Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
Guest Sally

Du Baudelaire en veux-tu en voilà

Recommended Posts

Guest Sally

Le Crépuscule du matin

 

La diane chantait dans les cours des casernes,

Et le vent du matin soufflait sur les lanternes.

 

C'était l'heure où l'essaim des rêves malfaisants

Tord sur leurs oreillers les bruns adolescents;

Où, comme un oeil sanglant qui palpite et qui bouge,

La lampe sur le jour fait une tache rouge;

Où l'âme, sous le poids du corps revêche et lourd,

Imite les combats de la lampe et du jour.

Comme un visage en pleurs que les brises essuient,

L'air est plein du frisson des choses qui s'enfuient,

Et l'homme est las d'écrire et la femme d'aimer.

 

Les maisons çà et là commençaient à fumer.

Les femmes de plaisir, la paupière livide,

Bouche ouverte, dormaient de leur sommeil stupide;

Les pauvresses, traînant leurs seins maigres et froids,

Soufflaient sur leurs tisons et soufflaient sur leurs doigts.

C'était l'heure où parmi le froid et la lésine

S'aggravent les douleurs des femmes en gésine;

Comme un sanglot coupé par un sang écumeux

Le chant du coq au loin déchirait l'air brumeux

Une mer de brouillards baignait les édifices,

Et les agonisants dans le fond des hospices

Poussaient leur dernier râle en hoquets inégaux.

Les débauchés rentraient, brisés par leurs travaux.

 

L'aurore grelottante en robe rose et verte

S'avançait lentement sur la Seine déserte,

Et le sombre Paris, en se frottant les yeux

Empoignait ses outils, vieillard laborieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Sally

L'air est plein du frisson des choses qui s'enfuient,

Comment ressentez-vous la phrase ci-dessus?

Selon moi, il s'agit de la sensation pas suffisemment forte pour provoquer de grandes émotions, je dirai même qu'elle est pratiquement inperceptible, mais elle est présente dans notre subconscient pour nous rappeler que les choses passent et ne reviennent plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Sally
moi j'aime la mendiante rousse :)

 

Voici ma chère pour ton unique plaisir:

 

A une mendiante rousse

 

Blanche fille aux cheveux roux,

Dont la robe par ses trous

Laisse voir la pauvreté

Et la beauté,

 

Pour moi, poète chétif,

Ton jeune corps maladif,

Plein de taches de rousseur,

A sa douceur.

 

Tu portes plus galamment

Qu'une reine de roman

Ses cothurnes de velours

Tes sabots lourds.

 

Au lieu d'un haillon trop court,

Qu'un superbe habit de cour

Traîne à plis bruyants et longs

Sur tes talons ;

 

En place de bas troués,

Que pour les yeux des roués

Sur ta jambe un poignard d'or

Reluise encor ;

 

Que des noeuds mal attachés

Dévoilent pour nos péchés

Tes deux beaux seins, radieux

Comme des yeux ;

 

Que pour te déshabiller

Tes bras se fassent prier

Et chassent à coups mutins

Les doigts lutins,

 

Perles de la plus belle eau,

Sonnets de maître Belleau

Par tes galants mis aux fers

Sans cesse offerts,

 

Valetaille de rimeurs

Te dédiant leurs primeurs

Et contemplant ton soulier

Sous l'escalier,

 

Maint page épris du hasard,

Maint seigneur et maint Ronsard

Épieraient pour le déduit

Ton frais réduit !

 

Tu compterais dans tes lits

Plus de baisers que de lis

Et rangerais sous tes lois

Plus d'un Valois !

 

- Cependant tu vas gueusant

Quelque vieux débris gisant

Au seuil de quelque Véfour

De carrefour ;

 

Tu vas lorgnant en dessous

Des bijoux de vingt-neuf sous

Dont je ne puis, oh ! pardon !

Te faire don.

 

Va donc ! sans autre ornement,

Parfum, perles, diamant,

Que ta maigre nudité,

Ô ma beauté !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest thesoulshudders
L'air est plein du frisson des choses qui s'enfuient,

 

Comment ressentez-vous la phrase ci-dessus?

Selon moi, il s'agit de la sensation pas suffisemment forte pour provoquer de grandes émotions, je dirai même qu'elle est pratiquement inperceptible, mais elle est présente dans notre subconscient pour nous rappeler que les choses passent et ne reviennent plus.

 

Merci Sally pour ce topic :o

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Sally
Merci Sally pour ce topic :o

 

De rien ma chérie. As-tu une opinion sur la phrase relevée?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest thesoulshudders
De rien ma chérie. As-tu une opinion sur la phrase relevée?

