Jump to content

Vérité sur le prétendu génocide arménien


Recommended Posts

Comme beaucoup d'arméniens l'ont affirmé, ils n'ont pas besoin d'une "reconnaissance du génocide", ni d'un pardon, mais plutôt que lumière soit faite sur les évènements, que les historiens puissent enfin trancher sur le sujet et inclure cela dans l'histoire nationale. Le bon côté des choses est que depuis peu, en Turquie l'on peut en parler librement, le gouvernement a plus de mal mais ils sont sur la voie d'une "acceptation" progressive de ce massacre. Il ne faut aussi pas oublier qu'au même moment, des turcs ont été massacrés par des arméniens, il serait donc également salutaire de faire un travail de mémoire sur ces autres victimes politiques. Pour finir, je dirai juste que pour le cas algérien, c'est pas d'ici demain que la France ouvrira ses archives, beaucoup de personnes actuellement au pouvoir sont impliqués et bien des choses terribles ont été commises au nom de la "civilisation", alors à quand un devoir de mémoire pour les victimes (de tout côtés) de la guerre d'Algérie?

Link to post
Share on other sites
  • Replies 910
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Comme beaucoup d'arméniens l'ont affirmé, ils n'ont pas besoin d'une "reconnaissance du génocide", ni d'un pardon, mais plutôt que lumière soit faite sur les évènements, que les historiens puissent enfin trancher sur le sujet et inclure cela dans l'histoire nationale. Le bon côté des choses est que depuis peu, en Turquie l'on peut en parler librement, le gouvernement a plus de mal mais ils sont sur la voie d'une "acceptation" progressive de ce massacre. Il ne faut aussi pas oublier qu'au même moment, des turcs ont été massacrés par des arméniens, il serait donc également salutaire de faire un travail de mémoire sur ces autres victimes politiques. Pour finir, je dirai juste que pour le cas algérien, c'est pas d'ici demain que la France ouvrira ses archives, beaucoup de personnes actuellement au pouvoir sont impliqués et bien des choses terribles ont été commises au nom de la "civilisation", alors à quand un devoir de mémoire pour les victimes (de tout côtés) de la guerre d'Algérie?

 

 

thanatos, j'avais la même réflexion que toi il y a quelques années, avant de vraiment comprendre exactement ce qui s'était passé pour les Arméniens.

Tu devrais relire mes messages où j'essaie d'expliquer comment la machine génocidaire s'est mise en place( le désarmement, les déportations, les décrets même pas votés dans l'Assemblée, mais imposés dictatorialement par les autorités du gouvernement, à savoir un ou deux tyrans…en place.

 

Au fait, je suis retournée sur le blog de monsieur Clairvaux:LA NEGATION DU GENOCIDE ARMENIEN : LA TURQUIE ET LE SYNDROME DE MACBETH : LA VERITE EST EN MARCHE

 

on peut lire le témoignage d'un internaute (dans les commentaires)qui raconte comment il a crée le site Imprescriptible :Le génocide arménien, crime imprescriptible

 

et qu'est-ce que j'apprends ? qu'il existe des gens très mal intentionnés, pour faire de la contre-façon, en créant à leur tour un site qui s'appelle pareil et qui développe de la haine anti-arménienne. Et là, je le redis , même si ça embarrasse nos "amis"arménophobes de Forum Algérie, : Hold-Up permanent, jusqu'au nom des sites des Arméniens!

 

Vraiment, tous les agissements des anti-Arméniens, me confortent dans l'idée qu'ils ont vraiment quelque chose a se reprocher, à cacher, notamment le génocide .

Je plains les gens qui tombent dans les mailles de leur filet raciste. Vraiment! En fait , ils fonctionnent à coups de propagande infecte.

Moi je suis anti-raciste, j'aime pas les racistes. Je les combats, quels qu'ils soient.

 

Si des Turcs ont été tués par des Arméniens, c'est qu'il a bien fallu qu'ils se défendent. Légitime défense, c'est comme ça qu'on dit.

 

Et comme tu le dis, le gouvernement turc a du mal , moi je compte sur les Turcs honnêtes et sensés, pour faire avancer les choses. Malheureusement, souvent, ces derniers tombent sous le couperet de certaines lois liberticides qui empêchent de prononcer le mot de génocide pour qualifier ce qui est arrivé à ce peuple arménien. Ceci dit, effectivement, certains demandent des comptes à leur Etat. Même le grand écrivain Oran Pamuk en a subi les conséquences…mais je crois que ça s'est arrangé pour lui. Pense qu'un Turc , inconnu du monde culturel ou autre, ouvre la bouche sur le génocide, il subirait des représailles diverses, administratives et autres… on sait comment ça marche!

