Jump to content

Plusieurs journalistes dont Abdou Semmar interpellés à Béjaia


Recommended Posts

[h=1]Alerte: Plusieurs journalistes dont Abdou Semmar interpellés à Béjaia[/h] Par

khaled Bel

-

20 novembre 2018 à 15:23

à Béjaia, a confirmé l’information de l’interpellation des journalistes venus soutenir la manifestation en faveur de la libération de Merzoug Touati. Ce dernier a été arrêté le mois de janvier 2017 suite à la publication d’une interview d’un responsable israélien sur son blogue Hogra. Inculpé pour intelligence avec une puissance étrangère pour nuire aux intérêts de l’Algérie. Il a été condamné à 10 ans de prison ferme puis à 7 ans de prison ferme après cassation.Béjaia- Kabylie: Marche des libertés réprimées

Plusieurs journalistes ont été arrêtés par la police aujourd’hui, mardi 20 novembre, aux alentours de la ville de Béjaia à l’est de la Kabylie et à 250 KM de la capitale Alger, a-t-on appris de sources locales. Ils ont fait le déplacement pour soutenir la marche des libertés, organisée par un collectif de militants pour la libération du blogueur Merzoug Touati.

 

Le militant et activiste Yanis Aldjia, co-initiateur de la marche des liberté

s [h=2]La marche des libertés interdites[/h]

Selon des sources sur place, les services de sécurité ont interdit la marche. Plusieurs initiateurs embarqués par la police et la foule dispersée. Les journalistes, militants associatifs et politiques, ont été relâchés par les services de sécurité.

 

Un sit-in a été tenu à la place de Said Mekbel avec la présence de plusieurs acteurs politiques dont ceux du mouvement mouwtana. [h=2]Des journalistes habitués aux «intimidations»[/h]

Parmi les journalistes interpellés, Abdou Semmar et Said Boudour, respectivement rédacteur en chef du site d’information Algérie Part et éditeur du site ‎Journalistes Citoyens d’Algérie. Abdou Semmar a déjà connu la prison dans l’affaire de diffamation qui l’oppose à la fois au PDG du groupe Média Ennahar Anis Rahmani et le Wali d’Alger Abdelkader Zoukh. Il a été remis en liberté avec son collègue Merouane Boudiab, par le juge en attendant un complément d’information. Said Boudour de son côté, a été également arrêté auparavant, avec le lanceur d’alerte Noureddine Tounsi, après leurs révélations dans l’affaire de la saisie de 701 KG de cocaïne au port d’Oran. Ils étaient libérés après plusieurs jours en garde à vue. [h=2]Les partis politiques s’impliquent[/h]

La mobilisation citoyenne en faveur de la libération du blogueur Merzoug Touati est renforcée ces derniers jours par l’implication de la société civile et les partis politiques. En effet, le Front des forces Socialistes (FFS), le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) et le Parti des travailleurs Socialistes (PST), ont exprimé leur soutien à la famille du journaliste citoyen.

 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...