Notices
Page 3 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 30 sur 37

Discussion: Le clos Salembier

  1. #21  
    L'étrangère
    Guest
    Centres de transit coloniaux de l'ancien Clos-Salembier / La cité Nador d'El Madania, l'oubliée

    El Madania, traîne comme un boulet aux pieds, la cité Nador et tant d'autres cité dites évolutives, qui l'empêche d'avancer.

    Tout comme «Diar-El-Qarmoud» (Les maisonnettes aux toitures), qui ont été bâti en l'an 1947 dans la vallée de Fontaine-Fraîche du quartier de Climat-de-France, l'actuel Oued-Koriche, la cité Nador d'El-Madania, qui date, quant à elle, du 16 avril 1947, est à peu près le reflet du style architectural de ce qui se faisait le mieux pour nos aînés les indigènes. Autrement dit, heureux, comme les bénéficiaires d'un toit, qui n'était en fait, que le modèle d'un centre de transit de l'époque. Ironie du sort ou est-ce le hasard d'un choix de terrain peu judicieux, la cité Nador, où les conditions de vies sont très dures, est située à proximité du cimetière de la ville. Quoi qu'il en soit, si les chers... «disparus» de la crypte d'à côté, reçoivent régulièrement les visites de leurs proches, en revanche, aucune autorité ne s'est enquis du sort peu enviable des habitants de la cité Nador. C'est dire, que l'adage de bonnes femmes, qui qualifiait certaines sépultures de «Q'bar mensi» (La tombe oubliée), sied tel qu'il se doit à la situation peu attrayant des pensionnaires d'un centre de transit de l'ère coloniale, qui en est à sa troisième génération. Pour atténuer un tant soit peu la détresse des riverains, l'exécutif communal, a tiré de son état... «d'hibernation», le dossier relatif aux travaux de réhabilitation du site : «Le dossier d'aménagement de la cité Nador, est l'aboutissement d'un calendrier de travaux d'entretien, qui a été conçu depuis déjà deux décades, soit au début des années 1980. Seulement, le dossier a été enfoui dans les méandres bureaucratiques, pour on ne sait quelle raison», c'est ce qu'à déclaré le second vice-président, chargé de l'urbanisme et du service technique auprès de la mairie d'El-Madania, en l'occurrence M Boughadou Malek. Seulement, l'approbation à la démarche de l'équipe municipale, tarde à se manifester et le silence des pouvoirs publics, nourri davantage le désarroi des habitants de la cité Nador, qui restent les bras baillant d'impuissance. Autre cas de conscience, la cité évolutive d'El-Bahia, qui n'est rien d'autre, qu'une immense... «favela» de 148 «F.1», dont l'image hideuse, est visible du bureau du «P/APC» (Le maire).
    A l'origine, un simple quartier
    Au commencement, la municipalité d'El-Madania, (Ex-Clos-Salembier), qui est établie sur les hauteurs de la capitale, était dans le temps, tout juste une... «Houma» (Un quartier), comme il en existait tant d'autre sur le grand Alger, avant que l'ancien Clos-Salembier, ne soit régi par un hôtel de ville. Une énormité ! Et pour cause, Il n'existe aucune ressource pour le versement d'une rente fiscale, pour un quartier, dont le territoire est évalué à environs 17 hectareset qui offre le... «gite» à 55.000 habitants, dont 13.000 âmes à «Diar-Echems» (Les maisons du soleil) et 5.000 personnes à «Diar-El-Mahçoul (Les maisons de la promesse), œuvres de l'architecte Fernand Pouillon. C'est les chiffres effarants, qui ressortent du dernier recensement opéré en l'an 1998. C'est dire le dilemme d'une commune naissante, qui doit se... «mesurer», avant tout aux affres de la promiscuité, à laquelle est confrontée El-Madania. En conséquence, l'accession d'El-Madania au rang de commune, s'est faite dans la hâte, sinon, sans aucun moyen d'accompagnement, à même de lui permettre de subvenir à ses moyens d'existence. Alors, de là à attendre un hypothétique essor de développement, il y a un pas à ne pas franchir. Pour conclure, la cité rebaptisée au lendemain du recouvrement de la souveraineté nationale au patronyme de la famille d'El Madani, est frappé de plein fouet par de dures privations, qui ne lui permettent pas de sortir du marasme social, en raison de l'inexistence d'un tissu industriel et commercial, synonyme de créations d'emplois et de richesses. La consolation vient cependant de cet homme de la rue, qui nous a dit : «Certes, la commune est pauvre, mais notre seule valeur reste le passé historique de la ville».
    Louhal Nourreddine
    Publié au journal l'«Authentique» (Alger H24) édition du Mardi 3 Avril 2007.
    Réponse avec citation  
     

  2. #22  
    Grand seigneur
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    NUMIDIE
    Messages
    5 708
    Citation Envoyé par L'étrangère Voir le message
    Le clos Salembier aujourd'hui el Madania. La redoute el Moradia ? Je trouve qu'ils ont bien fait d'arabiser les noms des rues et lieux, la France est partie.





    Avant l'indépendance




    Diar assada appelée ainsi car ils ont trouvé de l'or dans un coffre lorsqu'ils ont commencé la construction.
    Tel qu'ils l'ont fait, ils se sont ridiculisé comme tous ceux qui ont approuvé l'opération de Mouloud Kacem Nait Belkacem, l'ancien ministre de la religion islamique.
    Pour arabiser Skikda on dira Soukaykida ! Ridiculious !!!!
    Réponse avec citation  
     

  3. #23  
    L'étrangère
    Guest
    Citation Envoyé par Bourourou Voir le message
    Tel qu'ils l'ont fait, ils se sont ridiculisé comme tous ceux qui ont approuvé l'opération de Mouloud Kacem Nait Belkacem, l'ancien ministre de la religion islamique.
    Pour arabiser Skikda on dira Soukaykida ! Ridiculious !!!!
    Dire ElMadania au lieu de Clos Salembier, ElMoradiya au lieu de la Redoute. Mouhammed Belwazded au lieu de Belcourt. C'est normal qu'ils ne laissent pas les nom Français.