 

Pour moi c’est comme un petit pincement qui nous fait penser a nos jours heureux a nos souvenirs perdus qu’on peut jamais revivre sauf on ayant ce frisson d’air.

C'est pour cela que je m'appelle frisson:o

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sally est ce que je peux te faire un bisou (chaste bien sur) ?

tu viens de me faire le meilleur des cadeaux car ma vie est rythmee par le souffle de la poesie de baudelaire.

Mille merci! en plus je suis en plein de la periode de Spleen et je cherche desesperement mon Ideal

Share this post


Link to post
Share on other sites

si on n'etait pas a la veille du ramadan je me serais mis quelques verres d'absinthe derriere la cravate!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Saha Ramdankoum et bonne soiree

car demain des l'aube, a l'heure ou blanchit la campagne, je partirai...Tchuusss les amis

Gros becs a Toi Sally

Share this post


Link to post
Share on other sites
Voici ma chère pour ton unique plaisir:

 

A une mendiante rousse

 

Blanche fille aux cheveux roux,

Dont la robe par ses trous

Laisse voir la pauvreté

Et la beauté,

 

Pour moi, poète chétif,

Ton jeune corps maladif,

Plein de taches de rousseur,

A sa douceur.

 

Tu portes plus galamment

Qu'une reine de roman

Ses cothurnes de velours

Tes sabots lourds.

 

Au lieu d'un haillon trop court,

Qu'un superbe habit de cour

Traîne à plis bruyants et longs

Sur tes talons ;

 

En place de bas troués,

Que pour les yeux des roués

Sur ta jambe un poignard d'or

Reluise encor ;

 

Que des noeuds mal attachés

Dévoilent pour nos péchés

Tes deux beaux seins, radieux

Comme des yeux ;

 

Que pour te déshabiller

Tes bras se fassent prier

Et chassent à coups mutins

Les doigts lutins,

 

Perles de la plus belle eau,

Sonnets de maître Belleau

Par tes galants mis aux fers

Sans cesse offerts,

 

Valetaille de rimeurs

Te dédiant leurs primeurs

Et contemplant ton soulier

Sous l'escalier,

 

Maint page épris du hasard,

Maint seigneur et maint Ronsard

Épieraient pour le déduit

Ton frais réduit !

 

Tu compterais dans tes lits

Plus de baisers que de lis

Et rangerais sous tes lois

Plus d'un Valois !

 

- Cependant tu vas gueusant

Quelque vieux débris gisant

Au seuil de quelque Véfour

De carrefour ;

 

Tu vas lorgnant en dessous

Des bijoux de vingt-neuf sous

Dont je ne puis, oh ! pardon !

Te faire don.

 

Va donc ! sans autre ornement,

Parfum, perles, diamant,

Que ta maigre nudité,

Ô ma beauté !

 

Merci Sally pour ces beaux mots

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Sally
si on n'etait pas a la veille du ramadan je me serais mis quelques verres d'absinthe derriere la cravate!

 

Attends la fin et retrouvons-nous à`Bruxelles pour une expérience unique.

 

 

Saha Ramdankoum et bonne soiree

car demain des l'aube, a l'heure ou blanchit la campagne, je partirai...Tchuusss les amis

Gros becs a Toi Sally

 

Bye Antar, gros becs :mdr: tu as le don des langues.

Bon ramadhan à toi.

 

Quand tu auras le temps reviens dans ce topic, m'expliquer la signification de la phrase en question.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Attends la fin et retrouvons-nous à`Bruxelles pour une expérience unique.

 

 

 

 

Bye Antar, gros becs :mdr: tu as le don des langues.

Bon ramadhan à toi.

 

Quand tu auras le temps reviens dans ce topic, m'expliquer la signification de la phrase en question.

 

Chere Sally, Cette citation, tiree du poeme “ le Crepuscule du matin”, m’a toujours bouleverse par sa froide conscience et sa resignation douloureuse devant le temps qui fuit inexorablement.

 

Elle illustre, a merveille, le fugitif, l’ephemere et la vanite de nos ambitions, de nos desirs, de nos amours et nos petites rancoeurs devant l’implacable ronronnement de “l’horologe d’argent, qui dit oui qui dit non et puis qui nous attend” (Jacques Brel “les vieux”)

 

Ce poeme d’Aragon est encore plus explicite, a sa maniere sur le triste destin de la condition humaine:

 

Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force

Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit

Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix

Et quand il croit serrer son bonheur il le broie

Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard

Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson

Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson

Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson

Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare

Il n'y a pas d'amour heureuxmurFrape

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Sally

Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard

 

 

C'est tellement bien dit et tellement vrai.

