Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens

Recommended Posts

La sagesse (équivalent en grec ancien σοφία / sophía) est un concept utilisé pour qualifier le comportement d'un individu, souvent conforme à une éthique, qui allie la conscience de soi et des autres, la tempérance, la prudence, la sincérité, le discernement et la justice s'appuyant sur un savoir raisonné1,2.

Dans le domaine de la philosophie, la sagesse représente un idéal de vie vers lequel tendent les philosophes, « amoureux de la sagesse », qui « pensent leur vie et vivent leur pensée »3, à travers le questionnement et la pratique de vertus.

Les philosophes grecs différenciaient la sagesse théorique (sophia) de la sagesse pratique (phronèsis) : la vraie sagesse serait la conjonction des deux4.

Le calme et la modération apparaissent fréquemment comme composantes de la sagesse dans les définitions académiques5. L’usage retient parfois ces seules qualités lorsqu’il qualifie une personne de sage, comme pour un enfant lorsqu’il est obéissant et tranquille2.

Aristote a dit que « la sagesse ne peut être ni une science ni une technique », c'est un savoir-vivre.

Wiki

Share this post


Link to post
Share on other sites
La crainte de l'Eternel enseigne la sagesse, Et l'humilité précède la gloire.
 
ici toutes les versets en rapport avec la sagesse dans toute la bible.
Edited by KEYBOARDZAPPER

Share this post


Link to post
Share on other sites

La sagesse de Socrate est celle de celui qui sait qu'il ne sait pas, et qui fait savoir à ceux qui se croient sages qu'ils ne savent pas non plus

     
         
         
         
         
                               
                               

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

Platon_OC1.jpgir?t=leproidi-21&l=as2&o=8&a=2070104508

 

Nous sommes en 399 avant J-C, à Athènes. Socrate se défend devant le tribunal qui veut le condamner à mort en raison d'une plainte qui l'accuse, entre autres, de travailler témérairement à scruter les choses qui sont sous la terre comme celles qui sont dans le ciel. Cette accusation est fausse dit Socrate. En réalité, ce dont on l'accuse, c'est de posséder une sagesse d'un type très particulier, une sagesse à la mesure de l'homme, celle qui consiste à n'avoir aucune connaissance. Si l'oracle a déclaré que Socrate était le plus sage des hommes, c'est parce qu'il a reconnu qu'il ne valait absolument rien sous le rapport de la sagesse. Ceux qui ont une réputation de sagesse, en réalité, ne savent rien. La pire ignorance, c'est de s'imaginer savoir ce qu'on ne sait pas. En disant cela, Socrate se rend odieux, ce qui est la preuve que ce qu'il dit est juste, c'est-à-dire que, dans le type de sagesse qui est le sien, il surpasse tous les autres.

---

A la suite d'une défaite catastrophique face aux spartiates dans la guerre du Péloponnèse, les politiciens d'Athènes cherchaient des responsables. Ils s'en sont pris à tous ceux qui, selon eux, menaçaient les valeurs traditionnelles. Socrate, dont la laideur était proverbiale et qui vivait à sa façon, se moquant des normes de la cité, pouvait être assimilé aux sophistes. On l'a accusé de trois crimes : corruption de la jeunesse, impiété, introduction de nouvelles divinités dans la cité. A son procès, il se défend mal, refuse le discours persuasif, et affirme même qu'on devrait le nourrir dans le Prytanée en récompense de sa conduite juste. Pour lui, vouloir vivre à tout prix est loin d’être la meilleure façon de vivre. Les juges sont choqués par son arrogance et optent pour la peine de mort (par 360 voix sur 500 ou 501). Ses amis lui proposent de s'évader mais il refuse. Il a toujours accepté la démocratie, et doit donc se soumettre à son verdict. Il attendra calmement, au cap Sounion, que s'achève son dernier sursis.

Au moment de sa condamnation, il affirme devoir "un coq à Asclépios" (le dieu guérisseur d'Athènes) - car Asclépios le guérit de la vie en lui donnant la mort.

