Jump to content

Le Pen jugé sur l'islam


Recommended Posts

Agence France-Presse

Paris

 

Le parquet a requis jeudi deux mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité contre le chef de l'extrême droite française Jean-Marie Le Pen, jugé pour avoir, dans des affiches de campagne, incité à la haine envers la population musulmane.

 

Le procureur a également demandé au tribunal correctionnel de Paris de condamner le président du Front national (FN) à une amende de 20 000 euros.

 

L'affiche litigieuse avait été diffusée en février 2010, lors de la campagne des élections régionales, par le mouvement de jeunesse du FN, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, puis sur plusieurs sites internet.

 

Titrée «Non à l'islamisme», elle représentait une femme intégralement voilée à côté d'une carte de France, recouverte du drapeau algérien, sur laquelle se dressaient sept minarets en forme de missiles.

 

Le FN avait été condamné à retirer ses affiches.

 

À l'audience, l'avocat de Jean-Marie Le Pen, absent à son procès, Me Wallerand de Saint-Just s'est saisi des récentes menaces du chef d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden, contre la France. «Nous sommes aujourd'hui menacés par l'islamisme (...) Est-ce que vous allez dire, dans votre jugement, qu'on ne peut plus montrer d'opposition à l'islamisme? Faites très attention...» a mis en garde l'avocat, en s'adressant au tribunal.

 

Durant sa longue plaidoirie, le défenseur du FN n'a cessé de rappeler que l'affiche litigieuse disait «Non à l'islamisme» et pas à l'islam.

 

«C'est un procès d'intention à M. Le Pen!», s'est-il indigné, en se faisant le chantre de la religion musulmane: «Vouloir nous faire dire dans votre jugement que l'islamisme c'est la même chose que l'islam, c'est un scandale!»

 

Jean-Marie Le Pen, 82 ans, a en grande partie bâti sa carrière politique sur un discours populiste et anti-immigrés qui lui avait permis, en 2002, d'atteindre le second tour de l'élection présidentielle.

 

«C'est trop facile de dire qu'on ne vise pas les musulmans parce qu'on y a inscrit 'islamisme'», a répliqué l'un des avocats de l'association SOS Racisme, Me Antonin Lévy. Sur cette affiche, «est-ce qu'on voit le terrorisme, est-ce qu'on voit Al-Qaïda, est-ce qu'on voit ben Laden? Non!»

 

Le jugement a été mis en délibéré le 2 décembre.

 

211172-affiche-litigieuse-front-national-representait.jpg

 

Jean-Marie Le Pen jugé pour des affiches sur l'islam | Europe

Link to post
Share on other sites
Agence France-Presse

Paris

 

Le parquet a requis jeudi deux mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité contre le chef de l'extrême droite française Jean-Marie Le Pen, jugé pour avoir, dans des affiches de campagne, incité à la haine envers la population musulmane.

 

Le procureur a également demandé au tribunal correctionnel de Paris de condamner le président du Front national (FN) à une amende de 20 000 euros.

 

L'affiche litigieuse avait été diffusée en février 2010, lors de la campagne des élections régionales, par le mouvement de jeunesse du FN, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, puis sur plusieurs sites internet.

 

Titrée «Non à l'islamisme», elle représentait une femme intégralement voilée à côté d'une carte de France, recouverte du drapeau algérien, sur laquelle se dressaient sept minarets en forme de missiles.

 

Le FN avait été condamné à retirer ses affiches.

 

À l'audience, l'avocat de Jean-Marie Le Pen, absent à son procès, Me Wallerand de Saint-Just s'est saisi des récentes menaces du chef d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden, contre la France. «Nous sommes aujourd'hui menacés par l'islamisme (...) Est-ce que vous allez dire, dans votre jugement, qu'on ne peut plus montrer d'opposition à l'islamisme? Faites très attention...» a mis en garde l'avocat, en s'adressant au tribunal.

 

Durant sa longue plaidoirie, le défenseur du FN n'a cessé de rappeler que l'affiche litigieuse disait «Non à l'islamisme» et pas à l'islam.

 

«C'est un procès d'intention à M. Le Pen!», s'est-il indigné, en se faisant le chantre de la religion musulmane: «Vouloir nous faire dire dans votre jugement que l'islamisme c'est la même chose que l'islam, c'est un scandale!»

 

Jean-Marie Le Pen, 82 ans, a en grande partie bâti sa carrière politique sur un discours populiste et anti-immigrés qui lui avait permis, en 2002, d'atteindre le second tour de l'élection présidentielle.

