Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
Guest Sally

Les plus beaux romans d'amour

Recommended Posts

Guest Sally

A la veille de la fameuse fête des amoureux, je suis seule face à FA, et toutes les bonnes excuses de ne pas fêter me viennent à l'esprit.

 

-Une poule aux oeufs d'or pour les restaurateur et les vendeurs de fleurs, de chocolats, de lingerie fine et bien sûr pour les fabricants de condom, d'huiles de massage...etc.

 

-Le risque qu'un couple rompt parce que monsieur a oublié ce que madame attendait béatement soit un petit geste symbolique

 

-Risquer de se prendre un râteau en déclarant sa flamme à l'élu de son cœur.

 

A-t-on besoin de ça ? Est-ce Obligatoire ?

 

En femme sensée, ma réponse est obligatoirement négative, mais d'un autre côté, j'avoue avoir céder à la tentation, mon avatar s'est transformé en un cœur enflammé et ma signature parle d'amour.

 

Et ce soir je ne peux m'empêcher de créer une discussion qui rend hommage à l'amour. Je vous propose donc de poster les titres et peut-être un bref résumé des romans d'amour qui vous ont marqués.

 

Je commence donc par :

 

Jane Eyre de Charlotte Brontë, publié le 16 octobre 1847 en Angleterre.

 

Résumé:

 

Une jeune institutrice apprend à connaître son « maître », et l’admiration qu’elle a pour lui se transforme bientôt en amour profond. Consciente de la différence à la fois d’âge et de fortune qui les sépare, elle ne peut réfréner ses sentiments, et cela même alors qu'elle pense qu’il va en épouser une autre – la belle et fière Miss Ingram. Cependant, il lui apprend un jour que malgré son physique différent, son âge et sa situation, c’est à elle qu’il a toujours donné la préférence et qu’il veut l’épouser. Trop heureuse pour croire à son bonheur, Jane accepte et les noces se préparent. Le jour du mariage, cependant, Jane apprend devant l’autel le terrible secret de Mr. Rochester. Marié dans sa jeunesse sous l’influence de son père et de son frère à une femme qui s’avère folle, il ne peut en épouser une autre. Sa première épouse est, en effet, toujours vivante et vit cachée dans le troisième étage de Thornfield-Hall sous la garde de Grace Poole.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Sally

L'Amour fou d'André Breton, publié en 1937.

 

André Breton voit en l'amour deux aspects : l'amour comme "communication des cœurs" , et l'amour charnel.

Cette séparation du corps et de l'esprit, Breton veut la transformer en un point de réunion, c'est pour lui la passion, soit ce fameux amour fou. Cet amour est ce qui lui paraît alors être l'amour le plus sage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest lyz
A la veille de la fameuse fête des amoureux, je suis seule face à FA, et toutes les bonnes excuses de ne pas fêter me viennent à l'esprit.

 

-Une poule aux oeufs d'or pour les restaurateur et les vendeurs de fleurs, de chocolats, de lingerie fine et bien sûr pour les fabricants de condom, d'huiles de massage...etc.

 

-Le risque qu'un couple rompt parce que monsieur a oublié ce que madame attendait béatement soit un petit geste symbolique

 

-Risquer de se prendre un râteau en déclarant sa flamme à l'élu de son cœur.

 

A-t-on besoin de ça ? Est-ce Obligatoire ?

 

En femme sensée, ma réponse est obligatoirement négative, mais d'un autre côté, j'avoue avoir céder à la tentation, mon avatar s'est transformé en un cœur enflammé et ma signature parle d'amour.

 

Et ce soir je ne peux m'empêcher de créer une discussion qui rend hommage à l'amour. Je vous propose donc de poster les titres et peut-être un bref résumé des romans d'amour qui vous ont marqués.

 

Je commence donc par :

 

Jane Eyre de Charlotte Brontë, publié le 16 octobre 1847 en Angleterre.

