Jump to content

Algérie. Deux ans de prison requis contre des porteurs de drapeaux berbères


Recommended Posts

Je trouve que 1 an ferme est bien dur pour un non délit, quel politique aura le courage d'expliquer ce drapeau et de sortir le véritable emblème de la Kabylie, ailleurs chaque région a ses armoiries.

Link to post
Share on other sites

source Monde Afrique.

Algérie : une cagnotte en ligne en soutien aux « détenus du Hirak »

Vingt-huit manifestants arrêtés en possession de drapeaux berbères ont été condamnés à six mois de prison ferme et à une amende de 150 à 225 euros.

Le Monde avec AFP Publié hier à 10h24

Une cagnotte en ligne pour soutenir les familles de la centaine de personnes arrêtées et détenues en lien avec le mouvement populaire de contestation du régime en Algérie recueillait mercredi 13 novembre plusieurs milliers d’euros, 24 heures après son lancement. « Le but de cette collecte », ouverte mardi, « consiste à permettre, dans un premier temps, aux familles des détenus d’opinion de payer les amendes » prononcées par les tribunaux, peut-on lire sur la page qui lui est consacrée sur la plate-forme spécialisée Leetchi. « Ensuite, si la cagnotte dépasse le montant des amendes, elle sera répartie sur les familles privées de ressources à cause de la détention des pères et mères de famille », est-il précisé.

 

Selon le Comité national de libération des détenus (CNLD), association algérienne qui regroupe proches et avocats « des détenus politiques et d’opinion », les « initiateurs de cette cagnotte sont des Algériens en France ». Ces « prisonniers politiques et d’opinion » sont une centaine de manifestants, militants, journalistes ou simples citoyens liés au « Hirak », le mouvement inédit de contestation populaire du régime né le 22 février en Algérie.

« Porteurs de drapeaux amazighs »

Arrêtés depuis juin et majoritairement placés en détention préventive, ils sont pour l’essentiel poursuivis pour avoir arboré un drapeau amazigh (berbère) – interdit depuis ce mois-là par l’armée dans les manifestations hebdomadaires – ou pour des publications sur les réseaux sociaux

Mardi, vingt-huit manifestants arrêtés en possession de drapeaux berbères ont été condamnés à six mois de prison ferme pour « atteinte à l’intégrité du territoire national », chef d’accusation passible de dix ans d’emprisonnement. Ils ont également écopé chacun d’une amende de 20 000 ou 30 000 dinars, soit environ 150 ou 225 euros, sommes importantes dans un pays où le salaire minimum est de 135 euros et le salaire moyen s’établit autour de 300 euros. Mercredi, un autre tribunal algérois a, en revanche, acquitté du même chef d’accusation cinq personnes jugées pour les mêmes faits.

 

Ces différents verdicts sont les premiers prononcés par des tribunaux d’Alger contre des « porteurs de drapeaux amazighs ». Les quelques procès ayant eu lieu en province sur ces mêmes faits se sont soldés par des acquittements.

Le 19 juin, le général Ahmed Gaïd Salah, chef d’état-major de l’armée et homme fort du pays depuis la démission en avril, sous pression de la rue, du président Abdelaziz Bouteflika, a annoncé l’interdiction de « tout autre drapeau que l’emblème national » dans les manifestations. Mais aucun texte ne prohibe le port ou la possession du drapeau amazigh, rappellent les avocats des accusés.

Link to post
Share on other sites

Il est extrement grave de constater une telle disparité dans les decisions judiciaires -c'est cela qui nuit a la cohesion nationale et qui represente une atteinte a l'integrité territoriale -a des années lumieres du geste qui consiste a hisser l'un des symboles de chamel ifriquya ...non seulement on a jamais vu cela ailleurs ,on a jamais autant ridiculiser l'institution judiciaire et la  constitution mais on peut meme se demander si  Alger   n'est pas entrain de se detacher de l'algerie profonde   -Alger est elle entrain de revendiquer  son  independance par des actes ?  devons nous nous inquiter du separatisme kabyle ou algerois ?.

 

"Ces différents verdicts sont les premiers prononcés par des tribunaux d’Alger contre des « porteurs de drapeaux amazighs ». Les quelques procès ayant eu lieu en province sur ces mêmes faits se sont soldés par des acquittements."

 

 

Link to post
Share on other sites

Ils font n'importe quoi, à la limite une amende une garde à vue mais la prison un abus. Il est important d'appeler à la cohésion sociale, il faut expliquer ce drapeau et sa nullité sur le territoire, l'Algérie ne tourne pas rond et l'Algérien hormis courir derrière le bien matériel est peu cultivé et facilement manipulable, où allons-nous, si l'Algérie n'est pas mise entre de mains intellectuelles religieuses et fermes, c'est le mur.

Link to post
Share on other sites

hhh tu veux mettre en garde a vue  tizi ouzou ,bejaia , bouira , setif ,tiaret , ghardaia chlef tebessa , tamenrasset ,adrar  ect mais il va rester qui dehors naima sahli , gaid salah et toi ?...tu veux nous nous infliger les amendes que vous prenez en europe pour port  du voile hhh...mais nous c'est chez nous ,on ne veut pas changer ou coloniser  les gens on veut etre ce que nous sommes .

ce drapeau ,je le vois meme sur le peripherique parisien peint sur la carrosserie des camions  -il fait partie de  milliers de publications sur youtube , facebook , il a ete vu par des milliards de telespectateurs au journal tv ...ce drapeau existe et flottera pour toujours,  l'identité amazigh se l'est appropriée comme les musulmans se sont appropriés le coran ,personne ne le remettra en cause ,c'est une perte de temps .

la solution pour le pays passe par l'alternance au pouvoir ,l'etat de droit , le respect sacré d'une constitution moderne et nord africaine ou toutes les religions  occupent  les batisses qui  ont ete construites pour cela sans interferer dans la gestion du pays quelque soit le culte -l'etat doit etre laic et les fideles doivent financer leur culte ...il n'y a pas d'intellectuels religieux ,ceux que vous appelez  les oulamas ne sont pas des intellectuels selon wikipedia "Un intellectuel est une personne dont l'activité repose sur l'exercice de l'esprit, qui s'engage dans la sphère publique pour faire part de ses analyses, de ses points de vue sur les sujets les plus variés ou pour défendre des valeurs, qui n'assume généralement pas de responsabilité directe dans les affaires pratiques"

si les oulamas changeaient le monde , le monde musulman ne serait pas dependant des savants occidentaux  pour que les fideles ne viennent pas a la mosquée le ventre vide ou abimé physiquement par le cholera.

si nous devons copier quelqu'un c'est les occidentaux pas les arabes pour acceder au meme niveau de vie -qu'il y est une dimension religieuse pacifiée un peu plus qu' en occident pour humaniser la societe ,a defaut d'avoir atteint le stade d'une citoyenneté  de meme echelle , ce serait un simple  paliatif  tout au plus. 

 

 

 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...