Jump to content

Le Maroc, l’autre guerre contre l’Algérie


Guest D. ESSERHANE

Recommended Posts

Guest D. ESSERHANE

Maroc, l’autre guerre contre l’Algérie

 

 

Le Maroc nous a déclaré la guerre depuis qu’il a envahi volontairement notre terre de cannabis. Des tonnes et des tonnes passent les frontières, avec la complicité du Makhzen qui tire profit de ses narcotrafiquants…Les saisies opérées quotidiennement par les services de sécurité sont ahurissantes, bien qu’il est certain, qu'il ne s'agit-là, que d’une partie visible de l’énorme iceberg.

 

On constate aujourd’hui, que les services de sécurité s'avèrent présqu’impuissants face à ce terrible fléau qui touchent de plein fouet toutes le couches de notre société.

 

Des milliers de nos concitoyens sont aujourd’hui, sérieusement intoxiqués et ne peuvent plus s’en passer. Et, ni la lutte féroce des forces de sécurité, ni les compagnes de prévention des associations, menées tambour battant, ne semblent endiguer sa propagation fulgurante dans notre pays. Les prisons sont pleines à craquer de grossistes, de dealers et de consommateurs, tout age confondu, victimes volontaires ou inconscientes de cette herbe maudite venue d’ailleurs.

 

Les quelques infrastructures hospitalières, qui se comptent sur le bout des doigts d'une seule main, n’arrivent plus à juguler le flux de volontaires qui désirent se faire débarrasser par cette saloperie marocaine, sont laissés souvent à leur triste sort. Les conséquences néfastes liées à la drogue, comme chacun le sait, sont dramatiques et vont crescendo, atteignant cette année, le pic jamais égalé dans la criminalité : Dés assassinats, en passant par les agressions, le vol et le viol, et voila, aujourd'hui, une pratique de destruction toute nouvelle: l’immolation par le feu.

 

Une série noire au quotidien de l’algérien. Notre paix ainsi que l’avenir de nos enfants sont aujourd'hui, sérieusement menacés. La sonnette d’alarme est actionnée et tous les voyants clignotent maintenant, au rouge.

 

En dépit de sa mise à l’index par la communauté internationale qui le désigne comme le premier pourvoyeur africain de la drogue, le Maroc ne semble s’inquiéter outre mesure. Pire, les autorités marocaines en font de ce trafic, d'une pierre deux coups que même le profane en connaît les dessous.

 

En effet, le régime chérifien ne peut s’en passer d’une magne de 13 milliards de dollars, estiment les spécialistes, que ses narcotrafiquants le lui rapportent et puis, il se croit resté tranquille, à l'abri des troubles, tant qu’il laissera les rifains vaquer à leur commerce illicite, de peur d’une possible insurrection qu’il ne peut ni contenir, ni contrôler.

 

Mais que cela ne se fasse pas au détriment des algériens !

Qu’attendent nos décideurs pour réagir avec fermeté contre cette nouvelle guerre qui se fait manifestement au grand jour et qui use, d’année en année, notre tissu social. Les dégâts sont inestimables, les dommages collatéraux, le sont aussi, et la liste des victimes ne cesse de s’allonger dramatiquement par la faute d'un 'Commandeur moins soucieux des Croyants'.

 

En attendant, nos voisins redoublent de férocité. Ils usent d'armes lourdes, de matériels de communication par satellite de dernière génération et de moyens de locomotion ultra rapides pour faire passer leurs lourdes cargaisons. Et, par sa position géographie, l’Algérie est devenue, malgré elle, une plaque tournante du trafic des stupéfiants.

 

Il est temps pour nos autorités de se pencher sérieusement sur cette question et prendre, le plus tôt possible, une décision courageuse pour préserver ce qui devrait l’être, parce que les algériens sombrent dans la démence et vivent dans la peur. Une peur qui dit clairement son nom : La drogue.

 

Didine RAYAN

Link to post
Share on other sites
  • Replies 65
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Maroc, l’autre guerre contre l’Algérie

 

 

Le Maroc nous a déclaré la guerre depuis qu’il a envahi volontairement notre terre de cannabis. Des tonnes et des tonnes passent les frontières, avec la complicité du Makhzen qui tire profit de ses narcotrafiquants…Les saisies opérées quotidiennement par les services de sécurité sont ahurissantes, bien qu’il est certain, qu'il ne s'agit-là, que d’une partie visible de l’énorme iceberg.