 

 

 

 

Pourquoi Socrate attirait-il l'hostilité des Athéniens? Qu'y avait-il en lui de si insupportable pour qu'on veuille à tout prix l'éliminer? Il vivait pauvrement, n'exerçait aucun métier, parcourait les rues pour dialoguer avec ses concitoyens, mais au fond n'attendait rien d'eux. Il affirmait ne rien savoir, mais passait son temps à enseigner aux autres. Il refusait de participer à la vie quotidienne de la cité, mais portait sur elle un jugement radical. Il était proche des puissants et des conservateurs, mais il critiquait vertement la société (notamment le lien familial). Il prétendait accéder à la connaissance par la maïeutique (faire accoucher les autres de leurs propres pensées), mais leur reprochait de ne rien savoir, eux non plus. Il critiquait la rhétorique des sophistes, mais maîtrisait, mieux que personne, la dialectique. Il multipliait les raisonnements qui aboutissaient toujours à des contradictions radicales, des apories. Il méprisait ces démocrates qui auraient pu le défendre. C'est son refus de trancher, son rejet de toute croyance, qui l'a condamné.

 

 

 

 

gua7n-homme-sa2ge.jpg

 

 

Dans son Apologie de Socrate, Platon raconte comment Chéréphon, l'ami d'enfance, avait demandé à l’oracle de Delphes s’il existait quelqu’un de plus sage que Socrate. La Pythie avait répondu : "Il n'y a pas d'homme plus sage, plus libre, plus juste, plus sensé que Socrate". Socrate se demande ce que l’oracle a pu vouloir dire. Il interroge des spécialistes de son temps (hommes d’Etat, poètes, artisans), pour découvrir quelqu’un de plus sage que lui. Mais aucun d'entre eux n'est capable de fournir les preuves de ce qu'il avance.

CITATION : "Cet homme, me sembla-t-il, passait aux yeux de beaucoup de gens et surtout à ses propres yeux pour quelqu'un qui savait quelque chose, mais ce n'était pas le cas. Et le résultat fut que je m'attirai son inimité et celle de plusieurs des gens qui assistaient à la scène. En repartant, je me disais donc à moi-même : "Je suis plus savant que cet homme-là. En effet, il est à craindre que nous ne sachions ni l'un ni l'autre rien qui vaille la peine, mais, tandis que, lui, il s'imagine qu'il sait quelque chose alors qu'il ne sait rien, moi qui effectivement ne sait rien, je ne vais pas m'imaginer que je sais quelque chose. En tout cas, j'ai l'impression d'être plus savant que lui en ceci qui représente peu de chose : je ne m'imagine même pas savoir ce que je ne sais pas. " (Platon, Apologie de Socrate).

 

 

Remarque/ en islam socrate serait condamné a mort et ses disciples aussi -parce que l'islam ne tolere pas la reflexion ,le prophete lui meme a fait tué des  intellectuels a son epoque - evidemment les choyoukhs  nous presentent ces intellectuels comme des kafers  pour valider ces  crimes contre le savoir et la sagesse  humaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Affa la ta'qiloun" "ne raisonnez donc vous pas" - "li oulli el elbeb" "a ceux qui ont une cervelle" - Ce sujet concerne la sagesse, qui demande une pondération dans la pensée et les actes, une parole n'a de valeur que par sa véracité et l'Islam demande une grande réflexion et beaucoup d'autres qualités inconnues à certains...

La sagesse vient de Dieu

La sagesse de nos jours est désuète

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les extraits du Coran sont placés entre parenthèses et les éléments tirés de la Sunna entourés de guillemets. Les autres propos sont laissés sans marque.

- (Soyez équitables dans vos propos)

- (Cherchez assistance dans la patience et la prière)

- (Dites du bien aux gens)

- (Respectez vos engagements)

- (Allah vous ordonne de restituer les dépôts à leurs propriétaires)

- (N’attachez pas votre main à votre cou et ne la tendez pas totalement : ne soyez ni avare ni prodigue)

- (Mangez et buvez mais ne gaspillez pas)

- (Prenez un viatique. Le meilleur viatique est la piété)

- (Quiconque craint Allah,Celui-ci lui aménage une issue et l’approvisionne de sources, qu’il ne soupçonnait pas)

- (Allah suffit à quiconque se confie à Lui)

- (Quiconque obéit au Messager a obéit à Allah)

- (Vous n’atteindrez la piété qu’en dépensant de ce que vous préférez.)

- (Allah nous suffit. Quel excellent mandataire Il est !)

- (Ne marchez pas sur la terre sans retenue.)

- ( Ne vous conduisez pas avec orgueil en face des gens)

- (Marchez modérément et baissez votre voix.)

- (Ne surestimez pas vos bienfaits au profit des autres.)

-  Soyez en règle vis-à-vis d’Allah, il vous gardera. 

-  Si vous n’avez pas honte, faites ce que vous voudrez .

-  Mangez du licite, vos prières seront exaucées. 

-  Craignez Allah où que vos soyez. 

-  Effacez le mal par le bien. 

-  Ayez une bonne conduite à l’égard des gens. 

