Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
zadhand

Putsch avorté en Turquie

Recommended Posts

Putsch avorté en Turquie

L’état d’urgence va être prolongé de trois supplémentaires

lechodalgerie-dz

15 juillet 2017

Le Premier ministre turc Binali Yildirim a annoncé vendredi que le gouvernement va proposer la prorogation de l’état d’urgence, décrété en juillet dernier en Turquie à la suite du coup d’Etat avorté, pour une cinquième période de 90 jours.

 

turquie-2-696x393.jpg.23a2d24dfcc312cf6288c92735fcbb02.jpg

Le gouvernement envisage de demander au parlement de prolonger l’état d’urgence, qui prend fin le 19 juillet courant, pour une durée de trois mois supplémentaires afin d’assurer la protection de la démocratie, la règle de droit, les droits et libertés des citoyens de manière efficace. Il n’est pas question de « levée de l’état d’urgence tant que le pays n’aura pas retrouvé la paix et la sérénité », a indiqué le président Erdogan lors des commémorations du premier anniversaire de cette tentative de putsch militaire, affirmant que cette mesure sera levée lorsque « notre objectif en matière de lutte antiterroriste sera atteint ( ) et toutes les inquiétudes dissipées ». Depuis la proclamation de l’état d’urgence, le pouvoir a lancé une vaste purge dans les rangs des partisans de Gülen. Quelque 50.510 personnes ont été, depuis, arrêtées parmi lesquelles 169 généraux, 7.098 colonels et subordonnés, 8.815 policiers, 24 préfets, 73 adjoints au préfet, 116 sous-préfets de districts ainsi que 2. 431 magistrats et 31.784 autres suspects, selon un décompte du ministère de la justice. A ce jour, 169.013 suspects ont fait l’objet d’une enquête ou ont été poursuivis dans le cadre des enquêtes sur le coup d’Etat manqué dont 43.404 ont été libérés.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il s’est ouvert hier dans la prison de Sincan

Turquie méga-procès de putschistes présumés

 

liberte-algerie

le 02-08-2017 12:00

 

Le procès se tient sous haute surveillance.

d-turquie-mega-proces-de-putschistes-presumes-374af.jpg.f721a10982e85ee9e63d359390584c1b.jpg

La traduction devant la justice des auteurs présumés du putsch raté du 16 juillet 2016 contre Recep Tayyip Erdogan se fait de façon massive, à voir le nombre impressionnant de personnes présentes (500) à l’audience du procès qui s’est ouvert hier.

La prison de Sincan (près de 60 km à l’ouest d’Ankara), où une immense salle pouvant accueillir plus de 1 500 personnes a été aménagée spécialement, abrite depuis hier le plus grand procès de putschistes présumés. Elles sont près de 500 personnes soupçonnées d’avoir pris part au coup d’État manqué du 15 juillet 2016 en Turquie à comparaître devant les juges, selon des médias turcs. L’audience a commencé peu après 10h00 (7h00 GMT), selon une correspondante de l’agence AFP. Quelques dizaines de manifestants, encadrés par un important dispositif de sécurité, se sont rassemblés aux abords du tribunal, certains scandant des slogans appelant à la peine de mort pour les accusés. Un imposant dispositif de sécurité a été déployé pour l’audience, mobilisant 1 130 agents de sécurité à l'intérieur et aux abords de la salle, selon l'agence progouvernementale Anadolu. Des véhicules blindés, des snipers et un drone de surveillance ont également été déployés. Lorsque les suspects ont été escortés de la prison vers la salle d’audience, des manifestants les ont conspués et ont jeté des nœuds coulants et des bouteilles vides dans leur direction. Des manifestants ont paradé en portant des uniformes rappelant ceux des détenus de la prison militaire américaine de Guantanamo à Cuba. Pour rappel, le président turc s’était dit, mi-juillet, en faveur d'un uniforme unique “comme à Guantanamo” pour les présumés putschistes jugés, à la suite d'une polémique qui a éclaté après qu'un putschiste présumé s’est présenté à son procès avec un t-shirt portant l’inscription “héros” en anglais. Parmi les suspects qui sont jugés, 461 sont en détention, sept autres sont en fuite, alors que les autres comparaissent libres. Le principal suspect jugé par contumace est le prédicateur auto-exilé aux États-Unis Fethullah Gülen, qu’Ankara accuse d’être le cerveau du putsch, ce que l’intéressé dément catégoriquement. Adil Oksuz, considéré comme le chef opérationnel des putschistes, est lui aussi en fuite. Il avait pourtant été arrêté après le coup avant d’être libéré dans des conditions troubles sur ordre d'un juge. Son second, l’homme d'affaires Kemal Batmaz, détenu dans une prison près d’Ankara, sera en revanche présent au tribunal. Plusieurs chefs d'accusation ont été retenus contre les suspects, allant de tentative d’assassinat d’Erdogan à violation de la Constitution. En mai, un autre procès impliquant plus de 200 instigateurs présumés du putsch manqué s’y était ouvert sous haute sécurité, avec des manifestants rassemblés aux abords de la prison pour réclamer la peine de mort pour les accusés. Un procès similaire pour quelque 330 suspects avait débuté en février dans la même salle d'audience. Plusieurs autres procès de putschistes présumés se sont ouverts ces derniers mois en Turquie où plus de 50 000 personnes soupçonnées d'être liées aux réseaux gullénistes ont été arrêtées depuis la tentative de coup d’État.

Merzak T./Agences

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...