Jump to content

L’importation sera autorisée : Le véhicule d’occasion revient


Recommended Posts

voitures_2618742_465x348.jpg

 

«Les importateurs de véhicules d’occasion ramenaient, avant l’interdiction, des véhicules plus performants que certains concessionnaires», selon le ministre du Commerce.

 

Le gouvernement va lever l’interdiction d’importation des véhicules de moins de trois ans, dans le cadre de la loi de finances 2017 et prépare un nouveau cahier des charges pour réglementer le marché de l’occasion, selon le ministre du commerce Bakhti Belaïb. Ce dernier, qui s’exprimait hier, au forum d’El Moudjahid, a notamment déclaré : «Nous allons lever l’interdiction d’importation des véhicules de moins de trois ans sous certaines conditions et instaurer un nouveau cahier des charges pour éviter toute importation de véhicules constituant un danger pour les citoyens.»

 

Bakhti Belaïb a estimé par ailleurs que «les importateurs de véhicules d’occasion ramenaient avant l’interdiction, des véhicules plus performants que certains concessionnaires qui importaient des véhicules produits uniquement pour le marché algérien et présentant souvent des caractéristiques très bas de gamme, y compris pour les marques de luxe».

 

A propos des restrictions instaurées par le gouvernement via le système des quotas imposés aux concessionnaires, le ministre a souligné que les concernés «ont le droit de protester» et que le gouvernement «a le droit de diminuer les importations au vu des difficulté financières» du pays qui a perdu beaucoup de ses ressources dans le sillage de la baisse des prix du pétrole. «Nous voulons aussi instaurer la transparence dans ce domaine.

 

Je ne veux pas entrer dans le débat des transferts de devises, etc., mais je tiens à dire que mon prédécesseur avait déclaré que les concessionnaires ne faisaient pas de bénéfices, or une entreprise qui se serait retrouvée dans ce cas-là aurait dû arrêter son activité, ce qui n’a pas été le cas des concessionnaires concernés». Au contraire, assène le ministre, «il y a parfois des pratiques douteuses de la part de certains concessionnaires de connivence avec les fournisseurs étrangers.

 

Une situation qui a fait exploser les prix des véhicules sur le marché local par rapport au prix réel». Pour Bakhti Belaïb, «des entités ont été crées uniquement pour faire de la surfacturation». Il a fait observer que «les concessionnaires affirmaient que le nombre de véhicules importés correspondait aux commandes des clients, or à un moment donné l’Algérie est devenue une aire de stockage à ciel ouvert», ce qui démontrait, selon lui, que les déclarations des concessionnaires ne correspondaient pas à la réalité.

 

Le ministre a fait savoir par ailleurs la facture des importations globales du pays ont chuté de 20% durant des six premiers mois de 2016 par rapport à la même période de 2015 grâce aux nouvelles mesures prises. Les douanes ont ainsi enregistrés selon lui, une facture de 17 milliards de dollars depuis le début de l’année.

 

«Le Crédoc, une atteinte à la dignité des algériens»

 

Le ministre du Commerce a annoncé hier un allégement des dispositions du crédoc en attendant la modification de la loi qui l’a instauré en 2009 «dans le souci de réduire les importations sans que cet objectif soit atteint». Il estimera que la disposition en question «porte atteinte à la dignité des Algériens» car en règle générale «le crédoc est imposé par le pays fournisseur, notamment quand il doute de la solvabilité du pays».

 

Il a ajouté que «l’Algérie a imposé le crédoc a elle même ce qui a exposé le pays à l’arnaque de la part des fournisseurs, mais aussi de certains importateurs et a donné lieux a des phénomènes de transfert d’argent illicite et de conteneurs vides. Nous avons donc décidé d’alléger le dispositif pour aller vers d’autres modes de paiement moins onéreux».

 

«Ce n’est pas l’OMC qui pose problème, c’est notre administration»

 

Le ministre a par ailleurs rappelé que le gouvernement a engagé avec le partenaire européen des négociations pour revoir un accord de libre échange qui n’ a pas tenu, selon lui toutes ses promesses puisqu’«à la veille de la conclusion de l’accord nos échanges étaient de l’ordre de 9 milliards de dollars, et que dix ans après, on se retrouve avec 30 milliards de dollars en termes de commerce, alors que les investissements européen sont demeurés faibles».

 

Pour le ministre, «il est primordial d’arriver à une entente avec l’UE car l’accord Algérie-UE reste une référence dans le cadre des négociations avec l’OMC». «Il faut qu’on améliore nos accords de libre échange pour qu’on puisse négocier avec l’OMC.» A propos des négociations avec l’OMC, le ministre a souligné qu’un programme, impliquant plusieurs ministères et visant a améliorer et enrichir les réponses de l’Algérie aux 193 questions soumises par différents partenaires, est actuellement en cours.