 

A la première page de seras-tu là de Guillaume Musso on peut lire ceci:

 

 

Oserions-nous vraiment donner un sens nouveau à notre existence?

 

Mais pour devenir qui?

Pour aller où?

Et avec qui?

 

 

 

Puisque toi et ton ex vous vous aimez, pourquoi cherches-tu ailleurs?

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est tellement bien dit et tellement vrai.

 

A la première page de seras-tu là de Guillaume Musso on peut lire ceci:

 

 

Oserions-nous vraiment donner un sens nouveau à notre existence?

 

Mais pour devenir qui?

Pour aller où?

Et avec qui?

 

 

 

Puisque toi et ton ex vous vous aimez, pourquoi cherches-tu ailleurs?

 

Pour reprendre le questionnaire de Guillaume, moi je suis partant pour donner un nouveau sens a mon existence

- pour devenir Heureux

- pour aller au Quebec libre

- avec qui? euh ..joker! :D

 

en fait avec mon ex qui est issue d'une famille catho pratiquante (sa maman est une grenouille de benitier), je me suis posé une foultitude de questions existentielles sur les mariages mixtes de ce type...elle refuse l'idee de se convertir a l'islam et moi je refuse que mes enfants ne se trouvent, un jour, ecartelés entre 2 religions...c'est pour ca, on a decidé de faire un break et moi je veux mettre a profit ce repit pour essayer de denicher la perle rare (musulmane)

bon, je me fais pas beaucoup d'illusions sur ce forum car je suis trop "hyperactif et turbulent" parait-il murFrape :mdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour reprendre le questionnaire de Guillaume, moi je suis partant pour donner un nouveau sens a mon existence

- pour devenir Heureux

- pour aller au Quebec libre

- avec qui? euh ..joker! :D

 

en fait avec mon ex qui est issue d'une famille catho pratiquante (sa maman est une grenouille de benitier), je me suis posé une foultitude de questions existentielles sur les mariages mixtes de ce type...elle refuse l'idee de se convertir a l'islam et moi je refuse que mes enfants ne se trouvent, un jour, ecartelés entre 2 religions...c'est pour ca, on a decidé de faire un break et moi je veux mettre a profit ce repit pour essayer de denicher la perle rare (musulmane)

bon, je me fais pas beaucoup d'illusions sur ce forum car je suis trop "hyperactif et turbulent" parait-il murFrape :mdr:

 

Toi zossi:mdr:

Bonne chance imala:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Baudelaire

 

Ma contribution :

Je te donne ces vers...

 

Je te donne ces vers afin que si mon nom

Aborde heureusement aux époques lointaines,

Et fait rêver un soir les cervelles humaines,

Vaisseau favorisé par un grand aquilon,

 

Ta mémoire, pareille aux fables incertaines,

Fatigue le lecteur ainsi qu'un tympanon,

Et par un fraternel et mystique chaînon

Reste comme pendue à mes rimes hautaines ;

 

Etre maudit à qui, de l'abîme profond

Jusqu'au plus haut du ciel, rien, hors moi, ne répond !

- Ô toi qui, comme une ombre à la trace éphémère,

 

Foules d'un pied léger et d'un regard serein

Les stupides mortels qui t'ont jugée amère,

Statue aux yeux de jais, grand ange au front d'airain !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Toi zossi:mdr:

Bonne chance imala:)

 

j'ai remarqué que tu n'es pas en reste toi-aussi! :mdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ma contribution :

Je te donne ces vers...

 

Je te donne ces vers afin que si mon nom

Aborde heureusement aux époques lointaines,

Et fait rêver un soir les cervelles humaines,

Vaisseau favorisé par un grand aquilon,

 

Ta mémoire, pareille aux fables incertaines,

Fatigue le lecteur ainsi qu'un tympanon,

Et par un fraternel et mystique chaînon

Reste comme pendue à mes rimes hautaines ;

 

Etre maudit à qui, de l'abîme profond

Jusqu'au plus haut du ciel, rien, hors moi, ne répond !

- Ô toi qui, comme une ombre à la trace éphémère,

 

Foules d'un pied léger et d'un regard serein

Les stupides mortels qui t'ont jugée amère,

Statue aux yeux de jais, grand ange au front d'airain !

 

Ah Charles restera le plus grand poete de tous les temps!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah Charles restera le plus grand poete de tous les temps!

