Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
L'aghabie l'aghabie

Les Kabyles sont des Algériens

Recommended Posts

Les Tribus parlaient arabe avant l'arrivée des Arabes. Ils mentent sur l'histoire et sur leurs origines.

 

hypothese fausse pourquoi ?-parce que je ne parle pas arabe et je ne suis pas le hagoun du village et tous les gens du village sont comme moi -si l'arabe etait langue maternelle des amazighs ,tous les amazighs ou qu'ils soient sur le territoire parleraient arabe -or on sait que non ! la preuve je suis la....donc cette hypothese la tu peux definitivement l'enterrer....tres bien tu commences a reflechir au lieu de croire,on avance ;je vais te convaincre que tu es une kabyle si tu suis seulement le résultat déductif de ton cerveau ...tous les cerveaux sont les memes ;meme ceux des arabes ou des arabisés sauf qu'ils les utilisent pas ...tu vois je suis pas raciste! lol .

 

donc deduction 1/ nous parlions l'amazighia avant l'arrivée des arabes .

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Parce que Koceyla ( toi ) et ces ancêtres ont préférés la langue Arabe que leurs propre langue.... sinon pourquoi ? .....

( Sur l’échelle historique de l'Algérie, avant la colonisation Française y'avait bien des turques qui ont resté 3 siècles apres l'arrivé des Arabes,)

Pourquoi koceyla (toi ) et ces ancêtres ont préférés d'apprendre la langue Arabe que la langue turque ( logiquement plus proche historiquement ) ?

 

les turcs c'est a dire l'empire ottoman musulman -les amis des arabo musulmans- sont venu aider les arabo musulmans a defendre les ports contre les attaques espagnoles et bien entendu cela ne se fait pas gratuitement;il a fallut se mettre sous leur regence sans pourtant jamais considerer la presence turc comme une colonisation -les arabo musulmans deja a l'epoque ont preferé vendre le pays a d'autres musulmans que de chercher a reunifier le territoire sous l'embleme amazigh...les arabophones musulmans ont de tout temps preferé nouer des alliances avec l'etranger et notamment l'orient -sans doute a cause de la presence des lieux saint sur place et peut etre par nostalgie pour garder malgré les generations un lien avec le pays l'arabie.

 

les turcs etaient des pirates ,ils n'ont rien apporté en algerie -ils n'ont colonisé que les villes qu'ils defendaient contre les espagnols et partir desquelles ils sont arrivés en bateaux...il y a 3000 km de distance entre les deux territoires.Pour la langue;elle ne pouvait pas faire face a l'arabe du coran omnipresent dans les villes et les ottomans musulmans ne pouvaient pas revenir la dessus ,puisqu'eux meme pensent que lourat el jennah ,c'est lourat el arabia ...les turcs sont venus pour le butin ,les femmes;les esaclaves et les impots en nature ou en piece d'or et d'argent -ils n'ont envoyé que des pirates...il y a eu une resistance des kabyles selon bernard lugan je vais te poster le truc.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

[h=3]Algérie : la Turquie a la mémoire courte.[/h]

 

242145_le-premier-ministre-turc-tayyip-erdogan-le-22-decembre-2011-a-ankara.jpg

Les déclarations du Premier ministre turc, Monsieur Erdogan, à propos du « génocide » que la France aurait commis en Algérie, relèvent à la fois de l’hystérie verbale et de la plus grotesque manipulation historique. De plus, Monsieur Erdogan est bien mal placé pour parler de « génocide » en Algérie, région qui fut durant trois siècles une colonie ottomane sous le nom de Régence d’Alger (Wilayat el-Djezair en arabe et Gezayir-i Garp en turc), et dans laquelle les janissaires turcs s’illustrèrent par leurs méthodes particulièrement brutales et expéditives.

 

En 1520, Sidi Ahmed ou el Kadhi fut le premier résistant kabyle à la colonisation turque, réussissant même à s’emparer d’Alger et forçant le chef de bande Khar ad-Din Barberos à se replier à Djidjelli.