 

«En attendant l’issue des négociations avec l’UE, nous avons décidé d’engager les processus de négociations avec les pays majeurs de l’OMC que sont les Etats-Unis et le Canada qui nous ont d’ores et déjà assuré de leur soutien dans le cadre des négociations avec l’OMC», affirme par ailleurs Bakhti Belaïb, qui souligne qu’en fait, ce n’est pas l’adhésion à l’OMC qui pose problème, mais «l’archaïsme de l’administration économique algérienne et son incapacité a défense des intérêts nationaux face au dumping par exemple».

 

 

 

Zhor Hadjam

Link to post
Share on other sites

une preuve de l'incompetence de nos derigeants -il y a 5 ans on etait les rois du petrole , les 4x4 se vendaient comme des petits pains au frais de la princesse algerie et maintenant on retourne aux voitures d'occasions -alors qu'on avait arreté ce type d'importations parce qu'on voulait du neuf et pour la securité des algeriens :D... bientot vont nous dire qu'il faut ressortir les anes pour respecter les traditions ! wakila ahslou !:D

Link to post
Share on other sites
si les véhicules d'occasion se vendent au vrai prix de l'occasion, je pense que ce n'est plus la peine de sortir les ânes. :D

 

le vehicule devra etre de moins de 3 ans , mais on se demande pourquoi on laisse pas entrer jusqu'a moins de 5 ans puisque maintenant on est ruiné et que le pouvoir d'achat baisse ...il faudra quand meme reflechir au probleme des pieces detachées et la consommation d'essence ...sinon oui c'est une bonne idee ,les français vont passer a l'electrique faut bien qu'alger serve de depotoir pour les carcasses !!! bravo l'elite !:D

Link to post
Share on other sites
le vehicule devra etre de moins de 3 ans , mais on se demande pourquoi on laisse pas entrer jusqu'a moins de 5 ans puisque maintenant on est ruiné et que le pouvoir d'achat baisse ...il faudra quand meme reflechir au probleme des pieces detachées et la consommation d'essence ...sinon oui c'est une bonne idee ,les français vont passer a l'electrique faut bien qu'alger serve de depotoir pour les carcasses !!! bravo l'elite !:D

 

moins de 3 ans autant dire que c'est du neuf. Je pense que l'électrique c'est pas pour tout de suite, d'ici là, on va avoir des incitations à acheter neufs ici, une manière de relancer la production automobile et de renouveler le parc... on ne trouvera plus d'occasion ici, les meilleures seront prévues pour l'export...ça va être difficile de trouver des bonnes occas sur le bon coin maintenant :)

Link to post
Share on other sites

l'interdiction de l'importation des véhicules d'occasions avait été prise dans le seul but de favoriser et d'imposer un monopole en Algérie.

il faut savoir que certains véhicules d'occasions importé d’Europe étaient de meilleurs qualités que les véhicules Neuf construit exprès pour le marché Algérien. :)

Link to post
Share on other sites

apparemment ce n'est pas une levée totale -et le lobby des concessionnaires est entrain de faire des mains et des pieds pour se charger des importations-je ne sais pas si ce sera ouvert aux particuliers ...le secteur des concessionnaires ne peut pas survivre en passant de 500.000 vehicules neufs a 80.000 sans effet sur le chomage direct et indirect...il faut encore attendre pour savoir ce qu'ils veulent vraiment faire.

Link to post
Share on other sites

ce n'est pas un problème d'importation c'est un problème de chute des salaires .. le dinars a perdu de sa valeur il disent une hausse des prix non c'est une baisse des revenues..

donc avant il fallait importé de - de 3 ans avec la dévaluation il faut importé moins de 5 ans jusqu'au jours même a -de 10 ans l'algérien ne pourra plus acheté de véhicule donc on va directement vers l'usage des motos comme en Asie ils n'ont pas le choix

donc le marché des voiture c'est finit il s'est effondré il n'est plus une monnaie refuge

et si l'algerie perds son marché intérieur du pétrole l'essence va augmenter de plus belle donnant un coup de massue définitif au voitures

Link to post
Share on other sites
avec l'ecole de sabahe tu crois qu'un jour un pays arabe aura une marque de voiture ! faut quand meme arreter de rever...:D

 

c'est dommage depuis que la manne pétrolière diminue, les ambitions de l'Algérie dégringolent, alors qu'ils auraient du justement anticiper cette baisse par la création de richesse durable.

