinaire est que le modèle du Big Bang peut être compris de tout un chacun. » Lui, il a compris le principe à l’âge de 15 ans, moi j’en ai 56 et je me gratte toujours la tête quand je les écoute radoter les mêmes sornettes livre après livre, martelant que la Grèce est le berceau du savoir et que ce peuple a pratiquement tout inventé. Aujourd’hui, bien sûr, on se la joue un peu plus humble, mais comme le prouve l’auteur, Simon Singh, la tradition se perpétue avec assiduité. Et il en rajoute sans aucun scrupules, puisque le monde applaudit : « Tout comme la théorie darwinienne de la sélection naturelle est à la fois fondamentale et compréhensible pour la plupart des gens instruits, le modèle du Big Bang peut-être expliqué en des termes qui auront un sens pour les non-spécialistes, sans qu’il soit besoin d’édulcorer les concepts clés de la théorie. »

 

Je suis instruit et un non-spécialiste mais je n’arrive pas à avaler la pilule. Ça se soigne docteur? Oui, mais pour cela il faut vous détourner des mythes auxquels vous accordez une trop grande importance et cela nuit à votre assimilation des découvertes les plus élémentaires sur le Big Bang. « La méthode scientifique, écrit-il, en tant que moyen de parvenir à la vérité objective sur le monde matériel, n’a pu commencer à voir le jour qu’avec le déclin des mythes et des légendes. » Ah, le fameux principe du tabula rasa! Il faut détruire les connaissances du passé pour comprendre les nouvelles. C’est un classique, celui-là!

 

Et Simon Singh de s’engager à nous faire une petite récapitulation de ces mythes désuets qui entravent le développement de l’intelligence. Il commence par … la Chine! Je venais d’écrire sur le sujet, justement. Quelle coïncidence! La conservatrice de l'art asiatique au Musée des beaux-arts de Montréal, Laura Vigo, me répondait, au sujet de l’exposition sur la Chine, que ce n’était pas grave si l’Inde n’était pas mentionnée, alors que l’Assyrie, l’Amérique du Sud, l’Égypte et la Grèce figuraient en bonne place pour les références historiques. (Lien*). Mais Simon Singh, lui, c’est un scientifique qui doit connaître son affaire mieux qu’une conservatrice de Musée, même si elle a du charme.

49222_707286563_4197626_n.jpg

 

Le professeur Singh va nous parler des mythes de l’Inde, puisque ses parents viennent de là. Curieusement, c’est L’Édda prosaïque, recueil de chants épiques islandais qu’il favorise pour la deuxième place. Ensuite, au prochain paragraphe, on passe à la tribu de Krachi, au Togo, en Afrique. Chaque fois il écrit un paragraphe sur le sujet puis passe à un autre exemple. Toujours en Afrique, il cite le cas des Yoruba du Nigéria.

 

Je ne désespère pas. Mais quand on arrive au VI siècle avant notre ère, aux Grecs, je suis persuadé qu’il va mentionner l’Inde, juste pour dire. Et bien non! Rien! Je parcours les 90 pages que forment ce chapitre, il n’y a pas un mot sur l’Inde…

Devrais-je commencer à parler de conspiration?

 

* Au commissaire de l?exposition sur la Chine à Montréal. - Le blog de Ahmed

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Zancko
9782709627009.jpg

 

"Le Roman du Big Bang" avec comme sous-titre "La plus importante découverte scientifique de tous les temps" a attiré ma curiosité parce qu’il était écrit par Simon Singh. Je me suis dit qu’avec un nom pareil, d’origine indienne (de l’Inde), je pourrais trouver quelques critères différents du grand lavage de cerveau habituel dans ce genre de littérature dite scientifique. L’avez-vous lu?

 

Non mais je l'ai trouvé a la librairie du coin.....

 

Si tu la lu tu me le conseille ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lis la suite de ce que j'écris. Non, c'est de la foutaise, mais bon, chacun ses affinités ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Zancko
Lis la suite de ce que j'écris. Non, c'est de la foutaise, mais bon, chacun ses affinités ...

