Jump to content
Forum Algerie, forum de discussions entre algeriens
Sign in to follow this  
Zztop

couples japonais

Recommended Posts

moi, entendre dire que beaucoup d'algeriens ressemblent à japonais dans la mentalité sexiste et machiste.

j'aimerai avoir temoignages des algeriens.

que pensez vous des japonais et des japonaises. ?

des traditions et coutumes. ?

 

 

Certains occidentaux arrivent au Japon come à une croisade, pour libérer les pauvres femmes japonaises de leurs peu galants hommes et de la société machiste. Ils viennent enfin leur apprendre l’Amouuur avec un grand A. On comprend que ce rôle auto-désigné soit flatteur, même si l’on peine parfois à voir dans les expatriés des Casanovas des temps modernes. Et la plupart de mes collèges féminins au bureau plébiscitaient aussi certaines qualités des hommes de leur pays, comme la gentillesse, l’attention et la patience, qui compensaient largement le manque de déclarations enflammées et de bouquets de rose. Loin des clichés, les couples japonais, comme ceux des autres pays, tentent d’équilibrer amour, vie matérielle, et exigences sociales, avec des contraintes différentes de celles de l’occident, mais pas forcément moins de succès.

 

Les histoires de couples commencent souvent à l’adolescence. Au Japon, les années de lycées sont les plus dures du système éducatif : il s’agit pour les enfants de la classe moyenne avec des ambitions d’intégrer la bonne université qui leur offrira une position enviable dans la société. La crise de l’adolescence, et la découverte de l’autre sexe, est souvent repoussée aux études supérieures, au début de la vingtaine. Ces jeunes couples restent souvent une affaire privée : il est très rare de présenter son ami(e) à ses parents avant que cela ne soit sérieux, et ce dernier n’est souvent pas des soirées entre potes. On présente souvent le Japon comme une société où le groupe est important, mais il semble que les japonais défendent avec d’autant plus d’acharnement leur « jardin secret ». Cela peut expliquer en partie le succès des « love hotels », ces établissements à la décoration tape-à-l’œil qui permettent aux jeunes couples de passer quelques heures ensemble sans que les voisins ou la famille ne soit au courant. Le Japon ne connaît d’ailleurs pas les tabous chrétiens, et s’il est fréquent d’attendre quelques semaines ou quelques mois que la relation soit sincère avant de passer une nuit ensemble, personne ne semble souhaiter différer cela jusqu’au mariage, une pratique pourtant encore en vigueur dans les milieux religieux en occident.

Une fois les études finies et l’intégration en entreprise réussie, on commence souvent à penser au mariage. Certains ont déjà rencontré leur conjoint à l’université, en particulier dans les associations étudiantes, les « cercles ». D’autres tomberont sous le charme d’un collègue de bureau. Les jeunes salariés ont souvent de longues journées au travail, et cela ne laisse pas beaucoup de temps pour trouver un conjoint. Les jeunes organisent donc des « go-kons » (合コン), soirées mixtes dans un bar avec un nombre égal de filles et de garçons choisis parmi ses amis ou ses collègues, et en espérant que quelques couples se forment. Un bon organisateur de « go-kon » est un ami précieux. Bien que la tradition se perde, il existe aussi l’ « omiai » (お見合い), les célèbres mariages arrangés organisés par les familles. On y fait tourner des « CVs » avec photos, et des rencontres sont organisées entre conjoints potentiels. J’ai surtout entendu cette parler de cette pratique par des amis habitant à la campagne, mais cela semble très minoritaire maintenant.

La cour dure quelques temps, et comprend de nombreux « dates » (デート). Les incontournables sont la fête de Noël, ou l’on sort avec son conjoint. Tous les restaurants chics sont réservés des mois à l’avance. A la Saint-Valentin, les femmes offrent des chocolats à leur bien-aimé, et lors du « White Day », un mois après, l’homme doit offrir un cadeau du double de la valeur. Beaucoup de couples ne choisissent d’habiter ensemble qu’une fois mariés, et restent dans leur logement de célibataire ou chez leur parent jusqu’au mariage.

Le mariage (kekkon, 結婚) peut se célébrer de diverses façons : il existe la cérémonie traditionnelle au sanctuaire shinto, mais les cérémonies chrétiennes, qui rappellent les films américains romantiques jusque dans le prêtre blond, ont aussi beaucoup de succès. L’anecdote veut que de faux prêtres, professeurs d’anglais ou tenanciers de bar en semaine, officient lors de la cérémonie. Le grand mariage japonais réunit la famille, les collègues de travail des mariés et des parents. Certaines jeunes couples préfèrent un mariage plus intime dans un restaurant avec seulement la famille proche et les bons amis. Le mariage à la maire est une simple formalité, qui s’effectue au guichet sans cérémonial.

