Jump to content

«Démissionnez M.Belkhadem!»


Recommended Posts

L’ÉCRIVAIN YASMINA KHADRA À L’ANCIEN CHEF DE GOUVERNEMENT

«Démissionnez M.Belkhadem!»

20 Janvier 2009 -

 

 

 

Tout cerveau qui s’exile est un assassinat, tout espoir qui s’éteint est une trahison et tout aveu d’impuissance de la part d’un décideur est une catastrophe.

 

Les dernières déclarations de Abdelaziz Belkha-dem, représentant personnel du chef de l’Etat, sur le phénomène des harraga ne cessent de susciter des réactions.

«S’il y a des solutions miracles pour les harraga nous sommes preneurs», avait en substance déclaré, récemment, M.Belkhadem, avouant l’impuissance du gouvernement à venir à bout des problèmes de la jeunesse algérienne. Des propos défaitistes qui ont fait sortir de sa réserve l’intellectuel et écrivain algérien, Yasmina Khadra.

Dans une lettre ouverte adressée à M.Belkhadem, l’auteur de L’attentat a invité, en des termes directs, le n°1 du FLN, à la démission.

«Il existe un miracle en chaque chose, M.Belkhadem. Le miracle de réussir là où d’autres ont échoué. Le miracle de démissionner quand on ne peut plus rien donner...Voyez-vous? Il suffit de vouloir», a écrit M.Khadra dans sa lettre.

Pour Yasmina Khadra, les propos de M.Belkhadem à propos des harraga sont irrecevables. Un discours n’est, selon lui, solvable que lorsque ses répercussions sur le terrain sont payantes. «Il ne suffit pas d’occuper une tribune pour dominer son monde, encore faut-il le convaincre, parvenir à lui mettre la main à la pâte et le mener au bout de l’ensemble des défis que l’on est supposé relever», a-t-il expliqué.

Durcissant le ton, l’auteur de la lettre a rappelé à l’ancien chef de gouvernement que si un responsable politique a des obligations et des problèmes à résoudre, il a aussi le devoir de rendre le tablier s’il a conscience de son inutilité. Des propos qui ne laisseront certainement pas muet M.Belkhadem, prompt à réagir à ses contradicteurs. Très sévère, Yasmina Khadra recadre la problématique de la jeunesse en estimant que le «constat est désespérant» et de s’exclamer: «Comment peut-on sévir contre une jeunesse effroyablement désenchantée alors qu’il est question de la sauver de l’ennui en train de la chosifier? Comment ose-t-on jeter en prison de jeunes gens qui ont choisi de risquer leur vie au large de la mer plutôt que de moisir au pied des murs défigurés ou à l’ombre de cafés sinistrés?» et d’apostropher M.Belkhadem: «Depuis quand les geôles sont-elles des cures thérapeutiques, un antidote, une panacée?» soulignant qu’«incarcérer les harraga est un non-sens, une absurdité, un traitement contre-nature».

Yasmina Khadra explique encore que cette démarche (l’emprisonnement des harraga) «(...) dénote l’inaptitude de nos responsables à s’assumer, préférant faire porter le chapeau à ceux-là mêmes qui ploient sous d’intenables carcans. Il n’est pire cruauté que de faire, des souffre-douleur, des boucs émissaires».

L’auteur de «Le Dingue et le bistouri» poursuit en écrivant: «L’Algérie est un paradis, M.Belkhadem, un paradis dont les rêves sont ailleurs, ce qui pousse des milliers d’adolescents à sauter dans des embarcations de fortune pour aller à leur recherche, parmi les naufrages mortels et les insolations irréversibles», a-t-il souligné. Allant plus loin dans son réquisitoire, l’écrivain algérien épingle les élus de la nation qui ont failli à leur mission et à tous les niveaux: «Que sont devenues nos idoles dans cette quête névrotique de l’enrichissement suspect qui a fait de nos maires, de nos walis, de nos députés, de nos sénateurs, enfin de l’ensemble de nos faiseurs de société, des faiseurs de désillusions?». Dans sa lettre ouverte, Yasmina Khadra a décrit une jeunesse désespérée, laminée, lessivée, dévitalisée et qui n’éprouve plus le besoin de survivre à son désarroi grandissant. «Notre jeunesse souffre, M.Belkhadem. Elle a épuisé toute sa patience, toutes ses prières et tous ses ras-le-bol», écrit-il encore.

Il a également raconté une jeunesse qui ne croit plus en ses dirigeants. «Notre jeunesse ne fait plus confiance à vos promesses parce que vous ne les avez jamais tenues», explique-t-il.

