Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
koceyla

L'urgence d'un Hirak sanitaire !

Recommended Posts

Posted (edited)

il faut que les personnalités du hirak ,les activistes,les youtubers ,les militants democrates , les intellectuels ,les artistes ,tous les algeriens  conscients des risques sanitaires que vit le pays imposent par tous les moyens un changement radical du mode de revendication -le vendredi ne doit plus etres synonyme d'occupation des rues .Les algeriens doivent continuer la contestation sous d'autres formes -le hirak doit survivre a la crise sanitaire et il ne survivra que si la population n'est pas mise en danger par un ennemi invisible et meurtrier ...n'ecoutez pas les rumeurs , le virus corona n'a pas ete envoyé dans les rues pour mettre fin au hirak  par l issaaba ,qu'ils le voudraient ils n'en auraient pas les capacités - a part deverser des barils de pisse de chamelle , des detritus ou voler de l'argent  , le reste ils ne maitrisent pas ...le peuple doit se preserver  et preserver le pays d'une crise sanitaire majeure  qui sera accentuée par 30 ans d'absence de politique de la santé ...l'algerie n'est pas l italie ,ni la france et encore moins la chine ou la suisse ,nous ne disposons pas des moyens de contrer une vague majeure de contaminés et la seule defense contre ce virus c'est de suivre les recommandations a la lettre des gvts occidentaux qui malgré les moyens dont ils disposent et leur savoir sont mis a genoux par cette pandémie...

le hirak "sanitaire" doit debuter des ce vendredi -les algeriens doivent se cloitrer chez eux ,eviter tous les rassemblements, eviter de se rendre dans les mosquées ,prendre des mesures d'hygiene et participer a sensibiliser l'ensemble de la population par les medias sociaux sur ce qu'on appelle  en europe les mesures de distanciation sociales ...il est urgent d'inventer un autre hirak pour qu'il ne devienne pas la cause d'une tragédie sanitaire involontaire.

 

Edited by koceyla

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non les algériens disent que le virus n'existe pas et non pas que le gouvernement l'a créé, certains savent que c'est sérieux.

Désolée mais ce n'est pas le modèle européen qu'il faut suivre ! On a de bons exemples avec cuba, le vénézuela, la chine qui a construit un hopital en 10 jours et a réussi à inverser la contagion ! En france un masque à 14 euros ! Une boite de masques normaux à plus de 100  euros ! Alors que le brésil, cuba etc. mettent à disposition du peuple la vitamine C, des anti viraux ies masques à des prix dérisoires pour endiguer la maladie et l'éliminer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà j'ai trouvé il faut suivre la corée, en deux semaines elle a stoppé l'épidémie, tout le monde a été obligé de porter des masques et partout ! La France un masque à 14 euros, la blague !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coronavirus : en Algérie, le "Hirak" suspend ses manifestations

754partages

Publié le : 18/03/2020 - 01:08Modifié le : 18/03/2020 - 01:08

Désinfection d'une gare à Alger, le 17 mars 2020.
Désinfection d'une gare à Alger, le 17 mars 2020. 
 

Le mouvement contestataire "Hirak" en Algérie a été contraint, mardi, de suspendre ses manifestations à cause de la pandémie de Covid-19. Le virus a tué au moins cinq personnes dans la pays, selon le dernier bilan officiel.

Face à la propagation du nouveau coronavirus en Algérie, les autorités ont interdit, mardi 17 mars, les manifestations du "Hirak", mouvement de contestation inédit du régime, déclenché le 22 février 2019. Le dernier bilan officiel fait état de cinq décès et de 60 personnes contaminées dans le pays.

"L'épidémie qui se propage est une question sécuritaire et sanitaire nationale, qui impose une restriction de certaines libertés, temporairement", a déclaré le président Abdelmadjid Tebboune dans un discours télévisé, en annonçant l'interdiction des rassemblements et des marches "quelles qu'en soient leurs formes et nature".

Vendredi 13 mars, les manifestants du "Hirak" bravaient par milliers la menace du virus à Alger et en province. Et le lendemain, quelques centaines d'irréductibles avaient été violemment dispersés par la police dans la capitale.