Link to post
Share on other sites

ce n'est pas normal les prix des véhicules sont anormalement élevé donc un monopole et spéculation

ce n'est pas normal un véhicule de 4 place comme berlingot frôle les 200 millions

70% des véhicule c'est du plastique recyclé le polyéthylène fait 200 da le kg et les poignet des lèves vitre ne font pas 50 gramme de plastique un pare-chocs en plastique ne doit dépasse les 5 kg

une clio a tout cassé ne peut pas dé"passé 2000 euro en gros sortie d'usine

comment elle frole les 20.000 euro en algerie 10 fois le prix

ce n'est plus du commerce c'est du vol et aussi du n'importe quoi ces gens la que vont ils faire avec des milliards en monnaie

ils ne sortent pas ils ne font pas de voyage toujours la peur au trip frequentation des toulba magie noires clou pour rester en poste alcool drogue nuit blanche insomnie colons pilule

la folie ellah yahfedh et yastoure

Link to post
Share on other sites
voitures_2618742_465x348.jpg

 

«Les importateurs de véhicules d’occasion ramenaient, avant l’interdiction, des véhicules plus performants que certains concessionnaires», selon le ministre du Commerce.

 

Le gouvernement va lever l’interdiction d’importation des véhicules de moins de trois ans, dans le cadre de la loi de finances 2017 et prépare un nouveau cahier des charges pour réglementer le marché de l’occasion, selon le ministre du commerce Bakhti Belaïb. Ce dernier, qui s’exprimait hier, au forum d’El Moudjahid, a notamment déclaré : «Nous allons lever l’interdiction d’importation des véhicules de moins de trois ans sous certaines conditions et instaurer un nouveau cahier des charges pour éviter toute importation de véhicules constituant un danger pour les citoyens.»

 

Bakhti Belaïb a estimé par ailleurs que «les importateurs de véhicules d’occasion ramenaient avant l’interdiction, des véhicules plus performants que certains concessionnaires qui importaient des véhicules produits uniquement pour le marché algérien et présentant souvent des caractéristiques très bas de gamme, y compris pour les marques de luxe».

 

A propos des restrictions instaurées par le gouvernement via le système des quotas imposés aux concessionnaires, le ministre a souligné que les concernés «ont le droit de protester» et que le gouvernement «a le droit de diminuer les importations au vu des difficulté financières» du pays qui a perdu beaucoup de ses ressources dans le sillage de la baisse des prix du pétrole. «Nous voulons aussi instaurer la transparence dans ce domaine.

 

Je ne veux pas entrer dans le débat des transferts de devises, etc., mais je tiens à dire que mon prédécesseur avait déclaré que les concessionnaires ne faisaient pas de bénéfices, or une entreprise qui se serait retrouvée dans ce cas-là aurait dû arrêter son activité, ce qui n’a pas été le cas des concessionnaires concernés». Au contraire, assène le ministre, «il y a parfois des pratiques douteuses de la part de certains concessionnaires de connivence avec les fournisseurs étrangers.

 

Une situation qui a fait exploser les prix des véhicules sur le marché local par rapport au prix réel». Pour Bakhti Belaïb, «des entités ont été crées uniquement pour faire de la surfacturation». Il a fait observer que «les concessionnaires affirmaient que le nombre de véhicules importés correspondait aux commandes des clients, or à un moment donné l’Algérie est devenue une aire de stockage à ciel ouvert», ce qui démontrait, selon lui, que les déclarations des concessionnaires ne correspondaient pas à la réalité.

 

Le ministre a fait savoir par ailleurs la facture des importations globales du pays ont chuté de 20% durant des six premiers mois de 2016 par rapport à la même période de 2015 grâce aux nouvelles mesures prises. Les douanes ont ainsi enregistrés selon lui, une facture de 17 milliards de dollars depuis le début de l’année.

 

«Le Crédoc, une atteinte à la dignité des algériens»

 

Le ministre du Commerce a annoncé hier un allégement des dispositions du crédoc en attendant la modification de la loi qui l’a instauré en 2009 «dans le souci de réduire les importations sans que cet objectif soit atteint». Il estimera que la disposition en question «porte atteinte à la dignité des Algériens» car en règle générale «le crédoc est imposé par le pays fournisseur, notamment quand il doute de la solvabilité du pays».

 

Il a ajouté que «l’Algérie a imposé le crédoc a elle même ce qui a exposé le pays à l’arnaque de la part des fournisseurs, mais aussi de certains importateurs et a donné lieux a des phénomènes de transfert d’argent illicite et de conteneurs vides. Nous avons donc décidé d’alléger le dispositif pour aller vers d’autres modes de paiement moins onéreux».