 

Quant à la mémoire algérienne en France, c'est pas pareil, il y a des Algériens en France qui peuvent agir dans ce sens. Ils sont si je puis dire sur le terrain.Il y a des plaques commémoratives en France pour rappeler les crimes subis par les Algériens. C'est déjà pas mal non, ce n'est qu'un début.

Mais les Arméniens en général, rencontrent une difficulté c'est qu'ils ne sont plus sur le terrain, y'a qu'à voir comment leur patrimoine culturel est laissé à l'abandon…si c'est pas carrément détruit!

Transformer des lieux de culte en grande poubelle , je suis désolée, mais ça se fait pas!

ps: si j'insiste sur les Arméniens, c'est parce que je suis carrément dans le topic adéquat.

Link to post
Share on other sites

Il faut enfin que les menteur se taisent

Voici un télégramme du chef des arméniens presqu'a la fin de la guerre

Il en fait par de la situation au premier ministre français

Ça mets a nu les mensonges des extrémistes arméniens

Qui refusent une commission d'historiens

Pourquoi?

Par peur que les décisions de quelque parlement tombent

 

Voici la lettre de Boghos Noubar Pacha

 

Concernant les chiffres, voici une pièce très intéressante

La sources est armeno-anglais

 

 

BOGHOS NUBAR PACHA, PRESIDENT DE LA DELEGATION ARMENIENNE, A MR GOUT, MINISTRE PLENIPOTENTIAIRE, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES DE FRANCE. *

*

* * * * Paris, le 11 décembre 1918

*

Mon Cher Ministre,

Ainsi que vous m’en avez exprimé le désir, j’ai l’honneur de vous donner ci-dessous une évaluation approximative que nous avons des déportés et réfugiés de Turquie, qui sont dans un complet dénuement et ont besoin d’être secourus d’urgence

*

Il s’en trouve environ *250.000 au Caucase

* * 40.000 en Perse

* * 80.000 en Syrie Palestine

* * 20.000 en Mossoul Bagdad

*

Total * *390.000

*

Le nombre total des déportés a été évalué de 6 à 700.000 âmes. Les chiffres que je vous donne ne sont donc que ceux des rescapés de trouvant actuellement en territoire conquis par les troupes alliées. Quant au reste des déportés disséminés encore dans les déserts nous n’avons jusqu’ici aucun renseignement à leur sujet.

*

Veuillez agréer, Mon Cher Ministre, l’assurance de ma haute considération et de mes sentiments dévoués.

*

* * * *(Signé) BOGHOS NUBAR

Archives des Affaires Etrangères de France, Série Levant, 1918-1928, Sous série Arménie, vol.2 folio 47

Link to post
Share on other sites

1912 il y a 17 millions de musulmans qui vivent dans l'est de la Turquie

1918 il ne reste plus que 11 millions

 

J'aimerais que l'extremiste arménien nous explique ce qui a bien pu arrivé au 6 millions musulmans en 6 ans

 

Drôle de légitime défense

Link to post
Share on other sites

en fait il semble que d'après ce que j'ai lu ... si le génocide arménien ne fait pas autant la une que l'holocauste ... ce serait plutôt du au fait que les victimes du pseudo-génocide ne seraient pas juifs mais chrétiennes contrairement aux victimes du pseudo-holocauste qui seraient toutes juives ... on voit où va la préférence des politiciens et historiens européens (l'attitude américaine sur le sujet semble tellement nuancée et prudente que finalement c'est elle qui remet en cause la version européenne jusqu'au choix du terme "génocide" ... )

les sources anglo-saxonnes m'ont paru plus réfléchies en ce sens qu'elles appellent à plus de prudence ... et à se poser plus de questions ... que les déclarations virulentes des détracteurs de la Turquie en quête de dédommagement certes mais surtout qui cherchent l'appui européen pour obliger ce pays à casquer ... s'il veut faire partie de l'u.e.

Link to post
Share on other sites
Extrémiste arménien ose parler de CRIME?????????

Il s'agit d'un génocide

Genocide ALGERIEN

 

Il doit respecter la mémoire des martyres

 

C'est une honte

 

Bomontim, pourquoi ne vas tu pas sur un forum Histoire, un forum d'Historiens, au lieu de rester ici? Si tu es si fort que ça?

 

Moi je parle de ce que j'ai lu, déduit, et compris. Je ne suis pas extrémiste, je ne suis qu'une simple internaute qui se pose des questions. Le ton que tu emploies, et les mots que tu emploies , tu me taxes d'extrémiste…me prouvent que tu ne sais ni lire, ni penser , ni analyser, quoi que se soit. Je ne t'accorde aucun crédit, je suis désolée de te le dire.

Je déteste qu'on m'agresse de la sorte. C'est honteux !

