Jump to content

Recommended Posts

  • Replies 96
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Salut :)

Ça fait des années que je ne m'y suis pas rendu, je n'ai pas de souvenir de l'escalator.

Il est aussi flippant ? :D

 

salam

 

pour le côté flippant je ne sais pas, j'ai déjà été à bruxelles en revanche j'ai jamais mis les pieds dans cet escalator atomique lol

 

ça doit être sympa de s'imaginer dans l'escalator atomium et de se la jouer cobaye comme dans le film "bienvenu à gattaca"

Link to post
Share on other sites
salam

 

pour le côté flippant je ne sais pas, j'ai déjà été à bruxelles en revanche j'ai jamais mis les pieds dans cet escalator atomique lol

 

ça doit être sympa de s'imaginer dans l'escalator atomium et de se la jouer cobaye comme dans le film "bienvenu à gattaca"

 

:mdr:

 

Ça me donne des idées...

Link to post
Share on other sites
Pas con le Ming Pei. Il a utilisé de l'extra-clair feuilleté. T’envoie la caillasse c'est la caillasse qui se brise. Ils ont ramené Thierry La fronde pour tester :04:

 

il aurait du faire en verre caoutchouteux :mdr:

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...
111007_gustave_courbet_grand_palais21_2007_10_11__18_15_20_290.jpg

 

Un tableau de Gustave Courbet qui m'a subjugué et cela m'a carrément étonné je suis restée une demi heure à le regarder !

 

Le désespéré ! Moi aussi je l'adore !

Et j'ai une affection particulière pour "l'homme blessé", puisqu'il représente le dormeur du val de Rimbaud que j'adoooooooore! (ça reste toujours un autoportrait)

1277px-Portrait_of_the_Artist_called_The_Wounded_Man_(L

 

Le dormeur du val (je sais c pas la rubrique poésie, mais je ne peux pas m'en empêcher) :o

 

C'est un trou de verdure où chante une rivière,

Accrochant follement aux herbes des haillons

D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,

Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

 

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,

Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,

Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,

Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

 

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme

Sourirait un enfant malade, il fait un somme :

Nature, berce-le chaudement : il a froid.

 

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;

Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,

Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Link to post
Share on other sites

terrible, le deses'pere

 

rrroule, le dormeur, c est le 1er texte que j ai etudie alors je l aime aussi 'particulierement

 

je me souviens comment nous etions tous surp'ris P'ar le dernier vers et le p'rof qui nous dit qu on P'ouvait le p'revoir des les 1ers vers

" oh nooooooo tro fort le P'rof :eek:"

 

:mdr:

Link to post
Share on other sites
terrible, le deses'pere

 

rrroule, le dormeur, c est le 1er texte que j ai etudie alors je l aime aussi 'particulierement

 

je me souviens comment nous etions tous surp'ris P'ar le dernier vers et le p'rof qui nous dit qu on P'ouvait le p'revoir des les 1ers vers

" oh nooooooo tro fort le P'rof :eek:"

 

:mdr:

 

:mdr: oui trop fort!

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...