Jump to content

l’OTAN sur le territoire national, Niet.


Recommended Posts

Contrairement au Maroc où une méga-base militaire est en construction, le sol algérien devra rester hors de portée du matériel de guerre et des troupes de l’OTAN.

 

Après les USA, dans le cadre du dispositif Africom, c’est au tour de l’organisation atlantiste d’essuyer une rebuffade. Diplomatique. Le général d’armée, Raymond Hénault, président du Comité militaire de l’Alliance atlantique qui vient d’achever une visite officielle en Algérie jeudi dernier, a dû se rendre à l’évidence que l’Algérie n’est pas disposée à offrir son territoire pour l’installation de bases militaires. Le niet exprimé récemment par son ministre des Affaires étrangères, Mohamed Bedjaoui, par rapport à cette perspective, est ainsi loin d’être une simple déclaration de circonstance destinée à la consommation interne. Elle traduit plutôt une tendance lourde et une option stratégique en Algérie qui exclut catégoriquement l’installation de bases militaires sur son territoire quand bien même la proposition est emballée dans la lutte antiterroriste. « Cela nous a permis de nous informer sur les inquiétudes et les objectifs des Algériens, d’un point de vue militaire et politique, dans le cadre de ce dialogue. » Voilà qui confirme l’objet de l’ordre de mission du général Raymond Hénault à Alger, à savoir tenter d’obtenir un feu vert du moins une explication des autorités algériennes concernant leur refus d’une présence militaire de l’OTAN chez elle. En désespoir de cause, Raymond Hénault a concédé que son organisation « est consciente du désir de ce pays (l’Algérie) quant à sa souveraineté, comme cela a été soulevé très clairement ». L’arrivée en Algérie de cet émissaire de l’OTAN, enrobée officiellement dans la formule « passe- partout » du dialogue méditerranéen, n’a tout de même pas fait plier les autorités algériennes à céder sur cette question stratégique, considérée à juste titre d’ailleurs comme une affaire de souveraineté nationale. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé, puisque le général Raymond Hénault a fait le tour des décideurs politiques et militaires algériens dans l’espoir d’obtenir ce pourquoi il était venu. Il a en effet eu des tête-à-tête successivement avec le chef du gouvernement et le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, ainsi qu’avec les responsables militaires dont le chef d’état-major, Gaïd Salah. Mais manifestement, le négociateur de l’OTAN a eu la réponse de la part de ses différents interlocuteurs parmi les responsables algériens.

 

Pays pivot, mais souverain...

 

Intraitable sur le dossier des bases militaires, l’Algérie n’en reste pas moins un allié et un partenaire incontournable de l’OTAN dans la Méditerranée et la sous-région sahélo-saharienne. C’est un peu la quintessence du discours qu’a tenu Raymond Hénault, qui a insisté sur la « poursuite de l’importante relation qui lie l’Algérie et l’OTAN dans le cadre du dialogue méditerranéen ». Et pour cause, l’Alliance atlantique considère l’Algérie comme un pays pivot de la région, notamment dans la lutte contre le terrorisme. Le général Raymond n’a pas manqué du reste de souligner « le leadership que le pays a su démontrer », ajoutant que l’Algérie est l’un des pays « les plus actifs » dans le dialogue méditerranéen. Sur ce plan, l’émissaire de l’OTAN a reconnu jeudi dans une conférence de presse que l’Algérie « participe activement » dans les programmes de l’Alliance nord atlantique, notamment dans le programme Endavour de lutte antiterroriste. Et à défaut d’obtenir une présence militaire sur le sol algérien, l’OTAN ne s’empêche pas de « travailler étroitement avec l’Algérie pour améliorer l’échange d’informations et de renseignements ». Autant l’Algérie est dans son bon droit de refuser l’établissement de bases miliaires, autant l’organisation a tout à gagner à poursuivre ce partenariat. « Il y a beaucoup d’avantages pour l’OTAN à poursuivre cette collaboration avec l’Algérie, car sa lutte contre le terrorisme est reconnue au niveau mondial », a commenté M. Raymond. Il en veut d’autant plus que l’Algérie possède « des capacités et des connaissances opérationnelles qui peuvent aider tous les pays de l’OTAN, y compris ceux du dialogue méditerranéen à mieux faire face aux défis du terrorisme ». C’est justement le défi partagé par les six pays sud-méditerranéens qui font partie de ce dialogue que sont l’Egypte, Israël, la Mauritanie, le Maroc, la Tunisie (février 1995) et la Jordanie (novembre 1995) avant qu’ils ne soient rejoints en 1994 par l’Algérie. A rappeler que le secrétaire général de l’OTAN, Jaap de hoop Scheffer, a effectué en novembre 2005 une visite en Algérie, qualifiée alors « d’historique ». De son côté, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, s’est rendu le 20 décembre 2001 au QG de l’organisation de l’Alliance atlantique à Bruxelles.