 

Résumé:

 

Une jeune institutrice apprend à connaître son « maître », et l’admiration qu’elle a pour lui se transforme bientôt en amour profond. Consciente de la différence à la fois d’âge et de fortune qui les sépare, elle ne peut réfréner ses sentiments, et cela même alors qu'elle pense qu’il va en épouser une autre – la belle et fière Miss Ingram. Cependant, il lui apprend un jour que malgré son physique différent, son âge et sa situation, c’est à elle qu’il a toujours donné la préférence et qu’il veut l’épouser. Trop heureuse pour croire à son bonheur, Jane accepte et les noces se préparent. Le jour du mariage, cependant, Jane apprend devant l’autel le terrible secret de Mr. Rochester. Marié dans sa jeunesse sous l’influence de son père et de son frère à une femme qui s’avère folle, il ne peut en épouser une autre. Sa première épouse est, en effet, toujours vivante et vit cachée dans le troisième étage de Thornfield-Hall sous la garde de Grace Poole.

 

le plus simple est d'offrir un bouquet de rose, et cette fête avec sa pub, je trouve bien pour les maris ou amis égoiste qui pense que sa femme ami c'est de l'aquit comme un meuble, cela lui fait pensé qu'il partage la vie avec un être humain.:rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Sally
le plus simple est d'offrir un bouquet de rose, est cette fête avec sa pub, je trouve bien pour les maris ou amis égoiste qui pense que sa femme ami c'est de l'aquit comme un meuble, cela lui fait pensé qu'il partage la vie avec un être humain.:rolleyes:

 

:love:Salut louloute, tiens je t'offre une jolie fleur :40:. En passant, quel est ton roman d'amour préféré:rolleyes:?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Sally

L’Amour au temps du choléra de Gabriel Garcia Marquez, publié en 1992.

 

Résumé

 

Quand on est un télégraphiste dont l'opulence est loin d'être le pain quotidien et une jeune écolière d'une famille plutôt aisée, l'amour est sans doute le meilleur moyen pour se compliquer la vie. Mais l'amour, aux Caraïbes, a pour soeur aînée la déraison. Florentino, amoureux de Fermina, va connaître cet état second dont les symptômes - plaisirs subtils de l'attente et souffrances de l'éloignement - sont si proches d'une maladie mortelle.

 

Mais lorsqu'il commença à attendre la réponse à sa première lettre, son anxiété se compliqua de diarrhées et de vomissements verts, il perdit le sens de l'orientation, souffrant d'évanouissements subits, et sa mère fut terrorisée parce que son état ne ressemblait pas aux désordres de l'amour mais aux ravages du choléra.

 

Bientôt, plus terrible que les craintes de la mère de Florentino, se dresse la volonté du père de Fermina, bien décidé à briser par tous les moyens la promesse d'un amour éternel...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest lyz
:love:Salut louloute, tiens je t'offre une jolie fleur :40:. En passant, quel est ton roman d'amour préféré:rolleyes:?

 

excu. sally mais je n'ai ni amour ni roman d'amour bi3de chare j'ai la paix:cool:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Sally
excu. sally mais je n'ai ni amour ni roman d'amour bi3de chare j'ai la paix:cool:

 

Je ne ferais pas un discours sur ce que tu rates, car il est clair que l'amour sans tourments n'existe pas;).

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai lu pas mal de roman, mais je viens de percuter grâce à toi Sally!!!!! je ne crois pas avoir jamais lu un roman d'Amour:rolleyes: ou alors je n'en ai pas le souvenir!

Si ça me reviens je posterais:33:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Sally
J'ai lu pas mal de roman, mais je viens de percuter grâce à toi Sally!!!!! je ne crois pas avoir jamais lu un roman d'Amour:rolleyes: ou alors je n'en ai pas le souvenir!

Si ça me reviens je posterais:33:

 

Tes lectures ont été soigneusement filtrée alors. De mon côté, c'est le contraire, il me semble n'avoir jamais lu de romans autre que d'amour:throb:.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest lyz
Je ne ferais pas un discours sur ce que tu rates, car il est clair que l'amour sans tourments n'existe pas;).

 

mais j'ai vecue un grand , mais maintenant de ce que je vois ne m'interesse pas. Mais t'inquiette je suis très heureuse.:cool:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tes lectures ont été soigneusement filtrée alors. De mon côté, c'est le contraire, il me semble n'avoir jamais lu de romans autre que d'amour:throb:.

 

Je ne pense pas que ce soit voulu, tu as sucité en moi l'envie d'avoir ce genre de lecture. Merci ça me changera:) je vais commencer par ceux que tu viens de citer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Idée

FA "en mode love"

 

J'ai hate qu'on soit le 15 février

 

la fameuse fête des amoureux. A-t-on besoin de ça ? Est-ce Obligatoire ?