En 1609, les Kabyles vinrent battre les murs d’Alger puis, entre 1758 et 1770, ce fut toute la Kabylie qui se souleva. Au début du XIX° siècle, plusieurs autres insurrections se produisirent, notamment entre 1805 et 1813, puis en 1816 et enfin en 1823. Il en fut de même dans les Aurès où les Chaouias réussirent à interdire toute présence effective du pouvoir ottoman. Constantine fut un cas à part car les Ottomans y avaient de solides alliés avec la tribu des Zemoul, ce qui n’empêcha pas les autres tribus kabyles de se soulever régulièrement.

 

Tous ces mouvements furent noyés dans le sang, à l’image de ce qui fut la règle en Libye : « La force est employée à la turque : les colonnes de réguliers, Turcs et Couloughlis, usent du sabre, du fusil et du canon, brûlent récoltes et villages, s’emparent d’otages, empalent et décapitent, exposant par dizaines les têtes coupées. L’usage de la force démontre la résolution du maître et l’irréversibilité de la situation »[1]

 

Dans la Régence d’Alger, les Turcs pratiquèrent une ségrégation institutionnalisée, la politique de l’élite dirigeante militaro administrative ottomane étant d’éviter de se dissoudre par mariage dans la masse de la population.

 

La violence ottomane ne s’exerça pas uniquement contre les populations locales. Quelques exemples :

- Le 27 mai 1529, après un siège de trois semaines, les 25 survivants de la garnison espagnole qui défendait le fort construit dans la baie d’Alger capitulèrent contre la promesse qu’ils auraient la vie sauve ; or, leur chef, le comte Martin de Vargas, grièvement blessé, fut massacré à coups de bâton par les soldats turcs.

- Le 20 juillet 1535 Khayr ad-Din Barbaros lança un raid sur l’île de Minorque, aux Baléares, enlevant plusieurs centaines de captifs, hommes, femmes et enfants qui furent vendus sur le marché aux esclaves d’Alger.

- En 1682, après que le Dey eut déclaré la guerre à la France, l’amiral Duquesne se présenta devant Alger où les Turcs massacrèrent le père Jean Le Vacher, consul de France, en l’attachant à la bouche d’un canon[2]

 

- En 1688, pour lutter contre les pirates, le maréchal d’Estrées bombarda Alger et plusieurs captifs français furent également attachés à des canons.

 

La piraterie constitua jusqu’au début du XIXème siècle le cœur de la vie politique et économique de la Régence turque d’Alger. Il s’agissait bien de piraterie et non de Course puisque les raïs, les capitaines, n’obéissaient pas aux règles strictes caractérisant cette dernière. La recherche historique a en effet montré que son but n’était pas de s’attaquer, avec l’aval des autorités, à des navires ennemis en temps de guerre, mais que son seul objectif était le butin. A l’exception du raïs Hamidou, tous les acteurs de cette piraterie étaient des Turcs, de naissance ou renégats, aucun n’était d’origine algérienne.

 

Ceci étant, deux choses doivent être claires :

 

1) Les lois mémorielles (loi Gayssot, loi Taubira et autres) interdisent et assassinent la recherche historique et c’est pourquoi tout historien sérieux doit exiger leur abrogation.

 

2) Les politiques n’ont pas à encadrer l’Histoire ; quant aux députés, au lieu de voter des lois mémorielles électoralistes, ils feraient mieux de se préoccuper du sort des Français qui les ont élus. Mais, comme le disait Charles Maurras : « A quoi songe un élu ? A être réélu ».

 

Bernard Lugan

23/12/12

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
[ATTACH=JSON]{"data-align":"none","data-size":"full","title":"ftw9.jpg","data-attachmentid":5924820**[/ATTACH]

Voici une femme berbère. Il faut regarder du côté de la Libye, moins métisser que nos kabyles.

