Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
Wihya

Vos poèmes ! Abreuvez-nous en !

Recommended Posts

  • Le but de ce sujet est de nous présenter vos poèmes ou vos textes libres.

  • Ce qui importe est simplement le PARTAGE.

  • Que votre écrit soit excellent ou bien médiocre n'est pas important (du moins pour moi).

  • L'essentiel est d'être convaincus de ce que vous écrivez ; que vous l'aimez vraiment.

 

Voilà ! بلا ما نعرضكم :)

Edited by Wihya

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon. Etant donné que je suis l’initiateur du sujet, c'est à moi de commencer. :)

 

Il s'agit d'un poème que j'ai écrit lors de mon insomnie d'hier... Par contre j'arrive pas à lui trouver de titre :

 

 

Mon âme souffre dans sa primordialité,

Origine de noirceur, unique modalité,

C'est pourquoi la nuit où je m'engouffre m'absorbe,

M'insulte et ensuite me jette d'opprobre...

Le mal où je suis n'est pas une catharsis,

Il ne me délivre pas, m'emprisonne, une et puis bis !

Je vague dans le chaos comme une demi-seconde,

Je m'effrite comme l'origami d'une fleur inféconde,

Je suis comme le vide qu'on tente d'étoffer

Par la morte lumière d'un astre étouffé

Depuis tant de siècles et tant de millénaires,

Et j'ai cette peur livide et linéaire

De finir comme cet astre fossile et disparu,

D'être comme un haiku d'un printemps concouru

Par tant d'hirondelles et par tant de cerises,

Par tant d'ailes roses et tant de pétales grises

Qui tombent et décollent comme un théâtre banal,

Comme mon cœur qui aime dans un sarcasme bancal...

Edited by Wihya

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Luciana
Bon. Etant donné que je suis l’initiateur du sujet, c'est à moi de commencer. :)

 

Il s'agit d'un poème que j'ai écrit lors de mon insomnie d'hier... Par contre j'arrive pas à lui trouver de titre :

 

 

Mon âme souffre dans sa primordialité,

Origine de noirceur, unique modalité,

C'est pourquoi la nuit où je m'engouffre m'absorbe,

M'insulte et ensuite me jette d'opprobre...

Le mal où je suis n'est pas une catharsis,

Il ne me délivre pas, m'emprisonne, une et puis bis !

Je vague dans le chaos comme une demi-seconde,

Je m'effrite comme l'origami d'une fleur inféconde,

Je suis comme le vide qu'on tente d'étoffer

Par la morte lumière d'un astre étouffé

Depuis tant de siècles et tant de millénaires,

Et j'ai cette peur livide et linéaire

De finir comme cet astre fossile et disparu,

D'être comme un haiku d'un printemps concouru

Par tant d'hirondelles et par tant de cerises,

Par tant d'ailes roses et tant de pétales grises

Qui tombent et décollent comme un théâtre banal,

Comme mon cœur qui aime dans un sarcasme bancal...

 

J'aime beaucoup. Tu es doué !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon. Etant donné que je suis l’initiateur du sujet, c'est à moi de commencer. :)

 

Il s'agit d'un poème que j'ai écrit lors de mon insomnie d'hier... Par contre j'arrive pas à lui trouver de titre :

 

 

Mon âme souffre dans sa primordialité,

Origine de noirceur, unique modalité,

C'est pourquoi la nuit où je m'engouffre m'absorbe,

M'insulte et ensuite me jette d'opprobre...

Le mal où je suis n'est pas une catharsis,

Il ne me délivre pas, m'emprisonne, une et puis bis !

Je vague dans le chaos comme une demi-seconde,

Je m'effrite comme l'origami d'une fleur inféconde,

Je suis comme le vide qu'on tente d'étoffer

Par la morte lumière d'un astre étouffé

Depuis tant de siècles et tant de millénaires,

Et j'ai cette peur livide et linéaire

De finir comme cet astre fossile et disparu,

D'être comme un haiku d'un printemps concouru

Par tant d'hirondelles et par tant de cerises,

Par tant d'ailes roses et tant de pétales grises

Qui tombent et décollent comme un théâtre banal,

Comme mon cœur qui aime dans un sarcasme bancal...

 

Tu as l'âme torturée d'un poète...

Beaucoup de plaisir à le lire...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon âme souffre dans sa primordialité,

Origine de noirceur, unique modalité,

C'est pourquoi la nuit où je m'engouffre m'absorbe,

M'insulte et ensuite me jette d'opprobre...

