Jump to content

Attentat à Conflans : Un professeur décapité


Recommended Posts

Attentat à Conflans : Un professeur décapité, l’assaillant de 18 ans abattu en pleine rue

MIS À JOUR LE 17/10/20 À 19H25

Selon les premiers éléments de l'enquête, ce professeur d'histoire-géographie à Conflans-Saint-Honorine pourrait avoir été abattu à la suite d'un cours sur les caricatures de Mahomet

 

Trois semaines jour pour jour après l’attaque au couteau devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, un p rofesseur d’histoire-géographie a été décapité ce vendredi après-midi à Conflans-Saint-Honorine, dans les Yvelines, a appris 20 Minutes de sources concordantes.

Comme pour le précédant attentat, le mobile pourrait être la publication des caricatures de Mahomet. L’assaillant a été abattu dans la ville voisine d’Eragny. Le parquet national antiterroriste s’est saisi de l’affaire. L’enquête a été ouverte pour « assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle », selon le PNAT.

L’assaillant abattu d’une dizaine de balles

Le corps de la victime, atrocement mutilé, a été découvert vers 17 heures par des policiers municipaux, alors qu’ils patrouillaient non loin du collège du Bois-d’Aulne où enseignait ce professeur de 47 ans. En arrivant sur place, ils aperçoivent un homme à proximité du corps qui les menace avec une arme à feu avant de prendre la fuite à pieds dans la commune voisine d’Eragny, dans le Val d'Oise. Il est finalement rattrapé moins d’un kilomètre plus loin par la Brigade anticriminalité de Conflans-Saint-Honorine.

 

L’assaillant a été abattu d’une dizaine de balles après qu’il a crié « Allahou Akbar » en se précipitant vers les fonctionnaires, a-t-on appris de source policière. Un fusil et un petit couteau ont été retrouvés sur lui. Selon nos informations, l’arme blanche découverte sur place ne comportait pas de trace de sang et ne correspondrait pas à celle utilisée pour commettre le crime.

 

Un professeur menacé pour avoir montré des caricatures

Pour l’heure, si aucune piste n’est écartée, les enquêteurs ont rapidement mis en lumière que ce professeur était la cible de menaces depuis une dizaine de jours après avoir mené dans une classe de 4e un cours d’expression libre sur les caricatures de Mahomet, republié par Charlie Hebdo à l’occasion de l’ouverture du procès sur les attentats de janvier 2015. « Un de nos concitoyens a été assassiné parce qu’il apprenait à des élèves la liberté d’expression, la liberté de croire ou ne pas croire », a déclaré Emmanuel Macron, dans une brève allocution, évoquant les « pressions » reçues par la proviseur après ce cours.

Selon nos informations, après ce cours qui a eu lieu le 5 octobre, plusieurs parents d’élèves s’en sont plaints auprès de la direction de l’établissement et l’un d’eux a publié sur les réseaux sociaux une vidéo largement relayée. Il explique notamment que l’enseignant – qu’il traite de «voyou» – aurait demandé aux élèves musulmans de sortir parce qu’il allait diffuser une caricature du prophète mais précise que sa fille est restée. S’il demande à d’autres parents à contacter ce professeur et l’établissement, il n’appelle pas à la violence. Selon une source policière, le professeur était néanmoins victime de menaces depuis plusieurs jours et son adresse avait été dévoilée. L’attaque a néanmoins eu lieu à proximité immédiate de l’établissement scolaire.

Un suspect âgé de 18 ans

A proximité du corps de l’assaillant, les forces de l’ordre ont découvert une pièce d’identité appartenant à un homme de 18 ans, né à Moscou, d’origine tchétchène. Si des vérifications sont toujours en cours pour déterminer que ce document est bien le sien, l’assaillant n’est, semble-t-il, pas fiché par les services de renseignement. Il était, en revanche, connu pour des délits de droits commun. Les enquêteurs cherchent également à savoir s’il a, lui-même, posté un message sur Twitter montrant une photo de la tête de la victime avec un message adressé à Emmanuel Macron, « le dirigeant des infidèles », et qui dit vouloir venger celui « qui a osé rabaisser Muhammad ».

Pour l’heure, le lien avec ce professeur n’a pas été établi : était-il un proche d’un élève ? Lui-même ancien élève ? Ou a-t-il découvert cette affaire sur les réseaux sociaux ? Les investigations ont été confiées à la Sdat (Sous-direction antiterroriste) de la police judiciaire et à la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure).

Emmanuel Macron sur place

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a décidé d’écourter son déplacement au Maroc pour se rendre sur place, a appris le service politique de 20 Minutes. Il est rentré en France et s’est rendu à la cellule de crise mise en place Beauvau, dans les locaux du ministère. Il y a été rejoint par le Premier ministre Jean Castex et le président de la République, Emmanuel Macron. Le président de la République a dénoncé,ému, dans «un attentat islamiste» et a appelé «la nation toute entière» à se ranger aux côtés des enseignants pour les «défendre».

