Jump to content

Nacer Meghnine, président de SOS Bab El Oued, placé en détention provisoire


Recommended Posts

Le président de l’association SOS Bab El Oued, Nacer Meghnine, a été placé en détention provisoire ce mardi 20 avril 2021 par le juge d’instruction près le tribunal de Bainem, a annoncé le Comité national pour la Libération des détenus (CNLD).

Nacer Meghnine a été interpellé le vendredi 16 avril 2021 lors de la 113e marche du Hirak. Dans la soirée suivant son arrestation, une perquisition a été effectuée par la police au siège du siège de son association « SOS Bab El Oued » en sa présence, poursuit la même source.

Il avait été arrêté avec plusieurs autres persones, dont Kamel Slimani, placé sous contrôle judiciaire par le même juge d’instruction et Kamel Deriche, Bilal Chache, Karim Athmane et Mourad Khoudja. Ces derniers ont été présentés hier, lundi 19 avril 2021 avant d’être relâchés avec invitation à comparaitre pour le 03 mai.

Un professeur de physique nucléaire à l’USTHB, Mahana Abdesselam, avait également été interpellé mais a été relâché le vendredi. Son téléphone portable a été confisqué et sa présentation reportée à une date ultérieure. Son véhicule a été perquisitionné et fouillé après avoir été relâché, poursuit le CNLD.

SoS Bab El Oued qualifiée d’organisation « criminelle » !

Mardi matin, la DGSN annonce l’arrestation par la police judiciaire de huit personnes, âgées de 26 à 60 ans, qui active au sein « d’une association culturelle non agréée » à Bab El Oued. La DGSN qualifie dans son communiqué cette association de « criminelle », l’accusant d’avoir obtenu un financement « d’une représentation diplomatique d’un grand pays à Alger », sans citer ce « grand pays », qui permettrait à SOS Bab El Oued « d’acquérir des équipements et des appareils technologiques modernes, utilisés pour produire des films et des documents provocateurs ainsi que des publications et des pancartes incitatives durant les marches populaires » du hirak.

Quelques heures plus tard, la DGSN publie des images identiques à celles diffusées lors des saisies de drogues, d’armes blanches ou d’autres objets interdits. Des imprimantes, des scanners, des appareils photos ainsi qu’une liasse de pancartes sont déposées sur une table, derrière laquelle cinq personnes, menottées, sont debout, de dos.

La mise en détention provisoire de Nacer Meghnine et le communiqué de la DGSN, qualifiant SOS Bab El Oued « d’organisation criminelle » suscite l’indignation, la colère de plusieurs citoyens qui ont côtoyé, qui connaissent ou qui ont collaboré avec cette association, créée au lendemain des inondations de Bab El Oued, en 2001.

« A l’origine de la création de l’association, fallait faire des choix, à la fin des années 1990. Fallait s’impliquer. Nous n’avions aucune expérience dans le mouvement associatif. Nous avions deux choix, sauver la république ou partir. Nous n’étions pas des héros. Avec nos amis français, les gauchistes en France, la Fédération des moudjahidine nous ont conseillé de nous structurer », expliquait Nacer Meghnine dans un documentaire. « L’amour de la patrie, on vous l’offre pas sur un plat en argent. on est né avec. On l’a ou on l’a pas », rajoute-t-il.

 

Plusieurs témoignent des activités qui y ont été organisées ou hébergées. Cours de langues, cours de musique, cours de soutien scolaire, spectacles de théâtre, sorties culturelles, éducation citoyenne ou encore des ateliers pédagogiques, évoque-t-on. L’association a également tourné une multitude de films, cout-métrages et autres productions.

A l’occasion du 50e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, un film documentaire «L’Algérie des histoires» a déjà été réalisé par les jeunes de l’association avec les matériels acquis par l’association grâce à la contribution de l’ambassade de la République tchèque.

Sos Bab El Oued avait des moyens limités, selon des articles de presse. Ils ne percevaient aucune aide, financière ou humaine de la part des autorités publiques. C’est grâce à des programmes de soutien étrangers que l’association s’offrait son local ainsi que le matériel utilisé dans le cadre de ses activités.

C’est d’ailleurs à travers ces programmes que des cours, ateliers ou rencontres avec des professionnels de plusieurs domaines culturels étrangers étaient organisés. Ni SOS Bab EL Oued ni les ambassades ou associations ne le cachaient.

24HDZ
20-04-2020

Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Le pouvoir illégitime essaie par tous les moyens de mettre fin au Hirak !

Acharnement sans précédent contre une association, connue pour son travail de proximité dans le quartier difficile de Bab El-Oued, depuis plus de 30 ans

Son président Nacer Meghnine est un vrai patriote qui a sacrifié sa vie pour aider les jeunes et les prémunir du terrorisme islamiste dans les années 90. Voir le reportage ci-dessus sur l'association "SOS Bab El-Oued"

Depuis quand filmer le Hirak ou distribuer des pancartes est un délit ? Ca frise le ridicule ! 🙁

spacer.png

Edited by shadok
Link to post
Share on other sites

C'est dans les news.. 

L'association aurait perçue 130 millions de centimes de la part de l'ambassadeur de France.. sans compter d'autres sponsors aux dessins inavoués !

L'argent aurait servi à soudoyer les haragas et leur soutirer des témoignages à couper le souffle..  

 

En gros termes, l'association a outrepassé la loi..

tekh'lat w teh'rak n'est pas du ressort d'une association humanitaire.. 

Ses activités sur les réseaux sociaux et dans les quartiers algérois sont tout bêtement du militantisme commercial.. 

