Jump to content

Recommended Posts

Pensez-vous que la notion de 'miracle' dans le sens 'suspension momentanée des lois naturelles par Dieu existe en Islam ou dans le Coran ?

Je sais qu'il y a des Hadiths dont le but est de 'démontrer' que le Prophète Muhammed saw a aussi réalisé des miracles de ce genre (ex. Le miracle de la scission de la lune). Mais perso, j'y crois pas trop, il me semble que c'est des histoires inventées ou imaginées pour imiter la notion judéo-chrétienne de 'miracles' réalisés par les Prophètes israélites.

Même l'ascenssion d'El Israa wal Mi3raj a mon sens c'était plus dans le registre des visions (رؤية).

Du coup, j'aimerais discuter de ce sujet et voir si on pourrait découvrir d'autres sens des 'miracles' selon la perspective Coranique, qui n'attribue au Prophète saw que le 'miracle' du Coran.

Mais en quoi le Coran est-il miraculeux dans le sens de 'suspension des lois naturelles'?

Link to post
Share on other sites

Bonjour Vanny, 

Inshiqâq al-qamar pourrait faire allusion à la ROTATION SYNCHRONE de la lune, phénomène qui fait que l'Humanité ne voit qu'une seule FACE (shiq) de la lune. 

En arabe ancien, on dit taqârabat al-sâ'a lorsque la durée du jour et de la nuit sont équivalentes. Comme son nom l’indique, la rotation SYNCHRONE désigne le temps IDENTIQUE (équivalent) de rotation de la lune sur elle-même en même temps (taqârub al-sâ'a) que sa révolution autour de la Terre, d'où un inshiqâq al-qamar qui fait que nous n'en percevons qu'un shiq (face).

Edited by An-Nisr
Link to post
Share on other sites

Bonjour @An-Nisr!

Donc tu veux dire que la notion de 'miracle' provient de l'incapacité des humains de l'époque à comprendre des phénomènes 'naturels' mais 'rares'?

Mais si on accepte cette explication des miracles, on élimine l'un des signes principaux de reconnaissance des vrais Prophètes non?

Link to post
Share on other sites
31 minutes ago, Vanny said:

Bonjour @An-Nisr!

Donc tu veux dire que la notion de 'miracle' provient de l'incapacité des humains de l'époque à comprendre des phénomènes 'naturels' mais 'rares'?

Mais si on accepte cette explication des miracles, on élimine l'un des signes principaux de reconnaissance des vrais Prophètes non?

Bonjour Vanny, 

En règle générale le Coran n'est pas friand de miracles. Si je ne me trompe pas on n'en dénombre aucun s'agissant du Prophète dans le texte, mis à part le Isrâ' qui pourrait même être une expérience onirique puisqu'elle a pour cadre la nuit (layl)

Un prophète ne fait pas forcément de "miracles". Par exemple Aaron, Zakarie, Isaac ou Ismaël en sont apparemment dépourvus. 

Link to post
Share on other sites

@An-Nisr

Si, y a quand même des 'miracles' qui sont mentionnés comme:

Issa:

  إحياء الموتى وإبراء الأبرص والاعمى.  إنزال مائدة من السماء كما طلبوا منه،  يعمل تماثيل من الطين ثم ينفخ فيها فتكون طيراً، وتكليمهم في مهده

Moise:

 تحويل العصا إلى أفعى كبيرة جداً، وادخال يده في جيبه فتخرج بيضاء من غير سوء ل

Saleh:

 الناقة التي تخرج من الصخر

Ibrahim:

 خروجه من النار سالماً عندما القاه فيها قومه ليحرقوه لانه حطم اصنامهم "

Sulaimen:

فهمه للغة الحيوانات والطيور؛ كالهدهد والنمل، وتسخير الريح والجن والانس جنود له. واعطاه الله تعالى ملكاً لم يعطه لاحد بعده 

Link to post
Share on other sites

Y a aussi la notion de 'Karamat' (الكرامات) c'est comme des miracles mais la différence est qu'ils arrivent à des gens pieux (اولياء الله الصالحين)

C'est mystérieux tout ça lol

Link to post
Share on other sites

Oui il existent des miracles citées dans le Coran essentiellement pour les nations d'antan pour prouver  la véracité du messager .. en Islam  Dieu ne veut pas en donner au Prophète ..Dieu veut que les gens utilisent la réflexion leur cerveaux pour croire en lui لعلهم يعقلون ,لعلهم يتفكرون puisque c'est la façon la plus transparente et solide pour connaitre Dieu malgré que le Prophète espérait d'en avoir comme dit le Coran 

وَإِن كَانَ كَبُرَ عَلَيْكَ إِعْرَاضُهُمْ فَإِنِ اسْتَطَعْتَ أَن تَبْتَغِيَ نَفَقًا فِي الْأَرْضِ أَوْ سُلَّمًا فِي السَّمَاءِ فَتَأْتِيَهُم بِآيَةٍ ۚ وَلَوْ شَاءَ اللَّهُ لَجَمَعَهُمْ عَلَى الْهُدَىٰ ۚ فَلَا تَكُونَنَّ مِنَ الْجَاهِلِينَ