Dans le même ordre d’idées, Yasmina Khadra qui n’a pas manqué d’énumérer les préoccupations de la jeunesse algérienne (travail, débouchés, formation adéquate, respect et confiance), a appelé les responsables à assainir ses lendemains en lui proposant des projets concrets, un devenir fiable, des repères probants, bref, une vraie feuille de route reposant sur un programme clair et réalisable.

Plus loin dans son analyse de la situation, il a accusé les dirigeants d’incompétence et de culpabilité auxquelles renvoie directement le désespoir de cette frange de la société. Il les a invités en ce sens à cesser de la considérer comme une tare sociale ou une tracasserie politique.

Et Yasmina Khadra de conclure: «Tout cerveau qui s’exile est un assassinat, tout espoir qui s’éteint est une trahison et tout aveu d’impuissance de la part d’un décideur est une catastrophe. Alors, lequel des miracles choisir: celui de la rédemption ou bien celui de la démission?».

 

Karim AIMEUR

 

L'Expression Edition OnLine - «Démissionnez M.Belkhadem!»

Link to post
Share on other sites

c'est bien joli de poster un article mais quel est ton sentiment JUSTICE sinon ton opinion concernant cet article.

 

PS : il y a aussi la lettre de yasmina khadra

PS 2 : penses tu que l'expression soit un journal de qualité ?

Link to post
Share on other sites

«S’il y a des solutions miracles pour les harraga nous sommes preneurs», avait en substance déclaré, récemment, M.Belkhadem, avouant l’impuissance du gouvernement à venir à bout des problèmes de la jeunesse algérienne.

 

on ne peut rien faire, on ne sait pas quoi faire, mais on reste a notre place, messmar djeha !

 

J'ai echoue, je reste a ma place et je veux un 3eme mandat !

 

Telle est la nouvelle mode de gouvernace inventee par boutef et sa clique !

Link to post
Share on other sites
c'est bien joli de poster un article mais quel est ton sentiment JUSTICE sinon ton opinion concernant cet article.

 

PS : il y a aussi la lettre de yasmina khadra

PS 2 : penses tu que l'expression soit un journal de qualité ?

 

Bonjour ,

 

Tout d'abord je tiens à dire que le destinataire de cette lettre n'aurait pas dut être Belkhadem, qui n'est qu'un secrétaire général d'un parti politique mais le chef de l'état en l'occurence Abdelaziz Bouteflika .

Les vrais décideurs, ceux qui constituent les piliers de voûte du régime : les militaires dont le budget et l’un des plus important avec celui des «Anciens Moudjahidines » sont les seuls responsables de cette fuite inexorable !

L’argent consacré à un armement qui n'est pratiquement jamais utilisé ou utilisé pour réprimer le peuple au détriment d’autre projets qui aideraient nos jeunes à sortir du chaos .

La justice sociale, n’est-ce pas de partager l’argent avec équité ?

Il est inadmissible que l’écart soit de 20 à 35 fois entre un « haut fonctionnaire » qui fait peu ou pratiquement rien, et un simple citoyen qui a souvent une famille nombreuse à faire vivre et qui travaille sans relache .

 

Je peux rajouter que tout cerveau qui s'exile se transforme en opposant au régime en place .

Durant ces trois derniéres décennies énormément d'intellectuels ont fuit soit les islamistes ,soit le régime gouvernemental .

Beaucoup d'anciens journalistes , de cadres supérieurs et de militaires (sous-officiers et officiers) en exil sont membres d'organisations ou d'associations et oeuvrent en collaboration avec l'ONU , Amnesty International et le TPI pour faire juger et condamner les responsables du drame algérien .

 

Un collectif contre l'impunité est en train d'être crée afin que les responsables des crimes les plus abominables - tels les crimes de guerre, les crimes de torture, les crimes de disparitions et les génocides pratiqués en Algérie soient poursuivi par des instances internationales

Collectif Contre l'Impunité

 

Je peux également citer Collectif Des Familles de Disparu(e)s en Algérie qui remet des rapports périodiques à l'ONU

Collectif des Familles des Disparus en Algérie - Campagne contre l'impunité en Algérie avec l'ACAT

 

MERCI.

Link to post
Share on other sites
C'est lui l'instigateur du changement de constitution et a toujours encouragé Boutef à se représenter.

 

Comme son nom l'indique , ce gars est un serviteur , corvéable à merci et joue souvent le rôlr de "Berrah" du système .