 

On constate aujourd’hui, que les services de sécurité s'avèrent présqu’impuissants face à ce terrible fléau qui touchent de plein fouet toutes le couches de notre société.

 

Des milliers de nos concitoyens sont aujourd’hui, sérieusement intoxiqués et ne peuvent plus s’en passer. Et, ni la lutte féroce des forces de sécurité, ni les compagnes de prévention des associations, menées tambour battant, ne semblent endiguer sa propagation fulgurante dans notre pays. Les prisons sont pleines à craquer de grossistes, de dealers et de consommateurs, tout age confondu, victimes volontaires ou inconscientes de cette herbe maudite venue d’ailleurs.

 

Les quelques infrastructures hospitalières, qui se comptent sur le bout des doigts d'une seule main, n’arrivent plus à juguler le flux de volontaires qui désirent se faire débarrasser par cette saloperie marocaine, sont laissés souvent à leur triste sort. Les conséquences néfastes liées à la drogue, comme chacun le sait, sont dramatiques et vont crescendo, atteignant cette année, le pic jamais égalé dans la criminalité : Dés assassinats, en passant par les agressions, le vol et le viol, et voila, aujourd'hui, une pratique de destruction toute nouvelle: l’immolation par le feu.

 

Une série noire au quotidien de l’algérien. Notre paix ainsi que l’avenir de nos enfants sont aujourd'hui, sérieusement menacés. La sonnette d’alarme est actionnée et tous les voyants clignotent maintenant, au rouge.

 

En dépit de sa mise à l’index par la communauté internationale qui le désigne comme le premier pourvoyeur africain de la drogue, le Maroc ne semble s’inquiéter outre mesure. Pire, les autorités marocaines en font de ce trafic, d'une pierre deux coups que même le profane en connaît les dessous.

 

En effet, le régime chérifien ne peut s’en passer d’une magne de 13 milliards de dollars, estiment les spécialistes, que ses narcotrafiquants le lui rapportent et puis, il se croit resté tranquille, à l'abri des troubles, tant qu’il laissera les rifains vaquer à leur commerce illicite, de peur d’une possible insurrection qu’il ne peut ni contenir, ni contrôler.

 

Mais que cela ne se fasse pas au détriment des algériens !

Qu’attendent nos décideurs pour réagir avec fermeté contre cette nouvelle guerre qui se fait manifestement au grand jour et qui use, d’année en année, notre tissu social. Les dégâts sont inestimables, les dommages collatéraux, le sont aussi, et la liste des victimes ne cesse de s’allonger dramatiquement par la faute d'un 'Commandeur moins soucieux des Croyants'.

 

En attendant, nos voisins redoublent de férocité. Ils usent d'armes lourdes, de matériels de communication par satellite de dernière génération et de moyens de locomotion ultra rapides pour faire passer leurs lourdes cargaisons. Et, par sa position géographie, l’Algérie est devenue, malgré elle, une plaque tournante du trafic des stupéfiants.

 

Il est temps pour nos autorités de se pencher sérieusement sur cette question et prendre, le plus tôt possible, une décision courageuse pour préserver ce qui devrait l’être, parce que les algériens sombrent dans la démence et vivent dans la peur. Une peur qui dit clairement son nom : La drogue.

 

Didine RAYAN

 

***************************************

Modération: Racisme

***************************************

Link to post
Share on other sites
***************************************

Modération: Racisme

***************************************

 

A un moment donné faut quand arrêter de balancer du n'importe quoi !

Le sujet est le cannabis a moins que ce ne soit une excuse pour se défouler dans lequel cas ont se trouver toute les excuses du monde.

Link to post
Share on other sites

Maroc, l’autre guerre contre l’Algérie

 

 

Le Maroc nous a déclaré la guerre depuis qu’il a envahi volontairement notre terre de cannabis. Des tonnes et des tonnes passent les frontières, avec la complicité du Makhzen qui tire profit de ses narcotrafiquants…Les saisies opérées quotidiennement par les services de sécurité sont ahurissantes, bien qu’il est certain, qu'il ne s'agit-là, que d’une partie visible de l’énorme iceberg.