Ayhouh, charles en plus:mdr:

Non, non dans ce cas je ne suis pas ta maman mais mon grand père lointain, trés loitain en tout cas ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ayhouh, charles en plus:mdr:

Non, non dans ce cas je ne suis pas ta maman mais mon grand père lointain, trés loitain en tout cas ;)

 

Allez Robert, ne fais pas ta radine!:mdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi c'est Tapir po Robir:mdr:

Un autre poême fi khatrek :

 

Tout entière

 

Le Démon, dans ma chambre haute,

Ce matin est venu me voir,

Et, tâchant à me prendre en faute,

Me dit : " Je voudrais bien savoir,

 

Parmi toutes les belles choses

Dont est fait son enchantement,

Parmi les objets noirs ou roses

Qui composent son corps charmant,

 

Quel est le plus doux. " - Ô mon âme !

Tu répondis à l'Abhorré :

" Puisqu'en Elle tout est dictame,

Rien ne peut être préféré.

 

Lorsque tout me ravit, j'ignore

Si quelque chose me séduit.

Elle éblouit comme l'Aurore

Et console comme la Nuit ;

 

Et l'harmonie est trop exquise,

Qui gouverne tout son beau corps,

Pour que l'impuissante analyse

En note les nombreux accords.

 

Ô métamorphose mystique

De tous mes sens fondus en un !

Son haleine fait la musique,

Comme sa voix fait le parfum ! "

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi c'est Tapir po Robir:mdr:

Un autre poême fi khatrek :

 

Tout entière

 

Le Démon, dans ma chambre haute,

Ce matin est venu me voir,

Et, tâchant à me prendre en faute,

Me dit : " Je voudrais bien savoir,

 

Parmi toutes les belles choses

Dont est fait son enchantement,

Parmi les objets noirs ou roses

Qui composent son corps charmant,

 

Quel est le plus doux. " - Ô mon âme !

Tu répondis à l'Abhorré :

" Puisqu'en Elle tout est dictame,

Rien ne peut être préféré.

 

Lorsque tout me ravit, j'ignore

Si quelque chose me séduit.

Elle éblouit comme l'Aurore

Et console comme la Nuit ;

 

Et l'harmonie est trop exquise,

Qui gouverne tout son beau corps,

Pour que l'impuissante analyse

En note les nombreux accords.

 

Ô métamorphose mystique

De tous mes sens fondus en un !

Son haleine fait la musique,

Comme sa voix fait le parfum ! "

 

Merci Robir :D

je te trouve un peu sombre! mais j'aime bien me bruler les ailes moi! :mdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Robir :D

je te trouve un peu sombre! mais j'aime bien me bruler les ailes moi! :mdr:

Si jamais tu venais à me frôler

Tu te brulerai les ailes

et te cramerais les aisselles

Eh, par l'ocaz, le coeur aussi

Tu es un Antar zamanou

Je ne veux en aucun cas attirer

...La foudre de tes fidèles

Je ne souhaite, surtout

voir tes doigts brulés

Par une éternelle rebelle ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Sally
Pour reprendre le questionnaire de Guillaume, moi je suis partant pour donner un nouveau sens a mon existence

- pour devenir Heureux Tu l'es déjà, ta joie de vivre es tellement évidente!

- pour aller au Quebec libre Une utopie .

- avec qui? euh ..joker! :D Avec la femme que tu aimes

 

...c'est pour ca, on a decidé de faire un break et moi je veux mettre a profit ce repit pour essayer de denicher la perle rare (musulmane)

 

:rolleyes:Je pensais qu'un break servait à se remettre les idées en place, je ne savais pas qu'on pouvait en profiter pour aller à la pêche aux moules:confused:.

Si tu l'a déjà ta perle rare, réfléchis bien avant d'aller en chercher une autre qui pourrait s'avérer fausse.

 

bon, je me fais pas beaucoup d'illusions sur ce forum car je suis trop "hyperactif et turbulent" parait-il murFrape :mdr:

 

M'en gardes-tu rigueur? J'espère que non. Il y a un truc qui me chicote, tu as pratiquement tout dit de toi (si c'est la vérité bien évidemment), or il y a ce petit détail que tu tiens à garder secret, pourquoi?

 

 

L'amour et le crâne

 

 

 

L'amour est assis sur le crâne

De l'Humanité

et sur ce trône le profane,

Au rire effronté,

 

Souffle gaiement des bulles rondes

Qui montent dans l'air,

Comme pour rejoindre les mondes

Au fond de l'éther.

 

Le globe lumineux et frêle

Prend un grand essor,

Crève et crache son âme grêle

Comme un songe d'or.

 

J'entends le crâne à chaque bulle

Prier et gémir :

- "Ce jeu féroce et ridicule,

Quand doit-il finir ?

 

Car ce que ta bouche cruelle

Eparpille en l'air,

 

Monstre assassin, c'est ma cervelle,

Mon sang et ma chair !"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...