    Salembi, Laridout, Bilkor
    Réponse avec citation  
     

  4. #24  
    Grand seigneur
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    NUMIDIE
    Messages
    5 708
    Citation Envoyé par L'étrangère Voir le message
    Dire ElMadania au lieu de Clos Salembier, ElMoradiya au lieu de la Redoute. Mouhammed Belwazded au lieu de Belcourt. C'est normal qu'ils ne laissent pas les nom Français.

    Salembi, Laridout, Bilkor
    C'est ridicule de dire El boulayda au lieu de Blida.... Tamaghasst au lieu de tamanrasset ... tilimssane au lieu de Tlemçen .... c'est con et c'est ridicule même de la part de tous ceux qui approuvent cette merdique initiative !
    Quant à la dabaptisation des lieux qui portaient les noms de criminels comme Saint Arnaud, De Bourmont etc, n'est pas le fait de ce tas d'idiots mais de véritables patriotes qui ont participé dans la libération du pays !
    Réponse avec citation  
     

  5. #25  
    Mkach win ygueyel ezawech Avatar de Terbhou
    Date d'inscription
    décembre 2011
    Localisation
    Aurores boréales
    Messages
    6 498
    Citation Envoyé par AnoNimos Voir le message
    Tu devrais plutot essayer de vivre dans le présent et faire un tour du coté de Diar Sa3ada ou Diar echemss
    tahrab tedjri
    Dans la vie il y a des gens formidables, d'autres fort- minables
    Réponse avec citation  
     

  6. #26  
    L'étrangère
    Guest
    Citation Envoyé par Bourourou Voir le message
    C'est ridicule de dire El boulayda au lieu de Blida.... Tamaghasst au lieu de tamanrasset ... tilimssane au lieu de Tlemçen .... c'est con et c'est ridicule même de la part de tous ceux qui approuvent cette merdique initiative !
    Quant à la dabaptisation des lieux qui portaient les noms de criminels comme Saint Arnaud, De Bourmont etc, n'est pas le fait de ce tas d'idiots mais de véritables patriotes qui ont participé dans la libération du pays !
    En fusha on est obligé de dire el boulayda au lieu de Blida, non ?

    La place Maurice Audin a gardé son nom. Au journal, selon les révélations du général de l'époque, il est encore en Algérie et c'est l'armée Fr qui l'aurait tué.

    Pour en revenir au Clos, il y avait des cités de transit pour les indigènes, Nador, les acacias, diars el qarmoud. Je ne trouve pas grand chose et c'est ce qui m'intéresse le plus car là qu'habitaient les indigènes.
    Réponse avec citation  
     

  7. #27  
    Grand seigneur
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    NUMIDIE
    Messages
    5 708
    Citation Envoyé par L'étrangère Voir le message
    En fusha on est obligé de dire el boulayda au lieu de Blida, non ?

    La place Maurice Audin a gardé son nom. Au journal, selon les révélations du général de l'époque, il est encore en Algérie et c'est l'armée Fr qui l'aurait tué.

    Pour en revenir au Clos, il y avait des cités de transit pour les indigènes, Nador, les acacias, diars el qarmoud. Je ne trouve pas grand chose et c'est ce qui m'intéresse le plus car là qu'habitaient les indigènes.
    De plus, moi je suis pour l'algérianisation pas pour l'arabisation !
    Les crétins veulent arabiser et chasser notre culture du pays alors, ils font exprès de mettre la débaptisation et arabisation dans le même sac pour faire une vente concomitante !!!
    Tu fais des recherches sur cette région ?
    Réponse avec citation  
     

  8. #28  
    L'étrangère
    Guest
    Citation Envoyé par Bourourou Voir le message
    De plus, moi je suis pour l'algérianisation pas pour l'arabisation !
    Les crétins veulent arabiser et chasser notre culture du pays alors, ils font exprès de mettre la débaptisation et arabisation dans le même sac pour faire une vente concomitante !!!
    Tu fais des recherches sur cette région ?
    aïe yay yay, vous savez que l'algérianisation n'existe pas, tout simplement parce que la langue algérienne n'existe pas, c'est l'Arabe ( pour combattre cette langue). L'Arabisation est en opposition à la colonisation, l'Algérie reprend son identité. L'Arabe fait partie de l'Algérienne. Vous parlez Breton ?

    Juste le clos.
    Réponse avec citation  
     

  9. #29  
    Intelligence Teacher Avatar de AnoNimos
    Date d'inscription
    août 2012
    Localisation
    Next to Max
    Messages
    19 071
    Citation Envoyé par Terbhou Voir le message
    tahrab tedjri
    Toudkhoul binikab...tekhroj bikini top less
    Réponse avec citation  
     

  10. #30  
    Intelligence Teacher Avatar de AnoNimos
    Date d'inscription
    août 2012
    Localisation
    Next to Max
    Messages
    19 071
    Citation Envoyé par L'étrangère Voir le message
    aïe yay yay, vous savez que l'algérianisation n'existe pas, tout simplement parce que la langue algérienne n'existe pas, c'est l'Arabe ( pour combattre cette langue). L'Arabisation est en opposition à la colonisation, l'Algérie reprend son identité. L'Arabe fait partie de l'Algérienne. Vous parlez Breton ?

    Juste le clos.
    Réponse avec citation  
     

Règles de messages
  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •