Jump to content

ALGERIE - FRANCE Banditisme, grande criminalité et terrorisme


Guest GlamourDZ

Recommended Posts

Guest GlamourDZ

Les présidents et procureurs généraux et les magistrats des quatre cours jumelées ainsi que les cadres des deux ministères français et algérien de la Justice, qui ont pris part, hier, au séminaire sur le jumelage des juridictions d’appel algéro-françaises, ont insisté sur la nécessité de renforcer la coopération bilatérale entre les institutions judiciaires des deux pays.

 

Lors de son allocution d’ouverture, le SG du ministère de la Justice, M. Messaoud Boufercha, a mis le point sur la détermination commune des deux pays de continuer leur partenariat dans le domaine de la justice.

 

Il a souligné que cette rencontre est l’occasion à ne pas rater pour réaffirmer l’engagement de l’Algérie et la France à la construction d’une coopération profitable qui «contribue à la facilitation de l’entraide judiciaire en matière civile et commerciale, pénale et en matière d’extradition», rapporte l’APS.

 

De son côté, le responsable des affaires européennes et internationales au ministère français de la Justice, M. Bruno Staurlese, a souligné «l’engagement politique» des deux pays afin de réaliser un «partenariat d’exception» s’inscrivant dans la durée en matière juridique. Le même responsable a annoncé que des rencontres périodiques d’évaluation sont «prévues» dans le protocole d’accord portant création de jumelage de juridictions signé par les ministres de la Justice des deux pays, le 16 mai 2005. Cette rencontre permettra, en effet, aux chefs de cour d’Alger et Paris, Lyon et Annaba, Oran et Bordeaux ainsi que Grenoble et Constantine d’examiner le bilan de 15 mois de jumelage. Il a affirmé que les perspectives de cette coopération seront d’«amplifier le mouvement lancé et de multiplier les échanges», ajoutant que ce qui préoccupe les magistrats des deux pays est «la modernisation de la justice» tout en soulignant qu’il revient aux magistrats de «définir les perspectives pour que ces échanges soient utiles à tous», soulignant que le jumelage des juridictions avec l’Algérie est une «expérience unique et exemplaire pour la France». Il a, par ailleurs, déclaré que la coopération entre les deux pays «est étroite» dans le domaine de la lutte contre le banditisme «sur des dossiers particuliers de grande criminalité organisée y compris le terrorisme». Pour sa part, l’inspecteur général des services judiciaires du ministère français de la Justice, M. Christian Rayssenguier, a déclaré, en marge de cette rencontre, qu’il constate «un vrai dynamisme» des cours d’appel jumelées et «un véritable engagement» de leurs magistrats.

 

«Nous travaillons ensemble sur des thèmes particuliers tels le droit des mineurs, le droit de famille, le droit commercial et l’informatique», a-t-il signalé tout en indiquant que «les pistes de travail pour 2007 seront tracées» lors de cette rencontre.

 

Il a ajouté que la France est prête pour apporter son savoir-faire pour notre pays en matière du droit des affaires et le droit commercial. Abordant les juridictions jumelées, il a souligné que «chaque cour détermine à son niveau ce qu’elle peut apporter à l’autre et récupérer de l’autre ce dont elle a besoin».

 

S. M.

le quotidien d'oran !

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...