 

On constate aujourd’hui, que les services de sécurité s'avèrent présqu’impuissants face à ce terrible fléau qui touchent de plein fouet toutes le couches de notre société.

 

Des milliers de nos concitoyens sont aujourd’hui, sérieusement intoxiqués et ne peuvent plus s’en passer. Et, ni la lutte féroce des forces de sécurité, ni les compagnes de prévention des associations, menées tambour battant, ne semblent endiguer sa propagation fulgurante dans notre pays. Les prisons sont pleines à craquer de grossistes, de dealers et de consommateurs, tout age confondu, victimes volontaires ou inconscientes de cette herbe maudite venue d’ailleurs.

 

Les quelques infrastructures hospitalières, qui se comptent sur le bout des doigts d'une seule main, n’arrivent plus à juguler le flux de volontaires qui désirent se faire débarrasser par cette saloperie marocaine, sont laissés souvent à leur triste sort. Les conséquences néfastes liées à la drogue, comme chacun le sait, sont dramatiques et vont crescendo, atteignant cette année, le pic jamais égalé dans la criminalité : Dés assassinats, en passant par les agressions, le vol et le viol, et voila, aujourd'hui, une pratique de destruction toute nouvelle: l’immolation par le feu.

 

Une série noire au quotidien de l’algérien. Notre paix ainsi que l’avenir de nos enfants sont aujourd'hui, sérieusement menacés. La sonnette d’alarme est actionnée et tous les voyants clignotent maintenant, au rouge.

 

En dépit de sa mise à l’index par la communauté internationale qui le désigne comme le premier pourvoyeur africain de la drogue, le Maroc ne semble s’inquiéter outre mesure. Pire, les autorités marocaines en font de ce trafic, d'une pierre deux coups que même le profane en connaît les dessous.

 

En effet, le régime chérifien ne peut s’en passer d’une magne de 13 milliards de dollars, estiment les spécialistes, que ses narcotrafiquants le lui rapportent et puis, il se croit resté tranquille, à l'abri des troubles, tant qu’il laissera les rifains vaquer à leur commerce illicite, de peur d’une possible insurrection qu’il ne peut ni contenir, ni contrôler.

 

Mais que cela ne se fasse pas au détriment des algériens !

Qu’attendent nos décideurs pour réagir avec fermeté contre cette nouvelle guerre qui se fait manifestement au grand jour et qui use, d’année en année, notre tissu social. Les dégâts sont inestimables, les dommages collatéraux, le sont aussi, et la liste des victimes ne cesse de s’allonger dramatiquement par la faute d'un 'Commandeur moins soucieux des Croyants'.

 

En attendant, nos voisins redoublent de férocité. Ils usent d'armes lourdes, de matériels de communication par satellite de dernière génération et de moyens de locomotion ultra rapides pour faire passer leurs lourdes cargaisons. Et, par sa position géographie, l’Algérie est devenue, malgré elle, une plaque tournante du trafic des stupéfiants.

 

Il est temps pour nos autorités de se pencher sérieusement sur cette question et prendre, le plus tôt possible, une décision courageuse pour préserver ce qui devrait l’être, parce que les algériens sombrent dans la démence et vivent dans la peur. Une peur qui dit clairement son nom : La drogue.

 

Didine RAYAN

 

 

 

 

Avec 140 milliards de $,il est temps pour l'Algérie de continuer ce qu'on a commencé,c'est à dire le prolongement du mur parce que si on fait passer du cannabis un jour peut être ce sera l'AQMI.

Link to post
Share on other sites
Guest aladin1000

Maroc, l’autre guerre contre l’Algérie

 

 

Le Maroc nous a déclaré la guerre depuis qu’il a envahi volontairement notre terre de cannabis. Des tonnes et des tonnes passent les frontières, avec la complicité du Makhzen qui tire profit de ses narcotrafiquants…Les saisies opérées quotidiennement par les services de sécurité sont ahurissantes, bien qu’il est certain, qu'il ne s'agit-là, que d’une partie visible de l’énorme iceberg.