Les enfants hors mariage ne sont pas encore entrés dans les mœurs au Japon, même s’il y a depuis peu égalité des enfants naturels devant la loi. La contraception est moins sophistiquée qu’en occident, la pilule est peu répandue et a mauvaise presse. De nombreux couple se marient sur un « dekichatta kekkon » (できちゃった結婚), c'est-à-dire une fois la femme enceinte. L'expression a une connotation de "mariage après une bêtise". Il est en tout cas célébré à la va-vite, souvent sans cérémonie, malgré les efforts des professionnels du mariage qui promeuvent le "sazukarikon" (授かり婚), ou mariage "inestimable", et proposent des cérémonies clés en main adaptées. Tout le monde fait semblant de ne pas remarquer qu’un enfant naîtra 6 mois après le mariage, et très souvent, à la naissance du charmant petit, tout est oublié. Je crois que la situation concerne la moitié des couples. Je me suis demandé à un moment si certains ne choisissaient pas cela volontairement pour éviter d’avoir à « négocier » le mariage avec les familles. Comme les japonais présentent peu leurs conjoints à leur famille avant le mariage, certains parents apprennent l’existence du conjoint, la naissance du futur enfant, et le mariage en même temps. Lors de la grossesse, qui est plus médicalisée qu’en France, les femmes passent traditionnellement les dernières semaines dans leur famille, en laissant le mari seul à la maison. Cela leur permet d’être « dorlotées » par leur mère, et de préparer au mieux l’accouchement. Cela peut sembler choquant, mais c'est certainement pratique.

 

La condition des femmes au travail est en constante évolution. Traditionnellement, les jeunes filles quittaient leur emploi une fois mariées, mais cela est très marginal maintenant. Il semble par contre qu’il soit toujours préférable de démissionner au mariage si son conjoint travaille dans la même société, ce qui n’empêche pas d’aller dans une autre entreprise. Echapper aux potins de l'entreprise est probablement une grande motivation dans ce cas. Pratiquement toutes les femmes continuent au moins jusqu’à la naissance de leur premier enfant, et beaucoup choisissent de continuer à travailler même une fois le premier enfant né. Avec la baisse de la population, le travail féminin est une nécessité pour les entreprises. Il s’agit toutefois rarement de carrières de premier ordre, ce qui incite certaines « business women » à différer le mariage jusqu’à très tard. Certains organismes, comme les hôpitaux, offrent des crèches à leurs employés, mais même dans le privé, beaucoup continuent maintenant leur carrière, en laissant leur enfant dans les crèches publiques (takujisho, 託児所). Il existe évidemment, surtout dans les grandes villes, des listes d’attente. En plus de l’émancipation, les motivations pour continuer à travailler sont aussi économiques : les salaires ont beaucoup baissé durant les années de crise et l’emploi à vie n’est pas garanti : un deuxième salaire permet de limiter les risques. Les familles et les jeunes papas sont aussi mis à contribution pour s’occuper des enfants. Le Japon a au moins un bon côté par rapport à l’Europe : il est possible de trouver des repas préparés de qualité correcte à très faible prix, que ce soit à emporter ou au restaurant, ce qui peut dispenser une femme occupée de préparer le repas familial tous les soirs.

Le Japon manque d’enfants, et certains attribuent cela, sans doute naïvement, à la faible fréquence des rapports intimes dans le couple. Les couples japonais mettent plutôt en avant le coût important que cela représente : le logement est cher. Si les restaurants sont bons marchés, les supermarchés sont plus chers qu'en Europe. La couverture sociale ne s’étend pas à tous les frais médicaux. Et surtout l’éducation est très onéreuse : les écoles et universités privées sont très répandues et ne sont pas, contrairement à la France, subventionnées. La fiscalité est aussi moins favorable aux familles qu’en France. Un enfant supplémentaire peut donc faire la différence entre une existence confortable de classe moyenne et une vie aux fins de mois difficiles. Enfin, les « career women » reporteront souvent leur mariage après 35 ans, ce qui ne favorise pas la fécondité..

La tradition veut que la femme gère les finances du couple, et laisse au mari un peu d’argent de poche (okozukai, お小遣い) pour ses besoins personnels. Il semble que cela soit encore une règle assez générale, et cela donne certainement aux femmes une place prépondérante dans les affaires domestiques. Les annonceurs s’adressent souvent plus aux femmes quand il s’agit de vendre à la famille. Le parcours éducatif est plus strict au Japon qu’en France, et il n’est pas facile de déménager en cours de scolarité des enfants : ils perdraient alors le bénéfice de leur inscription dans une bonne école. Il existe donc une situation fréquente de « couple à distance » (tanshinfunin, 単身赴任) où la femme reste dans une ville, le mari va travailler dans une autre, en rentrant au mieux tous les week-ends mais plus souvent tous les mois. Cela est bien accepté en général. Les japonais gardent en effet sans doute, plus que les européens, un peu de liberté. Il n’est pas rare de sortir entre amis ou collègues mêmes une fois mariés. Les entreprises japonaises exigent beaucoup de leurs employés, et favorisent la cohésion en organisant des soirées entre collèges, ce qui ne facilite pas la vie familiale. Ces escapades nocturnes sont toutefois moins fréquentes depuis quelques années, car les entreprises ne les passent plus systématiquement en note en frais. J’ai plus entendu parler de soirées hebdomadaires ou même mensuelles, que de beuveries quotidiennes.

