Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
koceyla

Quelles activités profitent de la crise et anticipations ?

Recommended Posts

Posted (edited)

A QUI PROFITE L'ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS ?

Par CNEWS -
 Mis à jour le 17/03/2020 à 10:26
 

Si de nombreuses entreprises sont fortement pénalisées par la crise liée à l’épidémie de coronavirus, d’autres au contraire, y trouvent leur compte, à l’image des sociétés du secteur de la santé, de certaines entreprises de divertissement, ou encore les enseignes de sex-toys.

Les boursiers appellent ces entreprises offrant des services utilisables depuis le domicile des «stay-at-home», les «restez à la maison» en français.

 

Parmi elles, on retrouve notamment l’éditeur et développeur de jeux vidéo Activision Blizzard, ou encore Ndemic Creations, l’éditeur du jeu vidéo Plague Inc., lancé en 2012, qui est devenu quelque jours après le début de l’épidémie l’un des jeux mobiles les plus téléchargés. Côté divertissement, Netflix tire aussi son épingle du jeu. L’entreprise a gagné 8 % en bourse après les mesures de confinement prises un partout dans le monde.

SANTÉ, ALIMENTAIRE, TÉLÉTRAVAIL,...

On peut également citer les entreprises proposant des plate-formes de télétravail ou de téléconférence comme Slack, qui a enregistré une hausse de 17 % en un mois, ou encore Zoom, une société proposant des solutions de communication vidéo pour les entreprises, qui a progressé de 44%.

La multinationale spécialisée dans la télémédecine et les soins de santé virtuels Teladoc Health, fournissant ses services dans 130 pays à travers le monde, a quant à elle progressé de plus de 20%. Blue Apron, une société américaine spécialisée dans la livraison à domicile de kits à cuisiner et d'ingrédients frais accompagnés d'une recette, n’est pas non plus en reste.

 
PUBLICITÉ

Sans surprise, les entreprises du secteur de la santé sont en pleine forme, comme les laboratoires Euromédis, une société française dont l’activité tourne autour de la conception et la distribution de matériels médicaux, qui a bondi de 244% en un mois. Même dynamique pour l’action Biosynex, entreprise fournissant notamment des dispositifs médicaux pour le dépistage, qui a a été multipliée par deux en un mois.

Enfin, l’épidémie profite à la grande distribution, les Français étant très nombreux à multiplier les achats de précautions (riz, pâtes, eau…). Dans l’Hexagone, sur la semaine du 24 février au 1er mars, une hausse des ventes de 6,2% en valeur et de 5,4% en volume a été enregistrée dans la distribution alimentaire par rapport à la même semaine l'an dernier, selon les chiffres de l'institut Nielsen.

«PROFITEZ DU STADE 3 POUR METTRE DU PIMENT DANS VOS VIES»

Autre secteur qui ne connaît pas la crise : la vente en ligne de sex-toys. Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, et l’instauration d’un confinement dans certains pays, la marque Womanizer par exemple, a annoncé une augmentation des ventes de plus 50 % par rapport à ses prévisions pour 2020, rapporte Le Parisien. Dans le détail, les ventes de ces jouets pour adultes ont explosé aux Etats-Unis (+75%), en Italie (+60%), ou encore en France (+40 %).

L'entreprise Lelo a également constaté une augmentation des ventes comparé à l'an dernier. Et les utilisateurs semblent appliquer le mètre de distance même dans l’intimité puisque les plus plébiscité sont…télécommandés, précise le quotidien régional. De son côté, la marque Secret Pleasure en a même fait un slogan publicitaire : «Profitez du stade 3 pour mettre du piment dans vos vies».

