Jump to content

Bras de fer Congress VS Bush


Recommended Posts

mercredi 28 mars 2007, mis à jour à 09:17

 

Le Sénat US prône un objectif de retrait d'Irak d'ici mars 2008

Reuters

Le Sénat des Etats-Unis s'est prononcé mardi en faveur d'un objectif de retrait des troupes de combat américaines d'Irak à la date du 31 mars 2008, vote qui risque de précipiter une épreuve de force entre le Congrès démocrate et le président républicain George Bush sur la question irakienne.

 

Le Sénat a rejeté par 50 voix contre 48 un amendement qui aurait supprimé cet objectif de la loi de financement pour les guerres en Irak et en Afghanistan.

 

Le vote de cette loi de financement doit avoir lieu cette semaine au Sénat.

 

"Le président est déçu que le Sénat persévère dans cette voie avec une proposition à laquelle il opposera son veto et qui n'a aucune chance de devenir loi", a réagi la Maison blanche, en faisant état de "signes encourageants" en Irak récemment.

 

Les démocrates ont cependant fait part de leur détermination à poursuivre le bras de fer avec Bush.

 

"Cette guerre ne mérite pas qu'on verse la moindre goutte supplémentaire de sang américain", a déclaré le chef de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, pour défendre l'inclusion d'un calendrier de retrait dans la loi de financement.

 

Il a par la suite répliqué à la menace de veto présidentiel: "Nous aurions espéré que le président comprenne à quel point nous sommes sérieux, à quel point le peuple américain l'est, et que, au lieu de formuler toutes ses menaces, nous puissions travailler avec lui (sur la recherche d'un compromis)."

 

448 MILLIARDS DE DOLLARS POUR LA GUERRE

 

Ce vote du Sénat intervient quatre jours après l'adoption par la Chambre des représentants, elle aussi à majorité démocrate, de sa propre version de loi de financement. Les représentants ont pour leur part inclus une date-butoir, et non un objectif, pour le retrait des troupes américaines, fixée au 1er septembre 2008.

 

Dans la version du Sénat, l'armée américaine commencerait son retrait dès 2007 avec l'objectif, et non l'obligation, de l'achever d'ici le 31 mars 2008.

 

Ce vote du Sénat constitue une victoire pour les démocrates, qui n'étaient pas parvenus récemment à faire adopter par la chambre haute du Congrès une résolution non-contraignante en faveur d'un retrait militaire d'Irak.

 

Deux républicains ont cette fois joint leurs voix à celles démocrates.

 

Une fois que le Sénat aura adopté sa version de la loi de financement, des négociateurs des deux chambres du Congrès tenteront de parvenir à un compromis, qui devrait inclure un calendrier de retrait.

 

Le texte sera ensuite transmis à la Maison blanche et George Bush a d'ores et déjà annoncé qu'il opposerait son veto.

 

Dans un tel cas, les démocrates ne semblent pas en mesure de réunir au Congrès la majorité requise pour passer outre à ce veto présidentiel. Les législateurs tenteront alors de rédiger une nouvelle loi de financement. On ignore si les démocrates essaieront alors d'inclure à nouveau un calendrier de retrait d'Irak sous une nouvelle formulation.

 

Le sénateur démocrate Robert Byrd a souligné que, lorsque cette nouvelle loi sera adoptée, le Congrès aura accepté de débloquer la somme totale de 448 milliards de dollars pour la guerre en Irak depuis le début de l'intervention américaine en mars 2003.

 

 

 

source l'express.fr

Link to post
Share on other sites
Le Sénat US prône un objectif de retrait d'Irak d'ici mars 2008

 

Merci Pluton pour cet article,

Personnellement, je ne me réjouis pas trop de cette information qui se veut annonciatrice que de l'éventualité d'une Décision portant sur le commencement de retrait des troupes US,

 

je pense, que nous avons eu ce genre d'expérience avec plus d'une résolution portant notamment sur le nombre d'effectifs, ensuite sur le retrait des troupes conséquemment à la tenue des élections en Irak, en dépit de quoi elles ont encore été maintenues pour de nouveaux prétextes, ensuite, celle portant sur le retrait définitif comme suite à la formation du Gouvernement, mais en vain encore une fois.

 

Et quand l'administratiuon Bush fut à court de prétextes à l'égard du monde, il y eut, comme par magie, le début des affrontements fratricides entre sunnites et chiites irakiens, comme pour justifier encore la présence militaire américaine sensée, tel par scrupules et humanisme, ne quitter par devoir les lieux qu'une fois la paix revenue !

 

Les US modèlent et remodèlent les pretextes et les justificatifs à toutes les horreurs qu'ils produisent tels que le monde moderne n'eusse put connaitre, à commencer par le plus grand crime contre l'humanité commis en toute impunité jusqu'au jour d'ajourd'hui ... Hiroshima !

 

Bref, tant que la Guerre, qu'elle soit "entreprise" en Irak, en afghanistan ou ailleurs, demeure une activité commerciale et rentière bénéficiaire pour les tenants de la maison blanche ou les financiers de la mort, elle trouvera toutes les justifications envisageables pour sa pérénité.

 

la Guerre US leur est l'activité la plus rentable

 

[...]Les démocrates ont cependant fait part de leur détermination à poursuivre le bras de fer avec Bush.

 

"Cette guerre ne mérite pas qu'on verse la moindre goutte supplémentaire de sang américain", a déclaré le chef de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, pour défendre l'inclusion d'un calendrier de retrait dans la loi de financement.

 

Qu'importe que plus de 100.000 irakiens versent leur sang, il ne fait pas le prix, alors que le sang américain constitue un des intrants dans le calcul de l'investissement du projet de guerre, encore que ceci n'est point la parole d'un républicain, mais d'un démocrate, alors que serait-elle ?

 

Il a par la suite répliqué à la menace de veto présidentiel: "Nous aurions espéré que le président comprenne à quel point nous sommes sérieux, à quel point le peuple américain l'est, et que, au lieu de formuler toutes ses menaces, nous puissions travailler avec lui (sur la recherche d'un compromis)."

 

Un compromis sur le partage d'un butin saignant,

 

448 MILLIARDS DE DOLLARS POUR LA GUERRE

 

Le sénateur démocrate Robert Byrd a souligné que, lorsque cette nouvelle loi sera adoptée, le Congrès aura accepté de débloquer la somme totale de 448 milliards de dollars pour la guerre en Irak depuis le début de l'intervention américaine en mars 2003.

 

Nul besoin de commentaire, sauf de souligner que le plus important client de la Maffia américaine, ou du monde pardon, aux commandes de la maison blanche et des institutions les plus importantes sont, depuis la deuxième guerre mondiale, le complexe militaro industriel auquel tout l'argent extroqué au peuple des Etats Unis, par le moyen de la propagande des médias du même clan, coule dans les comptes de entreprises de guerre dont fait partie entre autres, Bush, Carlucci et le Groupe Carlyle, Dick Cheney ..etc

 

 

Extrait du discours de fin de mandat du président Eisenhower, 17 janvier 1961:

 

" Dans les conseils du gouvernement, nous devons prendre garde à l'acquisition d'une influence illégitime, qu'elle soit recherchée ou non, par le complexe militaro-industriel.

Le risque d'un développement désastreux d'un pouvoir usurpé existe et persistera. »

 

.. Hélas ;)

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...