 

Donc y a rien de "nouveau" dans livre juste des répetitions des sciences grecs ....même moi je commence a te rejoindre dans l'idée qu'on faites il y a un lavage de cerveau comme quoi avant les grecs nada et entre les grecs et la renaissance walou.......

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Zancko

C'est surtout en voyant la série il était une fois ...... (série éducatives pour les enfants) récemment que je commence a te croire ...... :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça serait trop beau et c'est justement cela le piège...

_____________________________________________________

 

Quand la science, dont la médecine est son couronnement, creuse notre tombe, peut -on appeler cette savante discipline le fleuron du savoir?

 

[YOUTUBE]fsEZ9gPRVrg[/YOUTUBE]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une étude parue dans Nature prédit le pire... On ne rit plus. Comment réagissez-vous à cette étude? 2012/07/03*> BE Canada*407*> Une étude prédit un effondrement planétaire irréversible imminent

 

canada.jpeg

 

‎"Souvenez-vous, nous sommes passés de l'état de chasseurs-cueilleurs à celui capable de marcher sur la Lune dans une des périodes les plus stables et anodines de toute l'histoire de la Terre", précise Moeers." Avant tout, sur nos origines, il n'y a pas de souvenirs de tels états, mais des spéculations, oiseuses à souhait, genre: l'homme a découvert le feu ou a appris à cueillir les fruits sur les arbres... Le plus souvent ces spéculations étaient issues des milieux intellectuels racistes, la France et l'Allemagne en étaient un véritable vivier. En outre, lors de l'exploration spatiale, bien des gens comme moi savaient que c'était là la fin des haricots. L'aveuglement pour le progrès et la technologie nous a conduit dans ce mur à présent. La propagande et l'idéologie scientifique du contrôle de la matière par des moyens artificiels et chimiques, sans considération aucune pour la nature, en sont les premières responsables, voire l'extraction du pétrole; ensuite vient le peuple "innocent" qui croit, comme certains croyaient en masse aux bienfaits divins de la sainte-trinité, aux développements des sciences. Or, cette discipline, la science, est devenu synonyme de destruction et de pollution.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu crois qu'un type comme moi commence par un post qui ne serait pas le sien et ne le mentionnerait pas?!?

C'est tiré de mon journal personnel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest prenpalatete

si c'est un copié collé, on aurait du avoir la source,non?!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu crois qu'un type comme moi commence par un post qui ne serait pas le et ne le mentionnerait pas?!?

C'est tiré de mpn journal personnel.

 

je ne crois rien puisque je ne te connais pas.

je posais la question parce que ce sont des idees que je partage.

je voulais simplement savoir si tu nous donnais ton opinion ou si tu voulais qu on reagisse a ce texte, avec lequel, s il avait ete de quelqu un d autre, tu aurais pu ne pas etre d accord.

Share this post


Link to post
Share on other sites
D'un côté tu dénigres la science, les scientifiques... Hubert Reeves pour rester dans le même topic, d'un autre côté tu t'affoles lorsque ces mêmes scientifiques prédisent le pire.

 

Tu craches sur les pollueurs ET sur les écologistes. Sur tout quoi. :D

Dans ta prochaine vie, tu comprendras peut-être su tu trouves quelques-uns de mes articles.

Là, c'est trop complexe pour toi. Tu devrais cesser de me lire. Ou alors tes maso :confused:

Share this post


Link to post
Share on other sites

je posais la question parce que ce sont des idees que je partage..

 

Elle est trop bonne celle-là ! :crazy:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Zapata
Elle est trop bonne celle-là ! :crazy:

 

:mdr::mdr::mdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Trop complexe ? :mdr:

 

Non Laziz. T'es la seule personne sobre capable d'assembler des idées totalement opposées en 2 lignes.

 

Complexe ou dépourvu de sens, je sais pas. :D

 

Par contre, au lieu de m'expliquer, tu fais comme d'hab. Tu attaques. À défaut de préciser ton raisonnement.

 

Tu mourras écrasé par le poids de ton égo. :04:

 

tu parles de son 1er post?

tu crois vraiment que c est de lui?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Zapata
a peine arrive et tu m enerves deja :mad:

 

Avoue que tu t'y attendais pas :mdr:

 

Mais pourquoi est-il si méchant ?...Parce que !!! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...