 

"Sagesse"

Toutefois, plusieurs figures du soulèvement pacifique exhortaient publiquement ces derniers jours à suspendre les marches hebdomadaires, tant que sévirait la pandémie. "La sagesse nécessite la suspension temporaire des marches afin de préserver la santé publique. C'est le meilleur moyen de préserver le 'Hirak', tout en réfléchissant collectivement aux alternatives", a plaidé Mustapha Bouchachi, un avocat écouté, sur Facebook.

Chez les opposants au pouvoir, on en appelle aussi à "la responsabilité de tous pour faire prévaloir la santé des Algériens", comme l'a demandé Mohcine Belabess, président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Ce dernier a décidé de renoncer temporairement aux marches du "Hirak" tandis que le Front des Forces socialistes (FFS) souhaite "poursuivre la révolution sous d’autres formes".

"En Révolution, la raison prime sur la passion. Pour vivre libre, il faut être vivant", a renchéri Saïd Sadi, un autre opposant. Un avis que partage l'ex-ministre et diplomate Abdelaziz Rahabi. "La suspension temporaire des marches, en raison des risques sanitaires, s'impose comme un devoir national et préserve notre droit à manifester librement pour une Algérie plus juste et plus forte", a-t-il estimé sur Twitter.

 

#Algérie vit un état d’urgence sanitaire non déclaré . La suspension temporaire des marches, en raison des risques sanitaires, s'impose comme un devoir national et préserve notre droit à manifester librement pour une Algérie plus juste et plus forte .

 
 
 
 

#Restez_chez_vous

Résultat : dans un communiqué commun, plusieurs associations étudiantes ont dit suspendre leur participation aux marches hebdomadaires du mardi et du vendredi, jusqu'à présent le seul thermomètre de la protestation populaire, afin de ne pas "porter la responsabilité de la propagation de la maladie".

Des médias favorables à la contestation ont opté pour une démarche similaire.

Le site d'information Interlignes a interrompu sa couverture du "Hirak" pour des raisons de sécurité, tout comme le journaliste Khaled Drareni, arrêté à plusieurs reprises. "Je suspends ma couverture pour le bien de tous. Nous reviendrons plus forts qu'avant", a-t-il promis sur Twitter.

Le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid n'a pas manqué lui d'en appeler au "bon sens patriotique" et averti que "scientifiquement, il est très dangereux de poursuivre le Hirak".

Sur Twitter, le mot-clé #Restez_chez_vous incite les Algériens au confinement volontaire, y compris les "Hirakistes". Les Algériens ne manquent pas d'idées pour remplacer les manifestations : participer virtuellement au "Hirak" sur Internet ou protester depuis le balcon des immeubles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors que plusieurs pays européens voient leur nombre de cas de Covid-19 grimper en flèche, deux pays asiatiques, la Corée du Sud et Taïwan, ont réussi à ralentir la progression de l'épidémie sur leur territoire. Entre réactivité et dépistage massif, voici quelques-unes des stratégies employées et qui ont changé la donne.

Pour la première fois depuis le début de l'épidémie de Covid-19, la Chine n'a recensé aucun nouveau cas local, selon une annonce faite le jeudi 19 mars 2020. La guerre contre le coronavirus ne se déroule plus en Chine mais en Europe. L'Italie déplore presque autant de morts que dans le pays qui a vu émerger l'épidémie. En France, 9.043 cas sont avérés pour 148 morts, au 18 mars 2020, alors que des mesures de confinement sont appliquées depuis mardi 17 mars.

Dans cette crise sanitaire mondiale, deux pays tirent leur épingle du jeu par leur gestion de l'épidémie : la Corée du Sud et Taïwan. Focus (non exhaustif) sur les stratégies employées par ces deux pays, pourtant proches géographiquement de la Chine, qui ont réussi à ralentir la progression du Covid-19.

L’ultra réactivité taïwanaise face au coronavirus

Dès les premières rumeurs de la propagation d'une pneumopathie inconnue en Chine, Taïwan qui n'est qu'à 200 kilomètres des côtes chinoises, a réagi rapidement grâce au National Health Command Center (NHCC) créé après l'épidémie de SRAS.