 

a quoi tu veux en venir , tu es jalouse de la beauté de nos femmes -tu insinues que nous les kabyles nous sommes francisés y compris génétiquement hein !!! non ma chere ;nous sommes montés dans les montagnes pour proteger notre patrimoine-nous avons préféré la rudesse de l'hiver au mélange et au blé des plaines...la femme kabyle a ete éduqué dans l'horma ,elle n'avait pas besoin d'un blindage extérieur comme ce qu'on voit a Alger aujourd'hui pour préserver le patrimoine genetique...Nous avons des regles dans la mere patrie ,celles des villages de Kabylie qui honoreraient les villes arabisées ou francisées,si elles étaient appliquées...bien sur il y a eu des viols,des mélanges , des intégrations , des départs;des retours nous sommes en guerre depuis depuis des siecles , bien avant l'arrivée des arabes -nous avons sorti tout le monde sauf ....qui tu sais ...mais vous normalement on devait vous intégrer minoritaires que vous étiez mais vous nous avez desintegré.

 

toutes les femmes berberes se ressemblent , que ce soit la chaouia ,la touareg , l'algeroise , la rifia ,ou la mozabite ...nous sommes partout dans tamzegha ,nous sommes l’Algérie en faite -il n'y a que le soleil qui change le teint de la peau et les rencontres malheureuses que nous avons eu dans notre histoire jonchée de sang et de hogra internationale ...nous sommes encore la , et il y a une lumière devant nous ,il reste juste a nous débarrasser de ceux qui nous empêche d'exister pleinement en manipulant nos cerveaux pour devenir totalement libre et construire notre avenir -nous avons évacué l'occupation physique ,elle n'existe pas en Algérie, il reste a s'occuper de l'occupation psychologique .

 

 

 

Edited by koceyla

Share this post


Link to post
Share on other sites
[h=3]Algérie : la Turquie a la mémoire courte.[/h]

 

[img2=JSON]{"data-align":"none","data-size":"full","height":"249","width":"320","src":"http:\/\/4.bp.blogspot.com\/-5FaYv1XcW94\/T7rM2BP2f1I\/AAAAAAAAAm0\/IpNk_4Xx9RU\/s320\/242145_le-premier-ministre-turc-tayyip-erdogan-le-22-decembre-2011-a-ankara.jpg"**[/img2]

Les déclarations du Premier ministre turc, Monsieur Erdogan, à propos du « génocide » que la France aurait commis en Algérie, relèvent à la fois de l’hystérie verbale et de la plus grotesque manipulation historique. De plus, Monsieur Erdogan est bien mal placé pour parler de « génocide » en Algérie, région qui fut durant trois siècles une colonie ottomane sous le nom de Régence d’Alger (Wilayat el-Djezair en arabe et Gezayir-i Garp en turc), et dans laquelle les janissaires turcs s’illustrèrent par leurs méthodes particulièrement brutales et expéditives.

 

En 1520, Sidi Ahmed ou el Kadhi fut le premier résistant kabyle à la colonisation turque, réussissant même à s’emparer d’Alger et forçant le chef de bande Khar ad-Din Barberos à se replier à Djidjelli.

En 1609, les Kabyles vinrent battre les murs d’Alger puis, entre 1758 et 1770, ce fut toute la Kabylie qui se souleva. Au début du XIX° siècle, plusieurs autres insurrections se produisirent, notamment entre 1805 et 1813, puis en 1816 et enfin en 1823. Il en fut de même dans les Aurès où les Chaouias réussirent à interdire toute présence effective du pouvoir ottoman. Constantine fut un cas à part car les Ottomans y avaient de solides alliés avec la tribu des Zemoul, ce qui n’empêcha pas les autres tribus kabyles de se soulever régulièrement.