Mais bon.. tout a une fin !

Game Over pour SOS machin.. 

Le terme Bab el Oued n’impressionne plus personne.. 

 

Mdrr.. 

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 une heure, Capo said:

 

Le terme Bab el Oued n’impressionne plus personne.. 

Mdrr.. 

Pas plus que les termes "Président de la République", "Général machin-truc", etc. 

Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bof ! Ce n’est pas étonnant la réaction de certains sbires du pouvoir, membres des pseudos associations de la société civile chargées de recruter des candidats associatifs aux prochaines législatives. Ils justifient toutes les exactions du pouvoir contre le Hirak 🙂

Si nous devons criminaliser un financement d'un pays étranger au profit d'une association culturelle Algérienne, il faudrait commencer par ces institutions officielles qui bénéficient régulièrement de ces financements ou de ces aides des pays étrangers. Comme le ministère de la Santé qui a bénéficié des aides de l'Ambassade de Suisse ou de la Justice (École Supérieur de la Magistrature) auprès de l'UE

Comme le dit l’article ci-dessus, SOS Bab El Oued avait des moyens limités. Elle survivait grâce à des programmes de soutien étrangers pour achetés du matériel utilisé dans le cadre de ses activités.

La question qui se pose : pourquoi l’association SOS Bab El-Oued n'a pas été accusée de financements étrangers avant le Hirak ? L’association existe depuis plus de 30 ans. SOS Bab El-Oued aurait même reçu des aides de l’ambassade de la République Tchèque pour produire un film documentaire à l’occasion du 50e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie

Le plus graves dans cette affaire est le communiqué de la DGSN qui traite les militants associatifs d'une bande criminelle. Y'a-t-il une saisine de la justice et un jugement pour traiter les membres de l'association SOS Bab El Oued d'une bande de criminelle financée par une Ambassade ?

Les avocats de la défense réfutent les accusations de la DGSN, et dénoncent un dérapage informatif. La défense des détenus, constituée de Abderahmane Saleh, Zoubida Assoul, Meriem Chekirine, et Mohamed Tahar Boughaba, a publié un démenti :

210421115405991422.jpg

 

Edited by shadok
Link to post
Share on other sites

La partie est terminée j'ai dit.. 

Le BRI a fait son boulot !.. 

Il faut trouver autre chose.. 

 

Une association suspecte, tu lui sèches sa source de financement.. elle est finie !

Idem pour ce qu'il s'agit de soudoyer les centaines de supporteurs paumés du MCA chaque vendredi, lors du pseudo Hirak !

La présidence du MCA vient de changer de main.. lol

Le club algérois va subir un grand nettoyage.. 

A noter que le MCA était le seul club algérois susceptible d'être manipulé par une frange déshonorable du système ;

L'USMA, le CRB et El Harrach, Dieu Merci, ne mangent pas de ce pain.. lol

 

Je dis cela, je dis rien.. 

Game Over !

Tout a une fin.. 

 

saha ftourkoum.. 

 

 

 

Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Le chauvinisme footballistique 😂

Il est clair que le pouvoir mène une guerre contre les Hirakistes de Bab El-Oued (Echouhada), un quartier qui est au cœur du Hirak à Alger. Il y a quelques semaines, c’était l’arrestation des activistes populaires (Mohamed Tajadit et ses amis) qui dérangent énormément le pouvoir avec leur travail de mobilisation des jeunes dans les quartiers populaires.  Aujourd’hui, le pouvoir s’attaque à une association citoyenne « SOS Bab El-Oued » qui encadre et aide le Hirak

Il n’y aucun délit à distribuer des pancartes aux manifestants. Il faut rappeler que le Pr Mahana Abdesselam, professeur de physique nucléaire à l’USTHB et membre du CNLD, a été arrêté lui aussi le vendredi passé car il distribuait des pancartes revendiquant la libération des détenus. Dans la Nouvelle Algérie, distribuer et brandir des pancartes est considéré comme un acte criminel !

Il n’y aucun délit également à filmer et poster les marches du Hirak. Les images du raz de marée des manifestants venus chaque vendredi de Bab El-Oued à la Grande-Poste dérangent énormément le pouvoir. Les autorités ont placé ces derniers vendredis des camions de la police sur la rampe de la rue Asselah Hocine pour empêcher les manifestants de filmer.

En s’attaquant aux membres de SOSB Bab El-Oued et des youtubeurs du Hirak comme Bilal Nouni, le pouvoir croit remporter la bataille de l’image. Cette bataille est perdue d’avance, elle est en faveur du Hirak. Le pouvoir ne pourra pas empêcher des milliers de citoyens de filmer les marches avec leurs téléphones portables et les poster sur les réseaux sociaux

Enfin, le pouvoir se tire une balle dans le pied. L’arrestation des membres de SOS Bab El Oued ne fera que renforcer le Hirak. Elle va persuader les démocrates qui ont quitté le Hirak à cause du faux prétexte des islamistes de Rachad de revenir participer aux marches

Ce vendredi 114 la mobilisation sera grande à Alger. Les cris des jeunes de Casbah / Bab El-Oued feront trembler le pouvoir et ses sbires 😀

 

Edited by shadok
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Réaction d'un habitant de Bab El-Oued qui a tout compris des manœuvres du pouvoir

Si SOS Bab El-Oued avait soutenu les élections, elle serait considérée comme un acteur de la société civile. Mais le fait qu'elle a soutenu le Hirak populaire, elle est devient criminelle !

Bravo aux hommes libres !

 

Edited by shadok
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...