Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
Guest asteroideB612

Vos poémes préférés !

Recommended Posts

Guest asteroideB612

. Prodige ! Une jeune gazelle voilée

 

Montrant de son doigt pourpré et faisant signe de ses paupières!

 

Son champ est entre côtes et entrailles,

 

O merveille, un jardin parmi les flammes !

 

Mon coeur devient capable de toute image:

 

Il est prairie pour les gazelles, couvent pour les moines,

 

Temple pour les idoles, Mecque pour les pèlerins,

 

Tablettes de la Torah et livre du Coran.

 

Je suis la religion de l'amour, partout où se dirigent ses montures,

 

L'amour est ma religion et ma foi.

 

Ibn 'Arabi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest asteroideB612

L'ÉLIXIR DE L'AMOUR

 

Tu ne sais pas ce qu'est l'Amour. Il te faudrait être intrépide

Et connaître tout le parcours, si tu veux devenir un guide.

A l'école de Vérité, auprès du professeur d'Amour,

Tâche, ô mon fils, de mériter d'être comme ton père, un jour.

Le cuivre vil de l'existence, laisse-le tomber en chemin,

Et que te transmute en or pur l'élixir de l'Amour divin.

Dormir, manger, voilà ce qui t'a mis au-dessous de toi-même.

Cesse de manger, de dormir, et tu redeviendras toi-même.

Que la lumière de l'Amour embrase ton cœur et ton âme,

Et toi, tu deviendras meilleur que le soleil dans le ciel bleu.

Plonge-toi donc, comme un éclair, dans l'Océan même de Dieu,

Sans penser qu'à l'eau des Sept mers tu puisses mouiller un cheveu.

Tu seras, de la tête aux pieds, baigné de divine lumière :

Tourne-toi vers Sa Majesté, avec un cœur humble et sincère.

Si tout ce que tu vois est la Face de Dieu,

Tu seras l'un de ceux dont le regard profond est pieux.

Si les fondements de ta vie s'écroulent sens dessus dessous,

Ne t'inquiète pas par le fait que tu es sens dessus dessous.

Hâfez, si tu as la passion d'une Union mystique avec Dieu,

Tu ne seras que poussière au seuil de ceux qui contemplent Dieu.

 

(Traduction Vincent-Mansour Monteil)

 

Hâfez ( poéme du Divân )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce ainsi que les hommes vivent ?

 

 

 

 

Tout est affaire de décor

Changer de lit changer de corps

À quoi bon puisque c'est encore

Moi qui moi-même me trahis

Moi qui me traîne et m'éparpille

Et mon ombre se déshabille

Dans les bras semblables des filles

Où j'ai cru trouver un pays.

Coeur léger coeur changeant coeur lourd

Le temps de rêver est bien court

Que faut-il faire de mes jours

Que faut-il faire de mes nuits

Je n'avais amour ni demeure

Nulle part où je vive ou meure

Je passais comme la rumeur

Je m'endormais comme le bruit.

C'était un temps déraisonnable

On avait mis les morts à table

On faisait des châteaux de sable

On prenait les loups pour des chiens

Tout changeait de pôle et d'épaule

La pièce était-elle ou non drôle

Moi si j'y tenais mal mon rôle

C'était de n'y comprendre rien

Est-ce ainsi que les hommes vivent

Et leurs baisers au loin les suivent

Dans le quartier Hohenzollern

Entre La Sarre et les casernes

Comme les fleurs de la luzerne

Fleurissaient les seins de Lola

Elle avait un coeur d'hirondelle

Sur le canapé du bordel

Je venais m'allonger près d'elle

Dans les hoquets du pianola.

Le ciel était gris de nuages

Il y volait des oies sauvages

Qui criaient la mort au passage

Au-dessus des maisons des quais

Je les voyais par la fenêtre

Leur chant triste entrait dans mon être

Et je croyais y reconnaître

Du Rainer Maria Rilke.

Est-ce ainsi que les hommes vivent

Et leurs baisers au loin les suivent.

Elle était brune elle était blanche

Ses cheveux tombaient sur ses hanches

Et la semaine et le dimanche

Elle ouvrait à tous ses bras nus

Elle avait des yeux de faïence

Elle travaillait avec vaillance

Pour un artilleur de Mayence

Qui n'en est jamais revenu.

Il est d'autres soldats en ville

Et la nuit montent les civils

Remets du rimmel à tes cils

Lola qui t'en iras bientôt

Encore un verre de liqueur

Ce fut en avril à cinq heures

Au petit jour que dans ton coeur

Un dragon plongea son couteau

Est-ce ainsi que les hommes vivent

Et leurs baisers au loin les suivent.

 

Louis Aragon

 

[V]http://www.youtube.com/watch?v=uhOe-5HU15U?fs=1&hl=fr_FR[/V]

Share this post


Link to post
Share on other sites

En voilà un parmi mes préférés : *Invictus*

 

Invincible

 

Dans la nuit qui m'environne,

Dans les ténèbres qui m'enserrent,

Je loue les Dieux qui me donnent

Une âme, à la fois noble et fière.

Prisonnier de ma situation,

Je ne veux pas me rebeller.

Meurtri par les tribulations,

Je suis debout bien que blessé.

En ce lieu d'opprobres et de pleurs,

Je ne vois qu'horreur et ombres

Les années s'annoncent sombres

Mais je ne connaîtrais pas la peur.