 

Tous ces mouvements furent noyés dans le sang, à l’image de ce qui fut la règle en Libye : « La force est employée à la turque : les colonnes de réguliers, Turcs et Couloughlis, usent du sabre, du fusil et du canon, brûlent récoltes et villages, s’emparent d’otages, empalent et décapitent, exposant par dizaines les têtes coupées. L’usage de la force démontre la résolution du maître et l’irréversibilité de la situation »[1]

 

Dans la Régence d’Alger, les Turcs pratiquèrent une ségrégation institutionnalisée, la politique de l’élite dirigeante militaro administrative ottomane étant d’éviter de se dissoudre par mariage dans la masse de la population.

 

La violence ottomane ne s’exerça pas uniquement contre les populations locales. Quelques exemples :

- Le 27 mai 1529, après un siège de trois semaines, les 25 survivants de la garnison espagnole qui défendait le fort construit dans la baie d’Alger capitulèrent contre la promesse qu’ils auraient la vie sauve ; or, leur chef, le comte Martin de Vargas, grièvement blessé, fut massacré à coups de bâton par les soldats turcs.

- Le 20 juillet 1535 Khayr ad-Din Barbaros lança un raid sur l’île de Minorque, aux Baléares, enlevant plusieurs centaines de captifs, hommes, femmes et enfants qui furent vendus sur le marché aux esclaves d’Alger.

- En 1682, après que le Dey eut déclaré la guerre à la France, l’amiral Duquesne se présenta devant Alger où les Turcs massacrèrent le père Jean Le Vacher, consul de France, en l’attachant à la bouche d’un canon[2]

 

- En 1688, pour lutter contre les pirates, le maréchal d’Estrées bombarda Alger et plusieurs captifs français furent également attachés à des canons.

 

La piraterie constitua jusqu’au début du XIXème siècle le cœur de la vie politique et économique de la Régence turque d’Alger. Il s’agissait bien de piraterie et non de Course puisque les raïs, les capitaines, n’obéissaient pas aux règles strictes caractérisant cette dernière. La recherche historique a en effet montré que son but n’était pas de s’attaquer, avec l’aval des autorités, à des navires ennemis en temps de guerre, mais que son seul objectif était le butin. A l’exception du raïs Hamidou, tous les acteurs de cette piraterie étaient des Turcs, de naissance ou renégats, aucun n’était d’origine algérienne.

 

Ceci étant, deux choses doivent être claires :

 

1) Les lois mémorielles (loi Gayssot, loi Taubira et autres) interdisent et assassinent la recherche historique et c’est pourquoi tout historien sérieux doit exiger leur abrogation.

 

2) Les politiques n’ont pas à encadrer l’Histoire ; quant aux députés, au lieu de voter des lois mémorielles électoralistes, ils feraient mieux de se préoccuper du sort des Français qui les ont élus. Mais, comme le disait Charles Maurras : « A quoi songe un élu ? A être réélu ».

 

Bernard Lugan

23/12/12

 

 

Là je suis convaincu après ce dernier poste , Merci

 

Convaincu que c'est impossible de te convaincre, vu que te prends ce trolle de Bernard Lugan comme source, vous avez la meme pensé ...., vous ne choisissez que les sources favorables à vos conceptions des choses.

 

Autre chose...a ta place en tant que Amazigh j'ose meme pas a citer son nom, si tu savais ce qu'il raconte sur les origines des Amazighs dans son livre ( Histoire des Berberes ) mais bon

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'objectif est de construire une ideologie amazigh ! l'important ici c'est ce qu'il dit sur la colonisation turc et ses alliés arabo musulman et le fait qu'il precise qu'il y a une resistance kabyle exclusive lol ...est ce que quand vous recitez boukhari ,vous avez tout lu de boukhari -non parce cela ne sert pas l'ideologie arabo musulmane -alors nous aussi nous devons faire de meme ...sur le sujet que tu evoques ;nous utiliserons d'autres references a meme de seduire !...