NON!

En femme sensée' date=' ma réponse est obligatoirement négative, mais d'un autre côté, j'avoue avoir céder à la tentation, mon avatar s'est transformé en un cœur enflammé et ma signature parle d'amour.[/quote']

Tu as du etre exposée a trop de pubs, Sally. C'est hallucinant le nombre de coeurs qui nous assaillent de partout. Ceci dit, elle est excellente ta signature.

Jane Eyre de Charlotte Brontë' date=' publié le 16 octobre 1847 en Angleterre.[/quote']

 

Un siecle apres, Jean Rhys s'est superbement appropriée l'histoire de Jane Eyre. Dans Wide Saragasso Sea, elle sort Bertha, la premiere épouse (ou l'inconscient de Jane), de l'ombre dans les superbes espaces des Antilles.

 

Un livre qui m'a longtemps fascinée est Wuthering Heights un roman d'Emily Brontë aussi publié en 1847. George Bataille en dira: " Peut-être la plus belle, la plus profondément violente des histoires d'amour..."

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Sally

Oui, j'avoue que ma surexposition aux pubs joue un rôle certain dans mon nouveau fonctionnement ''mode love', comme dirait notre connaissance commune d'un autre topic.

 

Je te remercie infiniment pour tes références, je ne connais pas Wide Saragasso Sea, mais j'ai la ferme intention d'y remédier (je dis ça, mais avec le nombre d'excellentes recommandations que je vois en ce moment sur le forum, je ne sais pas si j'aurai assez de tout le restant de ma vie pour tous les lire).

 

Évidemment, j'avais également en tête Wuthering Heights, passer à côté de cette merveille est simplement impensable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Idée

Plus qu'un jour de pub love, tiens bon Sally!

J'ai exactement la meme sensation que toi pour ce qui est de mes lectures. Le temps de tout lire: une éternité!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Balance
A la veille de la fameuse fête des amoureux, je suis seule face à FA, et toutes les bonnes excuses de ne pas fêter me viennent à l'esprit.

 

-Une poule aux oeufs d'or pour les restaurateur et les vendeurs de fleurs, de chocolats, de lingerie fine et bien sûr pour les fabricants de condom, d'huiles de massage...etc.

 

-Le risque qu'un couple rompt parce que monsieur a oublié ce que madame attendait béatement soit un petit geste symbolique

 

-Risquer de se prendre un râteau en déclarant sa flamme à l'élu de son cœur.

 

A-t-on besoin de ça ? Est-ce Obligatoire ?

 

En femme sensée, ma réponse est obligatoirement négative, mais d'un autre côté, j'avoue avoir céder à la tentation, mon avatar s'est transformé en un cœur enflammé et ma signature parle d'amour.

 

Et ce soir je ne peux m'empêcher de créer une discussion qui rend hommage à l'amour. Je vous propose donc de poster les titres et peut-être un bref résumé des romans d'amour qui vous ont marqués.

 

Je commence donc par :

 

Jane Eyre de Charlotte Brontë, publié le 16 octobre 1847 en Angleterre.

 

Résumé:

 

Une jeune institutrice apprend à connaître son « maître », et l’admiration qu’elle a pour lui se transforme bientôt en amour profond. Consciente de la différence à la fois d’âge et de fortune qui les sépare, elle ne peut réfréner ses sentiments, et cela même alors qu'elle pense qu’il va en épouser une autre – la belle et fière Miss Ingram. Cependant, il lui apprend un jour que malgré son physique différent, son âge et sa situation, c’est à elle qu’il a toujours donné la préférence et qu’il veut l’épouser. Trop heureuse pour croire à son bonheur, Jane accepte et les noces se préparent. Le jour du mariage, cependant, Jane apprend devant l’autel le terrible secret de Mr. Rochester. Marié dans sa jeunesse sous l’influence de son père et de son frère à une femme qui s’avère folle, il ne peut en épouser une autre. Sa première épouse est, en effet, toujours vivante et vit cachée dans le troisième étage de Thornfield-Hall sous la garde de Grace Poole.

