Jump to content

Karim Tabbou critique les propos de Macron


Recommended Posts

L’actuelle l’Algérie est l’un des berceaux de l’humanité, les Algériens, dans leur culture et leur organisation sociale, sont les héritiers d’une histoire millénaire.

Malgré toutes les agressions et les spoliations subies, ils ont refusé tous les arrimages occidentalistes et orientalistes, ils sont restés eux-mêmes, des résistants attachés à leur culture, leur langue et leur identité.

Cette profondeur dément la simplification et les stéréotypes fabriqués par la colonisation ainsi que la lecture orientée et idéologisée de l’histoire officielle de l’Algérie indépendante.

Le propos interrogatif d’Emanuel Macron sur l’existence de l’Algérie avant la colonisation est une assertion absurde.

L’ancienneté de la dimension Berbère de l’Algérie est une évidence qui ne peut être effacée ni par la légèreté intellectuelle du président Français et ni par la bêtise de tous ceux de « l’intérieur » qui continuent de refuser à l’Algérien son identité millénaire.

Pour revenir aux dernières déclarations du président Français à propos de l’Algérie, il est utile d’analyser le contexte politique actuel pour comprendre les motifs d’un tel retournement de situation. Il y a quelques mois, sous les applaudissements à Alger, le président Français affirmait son soutien au chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune qu’il qualifiait alors de courageux.

Si l’un a cru avoir compensé son manque de légitimité par un tel soutien, l’autre a cru avoir misé sur le « bon cheval » pour contrecarrer une révolution populaire porteuse d’un projet authentiquement Algérien et démocratique.

Le calcul d’Emanuel Macron est que son soutien au pouvoir d’Alger devait lui assurer un retour en matière de participation de l’armée Algérienne dans les opérations militaires dans la région du Sahel ainsi que dans la prise de mesures dissuasives et de lutte contre les flux migratoires.

Les changements géopolitiques rapides et l’intrusion d’autres puissances dans le Sahel ont provoqué un profond remodelage dans les rapports des Etats de la région. La France qui avait misé sur les sous-traitances militaires locales subit alors l’affront de son manque de vision et de son approche manœuvrière. Les revers encaissés au Mali, en Libye et récemment dans le contrat conclu avec l’Australie ont mis le président Français en mauvaise posture.

La déclaration d’Emanuel Macron à propos de l’Algérie montre ce profond désarroi d’un homme qui, faute de gagner les grandes batailles, espère tout au moins gagner sa bataille électorale. A travers sa déclaration, Macron tente de remettre le débat de l’Algérie sur la scène politique Française dans une approche faite de surenchères et de populismes.

Ni la situation des droits de l’homme et ni les questions relatives aux libertés n’intéressent les uns et les autres !


La France officielle continu de donner la prime aux intérêts économiques et l’Algérie officielle escompte des soutiens politiques.

Dans peu de temps et loin des préoccupations majeures des peuples, l'Élysée et Alger, trouveront concomitamment les voies permettant de réaliser les desseins des uns et la concrétisation des calculs des autres.

Quant à nous, nous devons poursuivre notre combat pour une Algérie libre et heureuse et l’édification d’un Maghreb démocratique. Un Maghreb soustrait à l’arbitraire et au despotisme.

Vive l'Algérie
Gloire à nos martyrs.

Alger, le 05 octobre 2021

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...