 

«Ce n’est pas l’OMC qui pose problème, c’est notre administration»

 

Le ministre a par ailleurs rappelé que le gouvernement a engagé avec le partenaire européen des négociations pour revoir un accord de libre échange qui n’ a pas tenu, selon lui toutes ses promesses puisqu’«à la veille de la conclusion de l’accord nos échanges étaient de l’ordre de 9 milliards de dollars, et que dix ans après, on se retrouve avec 30 milliards de dollars en termes de commerce, alors que les investissements européen sont demeurés faibles».

 

Pour le ministre, «il est primordial d’arriver à une entente avec l’UE car l’accord Algérie-UE reste une référence dans le cadre des négociations avec l’OMC». «Il faut qu’on améliore nos accords de libre échange pour qu’on puisse négocier avec l’OMC.» A propos des négociations avec l’OMC, le ministre a souligné qu’un programme, impliquant plusieurs ministères et visant a améliorer et enrichir les réponses de l’Algérie aux 193 questions soumises par différents partenaires, est actuellement en cours.

 

«En attendant l’issue des négociations avec l’UE, nous avons décidé d’engager les processus de négociations avec les pays majeurs de l’OMC que sont les Etats-Unis et le Canada qui nous ont d’ores et déjà assuré de leur soutien dans le cadre des négociations avec l’OMC», affirme par ailleurs Bakhti Belaïb, qui souligne qu’en fait, ce n’est pas l’adhésion à l’OMC qui pose problème, mais «l’archaïsme de l’administration économique algérienne et son incapacité a défense des intérêts nationaux face au dumping par exemple».

 

 

 

Zhor Hadjam

 

Merci qui ?

Link to post
Share on other sites
ce n'est pas normal les prix des véhicules sont anormalement élevé donc un monopole et spéculation

ce n'est pas normal un véhicule de 4 place comme berlingot frôle les 200 millions

70% des véhicule c'est du plastique recyclé le polyéthylène fait 200 da le kg et les poignet des lèves vitre ne font pas 50 gramme de plastique un pare-chocs en plastique ne doit dépasse les 5 kg

une clio a tout cassé ne peut pas dé"passé 2000 euro en gros sortie d'usine

comment elle frole les 20.000 euro en algerie 10 fois le prix

ce n'est plus du commerce c'est du vol et aussi du n'importe quoi ces gens la que vont ils faire avec des milliards en monnaie

ils ne sortent pas ils ne font pas de voyage toujours la peur au trip frequentation des toulba magie noires clou pour rester en poste alcool drogue nuit blanche insomnie colons pilule

la folie ellah yahfedh et yastoure

 

 

Normal les Algériens sont riches Non

Link to post
Share on other sites

les ventes des automobiles ont largement baissè actuellement en algerie vu les nouvelles taxes ce qui a donnè que tt le monde va vers les voitures d'occas qui a leurs tours sont montèes en fleche mais pour cette decision je crois qu'elle a ete annulèe

Link to post
Share on other sites

lec journal echourouk avait donné la parole a deux économistes sur la question

l'un deux il parle langue de bois moudjahidine en disant que la décision va donner l'avantage aux françaiset leser la production nationale de véhicule..

mais la production nationale bénéficie déjà des crédit bancaires c'est a dire que l'acheteur ne depose que le tiers de la valeurs du véhicule made in algeria et le reste sera échelonnée sur 5 ans voir plus..le fabricant importe les pieces en devise de la banque au taux reel alors que l'acheteur a l'étranger lui va les payer en devise acheté& au taux du marché noir..

donc ces spécialistes sont complètement hors sujet et ne savent absolument rien sur le macrhé algerien je me demande ou ils ont obtenu le label ''expert'' en économie

si le fabricant avec tous ces avantages ne peut pas concurrencé le marché de -3 ans je me demande si ces gens là sont des professionnel ou uniquement des gens qui veulent transféré les devise de sonatrach vers le fabricant européens ..

puisqu'il n'est pas capable d'assumer une politique commerciale pour écouler les voitures montée en Algérie qu'ils fasse autre chose mieux pour lui planter des arbres de oliviers et vendre l'olive en devise mieux pour lui ils n'importe rien et n'a pas besoin de devise de sonatrach

le second spécialiste Mebtoul etait prudent en accent sur la contradiction de 2 ministres les deux du RND l'un est pour l'achat de vehicule de moins de 3 ans et l'autre contre

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...