Le mal où je suis n'est pas une catharsis,

Il ne me délivre pas, m'emprisonne, une et puis bis !

Je vague dans le chaos comme une demi-seconde,

Je m'effrite comme l'origami d'une fleur inféconde,

Je suis comme le vide qu'on tente d'étoffer

Par la morte lumière d'un astre étouffé

Depuis tant de siècles et tant de millénaires,

Et j'ai cette peur livide et linéaire

De finir comme cet astre fossile et disparu,

D'être comme un haiku d'un printemps concouru

Par tant d'hirondelles et par tant de cerises,

Par tant d'ailes roses et tant de pétales grises

Qui tombent et décollent comme un théâtre banal,

Comme mon cœur qui aime dans un sarcasme bancal...

 

Wihya, un poète qui n'a pas peur des mots,

c'est fouettant.

bravo.

Share this post


Link to post
Share on other sites

mon grand frère,;écrit de temps en temps,

je colle un de ces écrit,

 

Quand les yeux ne sourient plus

Et qu'ils ne servent plus qu'à pleurer

Quand les cris de haine dans la bouche

Remplacent les cris de joie

C'est que le monde va mal

Quand le regard broie du noir

Jusqu'à douter de l'arc en ciel

Et que le ciel perd son bleu

Masquant les lueurs du jour

C'est que le monde va mal

Quand la mer ne sert plus les croisières

Et draine des cercueils à toit ouvert

Grands et petits, fuyant la misère

Corps fragiles s'échouant sur la terre

C'est que le monde va mal

Quand le feu des lance flammes

Ne laisse plus que cendres et poussières

Quand du ciel ne descend plus de l'eau

Mais des bombes pour arroser le sol

C'est que le monde va mal

Quand les bras ne vont plus vers l'amour

Mais se lèvent au ciel en prières

Quand l'enfant oublie qu'il est l'avenir

Éprouvant déjà du mal à vivre l'instant

C'est que le monde va mal

Alors priez avec moi les amis

Car le monde va mal, très mal

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Luciana, zlabya et réflexions :)

 

c'est beau à lire les âmes tourmentées.

Moué ! Justement, comme, aussi, l'a précédemment dit réflexions, c'est un des rares poèmes que j'ai écrit sous la tourmente... Une insomnie terrible, en fait. Dans mon lit j'ai commencé à répéter les deux premiers vers... et puis j'ai dû me lever et tout écrire comme à la hâte, comme un besoin pressant (machi comme un pipi x) ). D'ailleurs, avant de le partager, je n'ai rien modifié du premier jet.

 

mon grand frère,;écrit de temps en temps,

je colle un de ces écrit,

 

Quand les yeux...

En voilà un blasé du monde comme moi ! :)

Et j'espère que t'as demandé son autorisation de partager son poème lol

Edited by Wihya

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Luciana, zlabya et réflexions :)

 

 

Moué ! Justement, comme, aussi, l'a précédemment dit réflexions, c'est un des rares poèmes que j'ai écrit sous la tourmente... Une insomnie terrible, en fait. Dans mon lit j'ai commencé à répéter les deux premiers vers... et puis j'ai dû me lever et tout écrire comme à la hâte, comme un besoin pressant (machi comme un pipi x) ). D'ailleurs, avant de le partager, je n'ai rien modifié du premier jet.

 

 

En voilà un blasé du monde comme moi ! :)

Et j'espère que t'as demandé son autorisation de partager son poème lol

 

Oui, c'est la premier chose que j'ai demander

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • Le but de ce sujet est de nous présenter vos poèmes ou vos textes libres.

  • Ce qui importe est simplement le PARTAGE.

  • Que votre écrit soit excellent ou bien médiocre n'est pas important (du moins pour moi).

  • L'essentiel est d'être convaincus de ce que vous écrivez ; que vous l'aimez vraiment.

 

Voilà ! بلا ما نعرضكم :)

 

certains membres de FA qui écrivent, qui composent de fort beaux poèmes les partagent déjà ...Tiens Wihya, Momo, pour ne citer que lui...

Toi aussi tu as une très belle plume !

Share this post


Link to post
Share on other sites
certains membres de FA qui écrivent, qui composent de fort beaux poèmes les partagent déjà ...Tiens Wihya, Momo, pour ne citer que lui...

Toi aussi tu as une très belle plume !

Je n'en doute pas étant donné que la section est vivante lol D'ailleurs je vais jeter un coup d'oeil aux poèmes de Momo. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

hélas gentes et messires ! je ne puis me joindre à votre orgie de vers :bawling:......j'ai perdu l'usage de ma plume :confused:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...