 

Hassan Moali

source El Watan.

10 mars 2007

Link to post
Share on other sites
Faqou !!!! ha ha ha !!!!

 

 

mais Mr Zombretto, faqou de quoi ???

 

si un jour, par malheur, l'Algérie se retrouvera en face des états unis, sachez une chose que moi, je serai dans le camps des miens, en ce qui vous concerne, ça ne concerne que vous et votre conscience.

 

plutoniquement.

Link to post
Share on other sites
mais Mr Zombretto, faqou de quoi ???

 

si un jour, par malheur, l'Algérie se retrouvera en face des états unis, sachez une chose que moi, je serai dans le camps des miens, en ce qui vous concerne, ça ne concerne que vous et votre conscience.

 

plutoniquement.

 

Tu vois

... je ne vis pas en Algerie

... et je ne suis pas issu

... d'une famille de watanis

... mon pere etant plutot

... un affairiste et je fais comme lui

... et quand il m'arrive de l'accompagner a Oran

... j'entends des anciens moudjahidines

... des vrais selon lui, lui raconter leurs deboires

... et lui racontant comment des faux moudjahidines

... ont profite du piston pour s'enrichir

... et je doute fort que les enfants de ces gens

... recommencerai ce qu'ont fait leurs parents

... quant a mon pere et moi, Americains ou Chinois

... l'essentiel c'est le bizness

Link to post
Share on other sites
Tu vois

... je ne vis pas en Algerie

... et je ne suis pas issu

... d'une famille de watanis

... mon pere etant plutot

... un affairiste et je fais comme lui

... et quand il m'arrive de l'accompagner a Oran

... j'entends des anciens moudjahidines

... des vrais selon lui, lui raconter leurs deboires

... et lui racontant comment des faux moudjahidines

... ont profite du piston pour s'enrichir

... et je doute fort que les enfants de ces gens

... recommencerai ce qu'ont fait leurs parents

... quant a mon pere et moi, Americains ou Chinois

... l'essentiel c'est le bizness

 

Dans ma vie de tous les jours, je suis dans les affaires, comme votre père, et en faisant des affaires, on s'attache plus à notre terre, et on explore le pays de nos grands pères, et on apprend à les aimer, et on apprend à s'attacher encore plus à eux, et à notre histoire.

mais moi par contre, je ne travaille pas par amour de l'argent, mais par ce que je pense que le travail est une forme de passion, celle de dieu comme est la prière et le jeûne, et quand on aime quelqu'un, on lui offre le meilleur de soi même, ce qui alimente encore plus cette passion et fait naître d'elle la compétence. je ne bosse pas pour X ou pour Y. et je ne m'inquiète du sort du monde après que je ne serai plus vivant, mais je m'inquiète déja de mon heure du jugement, et ce que je peux faire comme argent ici, ne peut m'être utile ce jour là. alors si vous avez compris ce que j'ai dit, vous pouvez dire faqou oui, sinon, dites mazalhoum ghafline.

 

après tout, comme je vous ai dit, c'est une affaire de conscience.

 

plutoniquement.

 

plutoniquement.

Link to post
Share on other sites
Dans ma vie de tous les jours, je suis dans les affaires, comme votre père, et en faisant des affaires, on s'attache plus à notre terre, et on explore le pays de nos grands pères, et on apprend à les aimer, et on apprend à s'attacher encore plus à eux, et à notre histoire.

mais moi par contre, je ne travaille pas par amour de l'argent, mais par ce que je pense que le travail est une forme de passion, celle de dieu comme est la prière et le jeûne, et quand on aime quelqu'un, on lui offre le meilleur soi même, ce qui alimente encore plus cette passion et fait naître d'elle la compétence. je ne bosse pas pour X ou pour Y. et je ne m'inquiète du sort du monde après que je ne serai plus vivant, mais je m'inquiète déja de mon heure du jugement, et ce que je peux faire comme argent ici, ne peut m'être utile ce jour là. alors si vous avez compris ce que j'ai dit, vous pouvez dire faqou oui, sinon, dites mazalhoum ghafline.

