Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
koceyla

le risque de penurie alimenatire avec le confinement apres le corona

Recommended Posts

2.5 milliards de personnes sont confinées a ce jour et peut etre davantage dans les jours qui viennent ...actuellement le monde consomme ses reserves de pates et de riz ,de blé , de semoule ect.. quand on est dans un pays a l'agriculture performante capable de se redresser du jour au lendemain, il est possible de ne pas penser a ce probleme meme si le parametre saisonnier est le meme pour tous - il faut 4/5 mois pour faire pousser du blé /2/3 mois pour avoir des pommes de terre ect . Avec le confinement ,la production est au ralenti -les migrants qui assurent les recoltes de certains produits ne se deplacent plus du fait de l'arret des liaisons aeriennes et de la fermeture des frontieres et les salariés de ce secteur ne sont pas tous sur le terrain ... je pense qu'un probleme inattendu de hausse des prix des matieres premieres agricoles et des penuries pourraient se produire prochainement . Les pays fragiles feraient mieux de s'adapter tout de suite malgré le confinement  pour ne pas subir un contrechoc du corona virus avec ici et la des penuries sur les produits de base... l'agriculture doit continuer a tourner voir se renforcer en cette periode sur les produits non perissable -il ne s'agit pas de produire des fleurs -les horticulteurs jettent actuellement des millions de dollars dans les bennes et les producteurs de fruits egalement ...le confinement doit etre bien etudié dans ce domaine , on peut mourir du corona d'un syndrome respiratoire mais le corona peut aussi frapper une seconde fois l'estomac .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
50 minutes ago, koceyla said:

2.5 milliards de personnes sont confinées a ce jour et peut etre davantage dans les jours qui viennent ...actuellement le monde consomme ses reserves de pates et de riz ,de blé , de semoule ect.. quand on est dans un pays a l'agriculture performante capable de se redresser du jour au lendemain, il est possible de ne pas penser a ce probleme meme si le parametre saisonnier est le meme pour tous - il faut 4/5 mois pour faire pousser du blé /2/3 mois pour avoir des pommes de terre ect . Avec le confinement ,la production est au ralenti -les migrants qui assurent les recoltes de certains produits ne se deplacent plus du fait de l'arret des liaisons aeriennes et de la fermeture des frontieres et les salariés de ce secteur ne sont pas tous sur le terrain ... je pense qu'un probleme inattendu de hausse des prix des matieres premieres agricoles et des penuries pourraient se produire prochainement . Les pays fragiles feraient mieux de s'adapter tout de suite malgré le confinement  pour ne pas subir un contrechoc du corona virus avec ici et la des penuries sur les produits de base... l'agriculture doit continuer a tourner voir se renforcer en cette periode sur les produits non perissable -il ne s'agit pas de produire des fleurs -les horticulteurs jettent actuellement des millions de dollars dans les bennes et les producteurs de fruits egalement ...le confinement doit etre bien etudié dans ce domaine , on peut mourir du corona d'un syndrome respiratoire mais le corona peut aussi frapper une seconde fois l'estomac .

 

Toi  qui t'y connait en économie"place de Paris la défense" sur quoi faut-il miser en ce moment ?

Pétrole =27 USD

OR  =1480 USD

FDJ = 23 €

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

l ail hhh l'opportunité a ne pas rater pour les agriculteurs qui se sont lancés dedans il fallait anticiper -je pense que les matieres premieres agricoles vont grimper -on peut acheter les indices de ces produits  tous les pays devront reconstituer leurs reserves strategiques et quand on enferme 5/6 milliards de personnes  en prison pendant 1 mois ,le prisonnier finit par aimer les pates -et meme le blé va exploser meme si il baisse actuellement -des la reprise des echanges avec la chine... l or je n'y crois pas , contre le corona ou une prochaine pandemie ce n'est plus un support refuge-il monte un peu  par mimetisme et habitude en periode de crise  -le petrole ,je ne le vois pas repartir plus haut  que 35/40 dollars ,le monde va changer apres le corona et il y a des reserves enormes maintenant .

si tu reperes une boite qui fait des respirateurs et qui est cotée c'est une bonne idee - penses aussi aux societes  de fournitures de materiels medicales-je pense que les etats vont revoir leur politique d'investissement dans ce secteur , ne pas jouer des sanofi ou des grosses boites qui sont deja tres chers,le potentiel est moindre, sauf pour un rebond des indices . j'ai acquis beaucoup d'actions d'une societe de radiologie qui va produire un scanner  low cost  , j'espere la voir integrer la production de respirateurs sur demande de l'etat, elle dispose d'une usine neuve en france je pense que cet appareil va devenir strategique- le medical en general si tu trouves  du delaissé avec des comptes propres et qui souffrent en ce moment de la baisse de moral .