 

On constate aujourd’hui, que les services de sécurité s'avèrent présqu’impuissants face à ce terrible fléau qui touchent de plein fouet toutes le couches de notre société.

 

Des milliers de nos concitoyens sont aujourd’hui, sérieusement intoxiqués et ne peuvent plus s’en passer. Et, ni la lutte féroce des forces de sécurité, ni les compagnes de prévention des associations, menées tambour battant, ne semblent endiguer sa propagation fulgurante dans notre pays. Les prisons sont pleines à craquer de grossistes, de dealers et de consommateurs, tout age confondu, victimes volontaires ou inconscientes de cette herbe maudite venue d’ailleurs.

 

Les quelques infrastructures hospitalières, qui se comptent sur le bout des doigts d'une seule main, n’arrivent plus à juguler le flux de volontaires qui désirent se faire débarrasser par cette saloperie marocaine, sont laissés souvent à leur triste sort. Les conséquences néfastes liées à la drogue, comme chacun le sait, sont dramatiques et vont crescendo, atteignant cette année, le pic jamais égalé dans la criminalité : Dés assassinats, en passant par les agressions, le vol et le viol, et voila, aujourd'hui, une pratique de destruction toute nouvelle: l’immolation par le feu.

 

Une série noire au quotidien de l’algérien. Notre paix ainsi que l’avenir de nos enfants sont aujourd'hui, sérieusement menacés. La sonnette d’alarme est actionnée et tous les voyants clignotent maintenant, au rouge.

 

En dépit de sa mise à l’index par la communauté internationale qui le désigne comme le premier pourvoyeur africain de la drogue, le Maroc ne semble s’inquiéter outre mesure. Pire, les autorités marocaines en font de ce trafic, d'une pierre deux coups que même le profane en connaît les dessous.

 

En effet, le régime chérifien ne peut s’en passer d’une magne de 13 milliards de dollars, estiment les spécialistes, que ses narcotrafiquants le lui rapportent et puis, il se croit resté tranquille, à l'abri des troubles, tant qu’il laissera les rifains vaquer à leur commerce illicite, de peur d’une possible insurrection qu’il ne peut ni contenir, ni contrôler.

 

Mais que cela ne se fasse pas au détriment des algériens !

Qu’attendent nos décideurs pour réagir avec fermeté contre cette nouvelle guerre qui se fait manifestement au grand jour et qui use, d’année en année, notre tissu social. Les dégâts sont inestimables, les dommages collatéraux, le sont aussi, et la liste des victimes ne cesse de s’allonger dramatiquement par la faute d'un 'Commandeur moins soucieux des Croyants'.

 

En attendant, nos voisins redoublent de férocité. Ils usent d'armes lourdes, de matériels de communication par satellite de dernière génération et de moyens de locomotion ultra rapides pour faire passer leurs lourdes cargaisons. Et, par sa position géographie, l’Algérie est devenue, malgré elle, une plaque tournante du trafic des stupéfiants.

 

Il est temps pour nos autorités de se pencher sérieusement sur cette question et prendre, le plus tôt possible, une décision courageuse pour préserver ce qui devrait l’être, parce que les algériens sombrent dans la démence et vivent dans la peur. Une peur qui dit clairement son nom : La drogue.

 

Didine RAYAN

 

avec ça les Algériens oublient pour un moment qu'ils sont Algériens et...... rêvent.si des gens le consomment c'est pas la faute au Maroc mais à ceux qui leur ont pourri la vie.

Link to post
Share on other sites
Guest D. ESSERHANE
Ayrod Avec 140 milliards de $,il est temps pour l'Algérie de continuer ce qu'on a commencé,c'est à dire le prolongement du mur parce que si on fait passer du cannabis un jour peut être ce sera l'AQMI.

 

L’Algérie n’est pas et ne sera pas un Etat voyou pour semer le trouble dans un pays et encore moins dans un pays voisin, comme le Maroc uni par des liens de fraternité. Fraternité qui est incontestable, sauf pour les revanchards et autres ennemis adeptes de la division. Nous avons des Marocains mariés à des Algériennes depuis des générations et vis versa.

 

Toutefois et ce qui est consternant, et je me limiterai de dire que les autorités du royaume chérifien savent combien les algériens endurent et vivent les conséquences néfastes de la drogue que leurs narcotrafiquants cultivent et font passer journellement à travers la frontière commune.