 

après tout, comme je vous ai dit, c'est une affaire de conscience.

 

plutoniquement.

 

plutoniquement.

 

Faut pas melanger entre

.... ce qui est a Dieu

.... et ce qui aux BTS

Link to post
Share on other sites
Faut pas melanger entre

.... ce qui est a Dieu

.... et ce qui aux BTS

 

Je suis un Algérien. et mon âme appatient à dieu et non pas au BTS. je ne vais pas l'offrir pour les BTS quand il faut, mais à qui elle appartient, ni plus ni moins.

 

ma référence est loin d'être les gens, ma référence c'est ma relation avec mon dieu.

 

plutoniquement.

Link to post
Share on other sites
Je suis un Algérien. et mon âme appatient à dieu et non pas au BTS. je ne vais pas l'offrir pour les BTS quand il faut, mais à qui elle appartient, ni plus ni moins.

 

ma référence est loin d'être les gens, ma référence c'est ma relation avec mon dieu.

 

plutoniquement.

 

 

Et tu veux

.... interdire l'implantation

.... de l'OTAN en Algerie

.... en te referant au watanisme

.... pas a la Religion

.... pour moi le pouvoir en place

.... est tres loin de respecter

.... les preceptes du Saint Coran.

Link to post
Share on other sites
Et tu veux

.... interdire l'implantation

.... de l'OTAN en Algerie

.... en te referant au watanisme

.... pas a la Religion

.... pour moi le pouvoir en place

.... est tres loin de respecter

.... les preceptes du Saint Coran.

 

ne pas aimer l'Etat ne doit pas nous pousser à ne pas aimer notre patrie, ni à ne pas être nationaliste. et ne doit pas nous pousser à ne pas être juste. je salue la décision qu'a pris ce pouvoir que je n'aime pas. et je m'en fous de ses motivations, je peux même dire qu'ils ne veulent pas de l'OTAN en Algérie pour proteger leur Algérie qui la considèrent comme butin de guerre et non pas la propriété d'un peuple. mais ce qui est à cezar est à cezar. ils ont bien agit. et je salue cela. point.

 

plutoniquement.

Link to post
Share on other sites
ne pas aimer l'Etat ne doit pas nous pousser à ne pas aimer notre patrie, ni à ne pas être nationaliste. et ne doit pas nous pousser à ne pas être juste. je salue la décision qu'a pris ce pouvoir que je n'aime pas. et je m'en fous de ses motivations, je peux même dire qu'ils ne veulent pas de l'OTAN en Algérie pour proteger leur Algérie qui la considèrent comme butin de guerre et non pas la propriété d'un peuple. mais ce qui est à cezar est à cezar. ils ont bien agit. et je salue cela. point.

 

plutoniquement.

 

 

On peut voir ca comme ca

.... mais je je ne pense pas

.... que beaucoup d'Oranais

.... seraient partants

Link to post
Share on other sites
On peut voir ca comme ca

.... mais je je ne pense pas

.... que beaucoup d'Oranais

.... seraient partants

 

Tu vois

... je ne vis pas en Algerie

... et je ne suis pas issu

... d'une famille de watanis

... mon pere etant plutot

... un affairiste et je fais comme lui[..]

... quant a mon pere et moi, Americains ou Chinois

... l'essentiel c'est le bizness[/Quote]

 

Permets moi d'en douter Zombretto pour ce qui est du choix des Oranais à manquer de défendre leur pays, je ne vois pas en quoi tu leur extorques leur patriotisme, encore que si cela venait à s'averer, l'Algérie et ses enfants ne saurait se restreindre aux seuls oranais réticents, dont tu parles bien entendu, aux fins d'être présents si le devoir les appelerait.

 

En tout état de cause, Il existe des algériens pour qui aimer et défendre leur pays est prioritaire à toute autre chose que d'y faire des affaires de façon inconditionnelle et au prix de la patrie.

 

Et chacun ses opinions

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Les Algériens l'ont prouvé par le passé mais peut on vraiment attendre un tel effort de la part de cette nouvelle génération qui ne pense qu'a l'Occident et tien sles murs...Bon il est vrai qu'ils ne sont pas tous comme ça mais c'est la majorité donc laissez moi douter de la réelle réaction de certains face à une hypothétique agression américaine!!! J'ai méme lu sur certains forums qu'ils étaient les bien venus!!!:crazy:

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...