Link to post
Share on other sites
c'est bien joli de poster un article mais quel est ton sentiment JUSTICE sinon ton opinion concernant cet article.

 

PS : il y a aussi la lettre de yasmina khadra

PS 2 : penses tu que l'expression soit un journal de qualité ?

 

Je me permets juste de souligner que quelquesoit la qualité de ce journal, nous avonslà non pas un article rédigé par ce journal mais uniquement une lettre rapportée par ce même journal. J'imagine donc que le but de ce post est de nous faire réagir à la lettre.

 

Je trouve que ce coup de gueule de Yasmina Khadra devrait s'adresser à l'ensemble de la classe politique mais aussi à l'ensemble des fonctionnaires.

On ne peut pas continuer à accepter ce fatalisme qui dénote une incapacité profonde à agir et à se mouvoir.

La seule et unique solution des Harragas est l'emploi et le logement. On le sait et on l'a toujours su avant même que Maslow ne construise sa pyramide.

Link to post
Share on other sites
Je me permets juste de souligner que quelquesoit la qualité de ce journal, nous avonslà non pas un article rédigé par ce journal mais uniquement une lettre rapportée par ce même journal. J'imagine donc que le but de ce post est de nous faire réagir à la lettre.

 

Je trouve que ce coup de gueule de Yasmina Khadra devrait s'adresser à l'ensemble de la classe politique mais aussi à l'ensemble des fonctionnaires.

On ne peut pas continuer à accepter ce fatalisme qui dénote une incapacité profonde à agir et à se mouvoir.

La seule et unique solution des Harragas est l'emploi et le logement. On le sait et on l'a toujours su avant même que Maslow ne construise sa pyramide.

 

touta fait , mais malheuresement meme les meilleur cures du monde :confused: ne suffisent pas pour actualisé et formater nos sales dirigents ignorants , ignorant s de tous les prob des jeunes algeriens :crazy:..

Link to post
Share on other sites

...Coup de gueule ou pas de mouleshoul alias yasmina khadra à l'encontre de Belkhadem suite aux déclarations de ce dernier sur la

HARGA,cela n'a pas empêché notre écrivain de saisir l'occasion de prendre les rênes du Centre culturel Algérien en France... Et qui dit

CCA dit pouvoir algérien et dit BELKHADEM!

Link to post
Share on other sites
...Coup de gueule ou pas de mouleshoul alias yasmina khadra à l'encontre de Belkhadem suite aux déclarations de ce dernier sur la

HARGA,cela n'a pas empêché notre écrivain de saisir l'occasion de prendre les rênes du Centre culturel Algérien en France... Et qui dit

CCA dit pouvoir algérien et dit BELKHADEM!

 

Mohal,

Je pense comme toi, si quelqu'un veux partagé le pouvoir avec des gens comme cela il doit surement etre aussi pourri qu'eux.

Mais si c'est le cas : cela voudrais dire que toute personne se sentant propre doit eviter les poste de responsabilité pour ne pas qu' elle s'apparante a ces gent la.

Mais en suivant cette logique nous sommes entraint d'abondonner la responsabilité de notre pays a des gent pourris, En faisant cela ne sommes nous pas entrains de nous rendre coupable de delit de fuite ou de non assistance a pays en danger.

car si on abondonne toutes les responsabilité a des gens sans scrupules nous sommes entrains de tendre les batons avec les quels nous seront batus ou peut etre meme les corde avec les quelles nous seront pondus.

 

Qu'en pensez vous.

 

A mon avis ce debat merite un topic a lui tout seul.

Link to post
Share on other sites

Sachez que le responsable chez nous n'est pas vraiment responsable de ce qu'il entreprend parce qu'il n'est qu'un figurant "applaudisseur" dont la longévité à tel ou tel poste, dépend en partie de sa capacité voire de son habileté à faire valoir son allégeance au maitre de céans...

de sa capacité voire son habileté à faire valoir son allégeance

Link to post
Share on other sites
Sachez que le responsable chez nous n'est pas vraiment responsable de ce qu'il entreprend parce qu'il n'est qu'un figurant "applaudisseur" dont la longévité à tel ou tel poste, dépend en partie de sa capacité voire de son habileté à faire valoir son allégeance au maitre de céans...

de sa capacité voire son habileté à faire valoir son allégeance

 

Faudrait il alors les lesser "gouverner".

Leur abondonner notre patrie.

Les laiser decider pour nos enfants.

 

Comment faire????????

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...