 

Il est légitime de penser que ces dernières prennent un malin plaisir de voir les algériens souffrir de cette saloperie. Le fait de remarquer une telle passivité, laisse vraiment croire, comme il se dit, ça et la, que l’argent sale rapporté par ce commerce illicite est blanchi, très souvent, dans le tourisme et l’immobilier, avec la complicité criante du Makhzen.

 

Ceci dit, les algériens ont évalué le degré de suspicion des Marocains, née après l’attentat des années 9O, à Marrakech qui avait amené l’Algérie de faire baisser la barrière du poste frontière Akid Lotfi.

 

Aujourd’hui, dés qu’un attentat ou un simple éternuement se produit au Maroc, les mêmes autorités chérifiennes braquent l’index accusateur - par médias interposés - vers le voisin immédiat et citant ‘la main étrangère...l’armée et le Drs. :confused:

Link to post
Share on other sites
Guest D. ESSERHANE
Didine- t'es le nouveau Le Pen algerien ou le nouveau abassi madani? Tenir des discours de haine bourres de mensonges ça marche avec les incultes d'accord mais tu te trompes de tribune ici.

 

tu vois la haine partout cher ami:confused:

je ne vise pas les marocains, je vise la passivité des autorités marocaines qui laissent faire...

 

Les estimations des terres cultivées en cannabis nous donnent du tournis.........47000 hectares ya errab, ce n'est dans de pots de fleurs qu'on fait ça...

 

Sont-elles aveugles à ce point, les autorités marocaines?:confused:

Link to post
Share on other sites
tu vois la haine partout cher ami:confused:

je ne vise pas les marocains, je vise la passivité des autorités marocaines qui laissent faire...

 

Les estimations des terres cultivées en cannabis nous donnent du tournis.........47000 hectares ya errab, ce n'est dans de pots de fleurs qu'on fait ça...

 

Sont-elles aveugles à ce point, les autorités marocaines?:confused:

 

 

 

 

La securité des algériens doit être garantie par l’état algérien,si tu nous dits que les marocains intoxiquent la jeunesse algériennes c'est comme si tu estimes que les frontières algériennes sont une passoire et là il y a du souci à ce faire.

mois je crois que vous devriez vous attaquer à la mafia locale sans qui le problème n'aurait pas eu lieu.

Link to post
Share on other sites
avec ça les Algériens oublient pour un moment qu'ils sont Algériens et...... rêvent.si des gens le consomment c'est pas la faute au Maroc mais à ceux qui leur ont pourri la vie.

 

L'autre aghyoul posteur de cette article est dans la continuété de sa paranoia. Tous les maux de l'Algerie ont un bouc emissaire tout designé: le Maroc.:mdr:.

El 9ar9obi vient du Maroc aussi.

Si ils existent des toxico en Algerie , ce n'est pas à cause du voisin que cela est du:crazy:.

Link to post
Share on other sites
Guest aladin1000
L'autre aghyoul posteur de cette article est dans la continuété de sa paranoia. Tous les maux de l'Algerie ont un bouc emissaire tout designé: le Maroc.:mdr:.

El 9ar9obi vient du Maroc aussi.

Si ils existent des toxico en Algerie , ce n'est pas à cause du voisin que cela est du:crazy:.

n’empêche qu'il y a une part de vérité dans ce que dit Didine,sa Majesté laisse la culture de cette merde se proliférer au sein du royaume sans bouger le petit doigt,et la majeure partie de cannabis qui entre en Algérie vient du Maroc.

Link to post
Share on other sites
Didine- t'es le nouveau Le Pen algerien ou le nouveau abassi madani? Tenir des discours de haine bourres de mensonges ça marche avec les incultes d'accord mais tu te trompes de tribune ici.

 

je ne vois pas de haine dans la prèocupation de didine ,tout à fait lègitime.

 

lorsque le pays producteur est limitrophe ,le combat contre la drogue devient tres difficile puisque la quantitè acheminèe devient plus grande ,les rèseaux amicaux et familiaux plus dèvelloppès ',l'ingèniositè' à trouver les astuces à son passage plus aisèe.