Aussi étroit soit le chemin,

Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme

Je suis le maître de mon destin,

Et capitaine de mon âme.

 

William Henley.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest asteroideB612

Le désir est ma voie

 

Le désir est ma voie et la tempête ma boussole

En amour je ne jette l’ancre dans aucun port.

La nuit j’abandonne la plupart de moi-même

Puis je me retrouve et m’étreins passionnément au retour.

Je suis la jumelle du flux et du reflux

De la vague et du sable du bord

De l’abstinence de la lune et de ses vices

De l’amour

Et de la mort de l’amour.

 

Dans la maison de mon corps prennent refuge mes états chaque soir,

Et chaque matin on me réveille de mon absence.

Ceux qui comprennent mon rythme me connaissent,

Me suivent mais ne me rejoignent pas.

 

Joumana Haddad ( Liban )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest asteroideB612

Abat-jour de Paul Geraldy

 

Tu demandes pourquoi je reste sans rien dire ?

C'est que voici le grand moment,

l'heure des yeux et du sourire,

le soir, et que ce soir je t'aime infiniment !

Serre-moi contre toi. J'ai besoin de caresses.

Si tu savais tout ce qui monte en moi, ce soir,

d'ambition, d'orgueil, de désir, de tendresse, et de bonté !...

Mais non, tu ne peux pas savoir !...

Baisse un peu l'abat-jour, veux-tu ? Nous serons mieux.

C'est dans l'ombre que les coeurs causent,

et l'on voit beaucoup mieux les yeux

quand on voit un peu moins les choses.

Ce soir je t'aime trop pour te parler d'amour.

Serre-moi contre ta poitrine!

Je voudrais que ce soit mon tour d'être celui que l'on câline...

Baisse encore un peu l'abat-jour.

Là. Ne parlons plus. Soyons sages.

Et ne bougeons pas. C'est si bon

tes mains tièdes sur mon visage!...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest asteroideB612

Ma morte vivante

 

Dans mon chagrin, rien n’est en mouvement

J’attends, personne ne viendra

Ni de jour, ni de nuit

Ni jamais plus de ce qui fut moi-même

 

Mes yeux se sont séparés de tes yeux

Ils perdent leur confiance, ils perdent leur lumière

Ma bouche s’est séparée de ta bouche

Ma bouche s’est séparée du plaisir

Et du sens de l’amour, et du sens de la vie

Mes mains se sont séparées de tes mains

Mes mains laissent tout échapper

Mes pieds se sont séparés de tes pieds

Ils n’avanceront plus, il n’y a plus de route

Ils ne connaîtront plus mon poids, ni le repos

 

Il m’est donné de voir ma vie finir

Avec la tienne

Ma vie en ton pouvoir

Que j’ai crue infinie

 

Et l’avenir mon seul espoir c’est mon tombeau

Pareil au tien, cerné d’un monde indifférent

 

J’étais si près de toi que j’ai froid près des autres.

 

Paul Eluard

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest asteroideB612

Chair des choses de renée vivien

 

Je possède, en mes doigts subtils, le sens du monde,

Car le toucher pénètre ainsi que fait la voix,

L'harmonie et le songe et la douleur profonde

Frémissent longuement sur le bout de mes doigts.

 

Ils ont connu la vie intime des fourrures,

Toison chaude et superbe où je plonge les mains!

Ils ont connu l'ardent secret des chevelures

Où se sont effeuillés des milliers de jasmins.

 

Et, pareils à ceux-là qui viennent des voyages.

Mes doigts ont parcouru d'infinis horizons,

Ils ont éclairé, mieux que mes yeux, des visages

Et m'ont prophétisé d'obscures trahisons.

 

Ils ont connu la peau subtile de la femme,

Et ses frissons cruels et ses parfums sournois...

Chair des choses! J'ai cru parfois étreindre une âme

Avec le frôlement prolongé de mes doigts...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest asteroideB612

Le jardin de Prévert

 

Des milliers et des milliers d'années

Ne sauraient suffire

Pour dire La petite seconde d'éternité

Où tu m'as embrassé

Où je t'ai embrassèe

Un matin dans la lumière de l'hiver

Au parc Montsouris à Paris

A Paris

Sur la terre

La terre qui est un astre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest asteroideB612

Connaissance de Soi...

 

Vos cœurs connaissent en silence les secrets des jours et des nuits.

Mais vos oreilles se languissent d'entendre la voix de la connaissance en vos cœurs.

Vous voudriez savoir avec des mots ce que vous avez toujours su en pensée.

Vous voudriez toucher du doigt le corps nu de vos rêves.

Et il est bon qu'il en soit ainsi.

La source secrète de votre âme doit jaillir et couler en chuchotant vers la mer,

Et le trésor de vos abysses infinis se révéler à vos yeux.

Mais qu'il n'y ait point de balance pour peser votre trésor inconnu,

Et ne sondez pas les profondeurs de votre connaissance avec tige ou jauge,

Car le soi est une mer sans limites ni mesures.

Ne dites pas: "J'ai trouvé la vérité", mais plutôt: "J'ai trouvé une vérité".

Ne dites pas: "J'ai trouvé le chemin de l'âme". Dites plutôt: "J'ai rencontre l'âme marchant sur mon chemin".

Car l'âme marche sur tous les chemins.

L'âme ne marche pas sur une ligne de crête, pas plus qu'elle ne croit tel un roseau.

L'âme se déploie, comme un lotus aux pétales innombrables.

 

 

Khalil Gibran

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...