 

Bjr sally

le seul livre d'amour qui me vient a l'esprit maintenant en lisant ton topic est celui de "Paul et Virginie" de Bernardin de sait piere traduit a l'arabe par el Manfalouti

ce livre je l'ai lu au CEM en arabe , je devais le résumer pour le presenter et donc je l'ai fais en une seule journèe mais ça m'a couté des pleurs toute la nuit tellement que c'etait triste

en effet , ce film relate l'histoire de deux mamans veuves européennes qui se retrouvent isolées ds le fin fond de l'afrique avec leurs bébés et un vieux qui les aidaient a subvenir a leurs besoins

ces enfants grandissent et Tombent amoureux l'un de l'autre

mais la maman de la fille qui ne voulait pas que sa fille continue a vivre cette misère décide de l'envoyer vivre en europe chez sa tante riche et la convainca difficilement et sans dire au jeune homme qui plonge ds une tristesse le lendemain qd il constate sa dispârition

bref , la fille en europe n'a pas pu s'habituer au rythme et aux habitudes de vie des européens décident de rejoindre sa maman et prend un bateau qui partait en afrique

un naufrage etait au rdv et elle meurt laissant sa maman et son amoureux et moi :D ds un etat de pleurs hystérique

en tout cas c'est un livre qui m'a marqué , je vous le conseille , mais je ne sais pas si l'enfant que j'etais en faisait trop ou que c'etait réellement trop triste , j'opte pour les deux

Share this post


Link to post
Share on other sites

beaux romans d'amour

 

à faute d'avoir deja cité Jeanne Eyre qui est sont doute le plus beau roman d'amour à mes yeux.

je dirais:

 

"La dame au Camélia" d'Alexandre Dumas

 

et "lettre d'une inconnue" de Stefan Zweig

 

"Un écrivain reçoit la lettre d'une femme qui l'a aimé toute sa vie en silence ; elle l'a connu alors qu'elle n'était encore qu'adolescente, et n'a immédiatement vécu que par lui, qui ne se rendait compte de rien. Plus tard, n'étant rien d'autre pour lui qu'une aventure de passage, elle aura un enfant de lui, qu'elle idolâtrera comme l'image de l'homme qu'elle aime. Mais le garçon venant de succomber à une pneumonie, elle décide de le suivre dans la mort, ayant perdu tout ce qui lui était cher et n'ayant plus l'espoir de jamais se faire aimer de cet écrivain. Cependant avant d'en finir elle se doit d'écrire à son éternel aimé, pour enfin lui avouer ce qu'il n'a jamais su voir."

 

 

extrait: "« C’est depuis cette seconde que je t’ai aimé. Je sais que les femmes t’ont souvent dit ce mot, à toi leur enfant gâté. Mais crois-moi, personne ne t’a aimé aussi fort – comme une esclave, comme un chien –, avec autant de dévouement que cet être que j’étais alors et que pour toi je suis restée. Rien sur la terre ne ressemble à l’amour inaperçu d’une enfant retirée dans l’ombre ; cet amour est si désintéressé, si humble, si soumis, si attentif et si passionné que jamais il ne pourra être égalé par l’amour, fait de désir, et, malgré tout, exigeant, d’une femme épanouie. »

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Dahlia

Jane Eyre, l'une des plus belles histoires d'amour jamais écrites, aucun autre roman ne détrônera cette magnifique histoire pour longtemps! :throb:

 

L'amour aux temps du choléra, l'amour, le vrai, même après soixante ans de séparation.

 

La symphonie pastorale de André Gide, amour platonique :rolleyes:

 

La dame aux camélias, trise histoire d'amour.

 

Sinon, en dehors des classiques, je dirais:

 

Un aussi long chemin, de Juliette Benzoni.

 

Résumé:

 

Paris le matin de Pâques 1143.

Dans la troupe de pèlerins qui part vers Saint-Jacques de Compostelle, une étrange femme s'est glissée, le visage dissimulé par un voile. On dit qu'elle entreprend ce long et périlleux voyage pour sauver la vie et l'âme d'un innocent. On dit aussi que sa beauté est telle qu'elle a dû se défigurer pour n'avoir plus à souffrir des hommes. Elle a dix-huit ans, et de ses yeux, va tomber fou amoureux un baron batailleur et débauché, qui abandonnera pour elle, femme, château et fortune, et se mêlera au grand pèlerinage.

Livre : Un aussi long chemin. Juliette Benzoni - 9782841000241

 

Geisha de Arthur Golden.