le marché action va rebondir violemment si l etude sur  l hydroxychloroquine associé a l'antibiotique , qui concerne 3200 cas ,confirme des resultats positifs et s'effondrera encore de 10/15% si ça se passe mal - il faut appeler le professeur  Raoult ,je suis incapable de donner le resultat ...j'attends une baisse encore des indices parce que le moteur de l'economie c'est les usa ,si la situation se deteriore la bas avec trump qui a l'air de prendre ça a la legere et compte sur l hydroxychloroquine , les indices vont baisser encore  et c'est la que tu pourras ramasser en esperant un retour a la normal. Pour l'instant je compte les jours de confinement hhh pour passer la date d'incubation sans symptomes ,apres je regarderais le marché .

Coronavirus: le prix de l’ail grimpe

Publié le : 02/03/2020 - 01:02Modifié le : 02/03/2020 - 10:21

Cette photo prise le 18 septembre 2014 montre des tas d'ail frais en vente le long d'une route de campagne à la périphérie d'Urumqi, dans la région du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine.

Le coronavirus affecte de différentes manières le commerce des matières premières agricoles. Si des produits comme le soja et le blé souffrent d’une baisse des prix sur les marchés à cause de la baisse de la demande chinoise, ce n’est pas le cas de l’ail. Son prix s’envole en raison de la baisse des exportations en provenance de Chine.

PUBLICITÉ

La Chine est le plus grand producteur d'ail au monde, elle satisfait plus de 80% de la consommation mondiale. Mais depuis l’apparition du coronavirus, l’Empire du Milieu exporte beaucoup moins. Des mesures sanitaires affectent aussi bien la production que le transport. Cela provoque une pénurie et, par conséquent, le prix de l’ail grimpe sur les marchés.

C’est le cas aux États-Unis où 70% de l’ail est importé de Chine. Selon le ministère américain de l’Agriculture, le prix d’une tresse d’ail a progressé... jusqu’à 29% d'augmentation en février par rapport à il y a un an. Cette hausse est encore plus importante sur le marché de gros.

Une aubaine pour d’autres pays producteurs qui souffraient de la concurrence chinoise. L’Espagne, premier pays producteur d'Europe, commence à écouler ses stocks grâce à la demande étrangère. Les exportations ont progressé de 20%, voire 30% depuis le début de l’année. Les prix pour certaines variétés ont pris jusqu’à 40%.

 

L’ail espagnol commence à intéresser même des nouveaux marchés comme le Mexique, la Colombie, certains pays africains ou encore l’Indonésie. Les producteurs espagnols disent qu'ils ne pourront même pas satisfaire toutes les demandes. Ils restent conscients que cette situation est de courte durée. Une fois la crise terminée, l’ail chinois inondera à nouveau le marché mondial.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour tes bons conseils avisés,alors j'attendrai la suite "US"si cela ne fin pas par une guerre civile dues aux décisions de l'autre fou de Trump"avec tout leur arsenal" en revanche l'ail ce n'est pas pour moi,je trouve que ça pue trop !

Share this post


Link to post
Share on other sites

 c'est un risque a ne pas sous estimer .Apres la chute du prix du baril ,voila maintenant qu'on est confronté au risque sur les quantités extraites a cause du virus- les quotas de productions pourraient diminuer aussi  et puis tout ce personnel 200.000 personnes alors que des societes bien plus performantes dans le petrole ne compte pour la plupart pas plus de 80.000 personnes - que font les 120.000 personnes de plus dans cette boite .

 

"

Algérie : Sonatrach en alerte maximale

27 mars 2020 à 10h42Par Jeune Afrique
L'entreprise pétrolière et gazière algérienne Sonatrach.

Confrontée à la chute des cours du pétrole et à l’épidémie de coronavirus, la compagnie pétrolière algérienne Sonatrach, qui emploie plus de 200 000 personnes, s’est placée en alerte maximale pour faire face à cette conjoncture délicate. 

Une cellule de crise, directement rattachée à la direction générale, travaille sept jours sur sept afin de soutenir les employés maintenus au niveau des unités de production. Des cellules d’écoute et d’aide psychologique ont été mises en place dans toutes les régions où Sonatrach est présent. Seuls les cadres dont les postes sont névralgiques sont autorisés à accéder au siège national du groupe, situé sur les hauteurs d’Alger.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

ma reflexion  a ete reprise par l'onu hhh-  le corona peut frapper par effet indirect ,il peut tuer par des famines -il faut maintenant un un etat d'urgence sanitaire et agricole en algerie ! je  peux vous certifier que cette menace est tres serieuse ...n'attendons pas de subir les evenements -ce qui s'est passé pour les masques risque de se produire pour le blé ,l'alimentation animale ect ...DANGER!

lisez ça !