 

 

retiens bien ça Bomontim:

 

désarmement, déportations qui ressemblent à des camps d'extermination ambulants…des colonnes de déportés de femmes , d'enfants, de vieillards principalement.Absence flagrante des hommes valides dans ces colonnes, parce que séparés de leur famille dès le début, et envoyés direct à la mort. Tu le sais.

Et ce qui t'empêche de me dire que j'ai raison, c'est que tu es le plus grand fasciste que j'ai jamais vu ici sur ce forum. Je me suis inscrite y'a peu, mais je le lisais sans y participer.

Tu fais croire que tu as de l'empathie pour la cause algérienne, mais il n'en est rien. Tu utilises les Algériens en accentuant sur le mot "musulman" que tu mets dans tes phrases…c'est grotesque pour les manipuler.

 

En plus, si tu es kémaliste, tu dois être athée militant. pourquoi tu le dis pas?

faux-jeton!

Link to post
Share on other sites
Il faut enfin que les menteur se taisent

Voici un télégramme du chef des arméniens presqu'a la fin de la guerre

Il en fait par de la situation au premier ministre français

Ça mets a nu les mensonges des extrémistes arméniens

Qui refusent une commission d'historiens

Pourquoi?

Par peur que les décisions de quelque parlement tombent

 

Voici la lettre de Boghos Noubar Pacha

 

Concernant les chiffres, voici une pièce très intéressante

La sources est armeno-anglais

 

 

BOGHOS NUBAR PACHA, PRESIDENT DE LA DELEGATION ARMENIENNE, A MR GOUT, MINISTRE PLENIPOTENTIAIRE, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES DE FRANCE. *

*

* * * * Paris, le 11 décembre 1918

*

Mon Cher Ministre,

Ainsi que vous m’en avez exprimé le désir, j’ai l’honneur de vous donner ci-dessous une évaluation approximative que nous avons des déportés et réfugiés de Turquie, qui sont dans un complet dénuement et ont besoin d’être secourus d’urgence

*

Il s’en trouve environ *250.000 au Caucase

* * 40.000 en Perse

* * 80.000 en Syrie Palestine

* * 20.000 en Mossoul Bagdad

*

Total * *390.000

*

Le nombre total des déportés a été évalué de 6 à 700.000 âmes. Les chiffres que je vous donne ne sont donc que ceux des rescapés de trouvant actuellement en territoire conquis par les troupes alliées. Quant au reste des déportés disséminés encore dans les déserts nous n’avons jusqu’ici aucun renseignement à leur sujet.

*

Veuillez agréer, Mon Cher Ministre, l’assurance de ma haute considération et de mes sentiments dévoués.

*

* * * *(Signé) BOGHOS NUBAR

Archives des Affaires Etrangères de France, Série Levant, 1918-1928, Sous série Arménie, vol.2 folio 47

 

je parle aussi ce que j'ai lu

et voila ce que j'ai lu

Link to post
Share on other sites

les algériens sont assez grand pour ne pas se laisser manipuler

 

c'est eux même qui m'ont raconté ce qu'ils ont vécu sous occupation française

 

c'est bien ici qu'on doit parler de leur génocide,on ne peut compter sur des sites extremistes arméniens pour parler des algériens mais on peut compter sur eux pour insulter les algériens

cliquez sur le lien

Les débats d'armenews.com / Que pensez-vous de ce mail que j'ai reçu ?

Link to post
Share on other sites
je parle aussi ce que j'ai lu

et voila ce que j'ai lu

 

il semblerait que selon l'une ou l'autre source ... on ne parvient pas à un consensus sur l'utilisation du mot "génocide" ...

mon opinion est que le mot a été balancé très tôt ... et que la réalité qu'il désigne au delà des chiffres tout à fait fantaisistes est tout autre

peut-être que le but selon certains était de précipiter la chute du Califat ... en instaurant la république laïque ... pour libérer la voie vers la Palestine aux juifs ... (traité de Sèvres ... accords Sykes-Picot) ...

Link to post
Share on other sites
les algériens sont assez grand pour ne pas se laisser manipuler

 

c'est eux même qui m'ont raconté ce qu'ils ont vécu sous occupation française

 

c'est bien ici qu'on doit parler de leur génocide,on ne peut compter sur des sites extremistes arméniens pour parler des algériens mais on peut compter sur eux pour insulter les algériens

cliquez sur le lien

Les débats d'armenews.com / Que pensez-vous de ce mail que j'ai reçu ?

 

Bomontim, la lecture des chiffres me donne mal à la tête. Personnellement, ce sont les décrets promulgués à la va-vite par une bande de tyrans racistes, les affiches collées sur les murs , appelant au recensement de tous les Arméniens, appelant à déposer les armes, appelant à quitter leurs maisons dans les plus brefs délais, à se regrouper sur la place publique, en séparant les hommes valides de leur famille, ce sont ces faits qui me posent problème, Bomontim, c'est pas le courrier de ce monsieur.