Link to post
Share on other sites
10 minutes ago, dentdesagesse said:

A proximité du corps de l’assaillant, les forces de l’ordre ont découvert une pièce d’identité appartenant à un homme de 18 ans, né à Moscou, d’origine tchétchène

je comprend pas cette manie chez ces terroristes qui commettent des attentats sur le sol français ils apprécient ardemment se faire identifié après chaque attentat il faut que leur chef jihadiste manifeste pour nous explique les raisons de cette spécificité réservé à la france

Link to post
Share on other sites

les freres kouachis ont fait la meme chose - c'est un signe que l'islamiste souhaite mourir en martyre , il se fiche d'etre identifié si il se suicide  ou recherche meme la confrontation avec les forces de l'ordre  pour l'aider a se suicider en lui tirant dessus lors de l'interpellation....l'autre possibilité c'est qu'il pense ainsi eviter une erreur d'identification par allh lors de la remise des 72 vierges -et oui la debilité peut aller tres loin...mais tout cela est ecrit dans les livres arabes noir sur blanc.

j'invite la france a cesser immediatement l'enseignement de la langue arabe dans ses ecoles , quand les etudiants comprendront ce qu'il y a d'ecris dans les livres arabes -c'en sera fini de la democratie , de la culture française et de la liberté d'expression ...les français doivent regarder de pres l'histoire de l'afrique du nord et du peuple berbere pour comprendre ce qui risque de leur arriver s' ils ne mettent fin a l'expansion de l'islam en france ...l'algerie ne s'est pas genée pour condamner a 10 ans de prison un athée , la france ne devrait rencontrer aucun probleme a fermer tous les lieux de cultes musulmans-avant d'etre chretienne la france est avant tout un pays laic et la laicité garantie le droit a l'atheisme .

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, koceyla said:

les freres kouachis ont fait la meme chose - c'est un signe que l'islamiste souhaite mourir en martyre , il se fiche d'etre identifié si il se suicide  ou recherche meme la confrontation avec les forces de l'ordre  pour l'aider a se suicider en lui tirant dessus lors de l'interpellation....l'autre possibilité c'est qu'il pense ainsi eviter une erreur d'identification par allh lors de la remise des 72 vierges -et oui la debilité peut aller tres loin...mais tout cela est ecrit dans les livres arabes noir sur blanc.

c'est vrai qu'ils existe des expatriés qui se sont rendu français plus que les français. 

cela est observables dans les lectures des actes terroristes la chronologies et l'état des faits. 

 

 

Il y a 4 heures, koceyla said:

 

j'invite la france a cesser immediatement l'enseignement de la langue arabe dans ses ecoles , quand les etudiants comprendront ce qu'il y a d'ecris dans les livres arabes -c'en sera fini de la democratie , de la culture française et de la liberté d'expression

 s'il est question de repenser l'enseignement d'une langue qui s'avère menaçante à la sécurité et la vie des français c'est bien la langue française qui doit être exclu des écoles pour mettre en sécurité les français,en reposant sur le nombre des crimes perpétré par des français de souche parmi eux des crimes qui se sont inscrit dans la memoire collective des français a jamais et qui dépassent toute entendement,la langue arabe n'y pour rien dans tout ca

 

marc dutroux n'est pas diplômé de l'université qui enseigne la langue arabe

xavier dupont n'est pas diplômé de l'université qui enseigne la langue arabe

Tony Meilhon n'est pas diplômé de l'université qui enseigne la langue arabe

Yoni palmier n'est pas diplômé de l'université qui enseigne la langue arabe

 

Mathieu n'est pas diplômé de l'université qui enseigne la langue arabe

 

 

Cécile Bourgeon n'est pas diplômé de l'université qui enseigne la langue arabe

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, koceyla said:

les français doivent regarder de pres l'histoire de l'afrique du nord et du peuple berbere pour comprendre ce qui risque de leur arriver s' ils ne mettent fin a l'expansion de l'islam en france

 les populations maghrébine on bcp appris ce qu'ils risquent de leur arrive de l'envahissement colonialiste barbare français s'ils ne mettent pas fin à l'expansion de l'idéologie berberistes qui fait appel au grand retour de colonisateur

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, koceyla said:

l'algerie ne s'est pas genée pour condamner a 10 ans de prison un athée , la france ne devrait rencontrer aucun probleme a fermer tous les lieux de cultes musulmans-avant d'etre chretienne la france est avant tout un pays laic et la laicité garantie le droit a l'atheisme .

le reve de l'Algérie française est mort en 62,les seuls à n'avoir jamais cru à ça et ont porté le flambeau de l'espoir de l'Algérie française ce sont les berbèristes

Link to post
Share on other sites

le gvt français ferait mieux de s'interesser a l'origine ethnique et culturelle des migrants d'afrique du nord , il n'y a pas 5% d'arabes,il y a des arabisants dont les parents eux memes ont ete spoliés de leur identité par une ideologie colonisatrice  - la securité des français en france passe par l'enseignement de tamazight pour reformater les jeunes immigrés -la democratie et la liberté d'expression ainsi que la laicité font partie integrante de notre univers ...les decapitations ,les discours lithurgiques sans queue ni tete ainsi que la barbarie font partie du monde arabe - la balle est maintenant  dans leur camp et je pense que voir un professeur se faire decouper en tranche par les livres d'un oulama arabe a du bouger les lignes  .Nous ne ferons que leur suggerer les solutions , a eux de les mettre en pratique ,il s'agit maintenant d'un probleme de securité nationale , il faut siffler la fin de la recreation -c'est une colonisation des esprits par les arabo-musulmans avant une colonisation politique  et physique...quand on entendra l'adan sur les champs elysées ,comme on l'entend dans le djurdjura ,il ne restera aux français que les alpes comme refuge comme c'est le cas pour les kabyles.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...