 

dire que ce n'est pas normal de continuer à la produire ,d'augmenter les surfaces cultivables par souci de gain n'est absolument pas une remarque de haine de la part de didine .c'est une rèalitè à combattre de la part de tout le monde .des foyers sont dètruits.de plus en plus.c'est se taire contre ce flèau que je considère comme du mèpris vis à vis des malheureuses familles.

Link to post
Share on other sites
tu vois la haine partout cher ami:confused:

je ne vise pas les marocains, je vise la passivité des autorités marocaines qui laissent faire...

 

Les estimations des terres cultivées en cannabis nous donnent du tournis.........47000 hectares ya errab, ce n'est dans de pots de fleurs qu'on fait ça...

 

Sont-elles aveugles à ce point, les autorités marocaines?:confused:

 

Tu devrais reformuler ton texte ou plutôt toutes tes affirmations a l'emporte-pièce qui ne font aucune distinction entre peuple et autorités marocaines.

 

De plus, en matière de drogue (phénomène international) tu devrais savoir une chose essentielle: il n'y a pas de vendeur sans acheteur. Si les algériens n'aimaient pas zetla, elle ne circulerait pas chez nous.

Link to post
Share on other sites
Guest Frontalier
je ne vois pas de haine dans la prèocupation de didine ,tout à fait lègitime.

 

lorsque le pays producteur est limitrophe ,le combat contre la drogue devient tres difficile puisque la quantitè acheminèe devient plus grande ,les rèseaux amicaux et familiaux plus dèvelloppès ',l'ingèniositè' à trouver les astuces à son passage plus aisèe.

 

dire que ce n'est pas normal de continuer à la produire ,d'augmenter les surfaces cultivables par souci de gain n'est absolument pas une remarque de haine de la part de didine .c'est une rèalitè à combattre de la part de tout le monde .des foyers sont dètruits.de plus en plus.c'est se taire contre ce flèau que je considère comme du mèpris vis à vis des malheureuses familles.

 

dihya.roufi pense trés bas ce que didine pense trés haut : connerie !

Link to post
Share on other sites

Certes, mon propos peut avoir du mal à se faire comprendre ….mais il ne tue pas leurs enfants … par contre le fait que toute une nation avec ces dirigeants avec """prémédité"", met une machine infernale et diabolique pour détruire les jeunes qui sont les futurs cadres de toute une autre nation ….ne veut-il pas être nommé....******….par des durs mots qui donnent tas de maux …

Juste une question …un pouvoir et nation comprise qui exporte un poison et dont il le dirige tout droit sur la nation Algérien doit-on ou devra-t-on, l'appeler comment???? :mad::mdr:

Link to post
Share on other sites
Guest Frontalier
Certes, mon propos peut avoir du mal à se faire comprendre ….mais il ne tue pas leurs enfants … par contre le fait que toute une nation avec ces dirigeants avec """prémédité"", met une machine infernale et diabolique pour détruire les jeunes qui sont les futurs cadres de toute une autre nation ….ne veut-il pas être nommé....******….par des durs mots qui donnent tas de maux …

Juste une question …un pouvoir et nation comprise qui exporte un poison et dont il le dirige tout droit sur la nation Algérien doit-on ou devra-t-on, l'appeler comment???? :mad::mdr:

 

tiens celle qui défendait la langue arabe parce que c'est la langue de la religion la plus tolérante ! t'es devenue amnésique et tu n'es plus tolérante quand il s'agit du Maroc !

Link to post
Share on other sites
tiens celle qui défendait la langue arabe parce que c'est la langue de la religion la plus tolérante ! t'es devenu amnésique et tu n'es plus tolérante quand il s'agit du Maroc !

 

LE MAROC est loin d'être mis à tort dans mes propos:)

je te conseille d'apprendre à lire mieux

Link to post
Share on other sites
Guest Frontalier
LE MAROC est loin d'être mis à tort dans mes propos:)

je te conseille d'apprendre à lire mieux

 

t'as perdu 1000 hassanates dans ta balance pour le paradis !

Link to post
Share on other sites
Guest D. ESSERHANE
même tes 1000 hassantes à la puissance 10 ne vont plus suffire à ceux qui ruinent les enfants de mon pays pour y être :mad:

 

:confused::confused::confused:

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...