 

l'essentiel c'est de parvenir a construire l'ideologie amazigh et de deconstruire l'autre !...je ne reculerais devant rien , c'est fini nya tah les ancetres toujours a la recherche du juste milieu et de la verité -qu'avons nous gagné ,nous sommes un peuple dominé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous sommes un seul peuple, les amazigh ne sont pas dominés, ce sont des algériens et nous sommes tous kifkif. Tu nous fais une crise identitaire et tu rejette l'arabité qui pourtant fait partie de ton peuple, c'est un complexe. Es tu plus proche d'un français ou d'un algérien arabe ?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

nous les kabyles nous sommes proches de personne ,nous voulons seulement etre nous memes -en meme temps nous admettons tout le monde sauf ceux qui se renient par ignorance ou par lacheté voir par endoctrinement et veulent qu'on accepte de les suivre sur ces 3 pistes...nous preferons les donner a leurs maitres que de les garder dans la fratrie... la kabylité ne se vend pas dans les souks, nul ne peut fixer son prix- les arabes algeriens ont fixé un prix a la leur-ni l'islam ni le monde arabe ne peuvent acheter notre conscience -je ne peux blairer ce comportement quand il est fait en toute connaissance de cause.

Share this post


Link to post
Share on other sites
nous les kabyles nous sommes proches de personne ,nous voulons seulement etre nous memes -en meme temps nous admettons tout le monde sauf ceux qui se renient par ignorance ou par lacheté voir par endoctrinement et veulent qu'on accepte de les suivre sur ces 3 pistes...nous preferons les donner a leurs maitres que de les garder dans la fratrie... la kabylité ne se vend pas dans les souks, nul ne peut fixer son prix- les arabes algeriens ont fixé un prix a la leur-ni l'islam ni le monde arabe ne peuvent acheter notre conscience -je ne peux blairer ce comportement quand il est fait en toute connaissance de cause.

 

Tout à fait d'accord avec toi , bravo !

Share this post


Link to post
Share on other sites
nous les kabyles nous sommes proches de personne ,nous voulons seulement etre nous memes -en meme temps nous admettons tout le monde sauf ceux qui se renient par ignorance ou par lacheté voir par endoctrinement et veulent qu'on accepte de les suivre sur ces 3 pistes...nous preferons les donner a leurs maitres que de les garder dans la fratrie... la kabylité ne se vend pas dans les souks, nul ne peut fixer son prix- les arabes algeriens ont fixé un prix a la leur-ni l'islam ni le monde arabe ne peuvent acheter notre conscience -je ne peux blairer ce comportement quand il est fait en toute connaissance de cause.

 

T'exagères, on dirait Le Pen, l'ethnocentrisme n'apporte rien de bon, pour le moment je vois une égalité parfaite entre kabyle et arabe. Par contre sur le net on peut remarquer que les Kabyles essaient de se hisser au dessus des autres, c'est ça qui créait des tensions. Votre culture c'est une culture commune. Les amazighs sont des peuples religieux et ils ont suivi les trois religions monothéistes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

nous serons kif kif quand tes enfants apprendront le kabyle et pas les miens l'arabe...nous serons kif kif quand la constitution sera redigé en kabyle et pas en arabe - nous serons kif kif quand un amazigh en burnous ne connaissant pas un mot d'arabe sera elu a el mouradia -sinon on est pas kif kif !

nous sommes de plus en plus nombreux a ouvrir les yeux-un peuple c'est d'abord une culture -et la mienne a ete mise en hibernation et cela ne se resume pas a avoir le droit de s'exprimer en tamazight dans les montagnes ou dans le bus-c'est plus complexe que ça...nous allons la reveiller et mettre au frigo celle qui n'aurait jamais du en sortir et si il le faut on partagera la pizza parce que vous vous aimez la sauce tomate et nous la creme fraiche !.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ta langue est un dialecte, pourquoi tu n'apprends pas le basque ou le breton ? La langue de l'Algérien est l'arabe et même les kabyles appartiennent aux arabes, voilà. Que fais tu de 15 siècles, il est inutile de te leurrer nous ne possédons pas notre véritable histoire mais vous nous êtes affiliés que tu le veuilles ou pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...