En 2003, l'arrivée du SRAS à Taïwan avait particulièrement marqué la population. À l'issue de l'épidémie, le pays comptait 346 cas et 37 morts. Pour ne pas revivre cette situation, le gouvernement a créé un plan robuste de gestion des épidémies qui a porté ses fruits aujourd'hui.

Dès le 20 janvier 2020, les autorités taïwanaises ont filtré les personnes en provenance de Wuhan dans les aéroports. Peu de temps après, le ministre de la Santé taïwanais conseille à la population de se confiner. Les entreprises qui fabriquent des masques augmentent leur production pour faire face à la demande. Une centaine d'autres mesures dans les domaines de la santé, de l'économie et de la communication ont été prises.

Au 19 mars 2020, Taïwan, où vivent 23 millions de personnes, ne compte que 108 cas de Covid-19 et un seul décès.

 
  •  
  •  
  •  
Dès le début de l'épidémie de Covid-19, l'aéroport de Taïwan a exigé un formulaire de santé pour les voyageurs. Ici, des contrôles à l'aéroport de Taipei. © CNA

Dès le début de l'épidémie de Covid-19, l'aéroport de Taïwan a exigé un formulaire de santé pour les voyageurs. Ici, des contrôles à l'aéroport de Taipei. © CNA 

Le dépistage massif coréen grâce au drive

Le scénario coréen est différent puisque le pays du matin calme pointait à la deuxième place des pays les plus touchés par le coronavirus, il y a quelques semaines. Les cas de Covid-19 sont pour la plupart liés à un rassemblement religieux à Daegu dans le sud du pays.

Depuis la découverte de ce foyer, la Corée du Sud a dépisté près de 270.000 personnes au total, grâce à 43 « drives » de dépistage éparpillés aux quatre coins du pays. Le personnel médical réalise des écouvillonnages aux gens qui restent dans leur voiture pour éviter tout contact rapproché. Le pays a la capacité de réaliser près de 15.000 tests de dépistage quotidien.

Le dépistage massif semble être une des clés du contrôle réussi de l'épidémie de Covid-19 en Corée du Sud puisque depuis plusieurs jours le pays décompte moins de cent cas par jour. Aujourd'hui, la France l'a dépassé en nombre de cas avérés et de décès.

Mais il y a une autre mesure, plus sensible, prise par les deux pays : le suivi de la population à travers leur smartphone.

 
  •  
  •  
  •  
Un des drives mis en place par la Corée du Sud pour faciliter le dépistage de la population. © Kim Kyung-Hoon, Reuters

Un des drives mis en place par la Corée du Sud pour faciliter le dépistage de la population. © Kim Kyung-Hoon, Reuters 

L’utilisation des données personnelles pour suivre les malades

Le confinement de la population est aussi une mesure indispensable pour juguler une épidémie, appliquée dans la plupart des pays touchés, mais à des degrés différents. En France, sortir de chez soi est interdit à part dans certaines situations comme faire des courses, se rendre à un rendez-vous médical par exemple. Un déplacement non justifié par une dérogation écrite vous coûtera 135 euros.

À Séoul, briser la quarantaine est puni d'une amende de 2.500 dollars (environ 2.300 euros). Et le gouvernement veille au grain. Les personnes en quarantaine sont contactées deux fois par jour pour suivre leur état. De plus, le gouvernement suit à la trace les infectés par leur téléphone et leur carte bancaire et informe les personnes alentour de la présence d'un malade.

À Taïwan, les personnes revenant d'une zone contaminée sont confinées à la maison et leurs déplacements sont suivis via leur smartphone pour s'assurer qu'elles ne quittent pas leur domicile.