-   Ecartez-vous des interdits, vous serez le plus dévot. 

-   Soyez satisfait de votre sort, vous serez le plus riche 

-  Aimez pour les gens ce que vous aimez pour vous-mêmes 

-  Ne riez pas trop car la fréquence du rire tue le cœur. 

-   L’injustice se transforme en ténèbres le jour de la Résurrection. 

-   Craignez Allah et soyez équitables envers vos enfants. 

-   Craignez l’enfer en donnant, ne serait ce qu’une fraction de datte. 

-  Le bon caractère constitue la chose qui pèse le plus lourd sur la tolérance. 

-   La prudence est inspirée par Allah et la précipitation par Satan. 

-   Une fortune modeste facilite l’examen des comptes dans l’au-delà. 

-   Ne vous énervez pas, vous aurez le paradis. 

-  Les actions les plus aimées d’Allah sont les plus durables, même si elles sont de faible quantité. 

-   Les lieux les plus aimés d’Allah sont les mosquées. 

-   Les lieux les moins aimés d’Allah sont les marchés. 

-  Les mets les plus aimés d’Allah sont ceux partagés par le plus grand nombre de mains. 

-  Les paroles les plus aimées d’Allah consistent à dire : Subhana Allah wa bihamdihi 

-  Le plus aimable à Allah parmi les hommes est le plus utile à ses semblables. 

  L’acte le plus aimé d’Allah consiste à faire plaisir à un musulman. 

-   Quiconque maîtrise sa colère, verra ses défauts dissimulés par Allah. 

-   Le mauvais caractère altère les bonnes actions comme le vinaigre le miel. 

-   Les fidèles les plus aimés d’Allah sont ceux dotés du meilleur caractère. 

-  Méfiez-vous du clinquant de la vie d’ici-bas ; il est frais et doux. 

-   Rasez-vous la moustache et préservez la barbe. 

-  Restituez les dépôts aux déposants. 

-   Ne trahissez pas celui qui vous a trahi. 

-   Priez Allah tout en étant sûr de l’exaucement 

-   Rassurez les gens par de bonnes paroles et ne les découragez pas. 

-   Mangez avec la main droite et contentez-vous des mets qui se trouvent près de vous. 

-   Si Allah vous donne des biens, faites en sorte que leurs traces apparaissent sur vous. 

-   Si un chef se présente à vous, réservez-lui un accueil digne de son rang. 

-   Si un homme d’une religiosité et d’une moralité satisfaisante se présente à vous pour se marier, mariez-le. 

-   Si Allah veut du bien d’une famille, il leur inspire la douceur. 

-   Quand vous faites un mauvais acte, faites-le suivre par un bon. 

-   Si quelque chose vous trouble la conscience, laissez-le. 

-   Soyez équitable dans vos jugements. 

-   Quand vous entrez dans une maison, saluez ses occupants. 

-   Soyez attentifs quand on vous rappelle Allah. 

-   Si Allah vous accorde une subsistance que vous n’avez pas cherchée, prenez-la. 

-   Quand vos bons actes vous plaisent et vos mauvais actes vous déplaisent, vous êtes un croyant. 

-   Quand vous entendez l’appel à la prière, répondez à l’appel d’Allah. 

-  Quand vous entendez l’appel du muezzin, répétez ce qu’il dit. 

-   Quand l’un de vous est en colère, qu’il se taise. 

- « Quand un homme en colère dit :   je demande protection à Allah , sa colère s’apaise. »

-  Quand un homme dit à un hypocrite : Monsieur ...  il a suscité la colère d’Allah. »

-   Quand vous priez, faites- le comme s’il s’agissait d’une prière d’adieu. 

-   Commencez par la droite quand vous faites des ablutions ou portez vos vêtements. 

-   Quand l’un de vous rencontre son frère (en religion) qu’il le salue. 

-   Rappelez-vous la mort dans votre prière. 

-  ayez pitié de ceux qui sont sur terre, vous bénéficierez de la pitié de Celui qui est au ciel. 

-   Renoncez au clinquant d’ici-bas, Allah vous aimera. 

-  Renoncez aux biens des gens, ils vous aimeront. 

-   Ayez honte d’Allah comme il se doit 

-   Protégez le ventre contre tout mauvais contenu. 

-   Soyez discrets afin de réussir dans vos entreprises. 

-   Tout détenteur d’un bienfait est exposé à la jalousie. 

-   Seul un croyant veille à perpétuer la pratique des ablutions. 

-   Le plus avare des gens est celui qui l’est trop pour saluer. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...