 

Monsieur Bouteflika, le président de l'Algérie a parlé d'un génocide identitaire, vous savez ce que cela veut dire? Moi pas. Peut-être a - t-il voulu parler d'ethnocide?

Vos héros, les historiens tels que Gunter Lewy, ou d'autres, Veinstein etc, je crois que c'est lesoldat qui les a cités, ou bien ai-je lu leurs noms sur turquie news, vos héros donc, emploient-ils le terme de génocide pour qualifier la période colonialiste en Algérie par exemple?

 

ps: excusez moi, j'ai parlé de manipulation...après réfexion, j'aurais du dire racollage intégral.

Link to post
Share on other sites
Dans l'islam , tuer un seul être humain est considéré comme un génocide .

 

absolument ... et le verset cite les enfants d’Israël en même temps ...

cette phrase apparait tout au début du film de s.spielberg ... "la liste schindler" ... film sur le soi-disant holocauste

Link to post
Share on other sites

Bomontim, la lecture des chiffres me donne mal à la tête. Personnellement, ce sont les décrets promulgués à la va-vite par une bande de tyrans racistes, les affiches collées sur les murs , appelant au recensement de tous les Arméniens, appelant à déposer les armes, appelant à quitter leurs maisons dans les plus brefs délais, à se regrouper sur la place publique, en séparant les hommes valides de leur famille, ce sont ces faits qui me posent problème, Bomontim, c'est pas le courrier de ce monsieur.

 

 

C'est exactement avec ces termes que les arméniens avaient dennoncé les dirigeant de l'empire Ottoman aux anglais.

Les anglais vainqueur sur l'Empire Ottoman et occupant Istanbul

Alors les anglais font arrêté des accusés sur dénonciations de ces même arméniens.

Il s'agissait des comendant, préfet, ministres, gendarmes, journalistes et autres

Le résultat?

Voici expliqué par un avocat, maître Georges de Maleville

 

 

Procès de Malte

 

 

Le 13 novembre 1918, la flotte anglaise vint mouiller dans le Bosphore, en application de l’armistice de Moudros, plaçant ainsi la capitale ottomane sous sa surveillance, avec l’accord d’un gouvernement anglophile.

Le 25 janvier puis le 9 mars 1919, les autorités militaires britanniques firent arrêter par la police turque un certain nombre de personnes qui leur avaient été dénoncées comme les plus compromises dans l’affaire arménienne. Soixante-sept de ces prisonniers furent remis le 29 mai 1919 par les autorités ottomanes à la Marine britannique, qui les interna aussitôt à Malte. La moitié de ces prisonniers étaient expressément accusés de mauvais traitements envers les Arméniens [4].

Le 16 mars 1920, l’armée britannique débarqua à Constantinople et l’occupa. Cette opération fut immédiatement suivie de la remise de trente prisonniers, à leurs tours transférés à Malte. Compte tenu d’autres arrestations opérées directement par les Britanniques dans les territoires qu’ils avaient conquis sur l’armée ottomane, le nombre des internés de Malte s’éleva en novembre 1920 à cent quarante-quatre personnes.

Or, à la même époque, en vertu de l’article 230 du traité de Sèvres, signé en août par le gouvernement du Sultan, traité dont la Grande-Bretagne reconnaissait alors la validité, compétence avait été donnée expressément aux gouvernements alliés (en l’occurrence l’Angleterre) pour juger les personnes responsables des massacres commis pendant la guerre - et le gouvernement du Sultan s’engageait à communiquer aux vainqueurs toutes les informations en sa possession permettant l’achèvement des poursuites (ce qu’il fit d’ailleurs).

Mais la procédure tentée par les Anglais contre les détenus de Malte avorta complètement.

Le 8 février 1921, le Parquet britannique adressa un rapport selon lequel la procédure ne pouvait être engagée contre les accusés faute de preuves [5]. Le 1er juin, le Foreign Office demanda au gouvernement des États-Unis de lui venir en aide, pour recevoir la réponse officielle suivante : "Rien n’a pu être découvert ici qui soit de nature à être utilisé contre les Turcs détenus à Malte." [6]

Finalement, le 29 juillet 1921, le Procureur de la Couronne britannique conclut à un non-lieu en ces termes : "Jusqu’à présent, aucun témoignage écrit, prouvant l’exactitude des charges retenues contre les prisonniers, n’a pu être recueilli et il est peu certain que de tels témoignages puissent être trouvés." [7]

Ainsi donc, six ans après les faits, des magistrats professionnels n’arrivent pas à réunir les preuves nécessaires à la poursuite d’un procès conforme à la politique de leur gouvernement, alors que les accusés sont entre leurs mains, que les archives ottomanes leur sont ouvertes et que tous les survivants des tragiques événements vivent encore.

