Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
koceyla

des rumeurs a l'origine de la remontée du dinar face aux devises ?

Recommended Posts

LE VRAI DU FAUX – Le dinar a-t-il gagné 13% face à l’euro en un mois ?
Politique  Par: Ali Idir 24 Juin 2019 à 11:27 source tsa
 
  • Depuis quelques jours, de nombreuses pages sur les réseaux sociaux font état d’un regain de forme du dinar algérien face aux deux principales devises, le dollar et l’euro. De nombreux internautes et blogs ont affirmé notamment ces derniers jours que le dinar a gagné 13% de sa valeur face à l’euro.

Pour étayer leurs affirmations, ils publient des graphiques montrant cette « évolution spectaculaire ». Les auteurs de ces affirmations laissent entendre que cette évolution est le résultat de la politique actuelle. Ils promettent un " avenir meilleur"..

L’information est cependant fausse. Le dinar demeure en effet relativement stable depuis le début de l’année. Le dollar s’échangeait à 118 dinars à début janvier, tandis que l’euro s’échangeait à 135 dinars. Si l’euro a en effet connu récemment une légère période où il se situait à 133 dinars durant le mois de mai et début juin, l’augmentation temporaire de la valeur du dinar ne s’était située qu’aux alentours de 2% avant de baisser à nouveau, selon les cotations officielles de la Banque d’Algérie, consultables gratuitement sur son site internet.

Les internautes et pages ayant partagé cette information ne citent aucune source, ni ne donnent de précision sur la manière avec laquelle ils ont conclu que la valeur du dinar a augmenté de 13%. Pire, la plupart des graphiques partagés confirment la tendance stable du dinar.

La cotation de la Banque d’Algérie situe le cours de l’euro à 135,14 dinars ce lundi 24 juin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je pense qu'il y a une  grosse arnaque derriere cette baisse de l'euro /dollar face au dinar .

il n'y a rien qui puisse justifier la hausse du dinar  ou meme  qui permette d'anticiper un retour de la confiance sur la monnaie nationale .Ce n'est pas ce que nous observons au venezuela  alors que les situations politiques et economiques se ressemblent ... je pense a un coup monté preparé depuis plusieurs jours pour faire chuter la devise et encourager  paradoxalement un retour de la devise sur le marché  en faisant  paniquer  les detenteurs parce que ces derniers avaient tendances a ne pas intervenir sur le marché en attendant de voir ce qui se passe coté politique.

evidemment beaucoup de clients de la devise sont a la banque -pardon prison d'el harrech  et que la demande de devises a quelque peu ete desorganisé  mais on peut penser que des hommes de mains  continue d'evacuer les sacs a l'etranger -de plus les operations de surfacturation  qui fournissaient le marché en devises  sont aussi perturbées  donc la devise manque ...enfin on peut penser que les emigrés seront moins nombreux cette année vu l'instabilité de la situation.

ça ressemble a un coup  d'accordeon sur la monnaie  pour relancer le marché -peut etre meme une maniere de creer les conditions pour echanger des sacs a un bon prix en devise .

il faut souhaiter que cela ne soit pas cela et que la monnaie est entrain d'anticiper la chute du regime et la reprise du pays par des competences  a meme de relancer la machine economique et de produire  localement au moins les produits de base.

Share this post


Link to post
Share on other sites

autre indice , le dinar remonte juste avant le retour des emigrés hhh - l'annee derniere les cambistes ont fait la meme chose ,ils ont fait chuter l'euro tout l'ete puis en septembre  la devise a ete propulsé a 220 .

c'est un coup de bluff , ne changez pas avant septembre quelque soit le ministre  des finances ,il sera obligé de devaluer le dinar -c'est meme possible qu'on prepare une telle devaluation et pour limiter ses effets sur le marché parallele ,la rumeur tombe bien .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Où va le navire Algérie ?

La planche à billets va bientôt s'arrêter ! Et voilà une autre nouvelle qui démontre que le navire ‘Algérie' ne sait plus où il va. Comment se fait-il qu'en pleine crise de légitimité, l'exécutif se hasarde à prendre une décision d'une telle importance ?

Lancée par l'ex-Premier ministre Ouyahia pour prévenir un choc financier d'ampleur, suite à la chute des prix des hydrocarbures, et pour ne pas s'agenouiller devant le FMI, la planche à billets semble justifier ses limites dans un pays qui dépend à 98% des recettes du pétrole et qui peine de surcroît à diversifier son économie.