 

Edited by Zinzeberien
Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Vanny said:

@An-Nisr

Si, y a quand même des 'miracles' qui sont mentionnés comme:

Issa:

  إحياء الموتى وإبراء الأبرص والاعمى.  إنزال مائدة من السماء كما طلبوا منه،  يعمل تماثيل من الطين ثم ينفخ فيها فتكون طيراً، وتكليمهم في مهده

Bonjour, 

Prenons cet exemple: 

  • Dieu façonne à partir de la glaise un humain, y insuffle et il se réalise. 
  • Jésus façonne à partir de la glaise une forme de oiseau, y insuffle et elle se réalise.

Il est évident que ces deux récits se font écho l'un l'autre, à la différence que le premier est censé avoir pour cadre le CIEL/monde divin (monde des idées/intelligible), donc des FORMES (هيئة), alors que le second est censé se dérouler SUR TERRE/monde humain (sensible). Le akhluqu lakum (je crée pour vous) dans le verset renforce cette idée. 

Or c'est le second récit, qui est censé se dérouler dans le monde sensible, qui évoque la FORME (la هيئة y explicitement mentionnée) tandis que le premier n'en fait pas mention (ou alors la chose étant admise par l'auditoire de sorte qu'elle y est implicite).

Ainsi, Jésus IMITE le sensible, c'est-à-dire l'oiseau réel, qui est image de la FORME intelligible (céleste, c'est le cas de le dire à propos des oiseaux !) et ça s'arrête là. Il ne créé pas le sensible (l'oiseau réel). 

Le "miracle" (si miracle il y a) n'est donc pas celui de Jésus, mais celui de Dieu. Or, s'agissant de Dieu, la notion de miracle is irrelevant, à telle enseigne que le mot n’existe tout simplement pas dans le Coran. 

PS1: l'analyse que je fais repose sur la Théorie des formes de Platon qui offre une grille de lecture. Mais ça s'arrête là. On ne sait pas qui de Platon ou des enseignements monothéistes (orientaux) a influencé l'autre, comme le souligne Pierre HADOT dans son livre "Qu'est-ce que la philosophie antique?". En somme, je ne dis pas que la Bible/Coran sont platoniciens ou inversement.

PS2: Ceci suggère qu'une partie de l'auditoire du Prophète était familière avec le platonisme ou néoplatonisme, donc érudite. 

Edited by An-Nisr
Link to post
Share on other sites

@An-Nisr

Je dois méditer sur ton analyse. Mais je dois dire que je me retrouve a osciller entre une vision 'scientiste' du Coran et une vision 'metaphysique'.

Je veux dire, et si après tout c'est le principe scientifique de 'causalité' qu'il faut mettre entre parenthèse ? Quand on lit le Coran with open mind, on s'aperçoit qu'il n'y a pas de 'causalité' absolue en dehors de la volonté d'Allah !

Il n'y a donc pas de 'miracle' dans le sens 'suspension de lois naturelles' parce qu'il n'y a pas de lois fixes in the first place! Quantum physics semblent dire la même chose, a un certain plan, l'Univers est chaotique ! C'est fascinant comme vision du monde, ca ouvre beaucoup de perspectives !

Je te propose cette vidéo qui parle de ca, (la chaine est hyper intéressante, ca parle de théologie comparée).

 

Edited by Vanny
Link to post
Share on other sites
On 25/02/2021 at 16:05, Vanny said:

@An-Nisr

Je dois méditer sur ton analyse. Mais je dois dire que je me retrouve a osciller entre une vision 'scientiste' du Coran et une vision 'metaphysique'.

Bonjour Vanny, 

On pourrait dire que nous ne trouvons dans la même situation à laquelle ont fait face les premiers musulmans à leur sortie d'Arabie dans leur conquête du Proche-Orient et du bassin méditerranéen: comment concilier entre le savoir grec/culture hellénistique qui se sont répandus avec la conquête d'Alexandre le Grande (Dhu l-Qarnayn?) et la Révélation/nouvelle religion dont ils étaient porteurs? 

Comment concilier notre patrimoine culturel et cultuel, que nos ancêtres vivaient en vase-clos sans se poser de questions, après nous êtres ouverts au monde occidental et à ses avancées? 

Comment concilier scientisme et spiritualisme, telle est la question.

PS: il faut noter que le 'âlim des premiers temps de l'islam pouvait être à la fois un naturaliste (un scientifique) et un humaniste (érudit dans les humanités). Au fil des siècles, avec l'effondrement de la science chez les musulmans, le mot 'âlim a voyagé mais sans bagages. C'est-à-dire qu'il a fini pas désigner le religieux (ou l'homme d'église comme on dirait en Occident). 

 

Edited by An-Nisr
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...