Coronavirus : deux agences onusiennes lancent une alerte inquiétante

Alors que l’humanité fait face à une crise sanitaire due au Coronavirus, des responsables de deux institutions de l’ONU attirent déjà l’attention du monde sur le risque d’une pénurie alimentaire. C’est dans un communiqué commun que  l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ont indiqué que les échanges commerciaux doivent-être en particulier assurés en ce ces temps de crise afin d’éviter ‘’ les pénuries alimentaires’’.

En effet, ces trois organisations ont fait savoir leur inquiétude face aux restrictions de la circulation des ‘’travailleurs de l’industrie agricole et alimentaire’’ ce qui a de conséquences néfastes sur les agricultures en occident.  Ces dernières  ont  tiré la sonnette d’alarme  sur le fait que les retards des containers de marchandises au niveau des frontières entraînent des  ‘’ gâchis de produits périssables et une hausse du gaspillage alimentaire”.

Des propositions afin d’éviter la crise alimentaire

Les trois organisations (FAO,OMC,OMS) étaient respectivement représentées par le Chinois Qu Dongyul, le Brésilien Roberto Azevedo et  l’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus. Ces derniers ont tenu à faire des propositions afin d’éviter cette pénurie alimentaire imminente. Ils ont recommandé la protection des agriculteurs et des ouvriers des industries agroalimentaires afin de limiter la propagation du virus dans le secteur agricole. Ils ont aussi indiqué que les pays doivent s’assurer en  prenant des mesures préventives pour que celles-ci ne perturbent  pas ‘’la chaîne de l’approvisionnement alimentaire” et n’ entraînent  pas ‘’des pénuries injustifiées de produits essentiels et exacerbe la faim et la malnutrition“.

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut...

il y a une grande inquietude pour les pays du sahel a cause de l'invasion des criquets et maintenant c'est l'Iran.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Djounoud Allah sont nombreux, à ceux qui croient que la science est Dieu et qui se raillent des Prophètes, ya waylakoum ! Et ya waylana de toujours avoir les yeux fermés et la bouche muselée !

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'arabie et l'iran touchés ,les hages dispersés ,les imams  camouflés ou en fuite -la mecque fermée -l'envahisseur envahi ,la souffrance propagée rendue...Gurzil se fache et envoie les criquets et le corona hh....les kabyles remontez dans les anciennes maisons tout en haut des montagnes et attendez  que tout se calme en bas ,nous survivrons !.

 

ⴳⵓⵔⵣⵍ - GURZIL : Notre dieu de la guerre. -

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les gens normaux prennent des intellectuels, des penseurs, des gens avec la tête sur les épaules, nos braves prennent un snitririste chanteur comme chef ! N'importe quoi vraiment... Continuer à battre la mesure et vibrer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

elle colle parfaitement a l'actualité ...tout est dit !

Share this post


Link to post
Share on other sites
14 minutes ago, L'aghabie l'aghabie said:

Les gens normaux prennent des intellectuels, des penseurs, des gens avec la tête sur les épaules, nos braves prennent un snitririste chanteur comme chef ! N'importe quoi vraiment... Continuer à battre la mesure et vibrer.

T'as surement  raison,"mais pas de leçons"on en connait aussi des qui idolâtre,un pédophile sanguinaire d'un autre millénaire... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
22 minutes ago, YOUVA9 said:

T'as surement  raison,"mais pas de leçons"on en connait aussi des qui idolâtre,un pédophile sanguinaire d'un autre millénaire... 

Tous les Prophètes sont insultés, viendra la jour des comptes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'Ukraine réduit ses exportations de blé

REUTERS07/04/2020 à 13:22
 
 

KIEV, 7 avril (Reuters) - L'Ukraine, l'un des principaux pays exportateurs de blé dans le monde, a annoncé mardi avoir réduit ses exportations à une moyenne de 14.000 tonnes par jour en avril, contre 44.000 tonnes en mars, afin d'assurer un approvisionnement suffisant en blé pour son marché intérieur.

La production de blé de l'Ukraine dépasse largement la consommation intérieure mais l'épidémie de coronavirus en cours suscite l'inquiétude des boulangers et des minotiers ukrainiens qui ont appelé le gouvernement à limiter les exportations pour éviter une potentielle flambée des prix.