Les divorces (rikon, 離婚) sont de plus en plus fréquents au Japon même s’ils restent semble-t-il un peu moins communs qu’en occident : certains couples semblent préférer le retarder jusqu’à ce que les enfants soient partis de la maison, ce qui pourrait expliquer la récente mode des « divorces de personnes âgées ». Il ne faut pas croire que tous les couples japonais sont forcément à la dérive : la plupart des couples matures que j’ai croisé semblaient heureux, ou au moins, avaient trouvé un mode de vie qui convenait aux deux conjoints. Les jeunes couples que j’ai fréquenté semblaient pour la plupart modernes, et peu différents des couples français : un ami japonais a adapté sa carrière pour favoriser celle de sa femme, et les jeunes papas semblent faire beaucoup d’efforts malgré leur travail envahissant pour s’occuper de leurs enfants.

 

source: http://uchimizu.blogspot.jp/2008/11/couples-japonais.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Luciana

Cher(e) ZZtop, (tu as leur barbe?)

Si personne ne te répond c'est parce que, je pense, tout le monde croit que ce compte est un fake :D que tu es un ancien membre algérien un peu fou qui se fait passer pour un nipon maintenant :eek:

 

j'aimerai avoir temoignages des algeriens.

que pensez vous des japonais et des japonaises. ?

des traditions et coutumes. ?

 

Je n'y connais rien ... :rolleyes: et je ne pense pas qu'il y ait des personnes qui s'intéressent autant à la culture et coutumes japonaises :rolleyes: Bon y a mon frère qui est persuadé que c'est un japonais dan ssa tête, et y a aussi Kader Japonais, mais sinon ... :rolleyes:

 

Et toi alors? Qu'est ce qui t'intéresse tant en Algérie ? Comment as-tu connu notre pays ? :rolleyes: (disons que je te crois !)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cher(e) ZZtop, (tu as leur barbe?)

Si personne ne te répond c'est parce que, je pense, tout le monde croit que ce compte est un fake :D que tu es un ancien membre algérien un peu fou qui se fait passer pour un nipon maintenant :eek:

 

 

 

Je n'y connais rien ... :rolleyes: et je ne pense pas qu'il y ait des personnes qui s'intéressent autant à la culture et coutumes japonaises :rolleyes: Bon y a mon frère qui est persuadé que c'est un japonais dan ssa tête, et y a aussi Kader Japonais, mais sinon ... :rolleyes:

 

Et toi alors? Qu'est ce qui t'intéresse tant en Algérie ? Comment as-tu connu notre pays ? :rolleyes: (disons que je te crois !)

 

mon compte n'est pas un fake, je suis un humain, je ne suis pas une machine ou un logiciel.

parcontre, nous au japon, on est très avancé dans le domaine de la cybernétique et des robots, vous devriez chercher un peu sur internet, ceci n'elimine pas l'autre, internet est un monde vaste, un nouveau monde pour certains comme le fut l'amerique pour les européens.

pour répondre à votre question, l'algerie est le seul pays arabe que je n'ai pas eu l'occasion de visiter.

un ami americain m'a conseillé de le visiter surtout le sud, il n y a pas beaucoup de touristes chez vous et j'aimerai apprendre plus sur l'histoire de l'algerie depuis l'epoque romaine jusqu'à aujourdhui.

 

je suis tombé sur le forum celui là et un autre en cherchant sur le net des discussions avec algeriens sur l'algerie.

je vous lis et lis anciens sujets depuis 3 semaines ou plus sur ce forum surtout actualités algeriennes, securité, voyages gastronomie tourisme au desert.

 

je n'ai pas de messageries privée pour vous envoyer mon skype et mon adresse pour discuter en privé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis d'accord avec Luciana...

 

Dans un premier temps , la façon de nous aborder semble en effet indiquer une personne qui ne maîtrise pas le français :

 

salut tout le monde

bonsoir à amis algeriens, je me nomme takichi yamamato, j'ai 32 ans.

je viens du japan et je prepare un voyagez touristique pour visiter vos pays algerie.

heureux d'etre parmi vous.

j'ai plein de question à poser à vous.

je parle couramment japonais, chinois, anglais , francais et je suis entrain d'apprendre l'arabe.. langue tres difficile surtout arabe algerien.

j'ai deja visité pas mal de pays arabes, me reste l'algerie et le grand desert algerien.

merci de m’accueillir parmi vous amities algeriens.