 

«C'est trop facile de dire qu'on ne vise pas les musulmans parce qu'on y a inscrit 'islamisme'», a répliqué l'un des avocats de l'association SOS Racisme, Me Antonin Lévy. Sur cette affiche, «est-ce qu'on voit le terrorisme, est-ce qu'on voit Al-Qaïda, est-ce qu'on voit ben Laden? Non!»

 

Le jugement a été mis en délibéré le 2 décembre.

 

Jean-Marie Le Pen jugé pour des affiches sur l'islam | Europe

Et tu crois

.... que ca va empecher le Gros Jean

.... de dormir ?

Link to post
Share on other sites
Agence France-Presse

Paris

 

Le parquet a requis jeudi deux mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité contre le chef de l'extrême droite française Jean-Marie Le Pen, jugé pour avoir, dans des affiches de campagne, incité à la haine envers la population musulmane.

 

Le procureur a également demandé au tribunal correctionnel de Paris de condamner le président du Front national (FN) à une amende de 20 000 euros.

 

L'affiche litigieuse avait été diffusée en février 2010, lors de la campagne des élections régionales, par le mouvement de jeunesse du FN, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, puis sur plusieurs sites internet.

 

Titrée «Non à l'islamisme», elle représentait une femme intégralement voilée à côté d'une carte de France, recouverte du drapeau algérien, sur laquelle se dressaient sept minarets en forme de missiles.

 

Le FN avait été condamné à retirer ses affiches.

 

À l'audience, l'avocat de Jean-Marie Le Pen, absent à son procès, Me Wallerand de Saint-Just s'est saisi des récentes menaces du chef d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden, contre la France. «Nous sommes aujourd'hui menacés par l'islamisme (...) Est-ce que vous allez dire, dans votre jugement, qu'on ne peut plus montrer d'opposition à l'islamisme? Faites très attention...» a mis en garde l'avocat, en s'adressant au tribunal.

 

Durant sa longue plaidoirie, le défenseur du FN n'a cessé de rappeler que l'affiche litigieuse disait «Non à l'islamisme» et pas à l'islam.

 

«C'est un procès d'intention à M. Le Pen!», s'est-il indigné, en se faisant le chantre de la religion musulmane: «Vouloir nous faire dire dans votre jugement que l'islamisme c'est la même chose que l'islam, c'est un scandale!»

 

Jean-Marie Le Pen, 82 ans, a en grande partie bâti sa carrière politique sur un discours populiste et anti-immigrés qui lui avait permis, en 2002, d'atteindre le second tour de l'élection présidentielle.

 

«C'est trop facile de dire qu'on ne vise pas les musulmans parce qu'on y a inscrit 'islamisme'», a répliqué l'un des avocats de l'association SOS Racisme, Me Antonin Lévy. Sur cette affiche, «est-ce qu'on voit le terrorisme, est-ce qu'on voit Al-Qaïda, est-ce qu'on voit ben Laden? Non!»

 

Le jugement a été mis en délibéré le 2 décembre.

 

211172-affiche-litigieuse-front-national-representait.jpg

 

Jean-Marie Le Pen jugé pour des affiches sur l'islam | Europe

 

Ouais, c'etait une utilisation du drapeau d'un autre Etat à des fins douteuse, voir obscurantiste..

Link to post
Share on other sites
J'ai 2 questions à poser :

1. Pourquoi ce n'est pas la fille de LE PEN, Marine LE PEN, avocate, qui défend son père ?

2. Pourquoi le drapeau algérien ? Tous les musulmans ne sont pas algériens, si ?

 

Assimilation de l'Algérie à l'islamisme et à la talibanisation avec en toile de fond notre drapeau.

Link to post
Share on other sites

Que tu traites mon pays d'obscurantist n'est point comparable au tiens medievaliste!!!

 

Cet autre etat

.... n'est ni plus ni moins

.... qu'un etat obscurantiste

Tout le monde sait que mon pays,l'ALGERIE,est le pays le plus juste des pays du sud!!!Le reste,ce n'est que des fables mokhazno-sionisto-evangeliques.:cool:
Link to post
Share on other sites

Le Pen :36: il y'a longtemps qu'on en a pas entendu parler comme quoi la provoc' ça marches toujours.

 

Comme ça sa fille viendra en disant comme d'hab que elle c'est l'esprit jeune et qu'effectivement son père s'est mal exprimé, qu'il a été maladroit et blablablabla...

 

Ah politique quand tu nous tiens.....

 

Cette haine contre l'Algérie spécifiquement est dûe au fait qu'il ait perdu son oeil durant la guerre : meskine on l'a pris un moment pour le dajjâl :D:D

 

Les algériens sont la communauté la plus présente en France (sauf erreur de ma part).

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...