Edited by koceyla

Share this post


Link to post
Share on other sites

on va faire travailler nos meninges  pour savoir ce qui va se passer apres le deconfinement - il ne faut surtout pas se fier   aux pulsions actuelles qui sont court- termistes et une reponse au stress engendré par le corona  et la periode de confinement .

il est deraisonnable de penser que le jeu video  ou netflix ou les sextoys seront la preoccupation de l'humanité en crise economique  et ayant survecu a une pandemie - nous allons utiliser l'instinct de survie de nos ancetres pour cela hhh....le petrole sera t il important dans le nouveau schema ? l'alimentation va elle devenir  un enjeu majeur ? quelles types de societes  au stade de starts- up  actuellement pourraient profiter de l'evolution des mentalités engendrée par  le stress pour s'imposer sur la durée ?.

je vais poster quelques recherches plus serieuses et voir si on peut  en tirer profit -on trouve des choses interessantes sur internet sur ces changements tres rapide du mode de consommation   et on selectionnera ce qui pourrait durer .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

un peu comme le professeur raoult ce serait bien d'avoir des tests  ou des  temoignages sur ce que vous ferez apres la crise ,que comptez vous changer dans votre façon de consommer ou de vivre ? comptez vous demenagez en kabylie au grand air et vous eloignez des centres urbains hhh ? comptez vous  faire un potager et ne plus manger l alimentation industrielle ? allez vous demander a votre gvt  plus d'hopitaux et de materiel medical et  moins de mosquées et de tapis  ou inversement  consacrer plus de temps a la priere et vous fanatiser....le monde va changer , c'est certain !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

La tebdila li dinilleh ! Vous fanatisez ? Depuis quand la prière fanatise ? Changez quoi, pour le moment on est dans le flou et dans vais je avoir le corona ou pas. J'aimerai bien que les kabyles d'Alger retournent chez eux ça c'est sur cela en fera de la place. Pour le potager on est en train d'en faire un mais avec le corona tout a été stoppé, je ne sais pas planter mais j'apprendrai. Le monde ne changera pas, ce sont les gouvernement aux lois liberticides qui décident ! Après le corona je vais me rebeller surtout ici le pays de lâches !

Edited by L'aghabie l'aghabie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelles entreprises profitent de l'épidémie de coronavirus ?

 10h42, le 04 mars 2020

Qui sont les gagnants du de l'épidémie de coronavirus ? Une banque américaine a créé un indice boursier qui regroupe les entreprises dont les cours en bourse profitent du virus. Plateformes de streaming, d'achat en ligne ou vendeurs de matériel de sport à la maison sont tous regroupés par le "Stay at home" index.

Avec l'épidémie de Covid-19 partout dans le monde, salariés ou étudiants sont tous incités à rester confinés chez eux. Et quand on est cloîtré chez soi, il faut bien s'occuper. La société d'investissement américaine MKM Partner a eu l'idée de créer un indice boursier regroupant ces entreprises qui vont profiter des confinements. L'indice "stay at home", ou "rester à la maison", compte 33 entreprises regroupées en une sorte de CAC 40 des gagnants du coronavirus.

Un peu de logique permet de deviner facilement une partie au moins des 33 élus. Si l'on doit rester chez soi, on va regarder des séries télé : Netflix a donc gagné 8 % en bourse avec le coronavirus. Idem pour les jeux vidéo avec le leader mondial en la matière Activision Blizzard.

Pari éphémère ?

Egalement présentes, les entreprises proposant des plateformes de télétravail ou de téléconférence comme Slack (+17 % en un mois). Teladoc, avec ses consultations médicales à distance, a gagné jusqu'à 20 %. Enfin, les vendeurs de matériel de sport à domicile et les services d'achat en ligne se taillent la part du lion.

.

Si certains parlent d'un pari éphémère et anticipent un essoufflement dès que le virus sera vaincu, les entreprises misent sur un changement des habitudes des consommateurs. Ces derniers auront souscrit à des abonnements qu'ils devraient garder. De la même façon que la grève des transports a durablement popularisé la pratique du vélo, le coronavirus pourrait ancrer le recours à la visioconférence ou au télétravail dans le quotidien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ces valeurs boursières qui profitent de la pandémie de coronavirus

Publié le : 20/03/2020 - 18:45

Pour faire face à la demande croissante de sa clientèle inquiète de la propagation du Covid-19, Amazon aurait besoin de 100 000 nouveaux manutentionnaires et livreurs.
Pour faire face à la demande croissante de sa clientèle inquiète de la propagation du Covid-19, Amazon aurait besoin de 100 000 nouveaux manutentionnaires et livreurs. REUTERS/Mike Segar
Texte par :Agnieszka Kumor

La pandémie du Covid-19, aussi néfaste qu'elle soit pour l'ensemble de l'économie réelle, profite à certaines valeurs cotées en Bourse. Laboratoires, livraison à domicile, commerce en ligne, services de streaming... Ils sont les gagnants de cette crise.