Des mesures intrusives qu'on imagine difficilement applicables en France. Quant aux autres décisions prises par Taïwan et la Corée du Sud, elles peuvent servir d'exemple mais il semble qu'il soit déjà trop tard pour les appliquer dans l'hexagone et que l'épidémie de Covid-19 suive le même chemin.https://www.futura-sciences.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

793 deces en italie en une seule journee  aujourd hui voila le bilan ...une veritable calamité ,on comprend pas ce qui se passe en italie ...le confinement n a pas ete fait correctement ,ils ont commencé par la region nord et il y a eu un exode vers les autres regions avant l'application donc le mal s'est propagé ...il faut eviter cela en algerie , pour moi tout doit etre stoppé des demain avec declaration de l'etat d'urgence sanitaire et l'armee pour l'appliquer ...ça devient extrement urgent ,il faut faire cela avant la barre des 50 morts pour inflechir la courbe comme a wuhan , parce que la courbe de la mortalité est exponentielle -ca veut dire que le nombre de morts double tous les 2/3 jours - en italie ca va encore plus vite -il faut eviter la situation italienne ,on sera submergé,ce sera une catastrophe  ...les medecins algeriens et les services sanitaires ne font pas assez de bruit .Il faut se reveiller  maintenant et confiner tout le monde -  mettre une amende  de 10000 dinars a tout contrevenant  et une peine de prison...surtout ne pas faire l'erreur de jouer avec le confinement ,il faut etre radical .plus aucun algerien ne doit changer de region ,plus aucun deplacement -ceux qui sont dans une autre wilaya doivent etre mis en quarantaine lors d'un rapatriement ou testés avant de les liberer .

 

Coronavirus dans le monde : nouveau record avec 793 décès en Italie, la situation en Chine, Espagne, USA, Maroc...

 
La Rédaction, Mis à jour le 21/03/20 18:25
 
  •  
  •  
  •  

Coronavirus dans le monde : nouveau record avec 793 décès en Italie, la situation en Chine, Espagne, USA, Maroc...CARTE CORONAVIRUS. Samedi 21 mars, l'Italie a enregistré un nouveau record avec 793 nouveaux morts en 24 heures. La veille, le pays avait déjà compté 627 décès en un jour. Au total, 4 825 personnes sont mortes en Italie. D'après l'AFP, plus de 12 000 personnes sont mortes dans le monde.

Edited by koceyla

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut tester et confiner les positifs et les soigner comme pour les pays asiatiques où cela a très bien marché. On ne sait pas où en est l'Algérie à ce niveau, a-t-on acheté les tests, les médicaments ? Peut-être confiner en attendant l'arrivée des Chinois et autres travailleurs et personnes qui ont des cervelles.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’image contient peut-être : plein air, texte qui dit ’TEBBOUNE; NOUS DISPOSONS DE 2500 LITS.’

un conseil #restezchezvous  il n'y a rien d'autre a faire .Pour les arabo musulmans un lit d'hopital c'est ça !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les arabo musulmans possèdent des dispensaires des polycliniques des cliniques privées qu'ils doivent absolument mettre au service de cette épidémie, au lieu de faire la grève et de dormir comme des loirs, il aurait été plus intelligent de préparer les hôpitaux, nettoyage et cie. Ahh ces amazighs !

Share this post


Link to post
Share on other sites

201 cas 17 deces  62 cas supplementaires declarés ce jour -quasiment toutes les wilayas sont touchées.

le corona virus en france sans confinement  se distribuaient d'apres une suite mathematique -un contaminé contamine 3 personnes minimum et ainsi de suite -en algerie cela doit etre plus peut etre 4/5 car il n'y a pas encore de prise de conscience -il y a encore des fetes de mariage en plein corona  et les jeunes ne veulent pas prendre conscience du danger.

les chiffres vont s'affoler dans les prochains jours -on est passé au stade 3 et maintenant le gvt change de discours de situation "sous controle" on passe a "on s'attend au pire " selon A. benbouzid ,ministre de la santé... a 1h du matin de nouvelles mesures entre en vigueur  , fermeture cafés /restaurants  , interruption des transports mais pas de confinement encore , decision qui revient au president .

le positif  c'est que nous sommes encore sous la barre des 50morts , chiffre apres lequel la courbe devient exponentielle.le confinement s'est mis en place dans certaines regions ou quartiers grace aux alertes sur le net -la fermeture des mosquées et  celle des ecoles ont ete actés bien avant les 50 morts .on a identifié des foyers car les contaminés viennent de l'etranger et on a pas beaucoup de touristes en chine.

si on confine mieux la population,on devrait freiner la circulation de ce machin , de toute façon on est pas plus intelligent que les allemands ou les français  ou le milliard de personnes qui sont deja confinées a travers le monde.

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...