 

moi, entendre dire que beaucoup d'algeriens ressemblent à japonais dans la mentalité sexiste et machiste.

j'aimerai avoir temoignages des algeriens.

 

et là , votre réponse claire, sans faute de syntaxe, sans approximation nous démontre bien que vous n'êtes pas celui pour lequel vous voudriez vous faire passer ...:rolleyes:

 

mon compte n'est pas un fake, je suis un humain, je ne suis pas une machine ou un logiciel.

parcontre, nous au japon, on est très avancé dans le domaine de la cybernétique et des robots, vous devriez chercher un peu sur internet, ceci n'elimine pas l'autre, internet est un monde vaste, un nouveau monde pour certains comme le fut l'amerique pour les européens.

pour répondre à votre question, l'algerie est le seul pays arabe que je n'ai pas eu l'occasion de visiter.

un ami americain m'a conseillé de le visiter surtout le sud, il n y a pas beaucoup de touristes chez vous et j'aimerai apprendre plus sur l'histoire de l'algerie depuis l'epoque romaine jusqu'à aujourdhui.

 

je suis tombé sur le forum celui là et un autre en cherchant sur le net des discussions avec algeriens sur l'algerie.

je vous lis et lis anciens sujets depuis 3 semaines ou plus sur ce forum surtout actualités algeriennes, securité, voyages gastronomie tourisme au desert.

 

je n'ai pas de messageries privée pour vous envoyer mon skype et mon adresse pour discuter en privé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Luciana
Je suis d'accord avec Luciana...

 

Dans un premier temps , la façon de nous aborder semble en effet indiquer une personne qui ne maîtrise pas le français :

 

 

 

 

 

et là , votre réponse claire, sans faute de syntaxe, sans approximation nous démontre bien que vous n'êtes pas celui pour lequel vous voudriez vous faire passer ...:rolleyes:

 

Oh mais c'est George, c'est évident :mdr: Dommage que Nimos ne soit pas là pour confirmer avec son flair indéfectible ! :mdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oh mais c'est George, c'est évident :mdr: Dommage que Nimos ne soit pas là pour confirmer avec son flair indéfectible ! :mdr:

 

george ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

"que pensez vous des japonais et des japonaises. ?

des traditions et coutumes. ?"

 

 

du japon, je ne connais que les mangas et les sushis :04:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Toi :D

 

luciana, t'es un amour.

dommage pour moi que tu sois mariée.

t'es la femme ideale en ce qui concerne l'ouverture d'esprit, l'intelligence, la beauté, le sens de la famille et les responsabilités, la passion et l'amour, l'humour et le rire.

je t'admire belle dame.

à un moment, j'allais te poser la question si t'avais pas une soeur qui te ressemblait qui ne serait pas mariée !

 

respect belle luciana.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Luciana
luciana, t'es un amour.

dommage pour moi que tu sois mariée.

t'es la femme ideale en ce qui concerne l'ouverture d'esprit, l'intelligence, la beauté, le sens de la famille et les responsabilités, la passion et l'amour, l'humour et le rire.

je t'admire belle dame.

à un moment, j'allais te poser la question si t'avais pas une soeur qui te ressemblait qui ne serait pas mariée !

 

respect belle luciana.

 

MDR :mdr: :mdr: :mdr: Merci pour ce fou rire :mdr:

 

y a vraiment un truc (ou DES TRUCS) qui ne tourne pas rond chez toi :mdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites
MDR :mdr: :mdr: :mdr: Merci pour ce fou rire :mdr:

 

y a vraiment un truc (ou DES TRUCS) qui ne tourne pas rond chez toi :mdr:

 

tu parle des jeux de roles :D ?!

on me surnomme le cameleon :D

 

le-cameleon_90312_1.jpg

 

ca a surement un rapport avec tous les jeux video et jeux de role auquels j'ai joué.

et comme dit le proverbe gamer : " i am a gamer not because i don't have a life but because i choose to have many"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Luciana

Et tu arrives à te retrouver dans toutes ces vies et tous ces rôles ? :rolleyes: Tu ne te serais pas un peu perdu en chemin? :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et tu arrives à te retrouver dans toutes ces vies et tous ces rôles ? :rolleyes: Tu ne te serais pas un peu perdu en chemin? :rolleyes:

 

je suis un tout autre homme dans le monde réel.

hey je suis 医師 .

oh, jesus marie joseph, le coté japonais essaye de prendre le dessus... sors de ce corps !!! LoL

sinon, pour dire vrai dans le monde virtuel, je me permets pleines d'expriences.

je te raconte pas ce que j'ai fait sur l'autre FA(forum algerie) euh..forum marocain concurrent :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...