Un film gyptien sattaque lindustrie florissante de la fatwa

Lettre de Beyrouth. Un long-mtrage succs dnonce lemprise des prdicateurs islamiques sur la socit et leur instrumentalisation par le monde du pouvoir et des mdias.

LE MONDE | 10.02.2017 Benjamin Barthe (Beyrouth, correspondant)

image: http://s1.lemde.fr/image/2017/02/10/...5e4febad74.jpg
Amr Saad est Sheikh Hatem dans le film Maoulana ralis par Magdi Ahmed Ali.
LETTRE DE BEYROUTH

Epingler les relations incestueuses du pouvoir, de la religion et des mdias nest pas chose aise dans lEgypte daujourdhui. Cest pourtant ce que fait Maoulana ( Notre matre ), un long-mtrage sorti dbut janvier, qui a russi se hisser en haut du box-office.

Le film, dcri par les intgristes, raconte lascension dun jeune tlcoraniste charismatique, partisan dune lecture moderne des Ecritures. Laudience et laura du religieux ne cessent de crotre, au point que le fils du prsident dcide de lui confier une mission hautement sensible : ramener sur le droit chemin son beau-frre, tent de se convertir au christianisme.

Pris dans les filets des politiciens et des services de scurit, expos des tentations de plus en plus profanes, le prdicateur saura-t-il prserver son intgrit ?

Le film, qui a t mis en scne par Magdi Ahmed Ali, un ralisateur succs, est adapt du roman homonyme dIbrahim Eissa, un grand nom de la scne mdiatique cairote. Il sattaque lindustrie florissante de la fatwa, lart de dcrter ce qui est licite (halal) et ce qui ne lest pas (haram), quil sagisse de porter un jean slim sous son voile, de souhaiter joyeux Nol un chrtien ou de rompre le jene durant une grossesse.
Allusion transparente la parenthse Morsi

Ce phnomne qui tmoigne de la rislamisation acclre de la socit gyptienne au cours des trente dernires annes, sest dabord propag par le biais des cassettes, puis des talk-shows, et aujourdhui des rseaux sociaux.

Comme le protagoniste de Maoulana, des centaines de cheikhs, au CV plus ou moins fourni, mais souvent grassement rmunrs, dbitent des fatwas longueur de journe, depuis des plateaux tlviss ou des sites Internet spcialiss.

Dans le film, le jeune prcheur tourne en drision certains de ces avis, dans une allusion transparente la parenthse Mohamed Morsi. Durant lanne au pouvoir de ce cadre des Frres musulmans, lu la prsidence en 2012 et renvers par larme en 2013, les islamistes sen taient donns cur joie.

Lune des fatwas les plus incongrues mises cette poque qualifiaient les femmes se baignant dans la mer dadultre, mme celles voiles. La raison ? Durant le bain, leurs parties intimes entrent en contact avec les flots, un terme masculin en arabe
Religion, pouvoir, argent, un triangle fatal

Maoulana sest donc attir les foudres de nombreux...

Laccs la totalit de larticle est protg
Dj abonn ? Identifiez-vous

image: http://s2.lemde.fr/image/2017/02/10/...5e4febad74.jpg
Amr Saad est Sheikh Hatem dans le film Maoulana ralis par Magdi Ahmed Ali.
Un film gyptien sattaque lindustrie florissante de la fatwa
Il vous reste 59% de l'article lire

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/proche-orient/...YK87YZxzz6q.99