Voilé par le contexte des manifestations, l'aspect économique de la crise revient s'installer dans une actualité morne : les réserves de changes sont descendues sous la barre des 80 milliards de dollars à la fin de l'année 2018. Ce qui représente une érosion de plus de 17 milliards, en moyenne, annuellement, alors que la tendance baissière continue sur sa lancée. Quant à la facture des importations, elle demeure, malgré toutes les mesures prises par le gouvernement pour la faire diminuer, toujours aussi salée, soit près de 45 milliards de dollars. 

En parallèle, les exportations du pays ne dépassent pas les 3 milliards de dollars, soit juste de quoi payer la facture des médicaments que l'on importe! Si le ministre de l'Energie Mohamed Arkab avait déclaré, le 20 juin 2019 dernier, en marge d'une plénière du Conseil de la Nation, qu'il voulait un baril à 80 dollars pour permettre à Sonatrach d'augmenter ses ressources et de réaliser ses programmes de développement, la réalité est que la piètre performance économique de l'Algérie risque de coûter cher à l'économie et à la stabilité sociale. Puis, rien n'explique les contradictions qui entachent cette décision aussi rapide qu'irréfléchie, à commencer par l'attitude, pour le moins étrange, de la Banque d'Algérie qui, pour rappel, n'avait émis aucune réserve au financement non-conventionnel au départ, avant de finir par estimer, dans une note publiée le 1er avril dernier, que le recours de l'Algérie à la planche à billets était « dès le début injustifié». Pourquoi l'avoir validé alors ? C'est là toute l'étendue de notre problème : l'incurie et la mauvaise gestion. Pour redresser le tort, les experts de la BN ont expliqué que la situation macro-économique, en Algérie, durant les premiers mois de 2017, était «loin de présenter des similarités avec les cas exposés dans la note des experts (États-Unis, Europe, Japon) qui seraient susceptibles de justifier le recours au financement non conventionnel, dans notre pays,». Pourquoi sort-on cet argument maintenant et non pas au moment des faits?

Démunis face à la réalité, poussés à la sortie par la petite porte, harcelés par les retombées d'une crise régionale inextricablement complexe, nos responsables à tous les niveaux sont perdus dans des logiques contradictoires qu'ils essaient, tant bien que mal, de colmater avec une logorrhée verbale et démagogique, un peu forcée.

Or, ce n'est pas avec ce genre de « danse des derviches tourneurs» qu'on peut régler les problèmes d'un peuple de quarante millions d'âmes ! Réveillez-vous s'il vous plaît Messieurs ! 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les boutiques qui échangeaient l'euro ont stoppé, ils ont peur ! Peut-être que le gvt enquête sur les filières... Lorsque je verrai les voleurs parmi la populace se faire arrêter alors là la joie, l'algérien agit en toute impunité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les réseaux sociaux disent " Faire attention aux faux billets, on parle de près de 20 millions d'euro en faux billets en circulation" ; vraiment bizarre cette chute.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ohh la la, c'est la dégringolade de toutes les monnaies ! L'euro la livre sterling le dollar la lire turque, par contre en bureau de change à peine 2 dnars de différence. Le prix des bananes aussi a chuté, il devait être côté en bourse, de disparition à + de 800 dinars et là environ 150 dinars, je n'ai pas été voir le chocolat, produit de luxe ici.

Lorsque je regarde les sites de devise légaux le dollar a augmenté et pour les autres monnaies la chute est minime, donc d'où vient la baisse alimentaire ? Etrange

Share this post


Link to post
Share on other sites

supposons que je suis la banque centrale algerienne , je sais que des milliards de dinars volés  se cachent sous forme de devises dans le pays -ils ont ete convertis ces derniers mois pour prendre la fuite  vers l'etranger ou pour etre proteger des consequences de la crise economique ....le seul moyen pour moi de les recuperer c'est de  faire chuter toutes les monnaies devises pour inciter les gens a les changer - en face j'ai la planche a billet pour payer tout le monde mais a un prix  assez proche du taux officiel ..pour faire chuter c'est simple , le drs peut faire le travail , l'etat connait toutes les officines du change parallele .

c'est mon deuxieme scenario 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il parait qu'à partir du mois d'Aout l'Algérie va autoriser l'importation de la voiture d'occasion, ajouter à cela nos vacanciers, le hadj, l'équipe nationale qualifiée, la baisse du dinar prochaine, je ne sais pas et la banane est à 120 dn dans certains endroits...

Je crois que même les loyers vont baisser.

Je ne sais pas ce qui se passe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...