Et le Parquet déclare qu’il n’existe aucune preuve d’un massacre organisé des Arméniens alors que les pseudo documents Andonian ont été publiés un an plus tôt, en 1920, et que le livre d’Andonian se trouve entre les mains de tous les spécialistes de cette question. C’est dire la "confiance" qu’on peut attacher à cette supercherie !

 

 

Link to post
Share on other sites

Bouteflika est un homme politique

 

Ceux sont les historiens qui parlent de génocide algérien

Ici sur ce forum même il y a assez de forumeur pour donner les explication nécessaire.

 

Qu'en pense l'extrémiste de la file de discussion sur ce site islamophobe qui insultes les algériens dont j'ai mis le lien en peu plus haut???

Link to post
Share on other sites
Bouteflika est un homme politique

 

Ceux sont les historiens qui parlent de génocide algérien

Ici sur ce forum même il y a assez de forumeur pour donner les explication nécessaire.

 

Qu'en pense l'extrémiste de la file de discussion sur ce site islamophobe qui insultes les algériens dont j'ai mis le lien en peu plus haut???

 

Quels historiens? Les vôtres? qu'en pensent-ils vos héros d'historiens du génocide algérien, celui du Collège de France par exemple? ou tous les autres...

des noms, SVP.

Link to post
Share on other sites
Bomontim, la lecture des chiffres me donne mal à la tête. Personnellement, ce sont les décrets promulgués à la va-vite par une bande de tyrans racistes, les affiches collées sur les murs , appelant au recensement de tous les Arméniens, appelant à déposer les armes, appelant à quitter leurs maisons dans les plus brefs délais, à se regrouper sur la place publique, en séparant les hommes valides de leur famille, ce sont ces faits qui me posent problème, Bomontim, c'est pas le courrier de ce monsieur.

 

 

C'est exactement avec ces termes que les arméniens avaient dennoncé les dirigeant de l'empire Ottoman aux anglais.

Les anglais vainqueur sur l'Empire Ottoman et occupant Istanbul

Alors les anglais font arrêté des accusés sur dénonciations de ces même arméniens.

Il s'agissait des comendant, préfet, ministres, gendarmes, journalistes et autres

Le résultat?

Voici expliqué par un avocat, maître Georges de Maleville

 

 

Procès de Malte

 

 

Le 13 novembre 1918, la flotte anglaise vint mouiller dans le Bosphore, en application de l’armistice de Moudros, plaçant ainsi la capitale ottomane sous sa surveillance, avec l’accord d’un gouvernement anglophile.

Le 25 janvier puis le 9 mars 1919, les autorités militaires britanniques firent arrêter par la police turque un certain nombre de personnes qui leur avaient été dénoncées comme les plus compromises dans l’affaire arménienne. Soixante-sept de ces prisonniers furent remis le 29 mai 1919 par les autorités ottomanes à la Marine britannique, qui les interna aussitôt à Malte. La moitié de ces prisonniers étaient expressément accusés de mauvais traitements envers les Arméniens [4].

Le 16 mars 1920, l’armée britannique débarqua à Constantinople et l’occupa. Cette opération fut immédiatement suivie de la remise de trente prisonniers, à leurs tours transférés à Malte. Compte tenu d’autres arrestations opérées directement par les Britanniques dans les territoires qu’ils avaient conquis sur l’armée ottomane, le nombre des internés de Malte s’éleva en novembre 1920 à cent quarante-quatre personnes.

Or, à la même époque, en vertu de l’article 230 du traité de Sèvres, signé en août par le gouvernement du Sultan, traité dont la Grande-Bretagne reconnaissait alors la validité, compétence avait été donnée expressément aux gouvernements alliés (en l’occurrence l’Angleterre) pour juger les personnes responsables des massacres commis pendant la guerre - et le gouvernement du Sultan s’engageait à communiquer aux vainqueurs toutes les informations en sa possession permettant l’achèvement des poursuites (ce qu’il fit d’ailleurs).

Mais la procédure tentée par les Anglais contre les détenus de Malte avorta complètement.

