Je ne sais pas si on peut réellement convaincre, c'est pour cela j'ai dit de proposé et laisser libre la personne, Allahou yahdi men yashaa, Il faut que la personne recherche réellement Allah Ta'ala.

La mécréance est aussi néfaste que l'ininstruction, par exemple : un enfant qui n'aime pas aller à l'école, doit-on le laisser faire ? Lui ne sait pas et il ne comprend pas qu'il aura besoin de cette instruction plus tard ; pour le mécréant c'est la même chose, il ne sait pas et possède la même inconscience que l'enfant.