 

Résumé:

 

À neuf ans, dans le japon d'avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, à une maison de plaisir de Kyoto. Dotée d'extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu'il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l'initiation difficile qui en fera une vraie geisha.

Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l'amour : Sayuri va peu à peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville. Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs. Elle triomphera des pièges que lui tend la haine d'une rivale. Elle rencontrera finalement l'amour...

 

Geisha: Amazon.fr: Arthur Golden, Annie Hamel: Livres

Share this post


Link to post
Share on other sites

coucou dahlia,

 

c'est vrai qu'un aussi long chemin et un roman très attachant par

son caractère imagé et la profondeur des sentiments ressentis dans le style de l'écrivain.

 

pour Geisha j'ai eu l'occasion de voir le film grâce à une amie

mais pas le livre.

si le film est fidèle au roman alors c'est une merveille aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Dahlia
coucou dahlia,

 

c'est vrai qu'un aussi long chemin et un roman très attachant par

son caractère imagé et la profondeur des sentiments ressentis dans le style de l'écrivain.

 

pour Geisha j'ai eu l'occasion de voir le film grâce à une amie

mais pas le livre.

si le film est fidèle au roman alors c'est une merveille aussi.

 

Le livre est bien meilleur que le film, celui-ci est assez fidèle, mais l'intensité des entiments n'est pas la même :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Didine RAYAN

allez, je fais la promo de mon histoire:confused:

 

 

61690834.jpg

 

 

Elle ne le connaissait que depuis peu et pourtant, elle n'avait pas cessé de penser à lui. Il était là, toujours présent dans son esprit. Ses mots d'amour résonnaient toujours dans sa tête comme un chant de cygne.

 

"C'est mon homme avait elle dit un jour à son amie, je le veux, je ne voudrai pas le perdre."

 

Sa confidente éberluée fut arrêtée sec lorsqu'elle avait tenté de la dissuader.

 

"Non, ne dis rien, c'est mon homme je te l'ai dit, c'est mon homme. il est gentil, plein d'amour et de tendresse et puis nous avons quelques points en communs qui font renforcer notre amour. Je ferai tout pour lui appartenir"…………………………………

 

 

 

 

…………………En fait, elle avait rencontré accidentellement Samy en surfant sur internet.

 

C'était un Forum tel que celui-ci. On y trouvait de tout. Des gentilles jeunes filles charmantes et bien élevées et de garçons polis et instruits qui échangeaient des idées, blaguaient et rigolaient. Brefs, les Forums représentaient pour certains, une lucarne d'évasion face aux tracasseries quotidiennes de la vie courante.

 

Il, Samy, puisque c'était de lui qu'il s'agissait, était quelque peu, réservé et qui savait s'exprimer. Il avait comme on disait: la plume facile. Il n'intervenait que lorsqu'il désirait et ses interventions étaient le plus souvent pertinentes; c'est ce qui avait attiré l'attention d'une certaine "Forumeuse" - Ferriel - qui s'était vite aperçue de son talon et suspectée, un tout petit " quelque chose" de si particulier chez cet individu qui le différenciait des autres.

 

Elle était convaincue de cette singularité qu'elle l'avait schématisé dans son esprit comment étant l’homme idéal de sa vie. Elle était persuadée que cet élégant individu ne recelait que l’affection, débordait d'amour et de tendresse et qu’il traînait, par ailleurs, derrière lui toute une histoire, sombre triste et mouvementée ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

2 livres m'ont marqué c'est "Bonjour tristesse "de Françoise Sagan et la mise à nu de Abdelhamid Benhadouga ( mon 1er roman algérien )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu que tu as cité les 2 meilleurs à mes yeux : Jane Eyre et L'amour au temps du choléra mais quelques un me reviennent en mémoire :

 

Orgueil et préjugés de Jane Austen

 

Je l'aimais de Anna Gavalda

 

Le goût du bonheur de Marie Laberge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jane Eyre tres belle histoire mais vue en feuilleton tv

 

ça me fait automatiquement penser à Wuthering Heights, un de mes préférés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Sally
ça me fait automatiquement penser à Wuthering Heights, un de mes préférés.

 

Pour ceux qui ne connaissent que la version Française, il s'agit du roman Les Hauts de Hurlevent unique roman d’Emily Brontë.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...