Le 8 février 1921, le Parquet britannique adressa un rapport selon lequel la procédure ne pouvait être engagée contre les accusés faute de preuves [5]. Le 1er juin, le Foreign Office demanda au gouvernement des États-Unis de lui venir en aide, pour recevoir la réponse officielle suivante : "Rien n’a pu être découvert ici qui soit de nature à être utilisé contre les Turcs détenus à Malte." [6]

Finalement, le 29 juillet 1921, le Procureur de la Couronne britannique conclut à un non-lieu en ces termes : "Jusqu’à présent, aucun témoignage écrit, prouvant l’exactitude des charges retenues contre les prisonniers, n’a pu être recueilli et il est peu certain que de tels témoignages puissent être trouvés." [7]

Ainsi donc, six ans après les faits, des magistrats professionnels n’arrivent pas à réunir les preuves nécessaires à la poursuite d’un procès conforme à la politique de leur gouvernement, alors que les accusés sont entre leurs mains, que les archives ottomanes leur sont ouvertes et que tous les survivants des tragiques événements vivent encore.

Et le Parquet déclare qu’il n’existe aucune preuve d’un massacre organisé des Arméniens alors que les pseudo documents Andonian ont été publiés un an plus tôt, en 1920, et que le livre d’Andonian se trouve entre les mains de tous les spécialistes de cette question. C’est dire la "confiance" qu’on peut attacher à cette supercherie !

 

 

 

Bomontim, je me fous de vos copiages de textes, allez les mettre sur un forum d'Historiens, et donnez moi le lien, pour que je puisse assister à vos interventions...

Link to post
Share on other sites
Bomontim, la lecture des chiffres me donne mal à la tête. Personnellement, ce sont les décrets promulgués à la va-vite par une bande de tyrans racistes, les affiches collées sur les murs , appelant au recensement de tous les Arméniens, appelant à déposer les armes, appelant à quitter leurs maisons dans les plus brefs délais, à se regrouper sur la place publique, en séparant les hommes valides de leur famille, ce sont ces faits qui me posent problème, Bomontim, c'est pas le courrier de ce monsieur.

 

 

C'est exactement avec ces termes que les arméniens avaient dennoncé les dirigeant de l'empire Ottoman aux anglais.

Les anglais vainqueur sur l'Empire Ottoman et occupant Istanbul

Alors les anglais font arrêté des accusés sur dénonciations de ces même arméniens.

Il s'agissait des comendant, préfet, ministres, gendarmes, journalistes et autres

Le résultat?

Voici expliqué par un avocat, maître Georges de Maleville

 

 

Procès de Malte

 

 

Le 13 novembre 1918, la flotte anglaise vint mouiller dans le Bosphore, en application de l’armistice de Moudros, plaçant ainsi la capitale ottomane sous sa surveillance, avec l’accord d’un gouvernement anglophile.

Le 25 janvier puis le 9 mars 1919, les autorités militaires britanniques firent arrêter par la police turque un certain nombre de personnes qui leur avaient été dénoncées comme les plus compromises dans l’affaire arménienne. Soixante-sept de ces prisonniers furent remis le 29 mai 1919 par les autorités ottomanes à la Marine britannique, qui les interna aussitôt à Malte. La moitié de ces prisonniers étaient expressément accusés de mauvais traitements envers les Arméniens [4].

Le 16 mars 1920, l’armée britannique débarqua à Constantinople et l’occupa. Cette opération fut immédiatement suivie de la remise de trente prisonniers, à leurs tours transférés à Malte. Compte tenu d’autres arrestations opérées directement par les Britanniques dans les territoires qu’ils avaient conquis sur l’armée ottomane, le nombre des internés de Malte s’éleva en novembre 1920 à cent quarante-quatre personnes.

Or, à la même époque, en vertu de l’article 230 du traité de Sèvres, signé en août par le gouvernement du Sultan, traité dont la Grande-Bretagne reconnaissait alors la validité, compétence avait été donnée expressément aux gouvernements alliés (en l’occurrence l’Angleterre) pour juger les personnes responsables des massacres commis pendant la guerre - et le gouvernement du Sultan s’engageait à communiquer aux vainqueurs toutes les informations en sa possession permettant l’achèvement des poursuites (ce qu’il fit d’ailleurs).

Mais la procédure tentée par les Anglais contre les détenus de Malte avorta complètement.

Le 8 février 1921, le Parquet britannique adressa un rapport selon lequel la procédure ne pouvait être engagée contre les accusés faute de preuves [5]. Le 1er juin, le Foreign Office demanda au gouvernement des États-Unis de lui venir en aide, pour recevoir la réponse officielle suivante : "Rien n’a pu être découvert ici qui soit de nature à être utilisé contre les Turcs détenus à Malte." [6]

Finalement, le 29 juillet 1921, le Procureur de la Couronne britannique conclut à un non-lieu en ces termes : "Jusqu’à présent, aucun témoignage écrit, prouvant l’exactitude des charges retenues contre les prisonniers, n’a pu être recueilli et il est peu certain que de tels témoignages puissent être trouvés." [7]

Ainsi donc, six ans après les faits, des magistrats professionnels n’arrivent pas à réunir les preuves nécessaires à la poursuite d’un procès conforme à la politique de leur gouvernement, alors que les accusés sont entre leurs mains, que les archives ottomanes leur sont ouvertes et que tous les survivants des tragiques événements vivent encore.

