Jump to content

Recommended Posts

«L’éviction de Belkhadem des listes du FLN pour

les législatives provoque de sérieux remous.»

 

En Iran

 

Que l’on s’entende dès le départ : El Moudjahid a le droit de faire les unes qu’il veut, avec les photos de qui il veut et les titres qu’il a choisis. Personne n’a le droit de dicter à El Moudjahid sa ligne éditoriale ou de vouloir lui en imposer une. C’est cela la liberté d’expression, et le libre exercice du métier de journaliste. Tout comme les lecteurs ont le droit de lire ou de ne pas lire El Moudjahid. Moi, je le lis. Et c’est en le lisant hier, très tôt, dès 6 heures 30 minutes, dans un café en bas de chez moi, que je suis entré en état de profonde «hayra». La première page d’ El Moudjahid était barrée du titre suivant «L’Algérie en 2007, un Etat fort, moderne et démocratique». C’est un point de vue. Il peut se défendre. Il est l’expression d’une opinion. Et tous les journaux ont le droit d’exprimer une opinion. Le seul problème, car il y a problème, c’est qu’à proximité du café où j’étais attablé à lire mon El Moudjahid, il y avait et il y a encore une épicerie. Et devant cette épicerie, à 6 heures 30 minutes, des Algériennes et des Algériens de tous âges, de 6 à 77 ans, faisaient une queue longue de près d’une centaine de mètres pour acheter du lait. Le commerçant, visiblement débordé par cet afflux, avait instauré d’autorité un quota de deux sachets de lait seulement par tête de pipe. Je vous avoue que j’étais plutôt perplexe. Dans El Moudjahid, il était écrit que l’Algérie était un Etat fort, moderne et démocratique. Et dans la rue algérienne, là, devant mes yeux, je voyais des citoyens de cet Etat fort, moderne et démocratique, se chamailler pendant des heures pour saisir au vol deux malheureux sachets de lait. Comme dans les années 60/70. Des années durant lesquelles l’Algérie était déjà un Etat fort, moderne et démocratique. Selon El Moudjahidde l’époque, bien sûr. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.

 

Par Hakim Laâlam,Le Soir D'Algerie

Link to post
Share on other sites
«L’éviction de Belkhadem des listes du FLN pour

les législatives provoque de sérieux remous.»

 

En Iran

 

Que l’on s’entende dès le départ : El Moudjahid a le droit de faire les unes qu’il veut, avec les photos de qui il veut et les titres qu’il a choisis. Personne n’a le droit de dicter à El Moudjahid sa ligne éditoriale ou de vouloir lui en imposer une. C’est cela la liberté d’expression, et le libre exercice du métier de journaliste. Tout comme les lecteurs ont le droit de lire ou de ne pas lire El Moudjahid. Moi, je le lis. Et c’est en le lisant hier, très tôt, dès 6 heures 30 minutes, dans un café en bas de chez moi, que je suis entré en état de profonde «hayra». La première page d’ El Moudjahid était barrée du titre suivant «L’Algérie en 2007, un Etat fort, moderne et démocratique». C’est un point de vue. Il peut se défendre. Il est l’expression d’une opinion. Et tous les journaux ont le droit d’exprimer une opinion. Le seul problème, car il y a problème, c’est qu’à proximité du café où j’étais attablé à lire mon El Moudjahid, il y avait et il y a encore une épicerie. Et devant cette épicerie, à 6 heures 30 minutes, des Algériennes et des Algériens de tous âges, de 6 à 77 ans, faisaient une queue longue de près d’une centaine de mètres pour acheter du lait. Le commerçant, visiblement débordé par cet afflux, avait instauré d’autorité un quota de deux sachets de lait seulement par tête de pipe. Je vous avoue que j’étais plutôt perplexe. Dans El Moudjahid, il était écrit que l’Algérie était un Etat fort, moderne et démocratique. Et dans la rue algérienne, là, devant mes yeux, je voyais des citoyens de cet Etat fort, moderne et démocratique, se chamailler pendant des heures pour saisir au vol deux malheureux sachets de lait. Comme dans les années 60/70. Des années durant lesquelles l’Algérie était déjà un Etat fort, moderne et démocratique. Selon El Moudjahidde l’époque, bien sûr. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.

 

Par Hakim Laâlam,Le Soir D'Algerie

 

Il faut bien que

.... boutef fasse comme son maitre

.... et c'est pas fini

.... bientot ca sera la revolution agraire

.... et le parti unique

.... on va bien se marrer

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...