Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
Guest L'étrangère

Kamel Massoudi

Recommended Posts

Guest L'étrangère

Voici un musicien Algérien, je n'ai pas voulu ouvrir ce topic dans musique parce que.

 

Rabbi Yarahmou.

 

Je trouve ses paroles très poétique et très vrai surtout, la mélancolie et le mal de vivre à l'algérienne.

 

Né le 30 janvier 1961 à Bouzaréah, un quartier populaire de la banlieue algéroise, Kamel Messaoudi grandit dans une famille modeste d'origine kabyle (Village Ait Bouali, Commune Freha, Aarch Aït Djennad), a vécu dans le quartier de Gai Soleil, il s'était intéressé très vite au sport et aux spectacles. Son père l'encourage à se consacrer davantage à ses études où il est très bon, plutôt qu'à la chanson.

 

Kamel fut influencé par son frère aîné qui jouait de la musique, il choisit lui aussi de devenir musicien. Ses débuts ont eu lieu en 1974 quand il monta un groupe de musique chaâbi, la merveilleuse voix posée du chanteur l'a rapidement fait connaitre aux habitants du quartier, ses premiers admirateurs.

En 1985, Kamel Messaoudi a fait une tentative de production d'un disque. Malgré la modernité et la particularité du style du chanteur, son œuvre n'a pas été un grand succès mais toutefois commercialisée sous forme de mini-cassette en 1990.

Il a fallu attendre Echemaâ en 1991, pour que la jeune génération lui reconnaisse un vrai succès. C'est ainsi alors qu'il devint très vite connu. Kamel Messaoudi était très influencé par Cheikh El Hasnaoui, Slimane Azem, Matoub Lounes et par Dahmane El Harrachi.

Le 10 décembre 1998, après avoir participé à une émission télévisée diffusée en direct sur l'ENTV, où il répondit sur une question du présentateur qui demandait pourquoi n’apprenait-il pas par cœur la poésie Chaâbi ? il répondit : " c'est charmant de connaître cette poésie, mais je préfère apprendre quelques versets du Coran, que je trouverais peut-être à mes côtés le Jour du jugement Inch Allah " , le chanteur décède dans un accident de voiture. Des rumeurs non fondées circulèrent évoquant un éventuel assassinat, une enquête de la police judiciaire est en cours.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Voici un musicien Algérien, je n'ai pas voulu ouvrir ce topic dans musique parce que.

 

Rabbi Yarahmou.

 

Je trouve ses paroles très poétique et très vrai surtout, la mélancolie et le mal de vivre à l'algérienne.

 

Né le 30 janvier 1961 à Bouzaréah, un quartier populaire de la banlieue algéroise, Kamel Messaoudi grandit dans une famille modeste d'origine kabyle (Village Ait Bouali, Commune Freha, Aarch Aït Djennad), a vécu dans le quartier de Gai Soleil, il s'était intéressé très vite au sport et aux spectacles. Son père l'encourage à se consacrer davantage à ses études où il est très bon, plutôt qu'à la chanson.

 

Kamel fut influencé par son frère aîné qui jouait de la musique, il choisit lui aussi de devenir musicien. Ses débuts ont eu lieu en 1974 quand il monta un groupe de musique chaâbi, la merveilleuse voix posée du chanteur l'a rapidement fait connaitre aux habitants du quartier, ses premiers admirateurs.

En 1985, Kamel Messaoudi a fait une tentative de production d'un disque. Malgré la modernité et la particularité du style du chanteur, son œuvre n'a pas été un grand succès mais toutefois commercialisée sous forme de mini-cassette en 1990.

Il a fallu attendre Echemaâ en 1991, pour que la jeune génération lui reconnaisse un vrai succès. C'est ainsi alors qu'il devint très vite connu. Kamel Messaoudi était très influencé par Cheikh El Hasnaoui, Slimane Azem, Matoub Lounes et par Dahmane El Harrachi.

Le 10 décembre 1998, après avoir participé à une émission télévisée diffusée en direct sur l'ENTV, où il répondit sur une question du présentateur qui demandait pourquoi n’apprenait-il pas par cœur la poésie Chaâbi ? il répondit : " c'est charmant de connaître cette poésie, mais je préfère apprendre quelques versets du Coran, que je trouverais peut-être à mes côtés le Jour du jugement Inch Allah " , le chanteur décède dans un accident de voiture. Des rumeurs non fondées circulèrent évoquant un éventuel assassinat, une enquête de la police judiciaire est en cours.

 

 

mais au fond de toi meme tu te dit

 

 

puree !!!! encore un kabyle !!!! :mdr:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest L'étrangère

:mdr: yakhahhhh mnin rakoum takhourdjou haka ga'

 

Pourquoi suivre uniquement M. Lwannes et laisser des personnalités comme Kamel Mass'oudi, Ibnu Badis, etc.

 

La différence est le lieu, rares sont les Kabyles d'Alger n'aimant pas les Arabes ou l'Islam, c'est dans les montagnes ou tout se passe. Il faut qu'on aille la-bas repeupler, il y a déjà le pseudo Lelio je crois :D

 

Ce n'est pas le sujet... Je voulais parler de Kamel le mélancolique, Rabbi Yarahmou.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...