Et le Parquet déclare qu’il n’existe aucune preuve d’un massacre organisé des Arméniens alors que les pseudo documents Andonian ont été publiés un an plus tôt, en 1920, et que le livre d’Andonian se trouve entre les mains de tous les spécialistes de cette question. C’est dire la "confiance" qu’on peut attacher à cette supercherie !

 

 

 

bravo ... pour ta patience et ta perspicacité ... comme quoi les sources anglo-saxonnes ... sont plus fiables que celles françaises ...

Link to post
Share on other sites
bravo ... pour ta patience et ta perspicacité ... comme quoi les sources anglo-saxonnes ... sont plus fiables que celles françaises ...

 

Merci l'ami

Les extrémistes arméniens ne parleront JAMAIS de ces choses la que je mets en ligne.

Des qu'on sort un peu de leur version d'histoire ils se mettent en colère et cherchent a m'envoyer sur un autre forum alors que sur cette file même on parle du PRETENDU génocide arménien

Je n'ai aucune raison ni envie d'aller ailleurs

Je parle ici même

Et je dénonce la non- reconnaissence du génocide algérien

 

Genocide Algerien: décembre 2007

Link to post
Share on other sites

J'aime bien certaine personne, tu peu leur dire tous ceux que tu veux, ils ne croient que la parti adversaire, sans prendre le soin d'analyser les faits.

 

Tiens en parlant de Mr Clairvaux, humm, il y a quelque jours il annonçait qu'il est juriste, et dans le même article il devient ni historien, ni juriste et mais il laisse ce message :

Je trouve assez vite les sources et j'ai une assez bonne capacité de synthèse : j'essaie d'aller à l'essentiel, mais je ne suis pas un spécialiste, loin de là.
et quelque jours après il publie un article (repris mot par mot des sites anti-turc et comme par hasard Ara Toranian (Armenews.com) demande de prendre contact avec lui par tél ou par mail, bizarre non ?!

 

J'adore le lien proposez sur le site imprescriptible

Par exemple en fin de la page de garde on peux lire "Quelques grands livres en ligne :"

Le « livre bleu » de A. Toynbee - Selon l'analyse de Sandrine Ménard pour Institut Pierre Renouvin on peu noté ce paragraphe :

De la question du rapport entre le savant et le politique chez Toynbee ont surgi deux difficultés majeures. On s’est heurtée, d’abord, à la délicate question du statut à donner aux textes publiés par l’auteur entre 1916 et 1918 au sujet des massacres des Arméniens en 1915-1916. Le Livre Bleu sur Le Traitement des Arméniens dans l’Empire ottoman constitue-t-il un véritable document d’expertise, à valeur de preuve dans les débats actuels sur l’existence d’un génocide, ou bien ce recueil de témoignages est-il biaisé par la dimension de propagande anti-ottomane qu’il comporte ?
Rien à rajouter, il a même confirmé dans un livre écris en 1969 (de mémoire) que le livre était une propagande de guerre (c'est vrai après tout les Britannique était en guerre contre l'Empire).

 

Puis le Rapport secret (sic) du Dr Johannes Lepsius sur les massacres d'Arménie -

Ce qui est étonnant de signaler c'est que Le recueil de documents allemands publié par Johannes Lepsius en 1919 s’est avéré entaché de nombreuses falsifications. Lepsius a mutilé de nombreux documents (retirant jusqu’aux deux tiers d’un texte). Une comparaison systématique entre la version de Lepsius et les originaux a été effectuée par Cem Özgönül (Der Mythos eines Völkörmordes. Eine kritische Betrachtung der Lepsiusdokumente sowie der deutschen Rolle in Geschichte und Gegenwart der armenischen Frage, Cologne, Önel Verlag, 2005).

 

Puis les mémoires de l'Ambassadeur Morgenthau ? Tiens c'est pas lui qui avait écris qu'il avait vue des Turcs sauvaient la vie aux Arméniens ?...

 

Si vous saviez le nombre de site qui ont du fermer (se que les Arménien appel "Arménophobe" c'est bizarre ça marche toujours dans un sens jamais de l'autre) et des livres censurés, les auteurs et historiens menacés à cause des pressions Arméniennes. Alors qui veux cacher quoi ?

 

Quelque citation:

 

« Les armées russes victorieuses, renforcées par des volontaires arméniens, ont tué tous les Turcs qu'elles ont pu trouver, et détruisirent toutes les maisons où elles pénétrèrent. »

 

Haig Shiroyan, Arménien ottoman naturalisé américain, « Smiling through the Tears », New York, 1954, p. 186.

