Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
YOUVA9

Une langue chère à mon cœur...

Recommended Posts

Bravo Messieurs !

Bgayet : Kamel Bouamara et Allaoua Rabhi co-publient un livre

Kamal Bouamara avec Allaoua Rabhi

KABYLIE (TAMURT) – Quand deux références dans le domaine de la langue tamazight s’associent pour écrire un livre, le résultat ne peut qu’être à la hauteur de toutes les attentes. Les universitaires et écrivains Kamel Bouamara et Allaoua Rabhi publient ces jours-ci, un nouveau livre.

https://tamurt.info/fr/bgayet-kamel-bouamara-et-allaoua-rabhi-co-publient-un-livre/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tamurt ne s'affiche pas en Algérie.

Une référence est une personne qui fait les recherches avec sérieux et intégrité, la broderie n'a pas de place.

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 hours ago, L'aghabie l'aghabie said:

Tamurt ne s'affiche pas en Algérie.

Une référence est une personne qui fait les recherches avec sérieux et intégrité, la broderie n'a pas de place.

TAMURT EST Censuré DANS TON BEAU PAYS...

VOILI VOILOU LE TEXTE INTÉGRALE...

C’est une excellente initiative qui a été prise par deux sommités du domaine amazigh Kamel Bouamara et Allaoua Rabhi qui sont également les piliers incontestables du département de la langue et culture amazighes de l’université « Abderrahmane Mira » de Bgayet depuis sa création. Ils ont mis au point un livre intitulé : « Stylistique comparée du taqbaylit et du français ». Le livre est édité par la maison d’édition de livres « Imru » qui compte déjà à son actif de nombreux ouvrages dans la langue chère à Mouloud Mammeri et à Bessaoud Mohand-Arab. L’initiative des deux sommités Bouamara et Rabhi d’écrire ensemble un livre académique sur la langue kabyle est presqu’inédite car nous ne sommes guère habitués à ce genre de pratique consistant en la réalisation d’ouvrages co-écrits. Tout ce qui a été écrit et publié jusque-là dans le domaine a été fait en solo.

Pour rappel, Kamel Bouamara est Professeur des universités de langue et culture amazighes. Parmi ses livres, on peut citer « Ussan di tmurt » qui est une traduction en kabyle de « Jours de Kabylie » de Mouloud Feraoun ainsi que Les poèmes de Lbachir Amellah. Pour sa part, Allaoua Rabhi est maitre de conférences à l’université de Bgayet. Il a enseigné des modules de linguistique amazighe et certaines variétés amazighes comme taqbaylit, tacawit et la variante berbère des Touareg. Il faut préciser que le nouveau livre que publient les deux chercheurs se penchent aussi, dans une seconde partie, sur le thème : tamazight : langue objet ou langue d’enseignement-apprentissage et d’étude ?

Tarik Haddouche

Share this post


Link to post
Share on other sites

Stylistique comparée du kabyle et du français ? Les langues ou dialectes berbères sont oraux, je ne sais même pas pourquoi tout ce remue ménage.

Quand le mot amazigh est apparu ? Quand le terme Tamazight a fait son apparition, pourquoi le nom de bled Laqbayel, vous venez d'orient, j'ai vu une émission...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Just now, L'aghabie l'aghabie said:

Stylistique comparée du kabyle et du français ? Les langues ou dialectes berbères sont oraux, je ne sais même pas pourquoi tout ce remue ménage.

Quand le mot amazigh est apparu ? Quand le terme Tamazight a fait son apparition, pourquoi le nom de bled Laqbayel, vous venez d'orient, j'ai vu une émission...

Tu sais quoi ? c'est rien que pour t’embêter...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh moi vous ne m'embêtez pas, vous êtes chez vous hahaha, je voulais juste que vous ne perdiez pas votre temps à inventer certaines choses...

Share this post


Link to post
Share on other sites

que ferions nous si  l'etat accordait le meme soutien a la litterature amazigh qu'il ne finance dans le vide la langue arabe fossaa... il est vital d'augmenter les publications  dans tous les domaines et d'encourager par tous les moyens la creation et le contenu kabyle sur tous  les supports ;livres , documentaires,medias sociaux .Les kabyles sont capables de renverser la situation en quelques années , c'est pourquoi je pense que nous devons dans le combat pour l amazighité  grace aux nouveaux medias s'imposer un impot volontaire  par des cagnottes de soutiens aux auteurs kabyles -sur le meme principe que le financement par le crowdfunding de certaines entreprises a risques- le risque ici c'est la disparition des dialectes amazigh ...il est temps de  s'exprimer sur support écris  pour remplacer l'expression oral utilisé jusqu'a present  par le biais de  la musique qui a pris trop d'importance  au detriment du travail intellectuel ...nous devons remplir les bibliotheques du peuple ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elle ne restera qu'un dialecte tribal avec toute ma compréhension pour l'amour que vous portez à votre langue maternelle. Elle est principalement orale et votre destin est toujours lié à d'autres peuples, je comprends aussi votre émancipation mais elle est mal faite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...