La semaine dernière, le ministère pour le Développement de l'économie, du commerce et de l'agriculture a annoncé qu'il allait contrôler les exportations de blé, qu'il vendrait de la farine sur le marché intérieur et qu'un accord avait été trouvé sur un volume maximal de blé à exporter, fixé à 20,2 millions de tonnes.

"Le marché intérieur est approvisionné en blé, les contrats d'exportation sont exécutés conformément au mémorandum", a indiqué mardi le ministère dans un communiqué.

Quelque 17,9 millions de tonnes de blé ont d'ores et déjà été exportées pour la saison 2019/20, qui court de juillet à juin, a-t-il précisé, faisant savoir que quelque 2,3 millions de tonnes supplémentaires seraient disponibles pour l'exportation d'ici la fin de la saison.

En 2019, l'Ukraine a récolté 28,3 millions de tonnes de blé et sa consommation intérieure s'est élevée à 8,2 millions de tonnes.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut etre extrement vigilant sur la situation des reserves de cereales du pays , l'ukraine ne renoncerait pas a exporter du blé si les experts n' attendaient pas une crise de ce coté la .Deux explications possibles :

soit l'ukraine craint un dysfonctionnement de la production et de la distribution mondiale sur le blé ou bien ils cherchent a profiter de la crise pour  obtenir les prix les plus elevés possible -et on note depuis un mois environ une hausse sensible de la tonne de blé !.

il faut importer maintenant et stocker, tant que c'est encore possible dans certains pays meme en payant le double ou se deporter sur d'autres cereales pour palier au blé  et diversifier -le riz ,l'orge ,le blé dur  ect ...et il faut mettre en place une cellule de crise sur ce sujet pour augmenter a toute vitesse la production nationale en produits alimentaires , j'ai bien peur vu le contexte que les prochains heros ne seront plus les infimieres ou les medecins mais les fellahs et la c'est pas des millions de lits qu'il faudrait pour soigner les gens mais des millions .le corona  tue  peu de monde avec le confinement mais il agit de façon indirecte en induisant des crises auxquelles on ne s'attend pas  comme la destruction des economies et les crises alimentaires.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.agro.basf.fr/fr/aide_a_la_decision/informations_economiques/cours_et_marches/cours_et_marches_ble_tendre/

 

si on  regarde bien les graphes sur les 4 dernieres années ,on remarque que sur les 4 dernieres années , c'est la premiere fois que le blé  est aussi cher en cette periode , a partir de mars /avril -et la tendance est haussiere depuis le debut de l'annee -on dirait que les banquiers ont prevu le coup hh...je vais jouer le coup , je pense que le blé va devenir a court terme un vecteur speculatif violent .

image.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vois de plus en plus de signaux dangereux sur la disponibilité des produits de bases dans les prochains mois dans les pays non producteurs de cereales -abdou semmar d'ailleurs a alerté sur la situation au bresil qui  commence a voir sa production diminuée et va certainement limité ses exportations  -on constate que l ukraine fait la meme chose  -l'espagne devient moins exportatrice ...il y a un danger imminent !.

je pense qu'il faut instaurer avant que le probleme ne survienne  un rationnement alimentaire et reconstituer les reserves -une cellule de crise doit travailler sur le sujet .

nous devons agir pour diversifier le regime alimentaire et eviter d'utiliser les reserves strategiques de cereales- changer le regime alimentaire des elevages pour garder les cereales a l usage exclusif de la population-reserver les farines a la production du pain et des plats de base -plus de gateaux par exemple  ect -c'est une forme de rationnement preventif.

il faut preparer les terres pour la prochaine saison et accelerer la production maraichere hors et sous  serres -d'urgence . si la crise dure jusqu'en 2021/2022 ,il faut deconfiner les campagnes et obliger les fellahs  par des mesures de soutien et repressives  a retravailler les terres -la taxation des terrains agricoles non travaillées doit devenir la regle .Nous importons 10/12 milliards de dollars de bouffe  d'occident en devises .

 

n oubliez pas l histoire de 1866 a 1868  , la famine a causé la mort de 800.000 personnes sur  une population de 4/5 million d'habitants...

on a rien a perdre a etre prevoyant  et cette cellule de crise pourrait remettre en marche l'agriculture dans la durée  et modifier nos habitudes alimentaires tout en creant les conditions d'une reprise du travail - je me trompe rarement dans les scenarios catastrophes-quand le petrole etait a 140 dollars ,je voyais deja la famine etre notre futur ...ce n'est pas a 20 dollars  avec des bateaux qui ne viennent plus le chercher  que je vais devenir optimiste .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...