PUBLICITÉ

Avec le confinement des populations et la fermeture des magasins un peu partout dans le monde, les ventes en ligne explosent. En 2019, le e-commerce a enregistré 103 milliards d'euros en France, selon les chiffres de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), avec une croissance de 11,6% par rapport à 2018. 10% du détail français s’effectue en ligne. 

Parmi les géants du secteur, Amazon se taille la part du lion. La firme de Seattle représente en France 22,2% de parts de marché, laissant loin derrière elle ses concurrents français, Cdiscount (8,1%) et Fnac Darty (4,1%). La crise du coronavirus ne fait qu'accentuer la position dominante de l'Américain. 

 

100 000 nouveaux employés pour Amazon

Du coup, Amazon recrute. Le groupe aurait besoin de 100 000 nouveaux manutentionnaires dans ses entrepôts et des livreurs pour faire face à la demande croissante de sa clientèle inquiète de la propagation du Covid-19. 

Pour y parvenir, l’Américain n’hésite pas à y mettre des moyens. L’entreprise annonce qu’elle va augmenter le salaire de ses employés indispensables à la préparation à l’envoi et à la livraison des commandes. Deux dollars de l’heure en plus pour les salariés d’Amazon aux États-Unis, deux livres supplémentaires pour ceux du Royaume-Uni et deux euros de mieux pour les employés des sites européens.Walmart lui emboîte le pas. La chaîne de distribution américaine a ainsi choisi d'embaucher 150 000 personnes pour ses magasins et ses centres de distribution.

Le secteur médical en pleine forme

Les laboratoires tirent, eux aussi, leur épingle du jeu. Novavax, par exemple. Ce petit laboratoire situé dans le Maryland avait annoncé qu'il travaillait sur un éventuel nouveau vaccin contre le coronavirus. Dès cette annonce, sa valeur en Bourse a presque doublé pour atteindre quelque 600 millions de dollars. En France, les actions d’Ipsen et Erytech Pharma (tous deux des sociétés biopharmaceutiques), caracolent avec de plus de 10% de hausse. 

Le secteur de la Santé a, lui aussi, le vent en poupe. En France, l'action d'Euromédis, leader français de gants à usage unique, a bondi de 244%. On observe par ailleurs de jolies performances boursières chez les producteurs de conserves. Une aubaine dans le contexte actuel pour les investisseurs paniqués.

Les petits commerces obligés de fermer

Mais cette réussite des uns, fait le malheur des autres. Parallèlement, de nombreux petits commerces ferment leurs portes, certains temporairement, d’autres définitivement. 70 000 personnes ont été licenciées en une seule semaine à travers les États-Unis, selon les dernières données des demandes hebdomadaires d'allocation chômage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A qui en profitera le plus"bande de charognards"!!!

Allemagne: «Name and shame» contre Adidas et H&M, accusés de profiter de la crise

Le reste ici

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'immobilier est la grande inconnue - aucune transaction  en ce moment -tout le monde se concentre sur les pates et le riz !.

la aussi il y aura des changements tres violents - beaucoup de promoteurs pourraient subir des defauts de paiements et mettre la clé sous la porte , des loyers pourraient ne plus etre payés aussi .

au niveau des changements des comportements , les villes  et les centre d'agglomeration pourraient etre anxiogènes -je pense que les gens pourraient etre plus interessés par des deplacements vers le grand air .

il faut craindre le pire sur tous les credits immobiliers actuels ,meme si le gouvernement a suspendu les mensualités car on ne sait pas comment va se relever l'economie  apres la crise .

sur le nombre de transactions dans le futur , il est a parié que l'attachement a posseder un bien immobilier va  subir le choc de cette crise surtout dans les villes ...enfin la forte mortalité du corona chez des personnes agées va sans aucun doute liberer des biens  dans les pays europeens ou la population est  vieillissante et generalement proprietaire.

pas rejouissant tout ça ! 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

la crise va surtout profiter aux banques et à ceux qui sont déjà très riches, les grands et petits actionnaires....

tout ces milliards mis sur la table sont des emprunts que les états ont contracté auprès des grandes banques....

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...