 

 

« Depuis le début de la guerre, les Arméniens ont combattu aux côtés des alliés sur tous les fronts. [...] Les Arméniens ont été des belligérants de facto, puisqu’ils ont refusé avec indignation de se mettre du côté de la Turquie... »

 

Boghos Nubar, chef de la délégation arménienne à la conférence de la paix de Paris, « The Times of London », 30 janvier 1919.

 

« Il n’y a pas le moindre doute, je le crains, que l’Arménien ne soit au moins aussi bon massacreur que son voisin musulman, et les bandits dachnaks, qui ont maintenant pris le pouvoir à Erevan, n’inspirent aucune confiance. »

 

Georges Kidston, diplomate britannique alors en poste au Foreing Office, lettre du 28 novembre 1919, citée dans Salâhi Sonyel, « How Armenian Propaganda Nurtured a Gullible Christian World in Connection with the Deportation and ‘Massacres’ », « Belleten », janvier 1977, p. 174.

Link to post
Share on other sites
Merci l'ami

Les extrémistes arméniens ne parleront JAMAIS de ces choses la que je mets en ligne.

Des qu'on sort un peu de leur version d'histoire ils se mettent en colère et cherchent a m'envoyer sur un autre forum alors que sur cette file même on parle du PRETENDU génocide arménien

Je n'ai aucune raison ni envie d'aller ailleurs

Je parle ici même

Et je dénonce la non- reconnaissence du génocide algérien

 

Genocide Algerien: décembre 2007

 

Rajoutons aussi ce lien (Vidéo Youtube)

Link to post
Share on other sites
Rajoutons aussi ce lien (Vidéo Youtube)

 

dans le cas de l’Algérie ... les plus grands massacres ont eu lieu au début de la colonisation ... c'est à dire à une époque où les algériens abandonnés par les turcs devaient faire face sur deux fronts: se réorganiser autour d'une nouvelle autorité qu'il fallait instituer et en même temps faire face à l'invasion de leur pays par une puissance qui n'était ni de leur race ni de leur culture ni de leur religion ...

il est fort probable qu'il n'existe aucune trace écrite qui relaterait ces évènements ... par contre on trouve des descriptions de ces massacres dans les écrits des lettrés de la soldatesque française ...

un algérien a le même droit à la compassion que n'importe quel être humain victime d'injustice de toute sorte ...

si ceux qui ont tué ... violé ... pillé ... spolié ... embroché ... enfumé ... n'ont rien gagné en fin de compte ce n'est que justice divine (on se demande à quoi cela a servi de consigner toutes ces horreurs comme de hauts faits de guerre et quelle serait leur valeur pédagogique pour les générations françaises qui devaient venir par la suite ... )

en ce qui concerne les arméniens ... eh bien ... il semble que l'affaire n'est pas encore close ... et que les turcs d'aujourd'hui font bien de ne rien reconnaitre du tout ...

Link to post
Share on other sites
dans le cas de l’Algérie ... les plus grands massacres ont eu lieu au début de la colonisation ... c'est à dire à une époque où les algériens abandonnés par les turcs devaient faire face sur deux fronts: se réorganiser autour d'une nouvelle autorité qu'il fallait instituer et en même temps faire face à l'invasion de leur pays par une puissance qui n'était ni de leur race ni de leur culture ni de leur religion ...

il est fort probable qu'il n'existe aucune trace écrite qui relaterait ces évènements ... par contre on trouve des descriptions de ces massacres dans les écrits des lettrés de la soldatesque française ...

un algérien a le même droit à la compassion que n'importe quel être humain victime d'injustice de toute sorte ...

si ceux qui ont tué ... violé ... pillé ... spolié ... embroché ... enfumé ... n'ont rien gagné en fin de compte ce n'est que justice divine (on se demande à quoi cela a servi de consigner toutes ces horreurs comme de hauts faits de guerre et quelle serait leur valeur pédagogique pour les générations françaises qui devaient venir par la suite ... )

en ce qui concerne les arméniens ... eh bien ... il semble que l'affaire n'est pas encore close ... et que les turcs d'aujourd'hui font bien de ne rien reconnaitre du tout ...

 

C'est clair, tu penses en disant "les Algériens abandonnés par les Turcs" que les Algériens étaient incapables de se gouverner par eux-mêmes...le gouvernement français disait pareil, et des Français d'aujourd'hui disent pareil. Il sous-entend que tu approuves quelque part le colonialisme.

Link to post
Share on other sites
Quels historiens? Les vôtres? qu'en pensent-ils vos héros d'historiens du génocide algérien, celui du Collège de France par exemple? ou tous les autres...

des noms, SVP.

 

 

Pourquoi ne me donnes-tu pas les noms de tes historiens analysant le génocide algérien?

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...